Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Blog des Militants Communistes de l'Arrageois

Articles avec #actions militantes

Le cercle Aragon de l'Arrageois: Film Débat, une jeunesse Parisienne en Résistance

28 Octobre 2016, 16:57pm

Publié par BLOG-PCF-ARRAS

Le cercle Aragon de l'Arrageois: Film Débat, une jeunesse Parisienne en Résistance
Le cercle Aragon de l'Arrageois: Film Débat, une jeunesse Parisienne en Résistance

Voir les commentaires

Se rassembler pour la candidature communiste

23 Octobre 2016, 08:36am

Publié par BLOG-PCF-ARRAS

Réponse collective à la contribution "Conférence nationale du 5 novembre, Pour un choix clair"

 

Chér(es) camarades,

 

Nous avons pris connaissance avec intérêt de la contribution collective « Conférence nationale du 5 novembre , Pour un choix clair » qui a été adressée à plusieurs d’entre nous.

 

Nous nous félicitons de toutes les initiatives que les communistes prennent dans leur diversité autour de l’exigence d’une candidature communiste à l’élection présidentielle de 2017.

 

Et ce d’autant que nous constatons que malgré la décision du Conseil National de proposer trois choix à la discussion des communistes, le secrétaire national multiplie les déclarations et les initiatives promouvant l’attente jusqu’àprès la primaire du Parti socialiste.

 

Pour notre part, nous avons dès la préparation du congrès de juin 2016 dans notre texte « Unir les communistes, le défi renouvelé du parti communiste » défendu le projet d’une candidature communiste en 2017.

 

Dans notre déclaration précédent le Conseil National des 24 et 25 septembre, nous résumions ainsi notre position : « l’élection présidentielle, renforcée par le quinquennat, est au cœur du système de domination de la grande bourgeoisie dans notre société. Elle vise à imposer l’alternance pour que le système capitaliste continue de fonctionner. La place prise par le Front national joue à plein dans ce sens. Raison de plus pour affronter cette bataille en communistes ! Loin des présidentiables éphémères, notre parti peut porter un candidat et un programme communistes, se renforcer en influence idéologique et forces organisées, contribuer à ce que les forces populaires gagnent en conscience et en force face aux combats qui s’annoncent. Le PCF peut porter un candidat représentatif de ces millions de travailleurs qui ont combattu la Loi El Khomri et ne veulent pas baisser les bras. Cette candidature sera un point d’appui pour nos 577 candidats aux législatives, qu’il nous faut désigner rapidement, et affirmera notre volonté de continuer le PCF. »

 

Nous ne souscrivons donc ni à la conception du rassemblement développé au 37éme congrès, ni au retrait éventuel de notre candidat et nos désaccords stratégiques concernant l’Union européenne sont connus.

 

Mais nous partageons l’idée qu’une candidature communiste serait de nature à changer la donne du débat politique dans le pays, à donner une nouvelle chance à la construction d’un rassemblement politique et qu’elle serait un point d’appui essentiel pour la campagne des législatives. Nous ajoutons qu’elle nous paraît le meilleur choix aujourd’hui pour rassembler les communistes.

 

Nous sommes aussi d’accord avec l’objectif que la Conférence nationale débouche sur un choix clair. Cela suppose qu’à l’issue de la Conférence nationale, l’option d’une candidature communiste soit soumise au vote des communistes et ce dans des délais brefs car attendre Janvier, c’est empêcher de fait la candidature.

 

Nous donnerions plus de poids à la candidature communiste en nous adressant dès maintenant à des camarades qui, par la légitimité populaire acquise dans le mouvement social ou /et par le suffrage universel, pourraient porter une telle bataille. Et nous gagnerions en crédibilité en travaillant dès maintenant à ce qui pourrait être les 10 propositions essentielles d’un candidat communiste ;

 

Nous sommes disponibles pour tout ce qui permettra d’avancer dans ce sens et nous sommes déterminés à travailler dès maintenant et jusqu’au la conférence nationale du 5 novembre dans un esprit de rassemblement qui permette de créer une majorité autour de la candidature communiste.

 

Cette réponse est signée par :  


Caroline Andreani, Danielle Trannoy, Gilles Gourlot, Jean-Pierre Meyer, Jean-Jacques Karman, Paul Barbazange, Anne Manauthon, Marie-Christine Burricand, Michaele Lafontant, membres du Conseil National

 

Michelle Bardot(67), Armand Lecoq (34), Michel Capron (34), Gilbert Rémond (69), Daniel Sario, Amandine Lampin(31), Floriane Benoit (38), Laurent Santoire (93), Willy Pepelnjak(38), Eric Ruiz (27), Hervé Fuyet (92), Jean-Pierre Quirin, Michel Dechamps (04), Pierre Viallet, Clara Gimenez (34), Pascal Brula (69), Aimé Couquet ’69), Robert Brun (26), Pierre-Alain Millet (69), Alain de Poilly(94), Bernard Trannoy (33)

 

Conférence Nationale du 5 novembre
POUR UN CHOIX CLAIR
contribution collective

Face à la menace qui pèse sur notre pays, face au risque de voir s’imposer les programmes ultra-réactionnaires de la droite et de l’extrême droite, et disparaître durablement les forces de progrès, les communistes ont décidé en juin dernier de construire un large rassemblement « de toutes celles et ceux qui ne veulent pas se résigner aux renoncements de ceux qui gouvernent, qui ne veulent pas de la droite et de l’extrême droite, qui espèrent contribuer à une société plus égalitaire, plus juste et fraternelle, qui veulent faire émerger une alternative à l’austérité libérale ». Où en sommes-nous ? L’évolution du débat politique confirme l’urgence de ce choix. Et pourtant, nous ne parvenons pas à construire ce rassemblement populaire et à faire émerger une candidature qui puisse lui donner une traduction politique lors de la prochaine élection présidentielle.

Comment sortir de l’impasse ? Menons en grand le débat sur les propositions, en rencontrant toutes les forces de progrès disponibles pour construire un projet d’avenir pour la France, sur la base des résultats de la consultation citoyenne. Mais comment faire avancer un programme sans un candidat ou une candidate, qui soit son porte-parole auprès des citoyens, et que ceux-ci puissent appuyer, sauf à leur donner à penser qu’il s’agit d’une cartouche à blanc ? Notre conférence nationale doit prendre une décision sur la candidature aux présidentielles.

Dans le cas contraire, on irait vers une Conférence nationale invitée à décider d’attendre jusqu’à fin janvier, date de la primaire du PS, pour seulement continuer, voire amplifier avec une pétition, notre posture de rassemblement.

Cette démarche, sans candidat, n’est-elle pas dangereuse ? Ne nous enferme-t-elle pas dans le piège du ralliement, à l’un ou à l’autre, et de l’effacement ?

Jusqu’en janvier, en effet, les candidats déclarés vont développer leur campagne électorale, alors que le parti communiste, si louables soient les intentions et propositions qu’il cherchera à porter, risque fort de rester inaudible sur ses idées, sans levier pour peser dans le rapport de force politique médiatique, et de contribuer à installer comme un fait accompli l’absence du PCF de la campagne présidentielle.

La conférence nationale doit réaffirmer notre stratégie de rassemblement. Mais elle doit aussi aller de l’avant et faire un choix : pensons-nous, comme le défendent quelques camarades, que le ralliement à Jean-Luc Mélenchon et à sa conception étriquée du rassemblement est maintenant la seule solution possible ? Ou bien choisissons-nous de proposer une candidature issue de nos rangs pour porter nos propositions, poursuivre jusqu ’au bout nos efforts de rassemblement, retirant le cas échéant notre candidat pour une candidature commune ? Les communistes doivent pouvoir, sans tarder, se prononcer et choisir l’une de ces deux options.

Il n’y a pas de solution idéale. Mais la candidature de Jean-Luc Mélenchon n’est plus, aujourd’hui, une candidature de rassemblement. Le « populisme de gauche » n’apporte pas de solutions réelles à la crise. Un ralliement par défaut à cette candidature risque de démobiliser durablement les militants, avec des conséquences importantes sur nos campagnes, sur nos résultats aux législatives et sur nos capacités à mener les batailles dont notre peuple aura besoin dans les années à venir.

Une candidature issue de nos rangs, engagée dans la campagne pour porter nos propositions et poursuivre en grand nos efforts de rassemblement, peut au contraire faire bouger la situation à gauche. En donnant une visibilité nouvelle à nos propositions et à notre démarche, en permettant la mise en mouvement des militants, elle peut changer la donne du débat politique dans le pays et donner une nouvelle chance à la construction d’un rassemblement politique. Elle serait aussi un atout pour entrer le plus tôt possible dans la campagne des législatives, avec des candidatures à parité qui donnent à voir le visage du PCF d’aujourd’hui, pour gagner le plus grand nombre possible d’élu-e-s utiles au peuple.

http://data.over-blog-kiwi.com/1/38/56/29/20161017/ob_903d0f_pour-un-choix-clair-de-la-conference-n.pdf

Voir les commentaires

Témoignage fort de Michaël Wamen dans sa lutte

19 Octobre 2016, 19:40pm

Publié par BLOG-PCF-ARRAS

Voir les commentaires

JEAN-JACQUES CANDELIER DÉPUTÉ COMMUNISTE: Barroso chez Goldman Sachs, le symbole de l’europe de la finance

19 Juillet 2016, 11:29am

Publié par BLOG-PCF-ARRAS

Ma réaction à la nomination de Monsieur Barroso à la Direction non exécutive de Goldman Sachs.

Après avoir été à la tête de la Commission européenne pendant 10 ans, Mr Barroso a décidé de s’offrir un emploi sénior très haut de gamme en étant nommé à la Direction non exécutive de Goldman Sachs, banque d’affaires américaine, pilier de Wall Street, et symbole de la grande finance mondiale.

Cette banque a pourtant a contribué à mettre les Etats à genoux durant la crise financière de 2008, spéculé sur les subprimes et provoqué l’effondrement de l’immobilier aux Etats-Unis, en ruinant des millions de foyers populaires. C’est également cette banque qui avait truqué les comptes de la Grèce afin que celle-ci puisse respecter les conditions du pacte de stabilité nécessaires pour rester dans l’euro.

Le bilan de José Manuel Durão Barroso n’est pas mieux. Celui-ci a provoqué crise sur crise : financière, économique, sociale, humanitaire, et démocratique.

Cette nomination semble donc être une sorte de « cadeau pour bons et loyaux services » ou un « renvoi d’ascenseur » pour le remercier d’avoir si bien mis en musique les politiques libérales qui renforcent partout les souffrances populaires.

Il semblerait que Goldman Sachs, symbole de la haute finance, prête à Mr Barroso une « profonde connaissance de l’Europe ». Et pour cause : qui mieux que lui peut connaitre les « valeurs européennes », lui qui les a révélées et accomplies pleinement en appliquant un pilotage économique libéral automatique permettant de s’affranchir toujours plus des peuples et des votes des citoyens.

Ne pouvant banaliser cette nomination, je lui ai demandé par courrier de démissionner.

Accepter ce poste, ce serait accepter clairement le conflit d’intérêt entre le monde des grandes affaires et certains responsables politiques. Rien de tel pour stimuler la montée de l’extrême-droite en Europe.

JEAN-JACQUES CANDELIER DÉPUTÉ COMMUNISTE:   Barroso chez Goldman Sachs, le symbole de l’europe de la finance
JEAN-JACQUES CANDELIER DÉPUTÉ COMMUNISTE:   Barroso chez Goldman Sachs, le symbole de l’europe de la finance

Voir les commentaires

CGT Arras: Manifestation contre le projet de loi travail

23 Mai 2016, 16:00pm

Publié par BLOG-PCF-ARRAS

CGT Arras: Manifestation contre le projet de loi travail

camarades,

Depuis plusieurs mois, c’est ensemble que les jeunes, les salariés, les retraités, les privés d’emploi se mobilisent pour faire vivre leurs revendications.

Jeudi 19 mai le premier ministre en direct sur une radio a affirmé que la mobilisation contre le projet de loi Travail : « s’essouffle » et a laissé entendre que les syndicats devraient faire preuve de responsabilité en mettant fin aux manifestations. Il appelle au respect du temps démocratique, alors que la loi a été adoptée à l’assemblée nationale, par le recours à l’article 49.3 !

N’en déplaise à monsieur Valls le mouvement ne s’essouffle pas et la participation dans les cortèges, et les piquets de grève jeudi 19 mai, en est une preuve flagrante.

Le gouvernement en plus d’être sourd, perdrait-il à présent la vue ?

La détermination grandit et se renforce afin d’obtenir le retrait du projet de loi travail. Le mouvement ne faiblit pas, il entre dans une nouvelle phase où mobilisations, rassemblements, grèves reconductibles lui donne un nouvel élan.

Ignorant avec la suffisance qui le caractérise l’opinion des citoyens qui refusent très majoritairement ce projet de loi, le gouvernement brutalise la démocratie faisant ainsi échos aux violences policières qui en plus de porter atteinte à l’intégrité physique de manifestants pacifiques, tentent de semer la peur et le découragement.

Dans notre pays manifester en toute sécurité est un droit constitutionnel, les forces de l’ordre ont pour devoir d’assurer la sécurité de celles et ceux qui font valoir ce droit. Nous dénonçons le recours systématique aux gaz lacrymogènes dont le seul résultat est de scinder les cortèges, cette division entraine le désordre et la mise en danger des participants. Est-ce là le but recherché par l’exécutif ?

Nous devons condamner avec la plus grande fermeté le « traitement » fait aux jeunes manifestants, qui sont réprimés, stigmatisés et qualifiés de casseurs sans faire de discernement avec ceux qui en sont vraiment. Nous ne nous désunirons pas !

Manuel VALLS, connait bien le rôle et les devoirs de la Police, il fait assez souvent référence à son passage par la place Beauvau. Comment peut-il alors appeler la CGT à la responsabilité, alors même qu’il répond par l’affirmative à un journaliste qui lui demande s’il fera « dégager » les piquets de grève et les blocages par les forces de l’ordre ? Nous sommes loin d’une expression apaisée propice à la compréhension.

Quelles directives donne-t-il à son Ministre de l’intérieur concernant les manifestations ?

Les véritables casseurs eux semblent jouir d’une impunité étonnante, tout d’abord présents exclusivement sur les cortèges parisiens, ils apparaissent à présent dans plusieurs villes, leurs actions de dégradations dénaturant la raison d’être de la mobilisation.

La manifestation du 12 mai à Paris est un triste exemple de violence extrême à l’encontre de celles et ceux qui luttent contre la mise à mal de nos acquis et droits sociaux.

Nos camarades du service d’ordre ont subi des « assauts » d’individus organisés, lourdement équipés et dont la seule volonté était de blesser gravement.

Le renforcement de notre dispositif pour les manifestations du 17 et 19 mai, n’est en aucun cas une disposition prise pour répondre par la violence aux violences dont ils ont été victimes, mais une mesure de prévention afin de ne plus être la cible des groupuscules agressifs, et de protéger les manifestants.

Nos camarades sont avant tout des salariés, militants de notre organisation, ils participent au service d’ordre dans le seul but d’aider à l’organisation et au bon déroulement de nos manifestations. C’est là l’unique raison de leur action, ils agissent avec mesure et discernement et nous pouvons les en remercier.

Ils ne sont ni collaborateurs, ni auxiliaires aux services des forces de l’ordre.

Nous invitons l’ensemble des organisations de la CGT à prendre les dispositions pour encadrer les initiatives sur la voie publique par des service d’ordre adaptés à chaque situation.

Le besoin d’élargissement de la mobilisation nous conduit à accueillir encore plus de jeunes et plus de salariés, mettons tout en œuvre pour qu’ils puissent nous rejoindre dans les meilleures conditions, et ensemble se faire entendre.

Le gouvernement n'a pas d'autre issue que celle du dialogue avec les organisations qui luttent pour le retrait de ce projet de loi et pour être écoutées sur les revendications qu'elles portent.

A ce titre, les organisations CGT, FO, FSU, Solidaires et les organisations de jeunesse, UNEF, UNL et FIDL, réunies jeudi 19 mai, en appellent solennellement au Président de la République.

Elles décident de faire du 26 mai prochain à une journée nationale de grève, manifestations, et de renforcer l’action par une journée de grève interprofessionnelle avec manifestation nationale à Paris le 14 juin, au début des débats au Sénat.

Elles décident également une grande votation dans les entreprises, les administrations et les lieux d'étude qui se déroulera dans les semaines à venir en parallèle au débat parlementaire afin de poursuivre avec les salarié-es et les jeunes les débats sur la loi Travail, obtenir le retrait de ce texte pour gagner de nouveaux droits permettant le développement d'emplois stables et de qualité.

ON LÂCHE RIEN TOUS EN GREVES

LE 26 MAI 2016 MANIF ARRAS et BUS 13HOO DEPART DE l'U.L.CGT

MANIF LILLE

 

Voir les commentaires

Arras: 15ème Salon du livre d'expression populaire et de critique sociale

13 Avril 2016, 19:04pm

Publié par BLOG-PCF-ARRAS

Arras: 15ème Salon du livre d'expression populaire et de critique sociale
Arras: 15ème Salon du livre d'expression populaire et de critique sociale
Arras: 15ème Salon du livre d'expression populaire et de critique sociale
Arras: 15ème Salon du livre d'expression populaire et de critique sociale
Arras: 15ème Salon du livre d'expression populaire et de critique sociale
Arras: 15ème Salon du livre d'expression populaire et de critique sociale
Arras: 15ème Salon du livre d'expression populaire et de critique sociale
Arras: 15ème Salon du livre d'expression populaire et de critique sociale
Arras: 15ème Salon du livre d'expression populaire et de critique sociale
Arras: 15ème Salon du livre d'expression populaire et de critique sociale
Arras: 15ème Salon du livre d'expression populaire et de critique sociale
Arras: 15ème Salon du livre d'expression populaire et de critique sociale
Arras: 15ème Salon du livre d'expression populaire et de critique sociale
Arras: 15ème Salon du livre d'expression populaire et de critique sociale
Arras: 15ème Salon du livre d'expression populaire et de critique sociale
Arras: 15ème Salon du livre d'expression populaire et de critique sociale
Arras: 15ème Salon du livre d'expression populaire et de critique sociale
Arras: 15ème Salon du livre d'expression populaire et de critique sociale
Arras: 15ème Salon du livre d'expression populaire et de critique sociale
Arras: 15ème Salon du livre d'expression populaire et de critique sociale

Voir les commentaires

Goodyear : De l’Etat d’urgence à l’Etat policier

14 Janvier 2016, 18:55pm

Publié par BLOG-PCF-ARRAS

 

Prison ferme pour 8 salariés de Goodyear coupables d’avoir voulu empêcher la fermeture de leur usine et donc la perte de leur emploi. 8 salariés condamnés à de la prison ferme donc, considérés comme des criminels, pour avoir défendu leur emploi. Le jugement rendu hier est inacceptable.

 

La CGT Goodyear a lancé une pétition : elle peut être signée ici .

Jamais la répression envers les syndicalistes n’a été aussi violente : poursuites au pénal, amendes pour entrave à la liberté de travailler (je rêve qu’un patron licencieur soit un jour condamné) et maintenant donc peines de prison. On assiste à un verrouillage complet de l’ensemble de la société française. L’état d’Urgence décrété et voté, il est aujourd’hui question de le prolonger et de l’inscrire dans la constitution, dans le même temps un arsenal répressif sera mis à la disposition des préfets qui pourront arrêter, écouter, surveiller, assigner à résidence qui bon leur semble.

Durant la COP21, des centaines de militants écologistes ont été assignés à résidence, un prof est menacé de sanctions pour avoir osé critiquer le discours du premier ministre sur le marché d’Evry ou il trouvait qu’il n’y avait pas assez de « blancos », de « white » en parlant de racisme ordinaire… On glisse donc vers un État policier, répressif, sécuritaire.

Pendant ce temps, les exilés fiscaux, les champions de l’optimisation fiscale, agissent librement, vivent librement, chantent même parfois pour le Président de la République. Pendant ce temps des conseils d’administration licencient, ferment, et touchent les dividendes en fin d’années, perçoivent des fonds publics, bénéficient d »exonérations fiscales, touchent le CICE. C’est une politique de classe, une justice de classe qui ne sert pas les intérêts des salariés mais ceux du patronat. C’est aussi simple que cela.

Pendant ce temps, le gouvernement s’apprête à supprimer le code du travail pour que l’emploi précaire, le CDD devienne la norme permettant de licencier plus facilement.

Depuis quelques jours des voix s’élèvent contre la prolongation de l’Etat d’urgence, contre le projet de déchéance de nationalité pour les terroristes, depuis hier des voix s’élèvent contre le jugement qui frappent les 8 de Goodyear. Ce sont des marqueurs forts de ceux qui ne renoncent pas à la justice sociale, à la liberté syndicale, au droit de lutter. Les députés et sénateurs communistes proposent une loi d’amnistie pour les militantes et militants syndicaux.

Dans un pays ou il y a 6 millions de demandeurs d’emploi, des millions de travailleurs précaires, subissant le temps partiel imposé, des horaires décalées, les luttes pour l’emploi doivent être défendues et portées par toutes celles et ceux qui se réclament du progrès et de la justice sociale. La lutte des Goodyear depuis hier est devenue emblématique, réunissons nous autour d’eux. Oui, 2016 sera bien une année de combat.

 

Voir les commentaires

La colère monte chez le personnel de l'ADMR Artois Sud

12 Novembre 2015, 22:14pm

Publié par BLOG-PCF-ARRAS

La colère monte chez le personnel de l'ADMR Artois Sud
La colère monte chez le personnel de l'ADMR Artois Sud
La colère monte chez le personnel de l'ADMR Artois Sud

Elles en ont marrent, les salariés de l’ADMR d'Artois Sud (aide a domicile en milieu rural).

Elles sont plus d’une vingtaine cégétiste à manifester leurs ras-le-bol.

Cela fait des mois que les 91 salariés sont payés par acomptes.

                                      Germinal est de retour!

Les salaires sont fractionnés en trois acomptes étalés sur plusieurs mois.

Le harcèlement est courant, l’isolement est fréquent, la division des salariés est appliquée, plusieurs salariés sont en burn-out et de plus, les caisses sont vides !

L'association a fait le choix de payer les arriérés de l'URSSAF, plutôt que les salaires.

Le passif de l'URSSAF et d'environ plus de 120 000 € (en retard depuis mars 2015) restent la créance de la fédération qui est d’environ 250 000 €, sans compter la complémentaire dont le montant reste inconnu des salariés, encore aujourd’hui.

Trois membres de la direction ont démissionné depuis (présidente, vice-présidente et secrétaire administrative). Hic !

Selon la direction (ce qu’il en reste) il est plus logique de régulariser les dettes contractées que de verser les salaires des 91 femmes, qui tous les jours permettent à des familles et aux personnes de bien vivre chez elle en apportant quotidiennement un service à domicile sur-mesure, fiable et de qualité.

Leurs conditions de travail sont déplorables et aggravent le bon fonctionnement de leur mission, avec une baisse de 10 % d’ activités cette année, ce qui représente moins de 5 500 heures actuellement avec un taux, prévu avoisinant -6500 heures dans les mois à venir.

Les larmes sont quotidiennes, mais elles restent professionnelles dans leur mission en dépit des 18 % d'absence.

La colère monte, la fatigue aussi, mais elles restent mobilisées pour sauver leur emploi et leur outil de travail.

Une plainte a été déposée au tribunal de grande instance contre les responsables légaux de l’ADMR pour « manquement à ses obligations et faute inexcusable de l'employeur ».

Leurs revendications sont simples :


1° paiement intégral des salaires et des frais bancaires occasionnés par leur non-paiement

2° restructuration complète de l'encadrement

3° tenue des réunions avec les délégués du personnel et création d'un comité d'entreprise

4° mise en place de la subrogation en cas de maladie.

5° paiement des acomptes même maladie.

6° maintien et pérennisation d'un accueil physique pour les salariés et les bénéficiaires (par une plate-forme d’appel)


Les communistes sont au côté de celles et ceux qui luttent tous les jours et apportent leur soutien aux salariés de l'ADMR mobilisés et aux valeurs qu’ils défendent.

 

Voir les commentaires

REPAS des vétérans samedi 31 octobre 2015 à GRENAY en photos

2 Novembre 2015, 18:26pm

Publié par BLOG-PCF-ARRAS

REPAS des vétérans  samedi 31 octobre 2015 à GRENAY en photos
REPAS des vétérans  samedi 31 octobre 2015 à GRENAY en photos
REPAS des vétérans  samedi 31 octobre 2015 à GRENAY en photos
REPAS des vétérans  samedi 31 octobre 2015 à GRENAY en photos
REPAS des vétérans  samedi 31 octobre 2015 à GRENAY en photos
REPAS des vétérans  samedi 31 octobre 2015 à GRENAY en photos
REPAS des vétérans  samedi 31 octobre 2015 à GRENAY en photos
REPAS des vétérans  samedi 31 octobre 2015 à GRENAY en photos
REPAS des vétérans  samedi 31 octobre 2015 à GRENAY en photos
REPAS des vétérans  samedi 31 octobre 2015 à GRENAY en photos
REPAS des vétérans  samedi 31 octobre 2015 à GRENAY en photos
REPAS des vétérans  samedi 31 octobre 2015 à GRENAY en photos
REPAS des vétérans  samedi 31 octobre 2015 à GRENAY en photos
REPAS des vétérans  samedi 31 octobre 2015 à GRENAY en photos

Voir les commentaires

La rentrée politique des communistes du Pas de Calais sur un air de campagne

28 Août 2015, 16:21pm

Publié par BLOG-PCF-ARRAS

La rentrée politique des communistes du Pas de Calais sur un air de campagne
La rentrée politique des communistes du Pas de Calais sur un air de campagne
La rentrée politique des communistes du Pas de Calais sur un air de campagne
La rentrée politique des communistes du Pas de Calais sur un air de campagne
La rentrée politique des communistes du Pas de Calais sur un air de campagne
La rentrée politique des communistes du Pas de Calais sur un air de campagne
La rentrée politique des communistes du Pas de Calais sur un air de campagne
La rentrée politique des communistes du Pas de Calais sur un air de campagne
La rentrée politique des communistes du Pas de Calais sur un air de campagne
La rentrée politique des communistes du Pas de Calais sur un air de campagne
La rentrée politique des communistes du Pas de Calais sur un air de campagne
La rentrée politique des communistes du Pas de Calais sur un air de campagne
La rentrée politique des communistes du Pas de Calais sur un air de campagne
La rentrée politique des communistes du Pas de Calais sur un air de campagne
La rentrée politique des communistes du Pas de Calais sur un air de campagne
La rentrée politique des communistes du Pas de Calais sur un air de campagne
La rentrée politique des communistes du Pas de Calais sur un air de campagne
La rentrée politique des communistes du Pas de Calais sur un air de campagne

Voir les commentaires

L'Appel des 100 pour la libération de Georges Abdallah

5 Juin 2015, 16:16pm

Publié par BLOG-PCF-ARRAS

L'Appel des 100 pour la libération de Georges Abdallah

Voir les commentaires

ARRAS: Salon du livre 2015 ( le brin de l'espoir au stand du PCF Arras)

1 Mai 2015, 05:35am

Publié par BLOG-PCF-ARRAS

ARRAS: Salon du livre 2015 ( le brin de l'espoir au stand du PCF Arras)

Quelques modifications de dernières minutes ont été effectuées par l'association colères du présent. 

Le stand du PCF de l'Arrageois ne sera pas sous les chapiteaux des éditeurs, mais sous le chapiteau des associations. Sans grande  précisions. 

Pour le 1er mai La section du PCF de l'Arrageois vous propose pour 1,50 €

1 brin de muguet garni + 1 journal l'huma +1 journal Liberté Hebdo

 

N'hésitez pas, demandez votre brin de l'espoir au stand du PCF Arras.

ARRAS: Salon du livre 2015 ( le brin de l'espoir au stand du PCF Arras)

 

Notre camarade Marianne Dunlop y présentera son livre  sous le chapiteau les éditeurs " éditions DELGA"

"

venez nombreux nous rendre visite

les communistes de l'Arrageois comptes sur vous .

 

Voir les commentaires

CERCLE ARAGON DE L'ARRAGEOIS: Film Débat, Les FTP-MOI dans la résistance.

8 Avril 2015, 03:49am

Publié par BLOG-PCF-ARRAS

CERCLE ARAGON DE L'ARRAGEOIS: Film  Débat,  Les FTP-MOI dans la résistance.
CERCLE ARAGON DE L'ARRAGEOIS: Film  Débat,  Les FTP-MOI dans la résistance.
CERCLE ARAGON DE L'ARRAGEOIS: Film  Débat,  Les FTP-MOI dans la résistance.

Voir les commentaires

ARRAS: Programme du 14e Salon du Livre le 1er mai 2015, organisé par Colères Du Présent

3 Avril 2015, 15:59pm

Publié par BLOG-PCF-ARRAS

ARRAS:  Programme du 14e Salon du Livre le 1er mai 2015, organisé par Colères Du Présent
ARRAS:  Programme du 14e Salon du Livre le 1er mai 2015, organisé par Colères Du Présent
ARRAS:  Programme du 14e Salon du Livre le 1er mai 2015, organisé par Colères Du Présent
ARRAS:  Programme du 14e Salon du Livre le 1er mai 2015, organisé par Colères Du Présent
ARRAS:  Programme du 14e Salon du Livre le 1er mai 2015, organisé par Colères Du Présent
ARRAS:  Programme du 14e Salon du Livre le 1er mai 2015, organisé par Colères Du Présent
ARRAS:  Programme du 14e Salon du Livre le 1er mai 2015, organisé par Colères Du Présent
ARRAS:  Programme du 14e Salon du Livre le 1er mai 2015, organisé par Colères Du Présent
ARRAS:  Programme du 14e Salon du Livre le 1er mai 2015, organisé par Colères Du Présent
ARRAS:  Programme du 14e Salon du Livre le 1er mai 2015, organisé par Colères Du Présent
ARRAS:  Programme du 14e Salon du Livre le 1er mai 2015, organisé par Colères Du Présent
ARRAS:  Programme du 14e Salon du Livre le 1er mai 2015, organisé par Colères Du Présent
ARRAS:  Programme du 14e Salon du Livre le 1er mai 2015, organisé par Colères Du Présent
ARRAS:  Programme du 14e Salon du Livre le 1er mai 2015, organisé par Colères Du Présent
ARRAS:  Programme du 14e Salon du Livre le 1er mai 2015, organisé par Colères Du Présent
ARRAS:  Programme du 14e Salon du Livre le 1er mai 2015, organisé par Colères Du Présent
ARRAS:  Programme du 14e Salon du Livre le 1er mai 2015, organisé par Colères Du Présent
ARRAS:  Programme du 14e Salon du Livre le 1er mai 2015, organisé par Colères Du Présent
ARRAS:  Programme du 14e Salon du Livre le 1er mai 2015, organisé par Colères Du Présent
ARRAS:  Programme du 14e Salon du Livre le 1er mai 2015, organisé par Colères Du Présent

Voir les commentaires

Une délégation du Parti Communiste Ukrainien à Arras

23 Janvier 2015, 17:02pm

Publié par BLOG-PCF-ARRAS

Tsarkov Evgueni et Natalia Touroukhina, militants du Parti communiste d'Ukraine, sont les hôtes de la section locale du PCF d'Arras et de Marianne Dunlop et Danielle Bleitrach..

En 2014, celles-ci, avaient sillonné la Crimée, la Moldavie et le sud de l'Ukraine à la rencontre de la population et des militants progressistes.

 

les invités pour le Pas de Calais sont:

 

 Evgueni TSARKOV, secrétaire de l'UPC-PCUS (Union des Partis Communistes-Parti communiste de l'Union Soviétique), membre du Présidium du Comité Central du Parti Communiste Ukrainien et Premier secrétaire du PCU pour la Région d'Odessa et Natalia TOUROUKHINA, député au Conseil régional d'Odessa 

 

Le programme sera un peu chargé pour nos deux camarades Ukrainiens, de même pour Marianne

Samedi 24 janvier, les invités (1) seront reçus par Marianne dès leur arrivée à l'aéroport de Roissy vers 19h30.

Départ gare du nord pour arriver en gare d'Arras vers 22 h 00 .

Accueillit à la sortie de la gare par René Chevalier secrétaire de la section de l'Arrageois.

 

Dimanche 25 au matin

 

- Arras 10 h 00, visite des places d'Arras et la maison de Robespierre.

           10h15 : visite du buste de Robespierre au lycée Robespierre à Arras .

           10h30 : hommage au Mur des fusillés.

            12 h 30 : rencontre sous forme d'auberge espagnole au siège du PCF d'Arras (14, avenue de l'hippodrome).

 

 Dimanche après midi

 

 - Hénin-Beaumont 15h : hommage à Vasyl Poryk et Vasyl Kolesnyk au cimetière où ces deux héros de la résistance soviétique en France reposent; 

                            15h 30 : échanges au siège de la section locale du PCF d'Hénin-Beaumont (69, place Jean- Jaurès). 

 

1) sur les quatre invités ,deux camarades (les mères d'Odessa) de la délégation resteront sur Paris, pour apporter leurs témoignages sur le  nouveau régime Ukrainien et réclamer justice pour leurs enfants, face au massacre du 2 mai 2014 qui a coûté la vie à plus de 40 opposants au régime fascisant de l'ukraine) 

 

Voir les commentaires

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 > >>