Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Blog des Militants Communistes de l'Arrageois

Articles avec #actions militantes

Nos enfants ne peuvent pas attendre : un collectif budgétaire est nécessaire

2 Septembre 2012, 19:34pm

Publié par BLOG-PCF-ARRAS

education-nationale0.jpgNos enfants ne peuvent pas attendre : un collectif budgétaire est nécessaire pour que la rentrée scolaire se fasse dans de bonnes conditions.

Avec la défaite de Nicolas Sarkozy, l’étau qui enserrait l’enseignement public vient de se desserrer un peu. Mais changer un homme ne suffit pas, il faut changer de politique. L’école a besoin d’une loi d’orientation, élaborée avec tous les acteurs de l’éducation. Mais sans attendre, il faut préparer les conditions d’une rentrée scolaire qui soit meilleure que les précédentes. Les personnels l’exigent, les enfants en ont besoin. Et pour cela, il faut des moyens tout de suite !

C’est pourquoi nous demandons la mise en place d’un collectif budgétaire : il faut attribuer des moyens nouveaux à l’éducation sans attendre, pour assurer la rentrée prochaine dans de bonnes conditions.

Priorité au combat contre l’échec !

Il faut recréer les 2500 postes des RASED supprimés cette année en proposant aux enseignants mutés sur des postes ordinaires de réintégrer leur poste dans les équipes RASED et en recrutant les jeunes qui attendent sur liste complémentaire.

Il faut relancer dès maintenant la formation des enseignants et des personnels. Pour commencer, il faut rétablir l'année de stage à mi-temps pour les lauréats du concours 2012, ce qui implique de créer environ 6 500 postes sous statut de la fonction publique d’État. Une politique de formation, avec un cadrage national et une coopération entre les universités et l’éducation nationale est nécessaire pour organiser et encadrer ce stage dans de bonnes conditions.

Enfin, iI faut mettre en place dès la rentrée prochaine le pré-recrutement des futurs enseignants, pour reconstruire un vivier et démocratiser l’accès au métier.

Il faut rétablir pour la rentrée les postes supprimés dans la dernière vague, sous statut de la fonction publique d’État, en recrutant sur liste complémentaire. Le rattrapage des suppressions des années précédentes devra se faire au cours des rentrées prochaines. Priorité aux REP, aux zones rurales, et aux lycées professionnels, qui ont été les plus touchés.

L’école doit être gratuite !

Interdisons toute forme de demande de contribution financière des familles au frais de scolarité (sorties, etc.).

La France doit se donner les moyens d’une politique de progrès pour l’éducation. Nous n’accepterons pas que ces moyens soient prélevés sur un budget de l’État constant, donc au détriment des autres services publics (santé, justice, police de  proximité, recherche, écologie, etc.). Ce serait injuste et inefficace : si l’ensemble de la vie sociale est fragilisée, l’école en souffrira nécessairement.

Il faut donc créer des ressources nouvelles, en réformant la fiscalité. Il faut rompre avec les politiques d’austérité imposées par les marchés financiers et l’Union européenne. Les dépenses publiques doivent sortir des mains des marchés financiers. Au prochain sommet européen, la France doit réclamer la création d’un fonds européen solidaire, social et écologique à gestion démocratique et abondé directement par la Banque centrale européenne, institution publique, pour financer les services publics de façon solidaire, partout en Europe.

                                  je signe la pétition

Voir les commentaires

Roms/réunion interministerielle : le PCF attend des décisions à la hauteur d'une politique de gauche

18 Août 2012, 15:10pm

Publié par BLOG-PCF-ARRAS

romsLe gouvernement vient de décider de tenir une réunion interministérielle au sujet des Roms présents en France.

Le PCF se félicite de cette initiative et attend de cette réunion des décisions à la hauteur des valeurs que doit porter la gauche. Nous ne pouvons accepter de ce gouvernement ce que nous avons refusé hier de Sarkozy.

Cependant, l’inexactitude de l’analyse du ministre de l’intérieur, pour qui l’exode de Roms de Roumanie et de Bulgarie ne serait dûe qu’aux discriminations, est inquiétante. Certes les discriminations qui touchent les populations dans ces pays doivent être combattues fermement, mais les migrations de ces familles sont tout autant dues à la misère et à la dégradation des économies et des politiques sociales.

Le PCF exige que les mesures transitoires soient immédiatement levées par la France pour enfin permettre l’égal accès au travail. Un moratoire sur les expulsions doit être décidé.

Reconnaitre le droit au travail, le droit de circulation, ansi que leur statut européen implique que l’on cesse de les chasser, de les expulser des bidonvilles et des squats. En mettant ces populations à la rue, en ajoutant de la précarité à la précarité, aucune solution ne peut être trouvée pour combattre ce mal logement. La scolarisation et le droit à l’hygiène doivent être une priorité.

Des tables rondes départementales doivent être organisées avec les associations qui agissent auprès des familles. Le gouvernement engagera avec les associations et les collectivités territoriales un bilan des expériences menées dans des villes et des départements.

Cette réunion interministérielle doit donc aboutir sur une politique adaptée à la situation, avec des engagements précis et un calendrier de travail, en collaboration avec les associations et les élus.

Une politique de gauche ambitieuse doit faire de cette question l’une des démonstrations de sa détermination à agir avec les citoyens contre la misère, les précarités, le mal logement et les discriminations. 

Voir les commentaires

Aides sociales : Pas question de payer encore la f(r)acture !!

25 Juillet 2012, 13:06pm

Publié par BLOG-PCF-ARRAS

La France n'est pas aux travailleurs, elle est a 98 familles qui la pillent

banniere_uec.jpg

Le dernier conseil d'administration du CNOUS du mois de juillet a entériné l'augmentation du montant des bourses de 2,1% pour la prochaine rentrée. Mais dans le même temps, le CNOUS demande à plus de 5 000 étudiants de rembourser leurs bourses pour divers motifs : un prétendu manque d'assiduité, les critères d'attribution qui n'étaient pas les bons. Ce sont indistinctement les étudiants qui ont effectivement décroché, et les étudiants salariés qui n'ont pas pu assister aux contrôles continus. C'est donc plus de 5 000 étudiants qui se retrouvent dans une telle galère, et encore une fois les étudiants les plus précaires : « Je vais carrément devoir arrêter mes études pour travailler et rembourser le CROUS ! », nous témoignait une étudiante.

Empressé de nier la gravité de la situation, le CNOUS se félicite que ce nombre d'étudiants mis en demeure ne soit égal à celui de l'année universitaire précédente. Il y a vraiment de quoi se réjouir ! « Les procédures n'ont pas changé », rappelle-ton également. Dans ce cas, que dire de ces dizaines de milliers d'étudiants qui n'ont pas touché un sou durant le premier semestre, à cause de l'assèchement financier provoqué par Wauquiez, qui a lancé le dixième mois de bourse sans aucun moyen financier supplémentaire ? Que dire de la catastrophe sociale et sanitaire dans laquelle ont été plongés les plus précaires d'entre nous, contraints pour certains d'arrêter leurs études et poussés au suicide ? C'est une véritable double peine qui s'abat sur les étudiants boursiers.

Les étudiants communistes n'entendent pas rester les bras croisés. Il n'est pas question pour nous de se contenter de dire « que ce n'est pas pire qu'en 2010-2011 », année universitaire qui a vu chuter le nombre d'étudiants issus des classes populaires de 6% encore ! Quelle université de l'émancipation peut se vanter d'accueillir à peine plus de 23% de fils d'ouvriers et d'employés non qualifiés ? Quelle université de l'émancipation peut se vanter que 40% des étudiants précaires déclarent avoir déjà sérieusement pensé au suicide ?

En quelques semaines, du second tour des législatives jusqu'aux chaînes d'inscriptions, ce sont déjà des milliers d'étudiants qui ont signé notre appel à la mobilisation, pour un véritable statut social du jeune travailleur en formation. Ce sont déjà des centaines d'étudiants qui nous ont rejoint, et dont les exigences de progrès social n'ont pas disparu avec Sarkozy. À ceux qui seraient tentés de faire la sourde oreille, nous saurons nous faire entendre !

Marion Guenot
Secrétaire nationale de l'UEC

Voir les commentaires

1er MAI : LA PAROLE AUX TRAVAILLEURS

30 Avril 2012, 16:09pm

Publié par -BLOG-PCF-ARRAS

1er mai à Arras : 

MANIFESTATION

à l'appel des syndicats

10 h Place de la Gare

1er-mai-2012


Voir les commentaires

1er mai : une déclaration de Georges Séguy

30 Avril 2012, 15:55pm

Publié par -BLOG-PCF-ARRAS

G.Seguy.jpgGeorges Séguy :

"Une situation qui rappelle de tristes souvenirs"

Georges Séguy, ancien secrétaire général de la CGT, résistant, déporté

Entretien paru dans l’Humanité du 26 avril 2012

 

"Nicolas Sarkozy devrait approfondir ses connaissances sur l’histoire du 1er Mai. En France, cette journée de lutte existe depuis qu’on a inauguré la tour Eiffel. Depuis que les ouvriers ont décidé de manifester chaque année à cette date, en dépit des interdictions et de la répression, le 1er Mai à l’échelle internationale est un symbole de l’unité de tous les travailleurs du monde pour le progrès social et la liberté.

Vouloir faire une cérémonie spéciale sur «  le vrai travail  », c’est une ignorance totale de l’histoire du 1er Mai. Les propos tenus par Henri Guaino sur France Inter, évoquant à propos du défilé populaire «  un 1er Mai des permanents syndicaux  », sont particulièrement choquants et n’ont rien à voir avec la réalité. Les permanents syndicaux sont évidemment dans les manifestations du 1er Mai, mais leur caractéristique, c’est la participation la plus massive possible des salariés et de leurs familles sur la base de la solidarité et de leurs revendications sociales. Henri Guaino, comme Nicolas Sarkozy, a tout à apprendre de l’histoire du mouvement ouvrier.

La prétention d’organiser un autre rassemblement, d’une autre nature, sur le thème du «  vrai travail  » me rappelle les périodes durant lesquelles les dictatures fascistes ont interdit les manifestations du 1er Mai correspondant à son histoire pour en faire des manifestations de collaboration de classes niant la défense des revendications et la solidarité. Nous sommes dans une situation qui rappelle de tristes souvenirs. Sous l’occupation nazie, nous n’avions pas le droit de manifester et pourtant nous l’avons pris.

Nous nous sommes heurtés à la répression de l’État français sous la direction de Pétain et de Laval. Jamais les travailleurs ne se sont résignés à accepter que l’on change la nature de classe du 1er Mai. Il y a dans cette décision de Nicolas Sarkozy quelque chose qui va dans le sens de ce qui a toujours été condamné par le monde du travail et par tous les démocrates. Je rappelle qu’à l’origine le 1er Mai a été organisé pour obtenir la journée de huit heures de travail. S’attaquer aux «  corps intermédiaires  », donc aux syndicats, qu’on oppose aux «  vrais travailleurs  » rappelle l’époque pétainiste, où l’on vantait le corporatisme et la collaboration de classe. Cela nous rattache aux vieilles traditions de l’extrême droite. Pour m’opposer à ces conceptions réactionnaires en France et dans d’autres pays d’Europe, j’ai écrit un livre sur le centenaire du 1er Mai qui explique la signification de cette journée, qui demeure un moment important de la solidarité internationale des travailleurs et de leur volonté de progrès sociaux.

Les organisations syndicales ont pris la décision de faire un grand 1er Mai. J’ai beaucoup apprécié en tant que syndicaliste que Jean-Luc Mélenchon ait appelé les travailleurs et tous ceux qui sont proches du Front de gauche à participer massivement aux manifestations. Ce sera une nouvelle journée de combat pour le progrès, la liberté, et contre les restrictions sociales préconisées par ceux qui veulent modifier la nature de la Journée internationale de lutte et de solidarité des travailleurs."

Propos recueillis par Jean-Paul Piérot

Voir les commentaires

1er MAI : MANIFESTONS ! ON NE LÂCHE RIEN...

24 Avril 2012, 09:38am

Publié par -BLOG-PCF-ARRAS

1er-mai-2012

Voir les commentaires

23.000 à Lille avec le Front de Gauche : Tract de masse diffusé à 250.000 exemplaires dans le Pas-de-Calais

5 Avril 2012, 09:28am

Publié par -BLOG-PCF-ARRAS

23.000 à Lille avec le Front de Gauche : Tract de masse diffusé à 250.000 exemplaires dans le Pas-de-Calais

pcf-62-1-copie-6.jpg

pcf-62-2.jpg

Voir les commentaires

Campagne du Front de Gauche : appel aux souscriptions

6 Février 2012, 17:46pm

Publié par -BLOG-PCF-ARRAS

Campagne du Front de Gauche : appel aux souscriptions

Appel-souscriptions-Front-de-Gauche.jpgIl existe différentes façons d'agir pour le Front de Gauche. Le soutien financier en est une, et pas des moindres ! Comme on dit souvent, l'argent c'est le nerf de la guerre. Imprimer les tracts, organiser des meetings, louer des locaux, se mobiliser partout pour que chaque citoyen puisse entendre notre message… Faire vivre la campagne au jour le jour a un prix, et il est élevé !

Le Front de Gauche a besoin de vos dons pour 2012. Chaque euro récolté, c'est une petite graine de plus plantée dans la perspective d'une floraison printanière prometteuse.

Vous pouvez dès à présent faire un don par chèque libellé à l'ordre de AFCP JLM 2012 (Association de Financement de la Campagne Présidentielle de Jean-Luc Mélenchon 2012), déclarée à la Sous-Préfecture de Palaiseau en date du 1er décembre 2011 sous le N° W913003853, seule habilitée à recevoir les dons en faveur du candidat J-L Mélenchon, conformément à l'article L 52-9 du code électoral.
A renvoyer à : L'Usine, 8 rue Chassagnolle, 93260, Les Lilas

Vous recevrez un reçu qui vous permettra de déduire du montant de votre impôt sur le revenu 66 % du montant de votre don, dans les limites fixées par la loi.

Voir les commentaires

Opération "Andouillette" chez Moody's

31 Octobre 2011, 11:13am

Publié par -BLOG-PCF-ARRAS

"A,A,A, nous ne sommes pas andouillettes"

Il y a quelques jours, accompagné d'une vingtaine de militants, Jean-Luc Mélenchon s'est rendu au siège parisien de l'agence de notation Moody's, boulevard Haussman. Ils ont scandé jusque dans le hall de l'entreprise, "A,A,A, nous ne sommes pas andouillettes", faisant ainsi référence au fameux système de notation. 



Voir les commentaires

L'agence de notation Standard & Poor's envahie !

25 Août 2011, 16:43pm

Publié par -BLOG-PCF-ARRAS

L'agence de notation Standard & Poor's envahie !

standard__poors_024_1.jpg

Au lendemain des annonces gouvernementales présentant un nouveau plan d'austérité pour satisfaire les marchés financiers, des militants communistes ont envahi les bureaux parisiens de l'agence de notation Standard & Poor's pour dénoncer ce coup de force contre la démocratie.

Pierre Laurent, secrétaire national du PCF, et Brigitte Gonthier-Maurin, sénatrice des Hauts-de-seine, participaient à cette action coup de poing.

Voir les commentaires

A Méricourt, on se mobilise pour les Roms

22 Août 2011, 17:40pm

Publié par -BLOG-PCF-ARRAS

Voir les commentaires

Vente solidaire du 18 août organisée par le PCF et le MODEF : des fruits et légumes de qualité à la portée de tous

17 Août 2011, 11:29am

Publié par -BLOG-PCF-ARRAS

Vente solidaire du 18 août organisée par le PCF et le MODEF : des fruits et légumes de qualité à la portée de tous

fruitslegumes_0.jpgLa spéculation financière et sur les produits agricoles affame la planète. Pour les couches populaires, les recommandations sanitaires de consommer cinq fruits et légumes par jour ne sont que des vœux pieux. La bande du Fouquet's, elle, n'est pas à ce régime. Les producteurs agricoles subissent le démantèlement des politiques publiques agricoles européennes et françaises. Le prix mondial de leurs fruits et légumes qu'impose la concurrence libre et non faussée fera chuter leurs revenus de moitié cette année. Certains en sont arrivés à laisser pourrir leur récolte ! Alors que les géants de la distribution se goinfrent de marges bénéficiaires grâce aux lois économiques taillées sur mesures par les gouvernements successifs depuis environ 20 ans. A l'occasion de l'initiative « vente solidaire » de fruits et légumes à Paris et en Île de France du 18 août, le PCF invite la population, les consommateurs, les producteurs et citoyens à se faire entendre en participant à la vente solidaire et en signant la pétition « front uni contre la vie chère » qui a déjà recueilli 182 000 signatures. Grâce à l'approvisionnement de producteurs du syndicat agricole « MODEF », la présence de nombreux consommateurs que les politiques de droite opposent, cette vente directe ouvre des espaces de rassemblement et d'alternative. Dès maintenant le PCF propose le blocage des prix des denrées alimentaires de base (lait, viandes, pain, fruits et légumes) sur le ticket de caisse. Dans le cadre du programme partagé du Front de gauche, nous prenons l'engagement d'encadrer les marges et les pratiques de la grande distribution avec l'ambition d'une alimentation de qualité accessible à tous permettant la rémunération du travail paysan. Aussi, avec ses parlementaires et ses partenaires du Front de gauche, le PCF déposera prochainement, un projet de loi pour l'encadrement des prix alimentaires. Une délégation du PCF avec Eric Corbeaux responsable de la campagne « front uni contre la vie chère », Xavier Compain responsable à l'agriculture du PCF, Ian Brossat, président du groupe communiste du conseil de Paris, sera présente jeudi 18 août dès 8 H 30 place de la Bastille à Paris et se rendra dans les différents points de vente direct en région parisienne.

Voir les commentaires

LES COMMUNISTES SUR LA BROCANTE D'ARRAS OUEST

3 Août 2011, 08:40am

Publié par -BLOG-PCF-ARRAS

LES COMMUNISTES SUR LA BROCANTE D'ARRAS OUEST

brocanteouest.JPG

C'est dans la bonne humeur et sous une météo stable que les communistes de l'Arrageois ont installé un stand lors de la brocante d'Arras ouest le 30 juillet.

De nombreux flâneurs s'étaient donné rendez-vous à cette friperie, et la plupart ont accueilli favorablement les arguments des militants communistes en signant la pétition Tous unis contre la vie chère.

Il y eut aussi des discussions enrichissantes sur le retrait de la gratuité des transports urbains pour les seniors, voté par la majorité des conseillers communautaires de la C. U. A.

Les communistes arrageois proposaient bien sûr la vignette de la fête de l'humanité qui se déroulera les 16/17/18 septembre2011.

Ce furent donc des éhanges passionnants, au cours desquels de nombreuses personnes ont exprimé leur colère devant la politique antisociale de la droite au pouvoir et de ses soutiens (le centriste Vanlerenberghe ayant rejoint le clan UMP) et ont manifesté le désir d'un changement politique radical, comme celui que propose le parti communiste et ses représentants aux prochaines élections. 

Cette journée s'est terminée autour d’un "canon" dans la fraternité au siège de la section d'Arras. 

Voir les commentaires

MOBILISATION CONTRE LE COUP DE FORCES ISRAÉLIEN À L’ENCONTRE DU « DIGNITÉ-AL KARAMA »

19 Juillet 2011, 14:30pm

Publié par -BLOG-PCF-ARRAS

DERNIÈRE MINUTE...


flotil1807.jpg

 

MOBILISATION CONTRE LE COUP DE FORCES ISRAÉLIEN À L’ENCONTRE DU « DIGNITÉ-AL KARAMA »

Communiqué de France Palestine du 19 juillet 2011

Toutes les communications avec le bateau « Dignité-Al Karama »ont été coupées ce matin à 9 heures par l’armée israélienne qui l’a encerclé dans les eaux internationales. Une fois de plus, le gouvernement israélien a commis un acte de piraterie en arraisonnant un bateau sur lequel se trouve 16 passagers de 6 nationalités différentes, non violents, représentant la Flotille internationale 2.

Leur seul tort était de se diriger vers Gaza pour apporter la solidarité internationale contre le blocus. Le déploiement de commandos militaires israéliens pour arraisonner ce petit bateau, véritable petit Poucet citoyen, montre clairement la logique militaire de la politique israélienne qui ne parle que le langage de la force ! Sans aucune nouvelle des passagers, nous sommes extrêmement inquiets sur leur devenir.

Le gouvernement français doit prendre ses responsabilités pour assurer la sécurité des passagers et leur intégrité physique. Une délégation de la Campagne française sera reçue en ce sens au Ministère des affaires étrangères cet après-midi. Face à ce coup de force, la Campagne française « Un bateau pour Gaza »appelle à se mobiliser dès aujourd’hui dans tout le pays, à interpeller tous les élus pour qu’ils interviennent auprès des pouvoirs publics et à protester auprès de l’Ambassade d’Israël.

- A Paris, un rassemblement est prévu ce soir à 18 h 30 au métro Franklin Roosevelt.

- Rassemblement au Mans 18H00 place de la république à l’appel du collectif local un bateau pour Gaza.

- Rassemblement à Lille 18H30 place de la république

- Rassemblement ce soir à Athènes place Syntagma à 19h pour protester contre la piraterie de l’état d’Israêl et contre l’odieuse attitude du gouvernement grec complice.

 

 

Voir les commentaires

PCF : l'industrie c'est notre région ! Sauvons la !

17 Juillet 2011, 08:54am

Publié par -BLOG-PCF-ARRAS

Tract_Manifestation-1.jpg

Voir les commentaires

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 > >>