Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Blog des Militants Communistes de l'Arrageois

Articles avec #infos pcf

Suppression des lignes SNCF : Manif ce lundi 24 avril à St Pol, le parti communiste appelle au rassemblement !

21 Avril 2017, 12:27pm

Publié par BLOG-PCF-ARRAS

Suppression des lignes SNCF : Manif ce lundi 24 avril à St Pol, le parti communiste appelle au rassemblement !

profits et austérité (PCF)

Deux informations émanant de lentreprise ferroviaire. Dun côté, elle annonce avoir réalisé un bénéfice net de 567 millions deuros et de lautre, elle confirme avoir supprimé plus de 1800 postes en France et freiné les augmentations de salaire.

La SNCF a laissé derrière elle sa perte colossale de 2015 pour retrouver la renta­bilité en 2016, grâce notamment à dim­portants gains de productivité et à la crois­sance de ses activités internationales.

La SNCF a « fait face à un environnement épouvantable », entre inondations, grèves, attentats, et difficultés dans certains sec­teurs économiques, a commenté à lAFP le président du conseil de surveillance, Frédéric Saint-Geours. Coût estimé de ces événements : 700 millions deuros. Mais « on a fait 825 millions (deuros) de pro­grès de productivité, assez largement au-dessus de ce quon sétait fixé », soit 750 millions, a-t-il fait valoir.

Le chiffre daffaires a quant à lui aug­menté de 2,8% à 32,3 milliards deuros, tiré notamment par une acquisition aux États-Unis. En tout, un tiers du chiffre daffaires du groupe est réalisé à linterna­tional. Le montant total des investisse­ments sélève à 8,6 milliards deuros – dont 90% en France – en hausse par rap­port à 2015 (8,2 milliards), mais légère­ment en-deçà des 9 milliards prévus. Par­mi ces investissements, 5,2 milliards ont été consacrés au réseau, un niveau « pas vu depuis 40 ans », a commenté auprès de lAFP le président de SNCF/Réseau, Patrick Jeantet.

Mais ces chiffres mirobolants saccompa­gnent dune autre réalité. La SNCF a sup­primé au moins 1 800 postes dans ses acti­vités ferroviaires en France en 2016, au moyen de départs en retraite non rem­placés, surtout dans sa branche Mobilités, qui exploite les trains. « Il y a eu, pour lensemble du groupe public ferroviaire, de lordre de 1 800 à 2 000 départs non remplacés », a déclaré Guillaume Pepy, président de la SNCF et de la branche Mobilités, ce lundi 27 février lors dune conférence de presse consacrée aux résul­tats annuels du groupe.

Le groupe public ferroviaire est composé de SNCF/Mobilités (trains et gares), SNCF/Réseau (construction et entretien des voies) et de la holding de tête SNCF, qui pilote lensemble. « Nous avons fait des efforts de productivité sur les effectifs. À Mobilités, nous navons pas remplacé 1 600 départs », a précisé M. Pepy. Cest un peu moins que les 1 700 suppressions programmées, a-t-il été relevé. Lopéra­teur ferroviaire a dans le même temps appliqué « une politique salariale particu­lièrement rigoureuse », marquée par une « deuxième année sans mesure générale » daugmentation, afin de limiter « lévol­ution du coût moyen (par) agent (qui) a été pour la première fois inférieure à 1% », a-t-il ajouté. n

Suppression des lignes SNCF : Manif ce lundi 24 avril à St Pol, le parti communiste appelle au rassemblement !

Voir les commentaires

DÉSINTOX: Qu'est ce que l'ALBA ?

15 Avril 2017, 07:45am

Publié par BLOG-PCF-ARRAS

Qu'est ce que l'ALBA ?

Vous entendez beaucoup de choses fausses, non ce n'est pas la nouvelle union soviétique, voyez plutôt ! 

 

L’ALBA, ORGANISATION INTERNATIONALE DE LUTTE CONTRE LA PAUVRETÉ

Ce n’est pas comme certains le prétendent une alliance militaire de dictateurs sanguinaires tel Chavez ou Castro, mais une organisation internationale ayant pour but principal la lutte contre la pauvreté et l’exclusion sociale. Elle parvient notamment, en se basant sur le système éducatif Cubain a éliminer totalement l’analphabétisme au Venezuela, en Bolivie, en Équateur ou encore au Nicaragua.

UNE ORGANISATION POUR L’INDÉPENDANCE DES PEUPLES, CONTRE L’IMPÉRIALISME ETATS-UNIENS !

L’ALBA nait en 2004 par une déclaration commune de Fidel Castro et d’Hugo Chavez en réaction à la Zone de Libre Échange des Amériques (ZLEA) souhaité par les États-Unis.  Elle lutte depuis sa création contre la pauvreté, l’exclusion sociale, pour la reconnaissance des droits de la Terre, pour la paix et l’autodétermination des peuples.

En 2010, se crée une monnaie alternative au dollar Etats-Uniens, le Sucre. L’idée est de construire une économie, ainsi qu’une monnaie virtuelle commune qui soit au service des peuples et non des banques. Le Sucre sera utilisé pour la première fois dans des échanges commerciaux entre Cuba et le Venezuela.

« L’ALBA C’EST L’INDÉPENDANCE, LA RÉVOLUTION, LE SOCIALISME ! »

Durant le 9ème sommet de l’ALBA en 2010, l’ancien président socialiste vénézuélien Hugo Chavez affirmait :

« L’objectif est l’indépendance, le chemin la révolution et le drapeau le socialisme. Voici ce qu’est l’ALBA : l’Indépendance la Révolution et le Socialisme. »

Les chefs d’États des différents pays membre de l’ALBA cherchent à se libérer des interventions étrangères et à construire les bases du socialisme du XXIème siècle !

LA FRANCE MEMBRE DE L’ALBA, UNE STUPIDITÉ ?

La France est également un pays d’Amérique Latine, en effet sa plus grande frontière terrestre est avec… le Brésil ! Plus de 700 kilomètres communs de frontières avec le Brésil et la Guyane (qui a néanmoins un droit à l’autodétermination) !

L’intégration de la France dans l’ALBA permettrait notamment d’inclure des territoires (Guadeloupe, Martinique, Guyane etc…) dans une zone géographique plus naturelle que l’Union Européenne.

Si le 7 mai, le peuple de France décide démocratiquement de tourner le dos au capitalisme, de rompre avec un système privilégiant l’argent aux Hommes, si tous et toutes ensembles nous décidons de prendre le chemin de l’émancipation humaine et du progrès, quoi de plus normal que de s’orienter vers la seule organisation internationale qui a pour but la paix entre tous et toutes ?

Demain, nous pourrions être membre de la seule organisation qui favorise réellement l’éducation plutôt que les banques !

Partagez !

Qu'est ce que l'ALBA ?

[DÉSINTOX] - Qu'est ce que l'ALBA ? Vous entendez beaucoup de choses fausses, non ce n'est pas la nouvelle union soviétique, voyez plutôt ! Partagez ! Retrouvez nos autres articles de désintox ici : jlm2017.fr/desintox

Publié par JLM 2017 sur vendredi 14 avril 2017

Voir les commentaires

Réponse du PCF Pas de Calais a Le Pen sur la rafle du Vel'd'Hiv

10 Avril 2017, 16:05pm

Publié par BLOG-PCF-ARRAS

Réponse du PCF Pas de Calais  a Le Pen sur la rafle du Vel'd'Hiv

Voir les commentaires

(humour): LES COMMUNISTES AVEC MACRON

3 Avril 2017, 17:33pm

Publié par BLOG-PCF-ARRAS

PCF Lille : En Marche !

Publié le 1er avril 2017

 

Nous faisons ainsi nôtre la fameuse devise des desserts Flamby « Il n’y a que les imbéciles qui ne changent pas d’avis ».

Nous estimons aujourd’hui qu’un homme seul, pour peu qu’il présente bien et soit propre sur lui, est à même de transformer la France, en ralliant une majorité de projet cohérente, dénuée de tout opportunisme, allant de Robert Hue à Alain Madelin, en passant par Géneviève de Fontenay.

Nous considérons que le meilleur moyen de lutter contre la montée de l’extrême droite n’est certainement pas de répondre aux besoins sociaux et d’améliorer la vie quotidienne des gens, mais de rester dans la continuïté des politiques libérales menées en France et en Europe ces dernières années avec le succès que l’on sait.

Nous appelons dès maintenant les lillois à anticiper sans attendre la victoire d’Emmanuel Macron :

  • en renonçant de leur propre initiative à une partie de leur salaire, afin de regagner en compétitivité. Ces sommes pourront être renvoyées directement aux dirigeants des grands groupes pour contribuer à faire rester en France ceux qui font vivre l’esprit d’entreprendre.
  • en arrêtant de scolariser leurs enfants dans les écoles publiques, de se soigner, de faire appel aux pompiers, aux services des collectivités locales, afin de permettre la suppression prochaine de 120 000 fonctionnaires, qui seront rapidement remplacés par des bornes automatiques multifonction.
  • en renonçant si possible à exercer leur droit à la retraite ou aux indemnités chômage, afin d’alléger les charges sociales des entreprises : il appartient à chacun d’apprendre à se responsabiliser et à s’en sortir par ses propres moyens.
  • en cessant de se syndiquer et de s’organiser collectivement, pour une meilleure fluidité du dialogue social en attendant un nouvel assouplissement du droit du travail avec une loi El Khomri 2 : le dialogue entre salarié et employeur doit se faire en toute confiance, sans intermédiaire.
  • en contribuant par un don à une plate forme de financement collaborative que nous lancerons pour indemniser les victimes lilloises de l’Impôt Sur la Fortune avant la suppression de celui-ci.
  • en jetant aux oubliettes de l’histoire les vieux clivages droite/gauche : nous demandons par exemple que les automobilistes lillois puissent en toute liberté choisir dès maintenant de rouler dans le sens qui leur convient, ce qui permettra de rectifier les lourdeurs du nouveau plan de circulation.

Convaincus que plus rien n’arrêtera la marche de l’Histoire et de notre PROJET, et que tout est déjà joué d’avance, nous invitons les lillois qui voudraient faire un autre choix que celui d’Emmanuel Macron, (et notamment les électeurs de M. Mélenchon) à ne pas se rendre aux urnes le 23 avril prochain.

La France est au bord du gouffre, nous la ferons aller de l’avant : En Marche !

(cliquez ci-dessous pour en savoir plus)

Voir les commentaires

Macron ou le futur Etat de la "Ma Connerie"

1 Avril 2017, 08:17am

Publié par BLOG-PCF-ARRAS

Macron ou le futur Etat de la "Ma Connerie"
Macron ou le futur Etat de la "Ma Connerie"

Ne pas confondre instruction: instruction (très limitée dans ce cas) intelligence et absurdité ! 

 

On peut être instruit sur certains sujets, mais cela n’a rien à voir avec l’intelligence du personnage et il est parfois préférable de se taire, plutôt que de répéter des bourdes plus grosses que le personnage, lors de ses « parlottes » pré-électorales. 

Emmanuel Macron est un personnage plus apte à promettre des milliards d’euros à qui veut bien l’écouter pendant sa tournée de campagne, tout en se gardant bien de faire connaître comment équilibrer les comptes, sauf de les récupérer sur le dos des travailleurs !

 

En prévoyant du « serrage de ceinture » pour le petit peuple de France et de donner encore plus de moyens aux patrons du CAC 40 et à ses amis banquiers, il est dans l’ignorance totale concernant les départements français et d’outre mer, qui sont pourtant départements et territoires français au même titre que ceux de l’hexagone et de la Corse.

 

En effet, l’ancien ministre sorti de sa banque Rothschild, celui qui fut la « tête pensante de M. Hollande à l’Elysée » avant de diriger Bercy, bien trop longtemps encore, compte tenu des dégâts accomplis en accord avec Valls et El Kmori, lors du passage en force de lois scélérates à coups de 49.3. 

 

Ces lois, toujours dirigées contre les travailleurs de notre pays ; qu’ils soient ouvriers des BTP, employés, cadres moyens, à la recherche d’un emploi ou encore retraités du public ou du privé, du petit commerce, de l’artisanat ou de l’agriculture. Enfin, tous ceux qui sont des numéros sur le registre des grandes entreprises et qui seront effacer sans vergogne d’un seul trait de plume, afin de laisser au patronat le droit de fermer les portes d’usines, protégeait par la loi El Kmori/Macron et de délocaliser l’outil de travail français dans des pays « émergents » ou les salaires passent difficilement les 200 euros par mois.

Rappelons-nous : 

Continental Clairoix (683 emplois), GoodYear Amiens ( 1143 emplois : 12 décès); PSA Aulnay (3000), le laminoir de Vallourec St-Saulve (300) et de Deville lès Rouen (380)

 

Toutes ces subventions, diminutions des charges et autres ont été accordées pour une classe de Français dont ils font partie eux-même, c’est à dire, tous ceux qui n’ont jamais mis les mains dans le cambouis une seule fois pour gagner leurs vies et faire vivre leurs familles. 

 

Mais ils connaissent tous les moyens de détournement d’argent pour les subventions et les emplois fictifs, que se soit de « l’Etat France » ou comme ces braves gens du FN ceux de l’UE. 

Toutes ces dépenses effectuées au détriment du Français moyen, qui paie « plein pot » les dépenses somptueuses qu’ils accumulent lors des grandes réceptions et leur vie au-dessus des moyens d’un « politicard de métier » le tout bien sûr réglés par l’Etat.

 

Il est certain d’une chose, aujourd’hui encore, en France « Les gens sont pauvres et ils en meurent » Sachons, qu’à ce jour, notre Région, pompeusement appelée « les Hauts de France »région présidée par Xavier Bertrand, en équipe avec les représentants du Fn, compte plus de 1 000 000  de personnes vivent sous le seuil de pauvreté.

(Deuxième Région de France la plus pauvre après la Corse)

La Guyane département Français 13 fois plus grand que "son" Pas-de-Calais, sa terre d'accueil!

La Guyane département Français 13 fois plus grand que "son" Pas-de-Calais, sa terre d'accueil!

Les bourdes de ce « candidat à la présidentielle française » ne font que s’accumuler depuis sa tournée des « grands ducs » dans nos divers départements.

Déjà le 23 septembre 2014, à l'occasion de sa visite aux abattoirs GAD dans le Finistère, il qualifia les ouvrières de cette entreprise en difficulté "d'illettrées"

Pour la suite, lors d’un déplacement dans le Nord-Pas-de-Calais « parlant aux gens, comme aurait pu parler un "maître des forges" du XIXéme siècle à ses domestiques et tout en les traitant d’analphabètes, il complétait ses propos sur l’état de la mauvaise santé de nos habitants, justifié pour lui à l’alcoolisme et au tabagisme dans nos bassins miniers « un fléau devant être traité d’urgence »

 

Il est certain d’une chose, aujourd’hui encore en France « Les gens sont pauvres et ils en meurent » Sachons, qu’à ce jour, notre Région, pompeusement appelée « les Hauts de France » région présidée par Xavier Bertrand, en équipe avec les représentants du Fn, compte 1 000 000 de citoyens et citoyennes vivant sous le seuil de pauvreté.

La dernière, est fatalement la cible des critiques d’internautes envers son ignorance (pour quelqu’un qui cherche la place suprême de président de tous les Français, le représentant du 5ème pays le « plus riche du monde » 

Lors d'un déplacement sur l'île de la Réunion le candidat s'est exprimé sur la crise en Guyane, la qualifiant d’ILE, ce plus grand département français d’Amérique du Sud, Département de plus de 83500 km² est un territoire limitrophe avec le Brésil, (d’une surface presque 13 fois la surface de son Département du Pas de Calais « territoire de sa résidence au Touquet Paris-Plage ») 

« Ce qu'il se passe en Guyane depuis plusieurs jours est grave. C'est grave en raison des débordements. Mon premier mot est celui d'un appel au calme parce que bloquer les pistes d'un aéroport, bloquer les décollages, parfois même bloquer le fonctionnement de l'île ne peut être une réponse apportée à la situation » a-t-il déclaré.

Il n'en est pas à sa première approximation, car, parti séduire les Antilles françaises en vue de la présidentielle, le candidat Emmanuel Macron a mis les pieds dans le plat avant même de sortir de l'avion. 

Partageant une photo avec un jeune voyageur sur le réseau social Twitter, l'ancien ministre légende maladroitement : « Avec Mathias, lycéen à Bourg-en-Bresse. Il rejoint sa mère expatriée en Guadeloupe pour Noël » !!!

Prend-t-il encore aujourd’hui les Guadeloupéens, les Martiniquais, les Réunionnais, toutes nos îles d’Outre mer et la Guyane pour les colonies du XIXème siècle ? Allant jusqu’à confondre le plus grand Département français avec une île.

Il est un fait avéré chez lui, que s’il n’est pas « illettré », il a de sérieuses lacunes en histoire/géographie et lui serait nécessaire de prendre des cours de « rattrapage » dans ces matières qui lui font sérieusement défaut, ceci avant de ce lancer avec ses amis milliardaires à l’assaut de l’Elysée.

Espérons qu’il ne se rendra pas un jour à Arras: dans le Var !!!

Macron ou le futur Etat de la "Ma Connerie"Macron ou le futur Etat de la "Ma Connerie"
Pour ce genre de personne, il est "normal" qu'après avoir pris les citoyennes et citoyens pour des "talibans" de trouver des mots pour s'excuser !

Pour ce genre de personne, il est "normal" qu'après avoir pris les citoyennes et citoyens pour des "talibans" de trouver des mots pour s'excuser !

Voir les commentaires

ELUS FN : QUEL BILAN POUR NOTRE RÉGION

30 Mars 2017, 18:07pm

Publié par BLOG-PCF-ARRAS

ELUS FN : QUEL BILAN POUR NOTRE RÉGION
ELUS FN : QUEL BILAN POUR NOTRE RÉGION

Voir les commentaires

Manifestation contre la reprise des expulsions locatives 

23 Mars 2017, 19:34pm

Publié par BLOG-PCF-ARRAS

Manifestation contre la reprise des expulsions locatives 

Les expulsions locatives :

 

Un drame et un coût financier exorbitant

 

Manifestation contre la reprise des expulsions locatives 

 

et pour la création de la sécurité sociale du logement

 

Samedi 01 avril 2017 à 15H Gd Place à Lille.

 

Þ   3, 8 millions de mal-logés  

 

Þ   12 millions de personnes touchées par la crise du logement

 

Þ   14 363 Expulsions avec le concours de la force publique

 

Þ   140 000 personnes sont aujourd’hui sans domicile fixe + 50% en 10 ans dont 30 000 enfants

 

Les mesures d’expulsion locative, broient les familles, amplifient la précarité, coûtent de plus en plus cher et conduisent notre société jusqu’à l’absurde dans une impasse. Une spirale infernale qui marque un échec de notre société

Voir les commentaires

La France se fait voler chaque année 85 milliards d’euros par les tricheurs du fisc

22 Mars 2017, 19:58pm

Publié par BLOG-PCF-ARRAS

La France se fait voler chaque année 85 milliards d’euros par les tricheurs du fisc

Les 39 plus grandes fortunes du pays cumulent 245 milliards d’euros d’accaparement des richesses produites et des deniers publics.

Bernard Arnault, le patron du groupe de Luxe LVHM est le premier sur un total de 39 milliardaires français. Il devance ainsi Liliane Betancourt, la première actionnaire du groupe L’Oréal et Serge Dassault, sénateur de l’Essonne et homme clé du groupe Dassault. Liliane Betancourt reste toutefois la femme la plus riche du monde.>

  • 1- Bernard Arnault –           41,5 Mds
  • 2- Liliane Bettencourt        39,5 Mds
  • 3- Serge Dassault               16,1 Mds
  • 4- François Pinault             15,7 Mds
  • 5- Patrick Drahi                  13 Mds
  • 6- Alain Wertheimer           11,8 Mds
  • 6ex- Gérard Wertheimer     11,8 Mds
  • 8- Emmanuel Besnier          11,3 Mds
  • 9- Xavier Niel                     8,1 Mds
  • 10- Carrie Perrodo              6,3 Mds
  • 11- Vincent Bolloré             5,2 Mds
  • 12- Pierre Bellon                 5 Mds
  • 13- Michel Leclercq             4,2 Mds
  • 14- Jean-Michel Besnier       4 Mds
  • 14ex- Marie Besnier Beauvalot  4 Mds
  • 14ex- Alain Mérieux             4 Mds
  • 17- Martin Bouygues             3,7 Mds
  • 17ex- Olivier Bouygues         3,7 Mds
  • 19- Marc Ladreit de Lacharriere  3,1 Mds
  • 20- JeanPierre Cayard           2,9 Mds
  • 21- Philippe Foriel-Destezet  2,6 Mds
  • 21ex- Louis Le Duff               2,6 Mds
  • 23- Bernard Fraisse               2,3 Mds
  • 23ex- Nicolas Puech              2,3 Mds
  • 25- Anne Beaufour                1,9 Mds
  • 25ex- Henri Beaufour            1,9 Mds
  • 25ex- Gilles Martin                1,9 Mds
  • 25ex- Jacques Saadé             1,9 Mds
  • 29- Clément Fayat                 1,8 Mds
  • 30- Daniel Roullier                 1,7 Mds
  • 31- Edouard Carmignac          1,6 Mds
  • 31ex- Michel Chalhoub           1,6 Mds
  • 31ex- Philippe Ginestet          1,6 Mds
  • 31ex- Christian Latouche        1,6 Mds
  • 31ex- Altrad Mohed                1,6 Mds
  • 36- Alain Taravella                  1,5 Mds
  • 37- Charles Edelstenne            1,3 Mds
  • 38- Dentressangle Norbert       1,1 Mds
  • 38ex- Desseigne Dominique      1,1 Mds
  •  

Alors que La France compte cinq millions de pauvres si l’on fixe le seuil de pauvreté à 50 % du niveau de vie médian et 8,8 millions si l’on utilise le seuil à 60 %, selon les données 2014 de l’Insee (dernière année disponible) avec un revenu inférieur a 840 €.

Voir les commentaires

Jeunesse Communiste du Pas de Calais: Projection du film "La Sociale"

20 Mars 2017, 18:58pm

Publié par BLOG-PCF-ARRAS

Jeunesse Communiste du Pas de Calais: Projection du film "La Sociale"
Jeunesse Communiste du Pas de Calais: Projection du film "La Sociale"

La Jeunesse Communiste du Pas-de-Calais organise à Avion le vendredi 31 mars à 20h00. Cinéma Le Familia.

La projection du film La Sociale sera accompagnée d'un débat où pourrons répondre à vos questions Dominique WATRIN notre sénateur, ainsi que Frédéric PIERRU, sociologue. 

N'hésitez pas à partager cette information autour de vous.

Entrée 1€.

Voir les commentaires

Distribution de repas aux réfugiés interdits à Calais : Jacky Hénin va saisir le Préfet

6 Mars 2017, 18:32pm

Publié par BLOG-PCF-ARRAS

Le 2 mars dernier, Jacky Hénin ancien maire de Calais, publiait sur son compte Facebook un long texte appelant à résister.

Il venait d’apprendre que Natacha Bouchart, maire LR interdit désormais aux associations de distribuer des repas aux réfugiés. Il saisira le Préfet, aujourd’hui, pour dénoncer l’illégalité du décret paru.

L’Humanité du jour publie cet appel et l’a interrogé par téléphone

A tous ceux qui sont des amis, j’ai besoin que vous m’aidiez à populariser la position qui suit. D’avance, merci à tous. « Natacha Bouchart veut empêcher les distributions de repas aux migrants ». Éloigné de Calais pour raisons professionnelles la semaine, je me tiens cependant quotidiennement au courant de la vie locale par l’intermédiaire de mon abonnement numérique à la presse locale, mais également par les informations que mon épouse et mes camarades ne manquent pas de m’envoyer.

Ce matin très tôt, j’ai failli tomber de ma chaise à la lecture des décisions que Natacha Bouchart entendait prendre au nom de Calais. Un positionnement qui appelle de ma part la réaction suivante : j’ai honte. C’est à l’occasion d’une visite du Ministre de l’Intérieur Bruno Le Roux dans notre ville, que l’ex-Sénatrice, aujourd’hui Vice-Présidente de la Région, Présidente de la communauté d’agglomération du Calaisis, Maire de Calais a réalisé cette magnifique saillie médiatique.

Alors que le Ministre de l’Intérieur rappelait la position de l’Etat d’empêcher « tout lieu de fixation » des migrants à Calais (on en reparlera d’ici l’été), mais pas les distributions de repas, Natacha Bouchart (selon la presse) a aussitôt réagi en annonçant « qu’elle ferait tout pour s’opposer à ces distributions : elle dit vouloir prendre un arrêté en ce sens dès aujourd’hui ».

C’est donc au nom de tous les Calaisiens que notre Maire entend non pas refuser de participer à…, mais interdire aux associatifs de distribuer un repas aux migrants qui sont à la rue. Ainsi, cette élue du peuple qui émarge à 8000 euros par mois, dont les repas et les boissons au restaurant sont réglés par le contribuable, qui est venue un jour au conseil municipal nous expliquer qu’elle aurait des difficultés à vivre avec juste ses 8000 euros, qui n’avait pas hésité à solliciter de son successeur au Sénat un contrat d’assistante parlementaire pour percevoir un salaire supplémentaire, veut interdire que des femmes et des hommes de cœur puissent offrir à ceux qui errent dans les rue (dont de nombreux mineurs) un repas chaud. Il s’agit ni plus ni moins que de la non-assistance à personne en danger.

C’est un positionnement abject qui donne presque envie de vomir. Jusqu’à présent je n’ai jamais participé à une distribution estimant que cela aurait pu être pris pour de la récupération, par contre, bon nombre de mes camarades qui se reconnaîtront, participent depuis de nombreuses années à la solidarité entre les peuples. Après avoir pris connaissance des propos de madame Bouchart, je me sens obligé d’entrer en résistance, et d’appeler à résister. Si les associations veulent bien accepter ma présence (en fonction de mes disponibilités), alors je participerai aux distributions de repas. Rien ni personne ne m’empêchera d’avoir ce simple geste d’humanité ! Aujourd’hui c’est l’interdiction d’aider l’autre à survivre, et demain ? L’ouverture de camps ? L’autorisation du tir à vue ?

La France, celle qu’a chantée Ferrat, n’a rien à voir avec ce type de comportement honteux. Calais, notre ville, cette ville reconnue et honorée par la République pour son courage, cette ville qui s’est toujours efforcée de respecter et d’aider ceux qui souffrent, n’a rien à voir avec ce type de positionnement. Oui, j’ai honte et j’ai la rage qu’on puisse vouloir prendre de telles décisions en mon nom et au nom de milliers d’hommes et de femmes qui, je le sais, ne seront pas d’accord. Ensemble, rendons à Calais son honneur, entrons en résistance et opposons-nous à un véritable trouble à l’ordre public ».

Voir les commentaires

Cortex: Les mots qui fâchent par Philippe Torreton

4 Mars 2017, 09:43am

Publié par BLOG-PCF-ARRAS

Cortex: Les mots qui fâchent par Philippe Torreton

Voir les commentaires

Qui est vraiment Macron?

3 Mars 2017, 19:57pm

Publié par BLOG-PCF-ARRAS

Alors que François Fillon s'écroule, Emmanuel Macron a encore le vent en poupe. Il ne vient pas des partis, se dit ni de gauche ni de droite et fait souffler un vent nouveau sur la politique si l’on en croit certains médias. Mais comment est-il monté si vite, et si haut ? Les vidéastes du collectif Osons Causer décryptent le parcours et l’ascension fulgurante de cet énarque et ancien banquier d'affaires. Ce que le candidat à la présidentielle rappelle, c’est qu’on peut être en dehors des partis et néanmoins au cœur du pouvoir.

Voir les commentaires

La politique du vide ou le vide politique

1 Mars 2017, 19:22pm

Publié par BLOG-PCF-ARRAS

La politique du vide ou le vide politique

Pour la première fois depuis longtemps, je ne trouve plus le goût, la force d’alimenter ce blog. Pourtant à deux mois de l’élection présidentielle, je devrais pouvoir en dire des choses. Je devrais pouvoir en analyser des mécanismes. Mais non … Je suis partagé entre amertume, dégoût et pire que tout, renoncement. Renoncer au combat, renoncer à porter l’idée de changement. Plus que jamais le poète, le compositeur génial me sauvent d’un ennui mortel. Neruda me parle si merveilleusement bien d’amour, Camus m’explique avec délice ce qu’est l’absurde, les vieux compositeurs allemands me régalent de leur musicalité aux algorithmes parfaits, Chet Baker calme avec douceur mes crises d’angoisse. Je me consacre à des tâches bien éloignées de ce spectacle électoral lénifiant.

Je me mets souvent à la place du salarié broyé par la fatigue, celui qui se lève tous les matins pour rejoindre une boutique qui vivote dangereusement, celui qui va pointer la tête basse et le regard usé chaque matin à Pôle Emploi, cette aide-soignante au dos ruiné qui voit son service plein à craquer et qui se demande comment il sera possible de continuer à ce rythme dans les semaines à venir. J’imagine ces millions de françaises et de français chaque soir devant la télé en train d’assister à la mascarade électorale. Macron, Fillon, Le Pen, Hamon, Mélenchon. Peut-être avons nous droit aux politiques que l’on mérite. Je le dis tranquillement, sans soucis de la polémique mais depuis quelques temps il m’arrive de penser à rendre ma carte. Cette carte soigneusement rangée dans la poche de celles et ceux qui jusqu’au bout ont tenté de résister au triomphe éclatant du capitalisme. Le rêve socialiste semble évanouit dans un continuum historique qui a fini par assécher le principe même d’idéal.

J’ai pourtant en tête le souvenir des dockers du Havre tapant avec rythme et entrain sur leurs tambours, ouvrant la marche à un immense cortège joyeux criant à l’unisson son rejet de la loi travail. Je me souviens de ces amphithéâtres universitaires bondés où, à la méthode de Socrate, on se partage le savoir, la connaissance. Je me souviens de ces centaines d’autocars qui convergent sur Paris pour colorer les grandes artères haussmaniennes d’un rouge vif, d’un rouge sang, celui de ces cols bleus qui ont donné leurs vies pour que les travailleurs puissent avoir des droits.

Pourtant, aujourd’hui on se bat pour négocier son indemnité de départ, on se bat pour revaloriser le SMIC de 5 euros par jour, pour limiter la pression fiscale si forte sur les petits ménages. L’horizon révolutionnaire prend les traits d’une rêverie austère, desséchée. Aujourd’hui on se dit que Hamon est le moindre mal et que peut-être il faut se ranger derrière lui pour se donner une petite chance de ne pas goûter au pire, comme si le pire n’était pas advenu depuis longtemps. Hamon porte quelques maigres promesses progressistes, suffisantes aux yeux de certains pour bâtir une convergence. Rêve peuple exploité, le soleil brillera. La force est tranquille, très tranquille, surtout pour les puissants. On peut même se permettre de laisser François Ruffin faire son petit speech ému à la cérémonie des césars, déranger la petite bourgeoisie si confortablement installée dans un entre-soi aveugle où le sort d’un ouvrier n’a que peu de valeur. La bourgeoisie aura toujours peur du danger de la révolte mais pour l’heure, elle doit dormir assez tranquillement j’en fais le pari. En tout cas pour une partie d’entre-elle, on se délecte et on se surprend même à frissonner devant une envolée hugolienne. Cela pimente un peu le quotidien …

Pour autant, je sais que cette extinction de foi est passagère. Comme dans le creux d’une vague, il arrive que la tempête nous dresse face à un mur. Il y a quelque part l’idée du répit dans cet instant. Vous êtes à la fois profondément désespérés, et en même temps vous vous en remettez au tragique, à l’inertie, à la force de la nature lorsqu’elle paraît indomptable. Vous sortez un moment de la tétanie qui vous paralyse presque, du poids de la responsabilité que vous vous infligez et vous vous contentez de contempler. Vous contemplez le désastre en vous disant qu’à ce moment précis vous ne pourrez rien y faire. Mais l’instinct de survie reprendra le dessus et vivre c’est agir. Ne pas écrire n’est finalement pas si grave lorsqu’on ne cesse pas de penser. “L’imagination pure est la représentation d’un objet absent, mais non encore constitué” nous disait Kant. Il n’y a donc pas de raison de désespérer.

Guillaume Sayon

Voir les commentaires

Minima sociaux, AAH, RSA, ASPA, ASS… qui y a droit cette année ?

27 Février 2017, 21:00pm

Publié par BLOG-PCF-ARRAS

Minima sociaux, AAH, RSA, ASPA, ASS… qui y a droit cette année ?
Etude DREES http://drees.social-sante.gouv.fr/etudes-et-statistiques/publications/etudes-et-resultats/article/les-principaux-metiers-des-salaries-beneficiaires-des-minima-sociaux
Document DREES

La réforme des minima sociaux est en route. Sont particulièrement concernés l’AAH et le RSA dont nous rappelons les conditions pour en bénéficier.

C’est l’an 1 de la réforme des dix minima sociaux qu’il est prévu de regrouper en six selon le 

Cette réforme a déjà commencé en 2016 avec le remplacement du RSA activité (le RSA socle est maintenu) et de la prime pour l’emploi par la 

Elle se poursuit avec l’article 87 de la au sujet du RSA socle et de l’AAH (allocation aux adultes handicapés).

Alors qui a droit au RSA et à l’AAH ainsi qu’aux autres minima sociaux (ASPA, PTS, ASI, ASS, ADA, ATA, AV, RSO) cette année ?

 

Le RSA (Revenu de solidarité) socle pour qui, combien, comment ?

A partir d'avril, le RSA sera revalorisé tous les trois mois (sauf dans le cas de changement de situation personnelle (divorce ou séparation, naissance, décès, parent isolé etc.) et peut, dès maintenant, être demandé par télé-service auprès des Caf (caisses d’allocations familiales).- 

De plus, les conditions pour y avoir droit seront les mêmes pour toutes et tous notamment les non salariés (agriculteurs, artisans, commerçants, indépendants) et non plus spécifiques.- 

Précisons que les jeunes de moins de 25 ans, les volontaires et les personnes de nationalités étrangères ont droit au RSA à certaines conditions.

Liens utiles :

- conditions, ressources prises en compte et formalités pour bénéficier du 

- conditions et formalités pour bénéficier du 

- conditions et formalités pour bénéficier du 

- conditions et formalités pour bénéficier du 

- le droit au 

 

Le montant mensuel du RSA est de :

- 535, 17 euros pour une personne seule et sans enfants

- 687,22 euros pour un parent isolé

- 802,76 euros pour un couple sans enfants ou une personne seule avec un enfant

- 963,31 euros pour un couple avec un enfant ou une personne seule avec 2 enfants

- 1 123,86 euros pour un coupe avec deux enfants

- 1 145 euros par mois pour un parent isolé avec 2 enfants

Ajoutez 214,06 euros par mois par enfant supplémentaire à charge

Ces montants sont forfaitaires et concernent 1,84 millions de foyers. Si l'on prend en compte les ayants-droits, ce sont 6 millions de Français qui dépendent du RSA. 

 

Peut-on cumuler le RSA socle avec d’autres minima sociaux ?

Oui, on peut cumuler le RSA avec  ou  ou l’AAH (allocations aux adultes handicapés) sous réserve bien entendu de remplir les conditions pour bénéficier de ses allocations.

Attention, le montant du RSA sera réduit du montant de l'ASS ou de l'Aspa. Le cumul n’est donc pas intégral. Il peut être plus avantageux de conserver le montant de l'Aspa (801 € par mois) car il est plus élevé que celui du RSA (535,17 €).

 

L’AAH (allocation aux adultes handicapés) pour qui, combien, comment ?

Une bonne et une mauvaise nouvelle. La bonne est que la durée maximale d’attribution de l’AAH et du complément de ressources pour les personnes dont le taux d’incapacité permanente est égal ou supérieur à 80% passe de 10 à 20 ans.

De même la subsidiarité entre l’ASPA (allocation de solidarité aux personnes âgées) ex-minimum vieillesse, et l’AAH est supprimée. Ainsi, les bénéficiaires de l’AAH atteints d’une incapacité au moins égale à 80% peuvent continuer à percevoir cette allocation après avoir atteint l’âge de la retraite, sans avoir à demander l’ASPA.

ASPA et AAH se cumulent dans la limite de l’AAH à taux plein.

La mauvaise nouvelle est que les demandeurs d’emploi handicapés ne peuvent plus cumuler l’ASS (allocation de solidarité spécifique) avec l’AAH. Depuis le 1er janvier 2017 l’AAH est pris en compte dans les ressources pour le droit à l’ASS.

Les personnes qui percevaient ces deux allocations avant le 1er janvier continuent de bénéficier de ce cumul sous réserve de remplir les conditions pour toucher l’ASS.

Par contre l’AAH se cumule avec le RSA mais pas intégralement puisque le montant du RSA et réduit de celui de l’AAH. Il est donc plus avantageux de conserver le montant de l’AAH plus élevé que celui du RSA.

Lien utile : conditions, plafonds de ressources, formalités et FAQ pour 

 

Le montant mensuel de l’AAH

- 808,46 euros pour une personne handicapée seule ou mariée dès lors que son époux ou épouse ne perçoit pas plus de 1 616,92 euros bruts par mois.

Ce montant est diminué de celui de la pension de retraite, d’invalidité ou d’un accident du travail.

Pour les personnes handicapées qui travaillent, le montant de l’AAH est calculé en fonction du salaire perçu.

En cas d’hospitalisation ou de séjour en établissement, l’AAH à taux plein est versée pendant 60 jours. Au-delà, le montant de l'AAH est réduit à 30 %, soit 242,54 €. Toutefois, cette réduction ne s'applique pas aux personnes handicapées qui :

- payent un forfait journalier, soit 18 € par jour,

- ont au moins 1 enfant ou 1 ascendant à charge,

- vivent en couple avec une autre personne handicapée inapte au travail.

À l'issue du séjour en établissement, le versement de l'AAH est repris au taux normal.

 

Les autres minimas sociaux pour qui, combien, comment ?

- l’ASS

- l’ASPA

- l’ASI

- la PTS

- l’ATA

- l’ADA

- l’AV

Etude DREES http://drees.social-sante.gouv.fr/etudes-et-statistiques/publications/etudes-et-resultats/article/les-principaux-metiers-des-salaries-beneficiaires-des-minima-sociaux
Document DREES

La réforme des minima sociaux est en route. Sont particulièrement concernés l’AAH et le RSA dont nous rappelons les conditions pour en bénéficier.

C’est l’an 1 de la réforme des dix minima sociaux qu’il est prévu de regrouper en six selon le 

Cette réforme a déjà commencé en 2016 avec le remplacement du RSA activité (le RSA socle est maintenu) et de la prime pour l’emploi par la 

Elle se poursuit avec l’article 87 de la au sujet du RSA socle et de l’AAH (allocation aux adultes handicapés).

Alors qui a droit au RSA et à l’AAH ainsi qu’aux autres minima sociaux (ASPA, PTS, ASI, ASS, ADA, ATA, AV, RSO) cette année ?

 

Le RSA (Revenu de solidarité) socle pour qui, combien, comment ?

A partir d'avril, le RSA sera revalorisé tous les trois mois (sauf dans le cas de changement de situation personnelle (divorce ou séparation, naissance, décès, parent isolé etc.) et peut, dès maintenant, être demandé par télé-service auprès des Caf (caisses d’allocations familiales).- 

De plus, les conditions pour y avoir droit seront les mêmes pour toutes et tous notamment les non salariés (agriculteurs, artisans, commerçants, indépendants) et non plus spécifiques.- 

Précisons que les jeunes de moins de 25 ans, les volontaires et les personnes de nationalités étrangères ont droit au RSA à certaines conditions.

Liens utiles :

- conditions, ressources prises en compte et formalités pour bénéficier du 

- conditions et formalités pour bénéficier du 

- conditions et formalités pour bénéficier du 

- conditions et formalités pour bénéficier du 

- le droit au 

 

Le montant mensuel du RSA est de :

- 535, 17 euros pour une personne seule et sans enfants

- 687,22 euros pour un parent isolé

- 802,76 euros pour un couple sans enfants ou une personne seule avec un enfant

- 963,31 euros pour un couple avec un enfant ou une personne seule avec 2 enfants

- 1 123,86 euros pour un coupe avec deux enfants

- 1 145 euros par mois pour un parent isolé avec 2 enfants

Ajoutez 214,06 euros par mois par enfant supplémentaire à charge

Ces montants sont forfaitaires et concernent 1,84 millions de foyers. Si l'on prend en compte les ayants-droits, ce sont 6 millions de Français qui dépendent du RSA. 

 

Peut-on cumuler le RSA socle avec d’autres minima sociaux ?

Oui, on peut cumuler le RSA avec  ou  ou l’AAH (allocations aux adultes handicapés) sous réserve bien entendu de remplir les conditions pour bénéficier de ses allocations.

Attention, le montant du RSA sera réduit du montant de l'ASS ou de l'Aspa. Le cumul n’est donc pas intégral. Il peut être plus avantageux de conserver le montant de l'Aspa (801 € par mois) car il est plus élevé que celui du RSA (535,17 €).

 

L’AAH (allocation aux adultes handicapés) pour qui, combien, comment ?

Une bonne et une mauvaise nouvelle. La bonne est que la durée maximale d’attribution de l’AAH et du complément de ressources pour les personnes dont le taux d’incapacité permanente est égal ou supérieur à 80% passe de 10 à 20 ans.

De même la subsidiarité entre l’ASPA (allocation de solidarité aux personnes âgées) ex-minimum vieillesse, et l’AAH est supprimée. Ainsi, les bénéficiaires de l’AAH atteints d’une incapacité au moins égale à 80% peuvent continuer à percevoir cette allocation après avoir atteint l’âge de la retraite, sans avoir à demander l’ASPA.

ASPA et AAH se cumulent dans la limite de l’AAH à taux plein.

La mauvaise nouvelle est que les demandeurs d’emploi handicapés ne peuvent plus cumuler l’ASS (allocation de solidarité spécifique) avec l’AAH. Depuis le 1er janvier 2017 l’AAH est pris en compte dans les ressources pour le droit à l’ASS.

Les personnes qui percevaient ces deux allocations avant le 1er janvier continuent de bénéficier de ce cumul sous réserve de remplir les conditions pour toucher l’ASS.

Par contre l’AAH se cumule avec le RSA mais pas intégralement puisque le montant du RSA et réduit de celui de l’AAH. Il est donc plus avantageux de conserver le montant de l’AAH plus élevé que celui du RSA.

Lien utile : conditions, plafonds de ressources, formalités et FAQ pour 

 

Le montant mensuel de l’AAH

- 808,46 euros pour une personne handicapée seule ou mariée dès lors que son époux ou épouse ne perçoit pas plus de 1 616,92 euros bruts par mois.

Ce montant est diminué de celui de la pension de retraite, d’invalidité ou d’un accident du travail.

Pour les personnes handicapées qui travaillent, le montant de l’AAH est calculé en fonction du salaire perçu.

En cas d’hospitalisation ou de séjour en établissement, l’AAH à taux plein est versée pendant 60 jours. Au-delà, le montant de l'AAH est réduit à 30 %, soit 242,54 €. Toutefois, cette réduction ne s'applique pas aux personnes handicapées qui :

- payent un forfait journalier, soit 18 € par jour,

- ont au moins 1 enfant ou 1 ascendant à charge,

- vivent en couple avec une autre personne handicapée inapte au travail.

À l'issue du séjour en établissement, le versement de l'AAH est repris au taux normal.

 

Les autres minimas sociaux pour qui, combien, comment ?

- l’ASS

- l’ASPA

- l’ASI

- la PTS

- l’ATA

- l’ADA

- l’AV

 

Voir les commentaires

Revenu Universel : une mesure ultra libérale menaçant la Sécu et renforçant la guerre aux salaires [EtincelleS]

27 Février 2017, 19:47pm

Publié par BLOG-PCF-ARRAS

Revenu Universel : une mesure ultra libérale menaçant la Sécu et renforçant la guerre aux salaires [EtincelleS]

Le Revenu Universel, voilà le slogan publicitaire de la campagne de Benoit Hamon pour gagner la primaire. Une façon de faire parler de lui et de tenter de faire oublier qu’il est responsable, au même titre que Valls, du bilan désastreux du quinquennat Hollande, un quinquennat délibérément à droite toute qui n’aura fait qu’appliquer dans toute son horreur la politique ultra libérale dictée par le MEDEF et imposée par Bruxelles.

Alors bien sûr, la perspective d’un revenu universel peut sembler séduisante pour les travailleurs dans un pays comme la France qui compte plus de 8 millions de privés d’emplois, et des millions de travailleurs précaires. Faut-il déjà rappeler que Hamon n’indique ni la manière de financer ce revenu ni son montant, se bornant à indiquer qu’une des pistes serait de fusionner les prestations de la Sécurité Sociale, ainsi que d’autres prestations sociales. Pourtant de nombreuses questions éminemment politiques se posent :

=> déjà la substitution potentielle du revenu de base aux protections sociales et aux services publics explique le succès de cette mesure chez les ultra-libéraux comme Hayek ou Friedman. Et le fort relais du système médiatique capitaliste dont a en conséquence pu bénéficier Hamon.

=> Hamon prétend résoudre avec ce revenu universel le soi-disant recul du travail salarié en mettant à contribution la valeur produite par les « robots ». Niant ainsi une évidence, seul le travail humain est créateur de plus-value et tout l’enjeu est bien la répartition de la plus-value.

LIEN VERS LA SUITE DE L’ARTICLE CI-DESSOUS :

Voir les commentaires

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 > >>