Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Blog des Militants Communistes de l'Arrageois

Articles avec #actions militantes

Scandale: parking de l'hôpital d'Arras payant,

24 Juillet 2017, 18:17pm

Publié par BLOG-PCF-ARRAS

La presse locale le confirme : la direction du centre hospitalier d'Arras veut rendre le parking payant pour les usagers dès le mois de janvier prochain au motif d'une "amélioration du service"

1,20 € de l'heure pour les usagers!


Nous exigeons l'accès gratuit pour tous à un service public de santé de qualité. L'indécence, ça suffit ! Nous ne sommes pas des vaches à lait!

Faites signez la pétition

Le parking de l'hôpital d'Arras doit rester gratuit!

Voir les commentaires

Moy Park : Pas question de payer les pots de vin du brésilien JBS

23 Juillet 2017, 18:11pm

Publié par BLOG-PCF-ARRAS

Moy Park : Pas question de payer les pots de vin du brésilien JBS
Moy Park : Pas question de payer les pots de vin du brésilien JBS

Voir les commentaires

Arras : au couleur du PCF

15 Juillet 2017, 15:08pm

Publié par BLOG-PCF-ARRAS

Arras : au couleur du PCF
Arras : au couleur du PCF
Arras : au couleur du PCF
Arras : au couleur du PCF

Voir les commentaires

VITE - VITE- VITE DES LUTTES PARTOUT ET POUR TOUS

12 Juillet 2017, 17:22pm

Publié par BLOG-PCF-ARRAS

VITE - VITE- VITE DES LUTTES PARTOUT ET POUR TOUS

UNE COLERE A TRANSFORMER EN LUTTE

J’ai la colère ce matin …

Le caissier de Bercy annonce du sang et des larmes pour les fonctionnaires… et demain pour d’autres catégories.

A la radio et à la télévision, les perroquets annoncent de bonnes nouvelles pour les détenteurs de capitaux et  d’actions du CAC 40 et les ceintures à resserrer de plusieurs crans pour le monde du travail.

Macron et son acolyte Philippe ont tous les pouvoirs et notamment celui de frapper les salariés-es et les retraités-es, cibles qu’ils tentent de cacher par quelques mesurettes qui sont seront vite bouffées.

Annonces concrètes : la suppression de la journée de carence en cas de maladie dans la fonction publique et la confirmation de la liquidation de 110 000 emplois dans la fonction publique.

Annonce en même temps de nouvelles réductions d’impôts pour les riches , ceux du CAC 40 en particulier qui viennent de réaliser des profits extraordinaires en 2016 et qu’une année 2017 sera encore plus profitable en attendant de mirifiques profits en 2018 et pendant tout le quinquennat.

Bernard Arnaud (LVMH) compte ses sous : 47 Milliards et le salarié compte ses fins de mois  de plus en plus difficiles.

Bref les riches s’engraissent et les pauvres se privent de plus en plus du strict nécessaire.

Vous allez me dire que ce n’est pas nouveau, que le patronat nous mange la laine sur le dos depuis longtemps : effectivement…  mais maintenant ils ne se gênent plus avec Macron, envoyé spécial des grandes multinationales, ils veulent tout et sans rouspétance (voir ordonnances en préparation).

Bientôt le code du travail risque de ne plus être qu’un souvenir si nous n’y prenons garde et comme la CGT l’indique, il va falloir agir et vite  et montrer aux salariés-es l’étendue des dégâts sociaux dont ils seront les victimes si les ordonnances assassines de Macron passent.

L’équipage Macron- Gattaz est donc aux commandes ; le résultat des élections en est la conséquence :  l’on peut à longueur de journée abhorrer ceux qui ont conduit à cette victoire de la bourgeoisie la plus voleuse, mais cela ne nous mettra pas du beurre dans les épinards ; alors que Faut-il faire : une seule chose mettre en route le plus vite la riposte du monde du travail et engager les luttes tout de suite sur tous les sujets où il est possible de mobiliser immédiatement.

La période de l’été ne doit pas être une période ou le patronat et  son allié le gouvernement puissent mettre par terre nos salaires, la durée du travail, nos jours de repos, nos retraites, nos conditions de travail et nos emplois etc.

Alors  là où nous sommes, prenons l’étendard de la lutte.

Le 12 septembre annoncé par la CGT se prépare maintenant auprès de monde du travail et des retraités-es et chômeurs et chômeuses.

Une aube se lève après  chaque nuit comme le disait Louise Michel.

Bernard LAMIRAND

Voir les commentaires

Les député-e-s PCF au rassemblement syndical contre les ordonnances Macron le 27 juin à Paris

27 Juin 2017, 20:22pm

Publié par BLOG-PCF-ARRAS

Les député-e-s PCF étaient ce midi au rassemblement syndical contre les ordonnances Macron. Ils voteront contre la loi d'habilitation à gouverner par ordonnance et entendent mener le combat à l'Assemblée nationale avec l'ensemble des forces disponibles.

Les député-e-s PCF étaient ce midi au rassemblement syndical contre les ordonnances Macron. Ils voteront contre la loi d'habilitation à gouverner par ordonnance et entendent mener le combat à l'Assemblée nationale avec l'ensemble des forces disponibles.

Publié par PCF - Parti Communiste Français sur mardi 27 juin 2017

Voir les commentaires

Avion: Grand meeting des communistes du 62

26 Avril 2017, 15:56pm

Publié par BLOG-PCF-ARRAS

Avion: Grand meeting des communistes du 62
Avion: Grand meeting des communistes du 62

La bataille électorale bat son plein, les initiatives se multiplient, les communistes sont dans l'action.

Deux faits à ne pas négliger :

1) La souscription

Le besoin pour assumer les dépenses liées aux élections est de plus de 100.000 euros. La souscription doit être le moyen de permettre partout dans le 62 d'exprimer la voix des communistes.

2) Grand meeting départemental et grand banquet le samedi 13 mai 2017 à partir de 17h- Avion Parc des Glissoires (sous chapiteau).

Sont invités, l'ensemble des  candidats communistes aux législatives, de même les sympathisants, à participer à ce moment politique et festif.

Sous un grand chapiteau, créons l'événement avec un meeting populaire et une belle soirée populaire.

Voir les commentaires

Présidentielle: Le PCF de l'Arrageois sur le terrain

21 Avril 2017, 17:24pm

Publié par BLOG-PCF-ARRAS

Présidentielle: Le PCF de l'Arrageois sur le terrain
Présidentielle: Le PCF de l'Arrageois sur le terrain
Présidentielle: Le PCF de l'Arrageois sur le terrain
Présidentielle: Le PCF de l'Arrageois sur le terrain
Présidentielle: Le PCF de l'Arrageois sur le terrain
Présidentielle: Le PCF de l'Arrageois sur le terrain

Collage d'affiches et distributions de tracts en soutien à Mélenchon par les communistes de l'arrageois  pour la présidentielle.

Voir les commentaires

Suppression des lignes SNCF : Manif ce lundi 24 avril à St Pol, le parti communiste appelle au rassemblement !

21 Avril 2017, 12:27pm

Publié par BLOG-PCF-ARRAS

Suppression des lignes SNCF : Manif ce lundi 24 avril à St Pol, le parti communiste appelle au rassemblement !

profits et austérité (PCF)

Deux informations émanant de lentreprise ferroviaire. Dun côté, elle annonce avoir réalisé un bénéfice net de 567 millions deuros et de lautre, elle confirme avoir supprimé plus de 1800 postes en France et freiné les augmentations de salaire.

La SNCF a laissé derrière elle sa perte colossale de 2015 pour retrouver la renta­bilité en 2016, grâce notamment à dim­portants gains de productivité et à la crois­sance de ses activités internationales.

La SNCF a « fait face à un environnement épouvantable », entre inondations, grèves, attentats, et difficultés dans certains sec­teurs économiques, a commenté à lAFP le président du conseil de surveillance, Frédéric Saint-Geours. Coût estimé de ces événements : 700 millions deuros. Mais « on a fait 825 millions (deuros) de pro­grès de productivité, assez largement au-dessus de ce quon sétait fixé », soit 750 millions, a-t-il fait valoir.

Le chiffre daffaires a quant à lui aug­menté de 2,8% à 32,3 milliards deuros, tiré notamment par une acquisition aux États-Unis. En tout, un tiers du chiffre daffaires du groupe est réalisé à linterna­tional. Le montant total des investisse­ments sélève à 8,6 milliards deuros – dont 90% en France – en hausse par rap­port à 2015 (8,2 milliards), mais légère­ment en-deçà des 9 milliards prévus. Par­mi ces investissements, 5,2 milliards ont été consacrés au réseau, un niveau « pas vu depuis 40 ans », a commenté auprès de lAFP le président de SNCF/Réseau, Patrick Jeantet.

Mais ces chiffres mirobolants saccompa­gnent dune autre réalité. La SNCF a sup­primé au moins 1 800 postes dans ses acti­vités ferroviaires en France en 2016, au moyen de départs en retraite non rem­placés, surtout dans sa branche Mobilités, qui exploite les trains. « Il y a eu, pour lensemble du groupe public ferroviaire, de lordre de 1 800 à 2 000 départs non remplacés », a déclaré Guillaume Pepy, président de la SNCF et de la branche Mobilités, ce lundi 27 février lors dune conférence de presse consacrée aux résul­tats annuels du groupe.

Le groupe public ferroviaire est composé de SNCF/Mobilités (trains et gares), SNCF/Réseau (construction et entretien des voies) et de la holding de tête SNCF, qui pilote lensemble. « Nous avons fait des efforts de productivité sur les effectifs. À Mobilités, nous navons pas remplacé 1 600 départs », a précisé M. Pepy. Cest un peu moins que les 1 700 suppressions programmées, a-t-il été relevé. Lopéra­teur ferroviaire a dans le même temps appliqué « une politique salariale particu­lièrement rigoureuse », marquée par une « deuxième année sans mesure générale » daugmentation, afin de limiter « lévol­ution du coût moyen (par) agent (qui) a été pour la première fois inférieure à 1% », a-t-il ajouté. n

Suppression des lignes SNCF : Manif ce lundi 24 avril à St Pol, le parti communiste appelle au rassemblement !

Voir les commentaires

Election: Un espoir et une espérance

14 Avril 2017, 14:10pm

Publié par BLOG-PCF-ARRAS

Election: Un espoir et une espérance

Voir les commentaires

Réponse du PCF Pas de Calais a Le Pen sur la rafle du Vel'd'Hiv

10 Avril 2017, 16:05pm

Publié par BLOG-PCF-ARRAS

Réponse du PCF Pas de Calais  a Le Pen sur la rafle du Vel'd'Hiv

Voir les commentaires

Communauté urbaine : La fin des petites communes ?

23 Mars 2017, 20:31pm

Publié par BLOG-PCF-ARRAS

Les élus communistes et républicains refusent avec fermeté toute idée de communauté urbaine menée au pas de charge et sans concertation. Ils rappellent leur attachement à la coopération intercommunale librement consentie et refusent toute disparation des compétences des communes. C'est la démocratie locale qui est en jeu alors que déjà dans de nombreux secteurs du département élus et habitants se mobilisent pour la défense des services publics locaux comme ici l'action pour que les communes continuent de délivrer les cartes d'identité.

Communauté urbaine : La fin des petites communes ?
Communauté urbaine : La fin des petites communes ?

Intervention de Bernard Blondel le 22 mars 2016 :

communauté d'agglomération de Béthune-Bruay- Artois-Lys-Romane.

 

"Il n’est pas facile de commenter un ROB alors que notre territoire a évolué au 1er Janvier. Evolution du nombre de communes – du nombre d’habitants – évolution des dépenses et ressources - des compétences obligatoires – optionnelles ou facultatives sur lesquelles nous ferons un choix dans l’année ou les 2 ans qui viennent.

Après le rappel de la conjoncture nationale et des éléments financiers concernant les collectivités, vous avez tous compris qu’il faudra faire plus avec moins de dotations de l’état.

Pourtant nos collectivités ne sont pas responsables du déficit public – elles ne représentant que 10 % de la dette publique et avec des comptes équilibrés et pourtant nous participons à l’éventuel redressement financier de notre pays.

En préparation du budget 2017 – nous devons tenir compte, avec la fusion, des nouvelles compétences à exercer (eaux pluviales – conservatoires – PLU – piscines – zones activités communales) pour ne citer que les principales. Nous constatons aussi que les mesures des gouvernements SARKOZY et FILLON – en supprimant la TAXE PRO, ont transféré le poids de cette fiscalité sur les ménages (34 KE pour les impôts entreprises et 43 KE pour les impôts ménages). Par contre les allocations compensatrices baissent de 50 KE. Globalement pas d’augmentation des ressources. N’oublions pas non plus la TEOM à 0 % - un des rares territoires de notre région à ne pas l’activer.

Par contre nos dépenses subissent des augmentations :

Liées à la fusion par l’harmonisation des salaires.

Liées aux nouvelles compétences comme je l’ai dit précédemment.

Liées enfin aux mesures mises en place pour l’harmonisation technique et politique du territoire.

Pour faire face à ces augmentations et à la stagnation de nos ressources :

Economies sur le fonctionnement.

Lissage sur les investissements pour le besoin de financement.

Activation du levier fiscal avec peu de marge.

A travers ces différentes réflexions, pas facile de trouver le bon équilibre.

Après cette fusion, beaucoup de travail pour mener à bien cette harmonisation et beaucoup d’interrogations et de projections pour prendre les bonnes décisions.

Alors quand on parle et on reparle de Communauté Urbaine, de cohérence territoriale, je me demande sur quelle planète certains vivent.

Sous quelle autorité ou avec quel mandat peut-on parler au nom de communes ou d’intercommunalité pour dire qu’il faut aller plus loin dans le regroupement des collectivités.

Les élus communistes et apparentés des 3 intercommunalités sont clairs sur ce sujet – ils n’accepteront pas, aujourd’hui comme demain, cette Communauté Urbaine et ne participeront pas à l’établissement de ce projet.

Que l’on nous laisse travailler – que l’on nous donne des moyens supplémentaires pour le faire et surtout – surtout – foutez nous la paix. Il y a des choses plus urgentes à faire pour répondre aux aspirations de nos habitants, de nos élus et à conserver une proximité acceptable".

Merci de votre attention

 

Voir les commentaires

Jeunesse Communiste du Pas de Calais: Projection du film "La Sociale"

20 Mars 2017, 18:58pm

Publié par BLOG-PCF-ARRAS

Jeunesse Communiste du Pas de Calais: Projection du film "La Sociale"
Jeunesse Communiste du Pas de Calais: Projection du film "La Sociale"

La Jeunesse Communiste du Pas-de-Calais organise à Avion le vendredi 31 mars à 20h00. Cinéma Le Familia.

La projection du film La Sociale sera accompagnée d'un débat où pourrons répondre à vos questions Dominique WATRIN notre sénateur, ainsi que Frédéric PIERRU, sociologue. 

N'hésitez pas à partager cette information autour de vous.

Entrée 1€.

Voir les commentaires

Présidentielle et législatives : Pour une campagne communiste !

26 Janvier 2017, 06:52am

Publié par BLOG-PCF-ARRAS

Le dernier Conseil National a témoigné des difficultés considérables dans lesquelles se débattent les communistes alors que les campagnes de la présidentielle et des législatives s’amorcent.

 

Le renoncement à une candidature communiste à la présidentielle continue d’affaiblir considérablement notre visibilité nationale et handicape nos candidats aux législatives. Dans ces conditions, la campagne autonome annoncée tient de la prouesse.

 

Notre soutien à la candidature de Jean-Luc Mélenchon se heurte à son indifférence apparente. Il est clair que celui-ci, sur le terreau de la décomposition politique, s’installe dans une démarche présidentiable et personnelle visant entre autres à dépasser les partis et tout particulièrement le PCF, avec l’objectif de s’approprier notre électorat achevant ainsi le projet entamé par François Mitterrand.

 

La vieille union de la gauche, issue du programme commun, agonise des renoncements de la social-démocratie et d’une conception renvoyant au sommet la transformation sociale. Certains espèrent pourtant toujours profiter de l’intransigeance de Jean-Luc Mélenchon et agitent la chimère d’une candidature de rassemblement issue de la primaire socialiste, alors que les communistes ont largement rejeté cette hypothèse et que le Parti socialiste est au bord de la décomposition/recomposition.

 

Dans ces conditions, de très nombreux camarades s’interrogent sur la stratégie suivie depuis plusieurs années et la légitimité de la direction nationale. Le refus de l’effacement du PCF est de plus en plus largement partagé, c’est un point d’unité qui peut être le fil rouge d’un renouveau de notre parti. Le respect du choix des communistes pour la présidentielle et la mobilisation de toutes nos forces pour les législatives sont essentiels.

 

Nous prenons date pour un débat stratégique, bilan, perspectives et responsabilités de la direction nationale, qui devra s’ouvrir après la période électorale qui se terminera par les sénatoriales. Ce débat ne peut se limiter aux présidentielles, il doit aborder autant la question de l’Union européenne que celle des grandes réformes nationales nécessaires, en passant par la bataille pour la Paix. Nous avons besoin de construire le chemin de la conquête du pouvoir et de la révolution populaire dans un pays capitaliste développé, alors que de plus en plus de citoyens mesurent les limites d’une démocratie renvoyée au seul système électoral.

 

Avec la présidentielle, le capitalisme n’a qu’un objectif : créer les conditions d’une nouvelle aggravation de l’exploitation des salariés, de la marchandisation de la vie humaine et de sa domination sur toute la planète. Il ne peut y parvenir avec un gouvernement en faillite et lance donc ses pions pour garder la main : droite dure avec Fillon, fascisme avec Marine Le Pen et le leurre Macron, celui qui promet que « quand on croit à ses rêves, ils finissent par se réaliser », le comble du cynisme quand on sait les rêves brisés par la misère, la guerre et le pillage de la planète de millions d’êtres humains.

 

Notre combat, c’est de construire la résistance à ce nouveau recul social et démocratique qui s’annonce, jusqu’à l’empêcher et à ouvrir une nouvelle perspective.Nous appelons les communistes à refuser la paralysie, le renoncement et les vieilles combines d’appareil qui ne peuvent que nous enfoncer dans l’effacement du PCF. Soyons nous-mêmes et travaillons ensemble à une campagne communiste appuyée sur l’ancrage de nos militants dans les entreprises et les quartiers, le travail et le rayonnement de nos élus. Par nos propositions ,nos actions et nos initiatives politiques, redonnons confiance au peuple dans sa force et sa capacité à transformer la société. Plus que jamais notre pays a besoin d’un parti communiste qui joue pleinement son rôle.

 

Déclaration signée par :

 

Caroline Andreani, Danielle Trannoy, Gilles Gourlot, Jean-Pierre Meyer, Jean-Jacques Karman, Paul Barbazange, Anne Manauthon, Marie-Christine Burricand, Michaele Lafontant, membres du Conseil National et Hervé Poly, secrétaire départemental du Pas De Calais

 

Michelle Bardot (67), Floriane Benoît (38), Gilbert Rémond (69), Laurent Santoire (93), Sandrine Minerva (34), Hervé Fuyet (92), Pascal Brula (69), Robert Brun (26), Pierre-Alain Millet (69), Bernard Trannoy (33), Guillaume Sayon (62), Clara Gimenez (34), Rémy Ferront (73), Michel Dechamps (04), Nicolas Peyraud (13), Christian Harquel (34), Danielle Bleitrach (13), Willy Pepelnjak (38), Luc Basin (26), Aimé Couquet (34), Amandine Lampin (31), Danièle Viallet (34), Pierre Viallet (34), Olga Touitou (13), Elise et Jean Baus (54), Jean-Claude Llinares (34), Leila Moussavian-Huppe (67), Carole Duperray (69), Alain de Poilly (94), René Vergnes (34), Jean-Pierre Vergnes (34), Serge Truscello (69), Charles Ramain (69), Michel Berdague (75), Jacqueline Fakiri (69), David Noël (52), Jean-Christophe Greletty (33), Jacques Lesbats (33), Gérard Calvinhac (33), Joël Yan (64)

JPEG - 70.7 ko

Tu approuve globalement ce texte pour le soutenir clic sur le lien ci-dessous
 

Voir les commentaires

Ecopla : Qui ment ? Macron ou moi ( Fakir)?

22 Janvier 2017, 18:36pm

Publié par BLOG-PCF-ARRAS

Ecopla : Qui ment ? Macron ou moi ?

« Où étiez-vous, Monsieur Ruffin, quand le cabinet du ministre a reçu les salariés d’Ecopla ? » Il m’a scotché, Christophe Castaner, porte-parole de Macron, député socialiste, dimanche dernier, à C Polémique. Mais qui ment ?

Publié par Fakir sur samedi 14 janvier 2017

« Où étiez-vous, Monsieur Ruffin, quand le cabinet du ministre a reçu les salariés d’Ecopla ? » Il m’a scotché, Christophe Castaner, porte-parole de Macron, député socialiste, dimanche dernier, à C Polémique. Mais qui ment ?

Voir les commentaires

80 ans de Congés Payés

31 Décembre 2016, 09:15am

Publié par BLOG-PCF-ARRAS

Le patronat ne nous les a pas "offerts" : les Congés Payés sont le fruit de grandes luttes sociales. Cette vidéo, faite grâce aux recherches de nos camarades de l'UFROS, retrace l'histoire de ce conquis social.

80 ans de congés payés !

Voir les commentaires

ABROGATION LOI TRAVAIL : une proposition de loi en discussion au Sénat le 11 janvier 2017

16 Décembre 2016, 21:53pm

Publié par BLOG-PCF-ARRAS

Les sénateurs du Groupe communiste, républicain et citoyen ont présenté un texte proposant l'abrogation de la loi travail. Cette proposition doit venir en discussion au Sénat le 11 janvier 2017.

Coïncidence :c'est également le jour du rassemblement à Amiens pour exiger la relaxe des 8 de Goodyear!

Le texte de la proposition de loi en lien ci-dessous :

 

Voir les commentaires

Défendons nos bureaux de poste

9 Décembre 2016, 17:59pm

Publié par BLOG-PCF-ARRAS

Défendons nos bureaux de poste
Défendons nos bureaux de poste

Voir les commentaires

Non aux fermetures des bureaux de poste, défendre les services publics

14 Novembre 2016, 19:08pm

Publié par BLOG-PCF-ARRAS

Depuis cet été, les bureaux de poste de Saint-Nicolas (4 900 habitants) et Sainte-Catherine (3 400 âmes) sont en sursis.

 L’enseigne jaune et bleu adapte sa présence sur le terrain à l’activité de ses bureaux selon la fréquentation.

La Poste a proposé d’ouvrir à Saint-Nicolas et Sainte-Catherine, des agences postales communales. Ses services seraient alors relayés soit à la mairie, par un employé embauché par la Ville, soit chez un commerçant, avec des horaires et un éventail d’opérations réduits.

C’est la Mutation d’un service public vers un service au public, donc la fin du service public de proximité.

Depuis plus de 30 ans, toutes les Lois, décrets, décisions politiques de droite et social démocrate sont de nature à nourrir ce phénomène et que l’on ne s’y trompe pas le FN a la même philosophie.

La trahison de Hollande, Valls et ses suppôts n’est pas due à un « On ne peut pas faire autrement » mais à l’abandon des valeurs sociales, sociétales et économiques qui sont propres à la gauche pour adhérer aux théories libérales les plus rétrogrades.

À la Poste, tous les clignotants sont au rouge. Les fermetures de bureaux se succèdent à un rythme effréné. Les restructurations sont continuelles.

La souffrance au travail devient endémique.

L’autoritarisme demeure méthode de gestion. 

On nous dit que certains maires s'opposent à la fermeture du seul bureau de poste restant dans leur commune, ils ne sont pas neutre de cette décision.

Lors des élections municipales d'Arras de 2014, les communistes de l'arrageois ont dénoncé avec force, une baisse drastique de la Dotation Globale de Fonctionnement aux collectivités, émanant de la réforme territoriale votée par l'ensemble des partis politique sauf du PCF. (voir ci-dessous)

Pour les communistes, il serait inacceptable de supprimer tous services publics qui éloigne les citoyens de la proximité.

Le glissement sémantique de service public à service au public révèle bien la paupérisation des moyens de la puissance publique, cette logique délétère vient concourir aux fermetures de Postes, de Trésoreries, d’Ecoles …

Ne perdons pas de vue que ces contraintes budgétaires relèvent bien d’un choix politique.

Le gouvernement sacrifie l’intérêt général et privilégie des mesures très contestables comme le CICE (Crédit d’impôt compétitivité-emploi) dont bénéficient des grands groupes qui n’hésitent pas à licencier ou supprimer des emplois (Sanofi, Auchan, La Poste, PSA).

Les communistes de l’arrageois sont parti prenante du choix lancé par 100 élus, syndicalistes et responsables associatifs, à l’Appel unitaire pour défendre le service public de La Poste et vous invitent à signer la pétition :

« Non aux fermetures des bureaux de poste défendre les services publics »

Le secrétaire de la section du PCF de l'Arrageois

René Chevalier

Non aux fermetures des bureaux de poste, défendre les services publics
Non aux fermetures des bureaux de poste, défendre les services publics
Non aux fermetures des bureaux de poste, défendre les services publics

Questions reprises par la Voix du nord

M. René CHEVALIER (liste l’HUMAIN D’ABORD pour ARRAS)

 

REPONSES (du candidat communiste René Chevalier) AUX QUESTIONS DES QUATRE AUTRES CANDIDATS

 

à M. HEUSELE

Comptez-vous rallier Hélène Flautre soutenue par le PS (un parti instaurant des politiques d'austérité) au second tour ?
Que comptez-vous faire pour redynamiser l'activité des commerces en centre-ville ?

a) Nous recherchons toujours l’union de la gauche au second tour quand il y a accord possible sur le programme municipal, sans pour autant cesser de combattre la politique d’austérité des gouvernements successifs.

.

b) C’est à pied qu’on lèche le mieux les vitrines : grâce à la gratuité des transports urbains, et au retour des piétons en centre ville, les boutiques attireront les clients, dès lors qu’ils seront dotés d’un meilleur pouvoir d’achat.

 

à M. DESMAZIERE

1) Pourquoi êtes vous défavorable au transfert des compétences culture et sport à la Communauté Urbaine d'Arras ?
2) Comment éviter que la politique devienne un métier ?

a) Les associations sportives et culturelles reposent presque toujours sur des bénévoles qui sont les mieux à même de connaître les aspirations, les besoins et les disponibilités de leur propre commune. Des communes voisines peuvent, selon leurs affinités, mener des expériences de coopération, mais il faut laisser à chaque ville, bourg et village l’entière maîtrise de ce qui peut animer la vie locale. 

 

b) Nous sommes contre le cumul des mandats dans l’espace et dans la durée, mais il y a des fonctions électives qu’on ne peut emplir qu’à plein temps. Le  vrai problème c’est l’absence de contrôle et de possibilité de révocation des  élus entre deux consultations électorales.

 

à Mme FLAUTRE

-Pendant plusieurs jours Arras a connu un pic de pollution atmosphérique classé 10/10 soit "très mauvais" en terme de microparticules. Celles ci sont classées cancérigènes certains par l'OMS.  Que proposez-vous pour limiter l’exposition des habitants aux polluants de l’air ?
- Les familles avec enfants quittent Arras au bénéfice des communes alentours. Que proposez-vous pour remédier au manque de structures d'accueil de la petite enfance et répondre aux besoins diversifiés des familles, en particulier de logements de qualité à des prix abordables ?

a) Réduire la circulation automobile par le développement des transports gratuits, et  faciliter l’usage du vélo, dans des conditions de sécurité, constituent une première réponse. Contrôler régulièrement les rejets dans l’atmosphère des entreprises

 

b) Il faut créer des crèches y compris en zones industrielles et commerciales au plus près des lieux de travail des salariés.

 

à M. LETURQUE

- Vous dites que la population se paupérise et souhaitez, comme nous tous, que le pouvoir d'achat des Arrageois augmente. Comment agirez-vous sur ce sujet en tant qu'élu municipal ?

- Vous militez, comme certains autres candidats, pour la gratuité des transports en commun. Comment comptez-vous financer ce projet sans recourir à nouveau à l'impôt et ensachant que cette compétence est communautaire et nécessite un débat avec les 38 autres communes ?

a) La gestion municipale est indissociable de la politique nationale et il est légitime d’appeler les électeurs à des choix politiques (comme le refus de l’austérité) lors d’une consultation de cette portée. Même en l’absence de sigles visibles ces choix sont d’ailleurs sous-jacents dans toutes listes en présence. Et nul n’ignore que les résultats des 23 et 30 mars influeront sur la politique nationale.

 "Les élus (communistes?) de la liste l'Humain d'abord pour Arras œuvreront dans la protection opiniâtre des services publics car ils permettent à tous d'avoir accès aux droits fondamentaux. Ils sont à préserver comme notre patrimoine commun, car ils assurent les conditions de l'égalité et de la citoyenneté.

La lutte est aussi un axe de gestion. Les citoyens et les citoyennes doivent pouvoir compter sur leurs élus pour être à leur côté dans les luttes. Ils sont des points d'appui pour aider aux rassemblements les plus larges. On peut compter sur eux contre les expulsions locatives, défendre l'emploi, intervenir pour la défense des hôpitaux, obtenir des moyens pour l'école. Leur mandat doit être utile pour soutenir et médiatiser les actions et initiatives citoyennes, élaborer des alternatives.

Pour leur part , les élus communistes inscriront leur action dans cette perspective."

b) Les 22 villes qui, en France, expérimentent depuis plusieurs années le transport public gratuit ont su en  trouver les financements en particulier par la taxe transport assumée par les employeurs publics et privés et par l’économie des lourds travaux d’infrastructure que génère la circulation abusive de l’automobile. 

Par La Voix du Nord | 

Municipales à Arras : les priorités des cinq candidats

La rédaction arrageoise de La Voix du Nord n’a pas attendu que soit officiellement lancée la campagne électorale, ni encore moins respecté le tempo qu’auraient souhaité imposer certains candidats, pour vous poser clairement et vous décrypter les enjeux de ces municipales 2014. C’est ainsi que Frédéric Leturque (UDI-UMP-Divers), Hélène Flautre (EELV-PS-MRC), François Desmazière (Les Citoyens s’engagent), René Chevalier (PC-Front de Gauche) et Alban Heusèle (FN) ont affiché leurs divergences sur les problématiques d’éducation, de santé, de sport, de culture, de commerce ou encore de mobilité. Avant, aujourd’hui, de choisir dans leur catalogue d’idées pour Arras les trois priorités qu’ils mettraient immédiatement en œuvre une fois élu(e)s. Le tout pour vous aider à faire votre choix, et en vous invitant en tout cas, quel qu’il soit, à vous rendre aux urnes dès ce dimanche.

 
René Chevalier : égalité, service public, démocratie

«  Favoriser le mieux vivre ensemble. Veiller à la cohésion entre les différents secteurs de la ville, tout en répondant aux besoins spécifiques de chacun d’eux, telle doit être la préoccupation des élus. Il est indispensable pour cela de combattre les inégalités qui se sont creusées d’un quartier à l’autre. Ce n’est que justice de consacrer plus d’efforts budgétaires et de moyens en direction des populations moins favorisées. C’est pourquoi nous gérerons la ville avec le souci permanent d’atténuer tout ce qui a pu conduire à trop différencier tel quartier à tel autre. Notre souci sera de ne laisser personne sur le chemin.

Préserver et développer les services publics. La commune est par excellence le lieu où les services publics sont dispensés au plus près des besoins des habitants. Il serait irresponsable de ne pas alerter les électeurs sur les conséquences qu’auront pour les communes les annonces nationales de réductions des dépenses publiques. Des besoins fondamentaux (éducation, santé, sécurité, culture…) sont menacés. Nous voulons au contraire restituer au service public la gestion de la distribution des eaux et de l’assainissement, et nous opposer à l’avenir à toute autre forme larvée de privatisation telles que DSP (délégation de service public) ou PPP (partenariat public privé).

Pour une gestion démocratique de la ville et de la CUA. Gérer démocratiquement la ville, c’est associer les citoyens à sa gestion, en les informant sérieusement et en les consultant régulièrement sur les problèmes en débat. Des réunions de quartiers une fois l’an et un bulletin municipal quasi muet sur les vraies questions ne sauraient faire le compte. Nous nous engageons à soumettre à discussion publique préalable toute question de fond posée au conseil municipal. L’exigence de démocratie s’exercera tout autant en direction du conseil communautaire, délibérant jusqu’alors sans consultation des populations. Nous nous opposerons à toute extension des prérogatives de la CUA et à toute nouvelle forme de structure intercommunautaire ou métropolitaine, qui éloignerait plus encore les citoyens des lieux de décision. »

 

 

Voir les commentaires

Dossier de l'huma : La MANIFESTATION étudiante du 11 NOVEMBRE 1940

12 Novembre 2016, 09:17am

Publié par BLOG-PCF-ARRAS

Voir les commentaires

Le Secours populaire d'Henin Beaumont ne sera pas SDF

1 Novembre 2016, 17:29pm

Publié par BLOG-PCF-ARRAS

Voir les commentaires

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 > >>