Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Blog des Militants Communistes de l'Arrageois

Articles avec #infos pcf

La Fédération du Nord du PCF organise sa journée à la mer à Malo-les-Bains le 24 août

2 Août 2017, 08:25am

Publié par BLOG-PCF-ARRAS

La Fédération du Nord du PCF organise sa journée à la mer à Malo-les-Bains le 24 août

Comme chaque année, la Fédération du Nord du PCF organise sa traditionnelle journée à la mer à Malo-les-Bains le 24 août prochain, à partir de 9h30 :

Les participants seront accueillis dans la grande salle du Kursaal, place du casino, à Dunkerque où stands, buvette et toilettes seront disponibles.

- 11h00 : Prises de parole (meeting)
- 11H45 : Apéritif offert aux participants
- 11H45 : Animation musicale
- Repas : À l'extérieur ou dans la salle: il est conseillé de prévoir son casse-croute
- Après-midi : quartier libre sur la plage (possibilité de repli dans la salle)

Des bus sont programmés au départ de plusieurs grandes villes du Nord.

Renseignements auprès de la Fédération du Nord du PCF au 03-20-63-08-08.

Voir les commentaires

Pierre Laurent: « quand on dépasse les bornes, il n’y a plus de limites »

28 Juillet 2017, 12:22pm

Publié par BLOG-PCF-ARRAS

suite à l’article du Monde Magazine, daté du 1er juillet « Le trésor perdu du PCF », j’ai écrit au directeur de rédaction. Voici le contenu de la lettre:

A l’attention de M. le Directeur de rédaction

LE MONDE – M Le Mag

80 Boulevard Auguste Blanqui

75 013 Paris

Monsieur le directeur,

Je sais bien que nous sommes en été et qu’il vous faut cependant remplir les pages de vos journaux. Je sais bien qu’il est devenu aujourd’hui un banal marronnier de se payer la tête du PCF en croyant étriper son histoire. Mais enfin, comme dit le sapeur Camembert, « quand on dépasse les bornes, il n’y a plus de limites ». Et là, dans l’article du Monde Magazine, daté du 1er juillet « Le trésor perdu du PCF », elles ont été allègrement franchies. On pouvait s’attendre à du sérieux, nous n’avons eu que du ridicule et de l’approximatif grotesque ce qui est bien dommage pour la réputation de votre journal. Ce papier ressemble plutôt à une mauvaise copie dans laquelle le potache cherche à épater le correcteur à coups de formules « choc » quand il ne fait qu’étaler son ignorance.

Il serait trop long – et cet article ne le mérite pas – de reprendre point par point erreurs et confusions. Il est en effet comique de voir « La Maison de la pensée française »  située  « au sein de la cantine de l’usine Renault à Boulogne-Billancourt ». Il est tout aussi bouffon qu’ André Fougeron et Édouard Pignon soient déclarés « peintres officiels du parti communiste français » (ils doivent se retourner dans leur tombe). Il est ridicule de présenter Les Lettres françaises comme « une revue » (vos « prodiges » n’en ont sans doute jamais eu un exemplaire sous les yeux !). Autant de perles auxquelles s’ajoutent quelques touches de mauvaise foi, par exemple rendre le PCF responsable du fait que des éditions luxueuses acquises par des bibliophiles soient aujourd’hui revendues (par qui ?) à prix d’or dans les salles des ventes… Encore un effort, et vos folliculaires pourraient peut-être accuser le PCF du prix exorbitant de certaines affiches de mai 1968 qui se vendent aussi très bien aujourd’hui !

Mais cessons là et venons en au fond. L’article cherche en fait à tourner en ridicule de grands artistes qui voulaient – quelle folie ! – « rendre l’art accessible aux classes populaires » et n’auraient été ainsi que des gogos aveugles sinon stupides, et on parle là, je vous le rappelle, de Fernand Léger, Pablo Picasso, Louis Aragon, Paul Eluard, Pablo Neruda, Édouard Pignon, entre autres. Ceux qui dressent ce réquisitoire semblent tout ignorer de l’histoire du XXe siècle et étalent, à peu de frais, leur mépris pour ces grandes figures ! Pour ce qui concerne l’apport des uns et des autres à l’humanité, la lutte est bien inégale, non ?

Je suis tout autant meurtri que vous ayez publié sans barguigner un papier aussi méprisant pour les ouvriers qui semblent, dans vos colonnes, voués à une bêtise indécrottable. Nous sommes décidément là en plein racisme social, délivré par ceux qui se posent comme « élite » éclairée et donneuse de leçons. Peut-être pourriez-vous leur apprendre qu’Édouard Pignon, né dans une famille de mineurs, fut d’abord ouvrier (galibot, puis manœuvre dans le bâtiment), que Fernand Léger naquit dans une famille de paysans, que etc… Et qu’on n’est pas condamné, notamment grâce à l’action d’un parti comme le nôtre, au déterminisme implacable de ses conditions sociales d’origine. Peut-être encore pourriez-vous leur signifier que bien des villes ouvrières doivent notamment aux communistes leur théâtre, leur cinéma, leur médiathèque, leur salle d’exposition… Et que la fameuse formule d’Antoine Vitez « être élitaire pour tous » est toujours aujourd’hui une excellente définition du combat communiste.

Au milieu de toutes ces fadaises, votre article répand aussi un pseudo-scoop, un peu réchauffé en fait car il a déjà été utilisé dans vos colonnes, mais pour une autre œuvre de Fernand Léger. En 2007, une délégation de la direction du PCF se serait rendue auprès du directeur d’un grand musée d’Art moderne avec l’intention de vendre la tapisserie de Fernand Léger « J’écris ton nom Liberté » qui est évidemment toujours accrochée dans l’immeuble du PCF, place du Colonel Fabien. Ce courageux directeur, qui n’hésite pas à confier à la presse pareille baliverne, souhaite rester anonyme, et on le comprend. Je ne vous demande pas de révéler son nom, car fort légitimement vous protégez vos sources mais je vous mets au défi de donner à vos lecteurs les noms des dirigeants qui composaient cette fantomatique délégation. Là, il ne devrait pas y avoir pour vous de gros problèmes déontologiques, puisque – vos collaborateurs le démontrent – tous les coups sont permis contre le PCF. Mais sachez-le, je dors tranquille !

Une dernière remarque : vos « journalistes » évoquent l’immeuble d’Oscar Niemeyer comme « un vrai bijou de famille entretenu comme une vieille Chevrolet cubaine par les derniers communistes ». On mesure la finesse du style et la hauteur de vue. Mais voilà qui ne va pas faire plaisir au ministère de la culture qui a inscrit l’immeuble au « Patrimoine » et aux dizaines de milliers de visiteurs annuels de ce site dont ils apprécient le geste architectural. Oui, le PCF s’honore de faire vivre ce haut lieu culturel au cœur de la capitale.

Monsieur le directeur, vous connaissez la boutade d’Alexandre Dumas : « J’aime mieux les méchants que les imbéciles, car parfois ils se reposent. » Je vous laisse le soin de choisir la catégorie dans laquelle ranger les auteurs de cet article. Mais dites-leur bien de ma part : nous sommes en été, et surtout qu’ils se reposent… Pour conclure, serait-il excessif de vous demander de présenter des excuses à tous les communistes pour ces fariboles que votre journal a publiées ? Je vous laisse juge.

Pierre Laurent

Secrétaire national du Parti communiste français

Voir les commentaires

Moy Park : Pas question de payer les pots de vin du brésilien JBS

23 Juillet 2017, 18:11pm

Publié par BLOG-PCF-ARRAS

Moy Park : Pas question de payer les pots de vin du brésilien JBS
Moy Park : Pas question de payer les pots de vin du brésilien JBS

Voir les commentaires

Dès janvier, du parking payant à l’hôpital d’Arras

10 Juillet 2017, 21:09pm

Publié par BLOG-PCF-ARRAS

Le dossier du stationnement au sein du centre hospitalier a déjà fait couler beaucoup d’encre. Nouvelle étape : un marché pour créer des places payantes a été lancé

 

Jeudi 15 juin, le centre hospitalier publiait un marché pour 188 nouvelles places de stationnement, dans son enceinte. Ces places s’inscrivent dans une politique globale. « Aujourd’hui, les différents espaces pour se stationner et circuler ne sont pas lisibles, les sens interdits ne se voient pas. On veut mettre en cohérence les espaces », explique Pierre Bertrand, directeur du CHA. Pour se garer, il faut être à même de repérer les différents espaces dédiés, ce qui n’est pas forcément simple au premier abord. 

 

Une heure pour 1,20 euro

Pour aider les usagers à se guider au mieux, une nouvelle signalétique apparaîtra en janvier 2018, en même temps que les nouvelles places payantes. « Mais ce n’est pas avec cela que l’on va gagner de l’argent. On va même en perdre, avec les aménagements, le barriérage et la gestion des flux », reconnaît le directeur. Le coût : une heure de stationnement pour 1 euro et 20 centimes, tout juste 10 centimes de plus qu’une heure en centre-ville. 

Ce nouvel espace « réservé aux plus pressés, à ceux qui ne veulent pas chercher une place ou qui veulent se garer au plus près de l’entrée de l’hôpital », prendra place juste en face du parvis menant à l’accueil. « Cela garantit de trouver une place rapidement, et cela garantit aussi que des gens ne profitent pas du CHA pour se garer. Car le problème des voitures ventouses est réel au centre hospitalier. » L’idée est aussi de rendre un service de qualité, avec notamment, la création d’une navette gratuite, entre le nouveau parking et l’entrée du CHA, pour aider à traverser le long parvis, « qu’on soit au parking gratuit ou payant, on pourra l’emprunter. » On est loin de l’hospitadine, l’ancienne navette entre le parking du gouverneur et l’hôpital. « Ce sera une golfette, conduite par des jeunes de l’École de la deuxième chance, qui travaillent déjà avec nous comme stewards », note Delphine Dussol, la directrice adjointe.

L’un des nouveaux parkings créés récemment, celui le long du centre Hopale rééducation, sera réservé aux taxis et ambulanciers qui attendent leurs clients. Le dépose-minute devant l’hôpital sera plus réglementé, avec une barrière, et ne permettra pas de stationner plus de dix minutes. 

Les transports en commun, qui desservent déjà le site, devraient être renforcés d’une ligne, la 1. « La ligne 6 entre et sort dans l’hôpital avec un seul arrêt, sans visibilité. On veut rendre plus accessible l’hôpital aux transports en commun », note Pierre Bertrand. Le travail est en cours avec la communauté urbaine d’Arras et Artis pour que la ligne 1 puisse, elle aussi, venir jusque dans l’hôpital.

L’estimation du budget nécessaire pour les aménagements et la création du parking payant est d’environ 400 000 euros. 

AURELIE DELFORGE ()

Voir les commentaires

PCF: Rassemblement contre le coup de force institutionnel de Macron

1 Juillet 2017, 07:10am

Publié par BLOG-PCF-ARRAS

PCF: Rassemblement contre le coup de force institutionnel de Macron

Le tiers état se donnera rendez-vous à Versailles pour protester contre le coup de force institutionnel d'Emmanuel Macron.

PCF: Rassemblement contre le coup de force institutionnel de Macron

Communiqué des parlementaires communistes

Le Président de la République a décidé, dans une urgence savamment organisée, de convoquer le Parlement en Congrès ce lundi 3 juillet pour nous abreuver de son discours. Ce sera sans nous, députés communistes et sénateurs du groupe communiste républicain et citoyen.

Nous n’irons pas à Versailles adouber le monarque présidentiel. Nous n’irons pas à Versailles pour valider le court-circuit du travail de l’Assemblée, à la veille du discours de politique générale du Premier ministre et du vote de confiance au gouvernement - ou de défiance ? - qui doit s’ensuivre. Ce n’est pas respectueux de l’Assemblée nouvellement élue et un mauvais présage sur le rôle dévolu aux Députés et au Sénateurs dans cette législature qui s’ouvre. Il y a une volonté de soumettre le Parlement que nous n’acceptons pas. On le mesure déjà avec la volonté du recours aux ordonnances et le projet de loi d’habilitation en préparation. Avec ce type de fonctionnement, ce n’est pas la République qui est en marche, mais le Parlement qui est mis au pas, au mépris du fonctionnement des institutions et de l’équilibre des pouvoirs.

Voir les commentaires

PCF. Nous n'irons pas à Versailles tenir congrès

1 Juillet 2017, 07:00am

Publié par BLOG-PCF-ARRAS

PCF. Nous n'irons pas à Versailles tenir congrès

Voir les commentaires

Léandre Létoquart, ancien maire communiste de Méricourt est décédé

15 Juin 2017, 17:10pm

Publié par BLOG-PCF-ARRAS

Léandre Létoquart à gauche de la photo avec l'actuel maire de Méricourt Bernard Baude

Léandre Létoquart à gauche de la photo avec l'actuel maire de Méricourt Bernard Baude

Lens, le 14 juin 2017

ci dessous le message de condoléances que j'ai adressé à la famille de Léandre Létoquart, ancien maire communiste de Méricourt.


"Comme beaucoup d’entre vous, je suis profondément attristé par la disparition brutale de Léandre Létoquart, ancien maire de Méricourt et ancien Conseiller régional.

De nombreux souvenirs me reviennent et me rappellent ceux d'un homme attachant, profondément humaniste et pacifiste.

Homme engagé et courageux, ses valeurs progressistes et anticolonialistes l’ont amené à refuser de participer à la guerre d'Algérie, ce qui lui valut dix-huit mois de prison.

Dirigeant communiste de notre Fédération, il était, au titre de conseiller régional, un des piliers de la bataille pour la reconversion de notre bassin minier et la rénovation des cités minières.

Homme à l'intelligence vive et à la pensée aiguë, il était un exemple pour les plus jeunes et je sais oh combien, il était reconnu par sa population, comme un bâtisseur d'avenir.

Sans conteste, il a marqué sa belle ville de Méricourt, d'une empreinte indélébile.

Évoquant trop brièvement Léandre, je ne peux faire sans penser à ses parents, Léa et Léandre (père), sans non plus penser à ses frères et sœurs, ses enfants, neveux et nièces, à toute sa famille.

Il était, à mes yeux, un singulier collectif, un souffleur de conscience.

À vrai dire je ne suis pas seulement triste de sa disparition, je suis surtout fier de l'avoir connu.

Toutes mes pensées vont aux Méricourtois, à sa famille ainsi qu'à ses proches et à ses camarades.

Mes condoléances les plus attristées au nom des communistes du Pas-de-Calais dont je sais que nombreux militants communistes auront à cœur d'être présents aux obsèques de ce grand Monsieur.

De tout cœur avec vous dans ces moments si difficiles".

Hervé POLY
Secrétaire du PCF 62

 

Voir les commentaires

Noces de diamant pour nos camarades Francine et François

8 Juin 2017, 06:00am

Publié par BLOG-PCF-ARRAS

Noces de diamant pour nos camarades Francine et François

Voir les commentaires

Mediapart: Dialogue de sourds entre un communiste et une insoumise

20 Mai 2017, 10:46am

Publié par BLOG-PCF-ARRAS

Ce billet relate un échange informel (sur facebook) entre un communiste (moi même) et une militante insoumise très active sur les réseaux sociaux. Ce dialogue n'engage que nous deux mais me semble révélateur des difficultés que rencontrent nos deux organisations à s'entendre pour les législatives. Je le publie ci-dessous avec son accord.

 

Un communiste (moi) : Moi je crois que pour gagner, toutes les forces à la gauche du PS doivent se coaliser. Car si nous arrivons au pouvoir, nous serons ensemble dans la majorité et ensemble au gouvernement. Bref, s'affronter est absurde. Mais force de nous taper dessus, le sillon de la division de creuse.

Une insoumise : Tant que la PCF n'aura pas théorisé sa rupture totale avec le PS (pseudo-frondeurs inclus) rien ne sera possible.

Un communiste (moi) : Et vous avec EELV ?

Une insoumise : Nous, on a commencé à faire de la politique autrement et ça ne changera plus désormais. Plus jamais de magouilles ni d'accords de coins de table entres les instances de partis ! Certains partis souhaitent rejoindre le mouvement citoyen FI ok mais qu'ils ne tentent surtout pas d'en tenir les rênes !

Un communiste (moi) : Moi je ne propose ni magouille ni accords de coins de table. Juste des accords portant sur un contenu programmatique précis. Mais investir n'importe qui du moment qu'il signe une charte, la voilà la magouille. 

Une insoumise : Cette charte, en plus d'être éthique , ne signifie qu'une chose : engagement des élus à respecter le programme pour lequel les électeurs ont voté ! C'est la moindre des choses non ?

Un communiste (moi) : Non. Les communistes ont fait une campagne autonome et nous avons mis tout notre poids dans la bataille. Aux législatives, je veux défendre la SEF, de nouveaux droits dans entreprises, etc. Et je ne veux pas de votre proposition qui consiste à financer la secu avec la CSG. Mais vous, vous êtes comme Macron, vous croyez que chaque vote est une adhésion totale à votre programme....

Une insoumise : Le financement de la sécu avec la CSG est dans le programme de la FI et est une mauvaise idée à votre avis ? Je ne me prononcerai pas. Mais bon sang de bonsoir, pourquoi ne pas être venu l'expliquer pendant les 8 mois où nous avons travaillé sur ce programme ? On n'attendait que vous, après des auditions programmatiques avant de prendre une décision consensuelle ! C'est facile de venir critiquer après que le job ait été fait.

Un communiste (moi) : Oui c'est une mauvaise idée. En 2012, nous étions contre. En 2011, pendant que nous élaborions ensemble le programme le PG proposait ça, puis sous la pression des communistes, le PG est revenu dessus. Nous proposions même de supprimer la CSG. Puis, Mélenchon s'est remis à osciller entre notre position et la position initiale du PG. Récemment, dans un article paru dans le quotidien du médecin, vous nous avez piqué tout ce qu'il y a dans les bouquin du PCF mais sans modifier pour autant le livret programmatique en question. Bref, cela fait plus de 5 ans que nous échangeons la dessus. Mais une chose est sure, finance la sécu avec le CSG c'est un moyen de dédouaner les patrons de leur responsabilité. Et ça, c'est inacceptable pour nous !

Une insoumise : Il fallait l'expliquer et venir argumenter au bon moment !

Un communiste (moi) : Alors là tu te moques de nous. Vous connaissez la position du PCF, ils ont écrit 1000 fois dessus. Mais ce n'est pas la votre, vous voulez fiscaliser la sécu, assumez-le.

Une insoumise : Vous vous êtes tenus volontairement à l'écart de ce mouvement citoyen et de son travail. Toutes les propositions ont été présentées, commentées, discutées, amendées et votés. Où étiez-vous pendant ce temps là sinon à continuer à faire les yeux doux aux socialistes ?

Un communiste (moi) : Dès 2015 nous lancions un chantier programmatique qui s’est concrétisée par une petite brochure largement perfectible. Mais c’était une invitation au débat, à la co-construction. Cette main, vous ne l'avez jamais saisie. Car votre stratégie était claire : "fédérer le peuple" (NdT aucune alliance avec un autre parti politique). http://contribuer.projet.pcf.fr/

Une insoumise : Un programme pour qui ? pour quoi ? pour un nouvel cartel de partis ? Non merci !

Un communiste (moi) : Tu vois, sans même lire, tu rejettes d'emblée l'idée d'un accord programmatique. C'est la preuve qu'on ne peut pas parler du fond.

Une insoumise : C'est clair. Tant que vous continuerez à privilégier imperturbablement la survivance de votre parti et de son fonctionnement rigide et sclérosé à l'intérêt général, rien ne sera possible.

Un communiste (moi) : Mais moi c'est de la secu que je te parle, je te parle du fond, du projet, du programme. Franchement, c'est saoulant, jamais il n'est possible de parler de ça. Pourquoi voulez-vous aller vers une fiscalisation de la sécu ?

Une insoumise : Je ne fais pas partie de ceux qui ont approfondi cette partie du programme. Adressez-vous à eux... Je vais rechercher de qui il s'agit. Mais ils vont sûrement avoir la même réaction que moi. Pourquoi maintenant que tout est joué ?

Un communiste (moi) : Tout simplement parce que vous conditionnez toute alliance à la signature de la charte. Or celle-ci dit que si on signe, c'est dorénavant votre programme que nous devons défendre et voter à l'AN. Or comme tu le vois, nous avons des points de divergence assez forts. Et en gros, quand vous nous demandez de signez, on à l'impression que vous voulez nous tordre le bras pour qu'on renonce à nos propositions. Et la sécu (notamment), ce n'est pas une mince affaire pour nous. Tu comprends ? Ce qu'il faut, ce sont des alliances dans le respect de chacun. Mais quand on dit ça, vous dites "carabistouilles", "magouilles", "accords de coins de table", etc... Bref, on ne peut parler de rien :-(

Une insoumise Pas d'alliance de partis. C'est dans l'ADN du mouvement. Terminé ça !

Un communiste (moi) Et oui. Donc cessez de dire que si les alliances n'ont pas lieu, c'est de notre faute !

Une insoumise Nous NE voulons PAS (PLUS JAMAIS) d'alliances. Nous ne vous accusons donc pas de ça. Notre programme constitue un tout. Cohérent. Pas découpable en tranches négociables.

Un communiste (moi) Ok, c'est noté. Merci pour la clarification

 

Voir les commentaires

« Vous êtes la mort et le néant ». Le SMS assassin de Jean-Luc Mélenchon à Pierre Laurent

17 Mai 2017, 18:57pm

Publié par BLOG-PCF-ARRAS

C’est le contenu du SMS envoyé par Jean-Luc Mélenchon, chef de file de la France Insoumise (FI) à Pierre Laurent, secrétaire national du PCF, que révèle le Canard Enchainé ce mercredi 17 mai. Si depuis la fin du 1er tour, les tensions entre FI et le PCF sont à leurs combles, la révélation de ce SMS vient confirmer la rupture entre les deux formations.

Voilà ce que publie le Canard Enchainé dans ses colonnes du mercredi : le contenu d’un SMS rageur, envoyé par Jean-Luc Mélenchon à Pierre Laurent le 4 mai, au lendemain du premier tour. La raison ? Les fameuses affiches de campagnes pour les législatives utilisées par le PCF et qui porte les couleurs de la France Insoumise et la figure de Mélenchon alors même que ces listes ne sont pas celles de la France Insoumise.

«  Vous êtes la mort et le néant » écrit Jean-Luc Mélenchon. « Dix mois pour ‘’me soutenir’’, dix minutes pour soutenir Macron. Je vais donc annoncer notre rupture politique dès mon retour à Paris. Et je vais dire pourquoi  ».

« Vous êtes la mort et le néant ». Le SMS assassin de Jean-Luc Mélenchon à Pierre Laurent

Dans les heures qui suivent parait le communiqué de presse accusant les communistes de « semer la confusion parmi les électeurs », puis c’est une plainte qui est déposée. La semaine suivante, c’est l’annonce que les candidats insoumis s’affronteront aux candidats communistes lors des prochaines législatives. La rupture est bel et bien consommée.

Cette rupture (attendue) est le résultat, et d’une tentative désespérée pour l’appareil communiste de se maintenir la tête hors de l’eau et de sauver son appareil politique (et les postes dans les institutions) au prix d’alliance infortune jusque dans les rangs du PS ; et de l’opération de « fusion-acquisition » que mène Mélenchon sur les différentes composantes de la gauche sous la bannière de la France Insoumise afin d’occuper l’espace laissé béant par l’hécatombe du PS. Les résultats aux législatives diront qui sortira gagnant de cette bataille…

Photo : Fred Dufour/AFP

Voir les commentaires

Suppression des lignes SNCF : Manif ce lundi 24 avril à St Pol, le parti communiste appelle au rassemblement !

21 Avril 2017, 12:27pm

Publié par BLOG-PCF-ARRAS

Suppression des lignes SNCF : Manif ce lundi 24 avril à St Pol, le parti communiste appelle au rassemblement !

profits et austérité (PCF)

Deux informations émanant de lentreprise ferroviaire. Dun côté, elle annonce avoir réalisé un bénéfice net de 567 millions deuros et de lautre, elle confirme avoir supprimé plus de 1800 postes en France et freiné les augmentations de salaire.

La SNCF a laissé derrière elle sa perte colossale de 2015 pour retrouver la renta­bilité en 2016, grâce notamment à dim­portants gains de productivité et à la crois­sance de ses activités internationales.

La SNCF a « fait face à un environnement épouvantable », entre inondations, grèves, attentats, et difficultés dans certains sec­teurs économiques, a commenté à lAFP le président du conseil de surveillance, Frédéric Saint-Geours. Coût estimé de ces événements : 700 millions deuros. Mais « on a fait 825 millions (deuros) de pro­grès de productivité, assez largement au-dessus de ce quon sétait fixé », soit 750 millions, a-t-il fait valoir.

Le chiffre daffaires a quant à lui aug­menté de 2,8% à 32,3 milliards deuros, tiré notamment par une acquisition aux États-Unis. En tout, un tiers du chiffre daffaires du groupe est réalisé à linterna­tional. Le montant total des investisse­ments sélève à 8,6 milliards deuros – dont 90% en France – en hausse par rap­port à 2015 (8,2 milliards), mais légère­ment en-deçà des 9 milliards prévus. Par­mi ces investissements, 5,2 milliards ont été consacrés au réseau, un niveau « pas vu depuis 40 ans », a commenté auprès de lAFP le président de SNCF/Réseau, Patrick Jeantet.

Mais ces chiffres mirobolants saccompa­gnent dune autre réalité. La SNCF a sup­primé au moins 1 800 postes dans ses acti­vités ferroviaires en France en 2016, au moyen de départs en retraite non rem­placés, surtout dans sa branche Mobilités, qui exploite les trains. « Il y a eu, pour lensemble du groupe public ferroviaire, de lordre de 1 800 à 2 000 départs non remplacés », a déclaré Guillaume Pepy, président de la SNCF et de la branche Mobilités, ce lundi 27 février lors dune conférence de presse consacrée aux résul­tats annuels du groupe.

Le groupe public ferroviaire est composé de SNCF/Mobilités (trains et gares), SNCF/Réseau (construction et entretien des voies) et de la holding de tête SNCF, qui pilote lensemble. « Nous avons fait des efforts de productivité sur les effectifs. À Mobilités, nous navons pas remplacé 1 600 départs », a précisé M. Pepy. Cest un peu moins que les 1 700 suppressions programmées, a-t-il été relevé. Lopéra­teur ferroviaire a dans le même temps appliqué « une politique salariale particu­lièrement rigoureuse », marquée par une « deuxième année sans mesure générale » daugmentation, afin de limiter « lévol­ution du coût moyen (par) agent (qui) a été pour la première fois inférieure à 1% », a-t-il ajouté. n

Suppression des lignes SNCF : Manif ce lundi 24 avril à St Pol, le parti communiste appelle au rassemblement !

Voir les commentaires

DÉSINTOX: Qu'est ce que l'ALBA ?

15 Avril 2017, 07:45am

Publié par BLOG-PCF-ARRAS

Qu'est ce que l'ALBA ?

Vous entendez beaucoup de choses fausses, non ce n'est pas la nouvelle union soviétique, voyez plutôt ! 

 

L’ALBA, ORGANISATION INTERNATIONALE DE LUTTE CONTRE LA PAUVRETÉ

Ce n’est pas comme certains le prétendent une alliance militaire de dictateurs sanguinaires tel Chavez ou Castro, mais une organisation internationale ayant pour but principal la lutte contre la pauvreté et l’exclusion sociale. Elle parvient notamment, en se basant sur le système éducatif Cubain a éliminer totalement l’analphabétisme au Venezuela, en Bolivie, en Équateur ou encore au Nicaragua.

UNE ORGANISATION POUR L’INDÉPENDANCE DES PEUPLES, CONTRE L’IMPÉRIALISME ETATS-UNIENS !

L’ALBA nait en 2004 par une déclaration commune de Fidel Castro et d’Hugo Chavez en réaction à la Zone de Libre Échange des Amériques (ZLEA) souhaité par les États-Unis.  Elle lutte depuis sa création contre la pauvreté, l’exclusion sociale, pour la reconnaissance des droits de la Terre, pour la paix et l’autodétermination des peuples.

En 2010, se crée une monnaie alternative au dollar Etats-Uniens, le Sucre. L’idée est de construire une économie, ainsi qu’une monnaie virtuelle commune qui soit au service des peuples et non des banques. Le Sucre sera utilisé pour la première fois dans des échanges commerciaux entre Cuba et le Venezuela.

« L’ALBA C’EST L’INDÉPENDANCE, LA RÉVOLUTION, LE SOCIALISME ! »

Durant le 9ème sommet de l’ALBA en 2010, l’ancien président socialiste vénézuélien Hugo Chavez affirmait :

« L’objectif est l’indépendance, le chemin la révolution et le drapeau le socialisme. Voici ce qu’est l’ALBA : l’Indépendance la Révolution et le Socialisme. »

Les chefs d’États des différents pays membre de l’ALBA cherchent à se libérer des interventions étrangères et à construire les bases du socialisme du XXIème siècle !

LA FRANCE MEMBRE DE L’ALBA, UNE STUPIDITÉ ?

La France est également un pays d’Amérique Latine, en effet sa plus grande frontière terrestre est avec… le Brésil ! Plus de 700 kilomètres communs de frontières avec le Brésil et la Guyane (qui a néanmoins un droit à l’autodétermination) !

L’intégration de la France dans l’ALBA permettrait notamment d’inclure des territoires (Guadeloupe, Martinique, Guyane etc…) dans une zone géographique plus naturelle que l’Union Européenne.

Si le 7 mai, le peuple de France décide démocratiquement de tourner le dos au capitalisme, de rompre avec un système privilégiant l’argent aux Hommes, si tous et toutes ensembles nous décidons de prendre le chemin de l’émancipation humaine et du progrès, quoi de plus normal que de s’orienter vers la seule organisation internationale qui a pour but la paix entre tous et toutes ?

Demain, nous pourrions être membre de la seule organisation qui favorise réellement l’éducation plutôt que les banques !

Partagez !

Qu'est ce que l'ALBA ?

[DÉSINTOX] - Qu'est ce que l'ALBA ? Vous entendez beaucoup de choses fausses, non ce n'est pas la nouvelle union soviétique, voyez plutôt ! Partagez ! Retrouvez nos autres articles de désintox ici : jlm2017.fr/desintox

Publié par JLM 2017 sur vendredi 14 avril 2017

Voir les commentaires

Réponse du PCF Pas de Calais a Le Pen sur la rafle du Vel'd'Hiv

10 Avril 2017, 16:05pm

Publié par BLOG-PCF-ARRAS

Réponse du PCF Pas de Calais  a Le Pen sur la rafle du Vel'd'Hiv

Voir les commentaires

(humour): LES COMMUNISTES AVEC MACRON

3 Avril 2017, 17:33pm

Publié par BLOG-PCF-ARRAS

PCF Lille : En Marche !

Publié le 1er avril 2017

 

Nous faisons ainsi nôtre la fameuse devise des desserts Flamby « Il n’y a que les imbéciles qui ne changent pas d’avis ».

Nous estimons aujourd’hui qu’un homme seul, pour peu qu’il présente bien et soit propre sur lui, est à même de transformer la France, en ralliant une majorité de projet cohérente, dénuée de tout opportunisme, allant de Robert Hue à Alain Madelin, en passant par Géneviève de Fontenay.

Nous considérons que le meilleur moyen de lutter contre la montée de l’extrême droite n’est certainement pas de répondre aux besoins sociaux et d’améliorer la vie quotidienne des gens, mais de rester dans la continuïté des politiques libérales menées en France et en Europe ces dernières années avec le succès que l’on sait.

Nous appelons dès maintenant les lillois à anticiper sans attendre la victoire d’Emmanuel Macron :

  • en renonçant de leur propre initiative à une partie de leur salaire, afin de regagner en compétitivité. Ces sommes pourront être renvoyées directement aux dirigeants des grands groupes pour contribuer à faire rester en France ceux qui font vivre l’esprit d’entreprendre.
  • en arrêtant de scolariser leurs enfants dans les écoles publiques, de se soigner, de faire appel aux pompiers, aux services des collectivités locales, afin de permettre la suppression prochaine de 120 000 fonctionnaires, qui seront rapidement remplacés par des bornes automatiques multifonction.
  • en renonçant si possible à exercer leur droit à la retraite ou aux indemnités chômage, afin d’alléger les charges sociales des entreprises : il appartient à chacun d’apprendre à se responsabiliser et à s’en sortir par ses propres moyens.
  • en cessant de se syndiquer et de s’organiser collectivement, pour une meilleure fluidité du dialogue social en attendant un nouvel assouplissement du droit du travail avec une loi El Khomri 2 : le dialogue entre salarié et employeur doit se faire en toute confiance, sans intermédiaire.
  • en contribuant par un don à une plate forme de financement collaborative que nous lancerons pour indemniser les victimes lilloises de l’Impôt Sur la Fortune avant la suppression de celui-ci.
  • en jetant aux oubliettes de l’histoire les vieux clivages droite/gauche : nous demandons par exemple que les automobilistes lillois puissent en toute liberté choisir dès maintenant de rouler dans le sens qui leur convient, ce qui permettra de rectifier les lourdeurs du nouveau plan de circulation.

Convaincus que plus rien n’arrêtera la marche de l’Histoire et de notre PROJET, et que tout est déjà joué d’avance, nous invitons les lillois qui voudraient faire un autre choix que celui d’Emmanuel Macron, (et notamment les électeurs de M. Mélenchon) à ne pas se rendre aux urnes le 23 avril prochain.

La France est au bord du gouffre, nous la ferons aller de l’avant : En Marche !

(cliquez ci-dessous pour en savoir plus)

Voir les commentaires

Macron ou le futur Etat de la "Ma Connerie"

1 Avril 2017, 08:17am

Publié par BLOG-PCF-ARRAS

Macron ou le futur Etat de la "Ma Connerie"
Macron ou le futur Etat de la "Ma Connerie"

Ne pas confondre instruction: instruction (très limitée dans ce cas) intelligence et absurdité ! 

 

On peut être instruit sur certains sujets, mais cela n’a rien à voir avec l’intelligence du personnage et il est parfois préférable de se taire, plutôt que de répéter des bourdes plus grosses que le personnage, lors de ses « parlottes » pré-électorales. 

Emmanuel Macron est un personnage plus apte à promettre des milliards d’euros à qui veut bien l’écouter pendant sa tournée de campagne, tout en se gardant bien de faire connaître comment équilibrer les comptes, sauf de les récupérer sur le dos des travailleurs !

 

En prévoyant du « serrage de ceinture » pour le petit peuple de France et de donner encore plus de moyens aux patrons du CAC 40 et à ses amis banquiers, il est dans l’ignorance totale concernant les départements français et d’outre mer, qui sont pourtant départements et territoires français au même titre que ceux de l’hexagone et de la Corse.

 

En effet, l’ancien ministre sorti de sa banque Rothschild, celui qui fut la « tête pensante de M. Hollande à l’Elysée » avant de diriger Bercy, bien trop longtemps encore, compte tenu des dégâts accomplis en accord avec Valls et El Kmori, lors du passage en force de lois scélérates à coups de 49.3. 

 

Ces lois, toujours dirigées contre les travailleurs de notre pays ; qu’ils soient ouvriers des BTP, employés, cadres moyens, à la recherche d’un emploi ou encore retraités du public ou du privé, du petit commerce, de l’artisanat ou de l’agriculture. Enfin, tous ceux qui sont des numéros sur le registre des grandes entreprises et qui seront effacer sans vergogne d’un seul trait de plume, afin de laisser au patronat le droit de fermer les portes d’usines, protégeait par la loi El Kmori/Macron et de délocaliser l’outil de travail français dans des pays « émergents » ou les salaires passent difficilement les 200 euros par mois.

Rappelons-nous : 

Continental Clairoix (683 emplois), GoodYear Amiens ( 1143 emplois : 12 décès); PSA Aulnay (3000), le laminoir de Vallourec St-Saulve (300) et de Deville lès Rouen (380)

 

Toutes ces subventions, diminutions des charges et autres ont été accordées pour une classe de Français dont ils font partie eux-même, c’est à dire, tous ceux qui n’ont jamais mis les mains dans le cambouis une seule fois pour gagner leurs vies et faire vivre leurs familles. 

 

Mais ils connaissent tous les moyens de détournement d’argent pour les subventions et les emplois fictifs, que se soit de « l’Etat France » ou comme ces braves gens du FN ceux de l’UE. 

Toutes ces dépenses effectuées au détriment du Français moyen, qui paie « plein pot » les dépenses somptueuses qu’ils accumulent lors des grandes réceptions et leur vie au-dessus des moyens d’un « politicard de métier » le tout bien sûr réglés par l’Etat.

 

Il est certain d’une chose, aujourd’hui encore, en France « Les gens sont pauvres et ils en meurent » Sachons, qu’à ce jour, notre Région, pompeusement appelée « les Hauts de France »région présidée par Xavier Bertrand, en équipe avec les représentants du Fn, compte plus de 1 000 000  de personnes vivent sous le seuil de pauvreté.

(Deuxième Région de France la plus pauvre après la Corse)

La Guyane département Français 13 fois plus grand que "son" Pas-de-Calais, sa terre d'accueil!

La Guyane département Français 13 fois plus grand que "son" Pas-de-Calais, sa terre d'accueil!

Les bourdes de ce « candidat à la présidentielle française » ne font que s’accumuler depuis sa tournée des « grands ducs » dans nos divers départements.

Déjà le 23 septembre 2014, à l'occasion de sa visite aux abattoirs GAD dans le Finistère, il qualifia les ouvrières de cette entreprise en difficulté "d'illettrées"

Pour la suite, lors d’un déplacement dans le Nord-Pas-de-Calais « parlant aux gens, comme aurait pu parler un "maître des forges" du XIXéme siècle à ses domestiques et tout en les traitant d’analphabètes, il complétait ses propos sur l’état de la mauvaise santé de nos habitants, justifié pour lui à l’alcoolisme et au tabagisme dans nos bassins miniers « un fléau devant être traité d’urgence »

 

Il est certain d’une chose, aujourd’hui encore en France « Les gens sont pauvres et ils en meurent » Sachons, qu’à ce jour, notre Région, pompeusement appelée « les Hauts de France » région présidée par Xavier Bertrand, en équipe avec les représentants du Fn, compte 1 000 000 de citoyens et citoyennes vivant sous le seuil de pauvreté.

La dernière, est fatalement la cible des critiques d’internautes envers son ignorance (pour quelqu’un qui cherche la place suprême de président de tous les Français, le représentant du 5ème pays le « plus riche du monde » 

Lors d'un déplacement sur l'île de la Réunion le candidat s'est exprimé sur la crise en Guyane, la qualifiant d’ILE, ce plus grand département français d’Amérique du Sud, Département de plus de 83500 km² est un territoire limitrophe avec le Brésil, (d’une surface presque 13 fois la surface de son Département du Pas de Calais « territoire de sa résidence au Touquet Paris-Plage ») 

« Ce qu'il se passe en Guyane depuis plusieurs jours est grave. C'est grave en raison des débordements. Mon premier mot est celui d'un appel au calme parce que bloquer les pistes d'un aéroport, bloquer les décollages, parfois même bloquer le fonctionnement de l'île ne peut être une réponse apportée à la situation » a-t-il déclaré.

Il n'en est pas à sa première approximation, car, parti séduire les Antilles françaises en vue de la présidentielle, le candidat Emmanuel Macron a mis les pieds dans le plat avant même de sortir de l'avion. 

Partageant une photo avec un jeune voyageur sur le réseau social Twitter, l'ancien ministre légende maladroitement : « Avec Mathias, lycéen à Bourg-en-Bresse. Il rejoint sa mère expatriée en Guadeloupe pour Noël » !!!

Prend-t-il encore aujourd’hui les Guadeloupéens, les Martiniquais, les Réunionnais, toutes nos îles d’Outre mer et la Guyane pour les colonies du XIXème siècle ? Allant jusqu’à confondre le plus grand Département français avec une île.

Il est un fait avéré chez lui, que s’il n’est pas « illettré », il a de sérieuses lacunes en histoire/géographie et lui serait nécessaire de prendre des cours de « rattrapage » dans ces matières qui lui font sérieusement défaut, ceci avant de ce lancer avec ses amis milliardaires à l’assaut de l’Elysée.

Espérons qu’il ne se rendra pas un jour à Arras: dans le Var !!!

Macron ou le futur Etat de la "Ma Connerie"Macron ou le futur Etat de la "Ma Connerie"
Pour ce genre de personne, il est "normal" qu'après avoir pris les citoyennes et citoyens pour des "talibans" de trouver des mots pour s'excuser !

Pour ce genre de personne, il est "normal" qu'après avoir pris les citoyennes et citoyens pour des "talibans" de trouver des mots pour s'excuser !

Voir les commentaires

ELUS FN : QUEL BILAN POUR NOTRE RÉGION

30 Mars 2017, 18:07pm

Publié par BLOG-PCF-ARRAS

ELUS FN : QUEL BILAN POUR NOTRE RÉGION
ELUS FN : QUEL BILAN POUR NOTRE RÉGION

Voir les commentaires

Manifestation contre la reprise des expulsions locatives 

23 Mars 2017, 19:34pm

Publié par BLOG-PCF-ARRAS

Manifestation contre la reprise des expulsions locatives 

Les expulsions locatives :

 

Un drame et un coût financier exorbitant

 

Manifestation contre la reprise des expulsions locatives 

 

et pour la création de la sécurité sociale du logement

 

Samedi 01 avril 2017 à 15H Gd Place à Lille.

 

Þ   3, 8 millions de mal-logés  

 

Þ   12 millions de personnes touchées par la crise du logement

 

Þ   14 363 Expulsions avec le concours de la force publique

 

Þ   140 000 personnes sont aujourd’hui sans domicile fixe + 50% en 10 ans dont 30 000 enfants

 

Les mesures d’expulsion locative, broient les familles, amplifient la précarité, coûtent de plus en plus cher et conduisent notre société jusqu’à l’absurde dans une impasse. Une spirale infernale qui marque un échec de notre société

Voir les commentaires

La France se fait voler chaque année 85 milliards d’euros par les tricheurs du fisc

22 Mars 2017, 19:58pm

Publié par BLOG-PCF-ARRAS

La France se fait voler chaque année 85 milliards d’euros par les tricheurs du fisc

Les 39 plus grandes fortunes du pays cumulent 245 milliards d’euros d’accaparement des richesses produites et des deniers publics.

Bernard Arnault, le patron du groupe de Luxe LVHM est le premier sur un total de 39 milliardaires français. Il devance ainsi Liliane Betancourt, la première actionnaire du groupe L’Oréal et Serge Dassault, sénateur de l’Essonne et homme clé du groupe Dassault. Liliane Betancourt reste toutefois la femme la plus riche du monde.>

  • 1- Bernard Arnault –           41,5 Mds
  • 2- Liliane Bettencourt        39,5 Mds
  • 3- Serge Dassault               16,1 Mds
  • 4- François Pinault             15,7 Mds
  • 5- Patrick Drahi                  13 Mds
  • 6- Alain Wertheimer           11,8 Mds
  • 6ex- Gérard Wertheimer     11,8 Mds
  • 8- Emmanuel Besnier          11,3 Mds
  • 9- Xavier Niel                     8,1 Mds
  • 10- Carrie Perrodo              6,3 Mds
  • 11- Vincent Bolloré             5,2 Mds
  • 12- Pierre Bellon                 5 Mds
  • 13- Michel Leclercq             4,2 Mds
  • 14- Jean-Michel Besnier       4 Mds
  • 14ex- Marie Besnier Beauvalot  4 Mds
  • 14ex- Alain Mérieux             4 Mds
  • 17- Martin Bouygues             3,7 Mds
  • 17ex- Olivier Bouygues         3,7 Mds
  • 19- Marc Ladreit de Lacharriere  3,1 Mds
  • 20- JeanPierre Cayard           2,9 Mds
  • 21- Philippe Foriel-Destezet  2,6 Mds
  • 21ex- Louis Le Duff               2,6 Mds
  • 23- Bernard Fraisse               2,3 Mds
  • 23ex- Nicolas Puech              2,3 Mds
  • 25- Anne Beaufour                1,9 Mds
  • 25ex- Henri Beaufour            1,9 Mds
  • 25ex- Gilles Martin                1,9 Mds
  • 25ex- Jacques Saadé             1,9 Mds
  • 29- Clément Fayat                 1,8 Mds
  • 30- Daniel Roullier                 1,7 Mds
  • 31- Edouard Carmignac          1,6 Mds
  • 31ex- Michel Chalhoub           1,6 Mds
  • 31ex- Philippe Ginestet          1,6 Mds
  • 31ex- Christian Latouche        1,6 Mds
  • 31ex- Altrad Mohed                1,6 Mds
  • 36- Alain Taravella                  1,5 Mds
  • 37- Charles Edelstenne            1,3 Mds
  • 38- Dentressangle Norbert       1,1 Mds
  • 38ex- Desseigne Dominique      1,1 Mds
  •  

Alors que La France compte cinq millions de pauvres si l’on fixe le seuil de pauvreté à 50 % du niveau de vie médian et 8,8 millions si l’on utilise le seuil à 60 %, selon les données 2014 de l’Insee (dernière année disponible) avec un revenu inférieur a 840 €.

Voir les commentaires

Jeunesse Communiste du Pas de Calais: Projection du film "La Sociale"

20 Mars 2017, 18:58pm

Publié par BLOG-PCF-ARRAS

Jeunesse Communiste du Pas de Calais: Projection du film "La Sociale"
Jeunesse Communiste du Pas de Calais: Projection du film "La Sociale"

La Jeunesse Communiste du Pas-de-Calais organise à Avion le vendredi 31 mars à 20h00. Cinéma Le Familia.

La projection du film La Sociale sera accompagnée d'un débat où pourrons répondre à vos questions Dominique WATRIN notre sénateur, ainsi que Frédéric PIERRU, sociologue. 

N'hésitez pas à partager cette information autour de vous.

Entrée 1€.

Voir les commentaires

Distribution de repas aux réfugiés interdits à Calais : Jacky Hénin va saisir le Préfet

6 Mars 2017, 18:32pm

Publié par BLOG-PCF-ARRAS

Le 2 mars dernier, Jacky Hénin ancien maire de Calais, publiait sur son compte Facebook un long texte appelant à résister.

Il venait d’apprendre que Natacha Bouchart, maire LR interdit désormais aux associations de distribuer des repas aux réfugiés. Il saisira le Préfet, aujourd’hui, pour dénoncer l’illégalité du décret paru.

L’Humanité du jour publie cet appel et l’a interrogé par téléphone

A tous ceux qui sont des amis, j’ai besoin que vous m’aidiez à populariser la position qui suit. D’avance, merci à tous. « Natacha Bouchart veut empêcher les distributions de repas aux migrants ». Éloigné de Calais pour raisons professionnelles la semaine, je me tiens cependant quotidiennement au courant de la vie locale par l’intermédiaire de mon abonnement numérique à la presse locale, mais également par les informations que mon épouse et mes camarades ne manquent pas de m’envoyer.

Ce matin très tôt, j’ai failli tomber de ma chaise à la lecture des décisions que Natacha Bouchart entendait prendre au nom de Calais. Un positionnement qui appelle de ma part la réaction suivante : j’ai honte. C’est à l’occasion d’une visite du Ministre de l’Intérieur Bruno Le Roux dans notre ville, que l’ex-Sénatrice, aujourd’hui Vice-Présidente de la Région, Présidente de la communauté d’agglomération du Calaisis, Maire de Calais a réalisé cette magnifique saillie médiatique.

Alors que le Ministre de l’Intérieur rappelait la position de l’Etat d’empêcher « tout lieu de fixation » des migrants à Calais (on en reparlera d’ici l’été), mais pas les distributions de repas, Natacha Bouchart (selon la presse) a aussitôt réagi en annonçant « qu’elle ferait tout pour s’opposer à ces distributions : elle dit vouloir prendre un arrêté en ce sens dès aujourd’hui ».

C’est donc au nom de tous les Calaisiens que notre Maire entend non pas refuser de participer à…, mais interdire aux associatifs de distribuer un repas aux migrants qui sont à la rue. Ainsi, cette élue du peuple qui émarge à 8000 euros par mois, dont les repas et les boissons au restaurant sont réglés par le contribuable, qui est venue un jour au conseil municipal nous expliquer qu’elle aurait des difficultés à vivre avec juste ses 8000 euros, qui n’avait pas hésité à solliciter de son successeur au Sénat un contrat d’assistante parlementaire pour percevoir un salaire supplémentaire, veut interdire que des femmes et des hommes de cœur puissent offrir à ceux qui errent dans les rue (dont de nombreux mineurs) un repas chaud. Il s’agit ni plus ni moins que de la non-assistance à personne en danger.

C’est un positionnement abject qui donne presque envie de vomir. Jusqu’à présent je n’ai jamais participé à une distribution estimant que cela aurait pu être pris pour de la récupération, par contre, bon nombre de mes camarades qui se reconnaîtront, participent depuis de nombreuses années à la solidarité entre les peuples. Après avoir pris connaissance des propos de madame Bouchart, je me sens obligé d’entrer en résistance, et d’appeler à résister. Si les associations veulent bien accepter ma présence (en fonction de mes disponibilités), alors je participerai aux distributions de repas. Rien ni personne ne m’empêchera d’avoir ce simple geste d’humanité ! Aujourd’hui c’est l’interdiction d’aider l’autre à survivre, et demain ? L’ouverture de camps ? L’autorisation du tir à vue ?

La France, celle qu’a chantée Ferrat, n’a rien à voir avec ce type de comportement honteux. Calais, notre ville, cette ville reconnue et honorée par la République pour son courage, cette ville qui s’est toujours efforcée de respecter et d’aider ceux qui souffrent, n’a rien à voir avec ce type de positionnement. Oui, j’ai honte et j’ai la rage qu’on puisse vouloir prendre de telles décisions en mon nom et au nom de milliers d’hommes et de femmes qui, je le sais, ne seront pas d’accord. Ensemble, rendons à Calais son honneur, entrons en résistance et opposons-nous à un véritable trouble à l’ordre public ».

Voir les commentaires

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 > >>