Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Blog des Militants Communistes de l'Arrageois

LA DICTATURE FINANCIERE S'INSTALLE EN EUROPE

29 Février 2012, 17:33pm

Publié par -BLOG-PCF-ARRAS

LA DICTATURE FINANCIÈRE

S'INSTALLE EN EUROPE

Video vue sur internet (AGORAVOX) :

 

En France, après les députés, les sénateurs viennent d'accepter le Mécanisme Européen de Stabilité, laissant ainsi le champ libre au libéralisme économique le plus débridé.

Les élus communistes et Parti de gauche ont tous voté contre, en compagnie d'une dizaine seulement de députés socialistes !

Eric Bocquet, sénateur communiste du Nord : 

"... c’est beaucoup plus prosaïquement un instrument de vassalisation et de surveillance des économies les plus en difficulté.

Derrière la stabilité du MES, nous voyons poindre non pas l’outil de la solidarité entre Européens, mais bel et bien l’instrument de l’austérité permanente pour l’ensemble des Européens, au seul motif que ce qui importe est la solidité de notre système financier, le respect des ratios prudentiels tels que définis par le Comité de Bâle, et que l’Europe éloigne d’elle, autant que faire se peut, le spectre de l’inflation galopante…

Quitte à ce que les remèdes associés à la mobilisation du MES demain comme du FESF aujourd’hui soient à peu près aussi efficaces que les saignées des Docteur Diafoirus de Molière !"

http://www.groupe-crc.org/Un-instrument-de-vassalisation-des.html



Voir les commentaires

Le vrai visage du FN démasqué par une journaliste française

29 Février 2012, 11:39am

Publié par -BLOG-PCF-ARRAS

Le vrai visage du FN démasqué par une journaliste française

 

Bienvenue au Front. Journal d'une infiltrée : c'est le titre du livre-enquête de la journaliste française Claire Checcaglini. Pendant 8 mois, elle s'est fait passer pour une militante de base et a fait une rapide ascension dans l'appareil du parti.

Elle raconte la réalité du FN et de ses militants, marquée par le charisme de Marine Le Pen et un "racisme obsessionnel contre les musulmans". La journaliste s'est fait espionne : Claire Checcaglini reconnaît sur France Info que la méthode est "contestable", mais en avançant ainsi masquée, elle a voulu montrer que derrière la politique de communication "formidable" du FN, le mouvement de Marine Le Pen n'est pas "dédiabolisé". Un militant qui "dérape" n'est pas "recadré", dit-elle, au contraire.

 
Et de citer des exemples : lors d'une réunion à Puteaux, un adhérent qui se déclare "FN light" dit n'avoir "rien contre les étrangers, les étrangers qui travaillent, qui payent des impôts, mais bien contre la racaille dans les banlieues". Le recadrage du secrétaire fédéral a bien lieu:  "Quand l'Islam gagnera en France, les frères musulmans rejoindront les plus forts et il n'y aura plus d'Islam modéré qui établira la Charia".
C'est ce genre de déclaration qu'on entend au FN et qui autrement ne sont pas publiques, dit la journaliste. 

Ascension rapide
"Le Front national offre à ses militants la possibilité de très vite gravir les échelons, se présenter à des élections", explique Claire Checcaglini qui s'est vue promue secrétaire FN de Neuilly-sur-Seine, puis candidate aux législatives : sa fausse identité de jeune femme sachant communiquer et qui ne dérape pas correspondait au profil souhaité par l'appareil du parti.


Elle décrit un FN fait de classes moyennes et plus tellement "France d'en-bas", avec des militants mus par le charisme de Marine Le Pen. Mais aussi un parti obsédé par l'islamisation et "la colonisation à l'envers": "C'est un réflexe", dit-elle, ce n'est pas "un racisme ordinaire mais un racisme obsessionnel".


Plus étonnant, elle a aussi croisé un maire UMP franchement lepéniste qui se vante de pratiquer la discrimination contre les Arabes dans l'attribution des logements sociaux.

En conclusion, après son immersion, Claire Checcaglini n'en est que plus effayée par le FN et ses militants.

JFH avec France Info

Claire Checcaglini, "Bienvenue au Front. Journal d'une infiltrée" aux éditions Jacob-Duvernet.

Voir les commentaires

L'HOMMAGE A RINO DELLA NEGRA DU GROUPE MANOUCHIAN

28 Février 2012, 22:05pm

Publié par -BLOG-PCF-ARRAS

image.jpg

Voir les commentaires

Hénin et Alentours : Le secrétaire fédéral du PCF, Hervé Poly, débarque sur la 11e pour la « gagne »

28 Février 2012, 13:16pm

Publié par -BLOG-PCF-ARRAS

le-secretaire-federal-du-pcf-herve-pol-1616330.jpgLu dans "La Voix du Nord":

Hénin et Alentours : Le secrétaire fédéral du PCF, Hervé Poly, débarque sur la 11e pour la « gagne »

Hervé Poly quitte son fief avionnais pour affronter le FN et Marine Le Pen.

L'année du grand retour pour le parti communiste, dans le giron du Front de gauche ? Alors que Jean-Luc Mélenchon fait bouger les lignes, le PCF espère frapper un grand coup en dépêchant son secrétaire fédéral sur la 11e circonscription. Face à un PS localement en désordre de bataille, Hervé Poly espère être du duel final face à Marine Le Pen. Et rafler la mise ! 

Depuis dimanche, le top-départ a été donné pour la pré-campagne législative du Front de gauche. À la barre, sur la nouvelle 11e, Hervé Poly. 

Qui, « après concertation avec les camarades du territoire » quitte son fief avionnais pour tenter un gros coup sur ces terres que d'aucuns promettent déjà à Marine Le Pen. Au côté du maire de Drocourt, Bernard Czerwinski, Hervé Poly part donc au combat pour contrarier ceux « qui rêvent d'un désert politique face à eux ». En ligne de mire, le FN qui, assure le secrétaire fédéral du PCF « voit cette circonscription comme une rampe de lancement pour Marine Le Pen. Eh bien qu'ils sachent que je serai là pour leur savonner la planche ! 

 » Autour du candidat, un comité de soutien de 62 noms, symboliquement présidé par Yves Coquelle. Lui qui, voici quelques années, a failli accéder à la députation si une petite voix n'avait fait la différence au profit d'Albert Facon. Un Rouvroysien qui, face à la surmédiatisation de leur future adversaire, n'hésite pas à rappeler « que s'ils ont la télé avec eux, nous on a les bras et l'intelligence ! » Parmi le comité de soutien, le co-fondateur du parti de gauche, Marc Dolez, soulignant « qu'un militant de cette trempe est le bon candidat pour porter les valeurs qui sont les nôtres ». 

Un satisfecit amplifié par le député du Nord, Alain Bocquet, qui voit là « l'ouverture d'une nouvelle ère » dans un secteur « où les gens ont le coeur rouge mais la colère noire : il faut rompre avec cette politique suicidaire ! » Un Hervé Poly qui, face aux gros problèmes rencontrés par les camarades du PS (et qui pourraient lui offrit un inattendu boulevard), n'a nullement l'intention de hurler avec les loups : « Qu'on ne compte pas sur moi pour surfer sur tout ce qui tourne autour des affaires actuelles concernant le PS pour gagner des voix. Moi, j'entends parler de la vie des gens, c'est tout ce qui m'intéresse ! »

PAR PASCAL WALLART henin@info-artois.fr

 

Voir les commentaires

Election présidentielle 2012 : Le Front de gauche de Jean-Luc Mélenchon met la barre à 12 % dans le Nord - Pas-de-Calais

28 Février 2012, 11:20am

Publié par -BLOG-PCF-ARRAS

Lu dans "LA VOIX DU NORD"

Election présidentielle 2012 : Le Front de gauche de Jean-Luc Mélenchon met la barre à 12 % dans le Nord - Pas-de-Calais

_120228-front-gauche-lefebvre.jpg

Quadrupler son audience en cinq ans ! C'est l'objectif du Front de gauche qui mise sur « l'effet Mélenchon » pour réussir cette performance le 22 avril.

Pour mesurer l'ampleur du pari, il faut se souvenir qu'en 2007, Marie-George Buffet avait dû se contenter d'un modeste 3,2 % dans le Nord - Pas-de-Calais. Depuis, le Parti communiste a fait alliance avec le Parti de gauche et la Gauche unitaire pour soutenir la candidature de Jean-Luc Mélenchon. Et l'objectif affiché de 12 %, c'est davantage que le score de la liste tirée par Alain Bocquet aux dernières régionales (10,8 %).

Petit livre rouge

La venue du tribun Mélenchon le jeudi 29 mars à 19 h à Lille constituera un premier test de mobilisation. « On va remplir le Zénith, on sera au moins 7 000 », annonce Fabien Roussel. Le premier secrétaire du PC dans le Nord attaque son argumentaire par un bilan du quinquennat qui s'achève. « Le bilan de la droite dans la région, c'est 333 000 chômeurs recensés, 40 000 emplois industriels perdus, 8 000 postes supprimés dans l'académie et toujours une lanterne rouge sur les questions de santé. »Pour convaincre, les responsables du Front de gauche mettent également en avant le « petit livre rouge », le programme devenu best-seller de leur candidat. « Le retour à la retraite à 60 ans, le SMIC à 1 700 euros, la nationalisation des banques et de grands pôles industriels sont des marqueurs de gauche », insiste Hervé Poly, le numéro un du PC dans le Pas-de-Calais.

« Mélenchon, c'est une candidature qui répond à une aspiration d'union, on veut vraiment une autre gauche », résume Nicole Taquet pour la Gauche unitaire. L'optimisme ambiant est aussi nourri par le début de campagne. « On est épaté par l'affluence à nos réunions publiques, la situation est plus ouverte que ce que disent les "grands" candidats », assure Laurent Matejko, le porte-parole du Parti de gauche. Sans se contenter du temps fort autour de Jean-Luc Mélenchon le 29 mars, du côté du Front de gauche, on ne lésine pas sur les réunions pour mobiliser. Au menu nordiste : 53 débats citoyens et 32 banquets républicains d'ici au premier tour.

Au Sénat aujourd'hui

Dans l'immédiat, les parlementaires du Front de gauche font entendre leurs différences avec les socialistes. Ce mardi, pour l'examen par le Sénat du mécanisme européen de stabilité (MES), les sénateurs communistes font pression sur leurs collègues du PS pour qu'ils les rejoignent dans un vote hostile. « C'est un texte qui programme l'austérité pour l'éternité », estime Éric Bocquet. « C'est un carcan qui va mettre les budgets nationaux sous tutelle », renchérit Michelle Demessine. Entre Front de gauche et PS, le terrain d'entente reste à trouver.

 

Voir les commentaires

Proposition de loi pour interdire les licenciements boursiers : intervention de Dominique Watrin

28 Février 2012, 11:13am

Publié par -BLOG-PCF-ARRAS

Proposition de loi du groupe communiste

pour interdire les licenciements boursiers :

intervention de Dominique Watrin (16-02-12)


Voir les commentaires

Blog des Jeunes communistes

23 Février 2012, 17:26pm

Publié par -BLOG-PCF-ARRAS

 

bannierejc_v2.gif

 

Blog ami à consulter :

http://www.jeunescommunistes2012.fr/


Voir les commentaires

J.-L. Mélenchon - "Objectif Elysée" LCP

23 Février 2012, 17:13pm

Publié par -BLOG-PCF-ARRAS

J.-L. Mélenchon - "Objectif Elysée" LCP

Vendredi 17 février 2012, Jean-Luc Mélenchon était l'invité de

"Objectif 2012" émission de LCP animée par Serge Moati.

Voir les commentaires

AMBROISE CROIZAT, L'INVENTEUR DE LA SÉCURITÉ SOCIALE

23 Février 2012, 15:12pm

Publié par -BLOG-PCF-ARRAS

images-copie-3.jpegAmbroise Croizat,

moderne penseur

de la solidarité

(L'Humanité)

 

Hommage du Parti communiste français, vendredi 17 février, à l’inventeur de la Sécurité sociale, lors d’une commémoration tournée vers l’avenir et la défense d’un bien commun.

«Dans une France libérée, nous libérerons le peuple des angoisses du lendemain ! Ces mots d’Ambroise Croizat écrits en janvier 1944 restent d’une surprenante actualité », a témoigné, vendredi, au Père Lachaise, Pierre Laurent, secrétaire national du PCF. L’hommage rendu pour le soixante et unième anniversaire de sa mort prend, en cette période électorale, un relief à la mesure des attaques contre le système de protection qu’il contribua à mettre sur pied. « La solidarité, le financement par cotisations sont modernes et d’actualité dans un monde d’exclusion », devait rappeler Pierre Laurent dans son discours.

Le ministre du Travail et de la Sécurité sociale qui prend pour la première fois ses fonctions en novembre 1945 n’a pas été spécialement formé aux affaires de l’État. « C’est un ajusteur qui a commencé à travailler à treize ans, c’est un syndicaliste – secrétaire général du syndicat CGT de la métallurgie –, c’est un militant communiste de la première heure qui possède, à l’instar de toutes celles et tous ceux qui viennent de se battre contre la Bête immonde et leurs complices français et, qui commencent immédiatement à reconstruire la France, un sens aigu des responsabilités et du rôle de l’État. »

Ambroise Croizat, le « ministre des travailleurs », selon l’affectueux surnom qui lui fut donné de son vivant, « fut de ces personnalités politiques auxquelles notre pays, notre République et notre démocratie doivent leurs plus belles conquêtes sociales du Front populaire puis de la Libération ». Et d’en donner la liste : Sécurité sociale, généralisation des retraites, des congés payés et de la semaine de 40 heures, des conventions collectives, du régime des prestations familiales, des comités d’entreprise, du statut des délégués du personnel, de la médecine du travail, de la reconnaissance de maladies professionnelles, de la prévention et du traitement des accidents du travail, du statut des électriciens et des gaziers, de celui de la fonction publique…

Une liste correspondant mot à mot au travail de sape entamé par la droite, qui a détruit en cinq ans beaucoup de ce que des décennies de lutte avaient créé pour le bien commun. « En octobre 1950, nous rappelle l’historien Michel Etiévent, Ambroise Croizat prenait pour la dernière fois la parole à l’Assemblée nationale », et « prononçait des mots que nous, communistes de 2012, faisons entièrement nôtres, poursuit Pierre Laurent. Jamais, nous ne tolérerons que soit renié un seul des avantages de la Sécurité sociale. Nous défendrons à en mourir, et avec la dernière énergie, cette loi humaine et de progrès ».


 

Voir les commentaires

PIERRE LAURENT SUR FRANCE INFO

22 Février 2012, 17:22pm

Publié par -BLOG-PCF-ARRAS

PIERRE LAURENT SUR FRANCE INFO

Voir les commentaires

Parlement Européen - Patrick Le Hyaric demande à Mario Monti de renoncer à l'austérité

21 Février 2012, 10:28am

Publié par -BLOG-PCF-ARRAS

Parlement Européen :

Patrick Le Hyaric demande à Mario Monti de 

renoncer à l'austérité

Voir les commentaires

Solidarité :Georges Ibrahim Abdallah : « citoyen d’honneur » de Calonne-Ricouart ?

20 Février 2012, 18:04pm

Publié par BLOG-PCF-ARRAS

Solidarité :Georges Ibrahim Abdallah : « citoyen d’honneur » de Calonne-Ricouart ?

Abdallah-5.jpg

Jeudi 9 février. Journée nationale de mobilisation en faveur de Georges Ibrahim Abdallah avec à la clé un rassemblement de solidarité à Lille à l’appel d’une dizaine d’organisations. Le lendemain, Najib Mikati est en visite officielle en France. Le premier ministre du Liban doit suggérer à l’Etat français, la libération du plus ancien prisonnier politique encore incarcéré dans l’Hexagone. Militant communiste libanais de la cause palestinienne, Georges Ibrahim Abdallah est en effet entré en octobre dernier dans sa 28e année de détention, à Lannemezan dans les Hautes-Pyrénées !

 
Un « scandale mondial », selon Jacques Vergès, son avocat qui rappelle que la cour d’appel de Pau avait ordonné sa libération dès 2003, avant que l’Etat ne s’y oppose, « sur pression des Etats-Unis et d’Israël ». En 1987, ce militant des Fractions armées révolutionnaires libanaises (FARL) soucieuses de « frapper l’ennemi partout où il se trouve », a en effet été condamné à perpétuité pour complicité dans l’exécution d’un agent du Mossad et d’un autre de la CIA, cinq ans plus tôt.

Se présentant comme un « combattant anti-impérialiste » dans un Liban occupé par Israël et propulsé dans la guerre civile par les bourgeoisies confessionnalistes avec la complicité de l’Occident, Georges Ibrahim Abdallah vient de recevoir un soutien inattendu en la personne d’Yves Bonnet. « Aujourd'hui, presque 30 ans après les faits, je trouve anormal et scandaleux de maintenir encore Georges Ibrahim Abdallah en prison. Je considère qu'il avait le droit de revendiquer les actes commis par les comme des actes de résistance… Il faut se souvenir du contexte, aussi, des massacres de Sabra et Chatila dont les coupables n'ont jamais été punis. Georges Ibrahim Abdallah, lui, est plus mal traité qu'un serial killer alors qu'il a commis des actes politiques », déclarait en effet l’ancien patron des Services secrets français dans La Dépêche du 7 janvier dernier.

En proie à une « vengeance d’Etat » téléguidée de Washington, Georges Ibrahim Abdallah déposait, récemment, une… huitième demande de libération conditionnelle ! En France et en Orient, un nombre croissant de personnes exige sa libération. A Calonne-Ricouart, le maire PCF, André Delcourt envisage de l’élever au rang de « citoyen d’honneur »…

gugul-html-m65ed1c20Jacques KMIECIAK

Voir les commentaires

Les Secrétaires départementaux 59-62 du PCF dénoncent 2 Traités contre les peuples européens

20 Février 2012, 17:48pm

Publié par -BLOG-PCF-ARRAS

Les Secrétaires départementaux 59-62 du PCF dénoncent 2 Traités contre les peuples européens

Herve-POLY-Fabien-Roussel.jpgLettre ouverte

aux 24 députés du Nord et

aux 14 députés du Pas-de-Calais.

 

Mesdames et Messieurs les Députés,

Ce mardi 21 février aura lieu à l'Assemblée nationale un vote extrêmement important. Fort heureusement, la conférence des présidents de groupe a décidé un vote public en fin de séance.

De quoi est-il précisément question ?

Le 30 janvier dernier, sur injonction du Président français et de la Chancelière allemande, le Conseil européen a adopté deux nouveaux traités pour imposer un durcissement des politiques d'hyper-austérité. Nous voyons  le résultat, notamment en Grèce. Le  premier texte  s'appelle « Traité sur la stabilité, la coordination et la gouvernance dans l'union économique et monétaire » (TSCG) visant à instituer une “règle d’or” contraignant durablement les gouvernements à respecter une sévère “discipline budgétaire” sous peine de se voir infliger des “sanctions automatiques”. C’est une perte de souveraineté sans précédent. L'autre,  qui  fera  l'objet  du  vote  à  l'Assemblée  nationale le  21 février, se  nomme « Traité instituant un mécanisme européen de stabilité » (MES).

Ces deux textes sont étroitement liés. Le premier impose aux États une véritable camisole de force pour une politique d'austérité contre les peuples européens. Il est aidé en cela par le « Mécanisme européen de stabilité » qui sera un instrument permettant de conditionner toute aide du MES à la mise en œuvre de ces choix de réduction des dépenses publiques et sociales. L'aide européenne va donc se résumer à des prêts plus avantageux que ceux du marché mais assortie de conditions drastiques qui auraient comme conséquences de larges pertes de souveraineté nationale.

Partout en Europe, cette politique, présentée sous le vocable « d'ajustements structurels », provoque une véritable purge sociale, une explosion de la précarité et de la misère, et de très grandes régressions démocratiques. De nombreux acteurs de la vie politique et de la société civile mettent en garde aujourd’hui sur les conséquences de ces politiques d’austérité qui minent la croissance et la relance de l’économie.

Il n'existe aucune fatalité à cela.

 Mesdames et Messieurs les Députés du Nord Pas de Calais,

Ce vote est crucial, car voter ou s’abstenir le 21 février pour le « Mécanisme européen de stabilité », c'est s'engager dans la ratification du « Traité sur la stabilité, la coordination et la gouvernance ». C’est aggraver les difficultés que connait notre Région. Avec 321 200 personnes inscrites à Pôle emploi fin janvier 2012 et près de 10 000 emplois industriels régionaux perdus en 5 ans, le Nord Pas de Calais est la lanterne rouge des régions de France pour l’emploi ! L'Europe des bas-salaires, de la concurrence entre les peuples, du low-cost, a fortement contribué à la désindustrialisation chez nous.

Notre population ne s’y trompe pas et l’a déjà exprimé en 2005, lors du référendum sur le Traité Constitutionnel Européen, rejeté par 65% des électeurs régionaux et 54% des Français. C’est pourquoi nous appelons les 38 députés du Nord et du Pas de Calais à rejeter le texte de loi qui sera débattu ce mardi 21 février à l’Assemblée nationale, comme le feront les députés communistes engagés, depuis le Traité de Maastricht, pour le respect de la souveraineté française et la construction d’une Europe plus solidaire.

Sur une question aussi décisive pour l’avenir de notre pays et pour l’avenir des peuples d’Europe, le Parti communiste français demande la tenue d’un référendum. Au-delà de nos convictions propres, les représentants du peuple à l’Assemblée nationale, doivent savoir se rassembler pour préserver la souveraineté nationale et notre droit à déterminer, à maîtriser le budget de notre pays en fonction de ses besoins.

En premier lieu, ceux de notre région qui regorge d’atouts mais a besoin d’investissements publics et d’un soutien sans faille de l’État pour combler son retard.

L’action conjointe d’une banque publique en France et d’une Banque Centrale Européenne placée sous le contrôle du Parlement européen  et qui prêterait directement aux États et aux collectivités aux taux réduits qu’elle consent aujourd’hui aux seules banques privées, serait largement plus efficace   pour l’économie réelle de notre pays et pour alléger la dette publique que ces Traités d’austérité qu’on veut nous imposer.

Il est temps de sortir des grands débats sur les moyens de sortir de la crise que nous vivons depuis 2008. Puisque les recettes utilisées jusqu’à maintenant ont fait la preuve de leur inefficacité, osons  explorer d’autres voies, mettant l’émancipation de l’Homme et son bonheur au cœur de leurs priorités. Ouvrons cette discussion avec la population, sans frilosité et construisons, en ce 21ème millénaire, un monde plus juste, plus fraternel, plus solidaire !

En vous remerciant par avance pour l'intérêt que vous porterez à cette lettre.

Fabien ROUSSEL, Hervé POLY,

Secrétaires départementaux du Nord et du Pas-de-Calais du Parti communiste français

Voir les commentaires

Jean-Luc Mélenchon invité de Canal+ le 19 février 2012

20 Février 2012, 16:59pm

Publié par -BLOG-PCF-ARRAS

Jean-Luc Mélenchon invité de Canal+

"Nicolas Sarkozy commence avec beaucoup de culot : s'autoproclamer tantôt candidat du peuple - avec tous les coups qu'il lui a portés à ce peuple - tantôt candidat de la France du NON.... il y a de sa part un côté très enfumage", a dénoncé le candidat du Front de gauche à la présidentielle, dimanche 19 février dans l'émission, Dimanche + animée par Anne-Sophie Lapix. Et de rajouter que "l'extrême-droitisation" du discours de Sarkozy, "s'est aggravée ces jours-ci". 

 

 

Voir les commentaires

Solidarité avec la résistance grecque

16 Février 2012, 11:53am

Publié par -BLOG-PCF-ARRAS

Solidarité avec la résistance grecque :

Signez la pétition !

 

Le Peuple grec est en situation de légitime défense. On tente de lui imposer des politiques d'austérité insupportables. Les plans successifs échafaudés à Bruxelles ou par le conseil européen et présentés à intervalles de plus en plus réguliers comme le seul moyen de le « sauver » du surendettement et de « sauver » l'euro, sont à chaque fois en échec. En se soumettant toujours davantage au diktat des marchés financiers on ne traite pas le malade. On le tue. Poursuivre dans cette voie est aussi insensé que dangereux. L'austérité, fait mal aux peuples européens, elle frappe aussi l'Europe de plein fouet.

Il faut un véritable plan de solidarité avec la Grèce. C'est aussi la seule voie du salut pour l'euro et les partenaires européens d'Athènes. La Banque Centrale Européenne (BCE) doit aider à relancer la croissance et l'emploi en Grèce et partout ailleurs, en finançant - au taux auquel elle prête aux banques à 1% voire moins -, les Etats et leurs services publics, en leur permettant ainsi de sortir de leurs dépendances des marchés financiers et de leurs taux d'intérêt usuraires.

Partout aujourd'hui la croissance décline. Une nouvelle récession menace la zone euro. La démocratie est piétinée. Des gouvernements non élus, comme celui d'Athènes, sont désignés, des aréopages bureaucratiques dictent leur loi aux assemblées élues. Des décisions autoritaires sont prises pour forcer les résistances populaires contre l'écrasement des salaires et des protections sociales.

La construction européenne ne survivra pas à cette fuite en avant. Les peuples en lutte contre l'austérité ont raison. Ils ont besoin de toute notre solidarité.

Nous appuyons l'idée avancée par des économistes, des acteurs du mouvement social et des forces de gauche pour que, par le rachat de titres de dette publique à l'émission, la BCE finance directement les Etats et leurs services publics. Ce serait là le seul moyen de casser les ressorts de la spéculation contre les dettes publiques.

Les différents partenaires de la zone euro doivent pouvoir user du pouvoir de la BCE de créer de l'argent pour financer les immenses besoins de notre temps (sociaux, écologiques, énergétiques, sanitaires etc) et répondre enfin présent à la nécessaire solidarité européenne.

Elles ne sont pas inflationnistes puisqu'elles impulsent une productivité supérieure et écologique et des créations de richesses nouvelles dans toute la zone euro.

Le Fonds Européen de Stabilité Financière mis en place par l'UE doit être transformé en un fonds européen de développement social et écologique et dévoué à cette optique. Et la recapitalisation des banques ou leur nationalisation doit être conditionnée à une autre politique du crédit au service de ces objectifs.

L'Europe est à un tournant. Elle ne peut sortir de la crise que si elle s'émancipe de la dictature des marchés financiers et se rend capable d'une promotion sociale, démocratique et écologique partagée. 

Signez la pétition à l'initiative de l'Humanité :

Voir les commentaires

1 2 3 > >>