Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Blog des Militants Communistes de l'Arrageois

Liberté Hebdo 1215 : L'édito de Franck

18 Avril 2016, 15:56pm

Publié par BLOG-PCF-ARRAS

Liberté Hebdo 1215 : L'édito de Franck

Les contribuables viennent de recevoir leurs feuilles d’impôt. En ligne ou sur papier, c’est l’heure des interrogations, des doutes, des espoirs ou des angoisses. Dans bien des modestes foyers, il n’y a qu’une seule ligne, déjà remplie par l’administration. Pour la majorité des salariés, pas de risque d’erreur ni de fraude possible.

L’exil fiscal représente à ce jour un coût de près de 240 milliards d’euros par an en Europe. Face à ce scandale, et en pleine affaire «Panama papers», la Commission Européenne envisage de solliciter des multinationales un rapport stipulant le « niveau d’impôt payé dans l’Union Européenne, pays par pays.»

Le Parti Communiste Français dénonce l’insuffisance des moyens et des propositions mis sur la table contre «un cancer financier qui détruit les économies et les capacités de production des Etats membres » et recommande à la Commission européenne d'écouter les sénateurs communistes et la proposition de loi déposée au Sénat par le groupe CRC pour mettre un véritable « coup d’arrêt au gang des financiers mondialisés qui, jour après jour, détruisent nos vies et nos emplois.»

C’est bien l’enjeu au moment où nous devons, nous, rendre compte à l’administration fiscale sur nos revenus. Payer l’impôt, à chacun selon ses moyens, c’est contribuer à l’effort collectif de fonctionnement de l’Etat et des institutions, assurer l’équilibre entre les territoires, préserver les systèmes de santé, d’éducation, de défense, de sécurité...

Quand l’administration parle de s’appuyer sur les déclarations des employeurs pour des retenues à la source. Manière, à peine voilée, de prêcher, une fois de plus, pour une réduction du nombre de fonctionnaires attachés au Trésor Public. Alors que c’est maintenant qu’il faudrait recruter pour renforcer les brigades chargées de lutter contre la fraude et l’évasion fiscale.

Il est temps que le scandale cesse.

Le « trou » de la sécu, le « coût » du chômage, sont autant de serpents de mer auxquels il serait simple de tordre le cou si l’argent des impôts était collecté partout avec autant d’attention. Le chantage à l’emploi, à la délocalisation, ne marche plus. De toute manière, les citoyens ne sont plus dupes.

Mêmes si d’aucuns tentent encore de noyer le poisson, d’agiter des lanternes grosses comme des vessies, le gouvernement ne peut plus faire semblant. Il ne peut pas refuser l’exigence publique de l’égalité face à l’impôt. Ni nier l’évidence d’une nécessaire remise à plat des comptes de la Nation. Dans l’intérêt général, pour le développement et la croissance.

Combien de grands chantiers utiles pourraient être mis en œuvre avec l’argent planqué, piqué au fisc ?

Il va falloir pour ça que les grands timoniers du libéralisme lâchent un peu de lest. C’est l’unique solution pour remettre la France en marche.

Commenter cet article