Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Blog des Militants Communistes de l'Arrageois

René Chevalier, secrétaire du PCF, devient conseiller municipal à Arras.

30 Mars 2013, 21:10pm

Publié par Section Arras Pcf

Voir les commentaires

René Chevalier, secrétaire du PCF, devient...

30 Mars 2013, 15:13pm

Publié par pcfarras

Voir les commentaires

René Chevalier, secrétaire du PCF, devient conseiller municipal à Arras.

30 Mars 2013, 14:54pm

Publié par BLOG-PCF-ARRAS

                      article dans la voix du nord du 30 mars

 

rené Et hop, un petit jeu de chaises musicales a conseil municipal d'Arras ! Ce dont se félicite la section du Parti communiste pour « cette bonne nouvelle qui permettra au PCF de faire entendre la voix de toutes celles et tous ceux qui souffrent de la politique d'austérité du gouvernement imposée par Bruxelles et qui souhaitent le changement pour Arras ». Une section locale qui n'a pas la mémoire courte... «Force est de constater que le parti socialiste n'a malheureusement pas tenu sa parole de laisser une place au PCF comme convenu lors des dernières municipales de 2008. Malgré tout, notre section a toujours assuré une présence de terrain au plus près des habitants d'Arras. » Pour les communistes arrageois, « cette montée au conseil municipal de René Chevalier renforce notre volonté de construire, avec les salariés et les habitants des quartiers, une liste de rassemblement afin d'ouvrir une perspective à gauche pour Arras et permet de confirmer que les communistes seront bel et bien présents lors du prochain scrutin de mars 2014 ». Seuls ou sur une liste rassemblant plusieurs composantes ? arras-place-des-heros.jpg

Voir les commentaires

Un peu d'humour !

30 Mars 2013, 08:46am

Publié par BLOG-PCF-ARRAS

changement-d-heure.jpg

 

hollande.jpg

Voir les commentaires

"Référendum" sur la semaine des 4 jours et demi

27 Mars 2013, 17:24pm

Publié par pcfarras

Voir les commentaires

"Référendum" sur la semaine des 4 jours et demi

27 Mars 2013, 17:02pm

Publié par BLOG-PCF-ARRAS

 

 

Divion est la seule commune du Nord Pas-de-Calais à consulter ainsi par un vote direct les parents sur cette réforme.

A Divion, dans le Pas-de-Calais, un millier de parents étaient invités à se prononcer sur l'application de la réforme des rythmes scolaires.

bulletin.jpg

En 2013 ou en 2014 ? Comment ? Une initiative unique dans le Nord Pas-de-Calais.

A l'issue du vote, 2014 a recueilli 65% des voix.

Le dépouillement a eu lieu vers 19h30.

65% des votants ont choisi 2014.

45% des parents ont participé à ce vote.
Toutes les communes ont jusqu'au 31 mars pour faire leur choix.

A ce jour, seules 18% d'entre elles ont opté pour la semaine de 4 jours et demi dès 2013. 

930 enfants sont scolarisés à Divion. Iront-ils à l'école 4 jours et demi par semaine dès 2013 ? C'est la question à laquelle étaient invités à répondre leurs parents ce lundi. Une sorte de référendum local, une "consultation" organisée par la mairie de la commune qui tenait à utiliser la démocratie participative sur cette réforme qui divise dans de nombreuses communes.

Les parents devaient répondre à deux questions. L'une portant sur la date d'application de la réforme (2013 ou 2014), l'autre sur les modalités d'application (quelle durée pour la pause du midi ?).

Voir les commentaires

Le FN utilise une photo d'un village allemand pour...

27 Mars 2013, 16:47pm

Publié par pcfarras

Voir les commentaires

Le FN utilise une photo d'un village allemand pour défendre les territoires ruraux

27 Mars 2013, 16:44pm

Publié par BLOG-PCF-ARRAS

Voir les commentaires

Chiffres du chômage : Des mesures pérennes sont indispensables

27 Mars 2013, 16:30pm

Publié par pcfarras

Voir les commentaires

Chiffres du chômage : Des mesures pérennes sont indispensables

27 Mars 2013, 16:20pm

Publié par BLOG-PCF-ARRAS

siteon0-dc90fCommuniqué de la CGT :

"Pour le 22ème mois consécutif, le nombre de demandeurs d’emploi augmente en France. Ils sont plus de 4 700 000 de catégories A, B et C recensés à Pôle Emploi fin février 2013, soit une augmentation de 9,8 % sur un an.

Le chômage de masse s’installe durablement en France en continuant à frapper durement les femmes, les jeunes et les seniors.

Les mêmes causes produisant les mêmes effets, seul un changement radical des politiques économiques et sociales permettra d’inverser la tendance. C’est tout le sens des propositions de la CGT pour une politique industrielle ambitieuse, le développement des services publics, la relance de l’activité et la création d’emplois.

Ces éléments rendent d’autant plus légitime et nécessaire l’engagement de tous les salariés dans la journée de grève et de manifestation le 9 avril 2013. Côte à côte, privés d’emploi, précaires et salariés que l’on veut flexibiliser encore davantage par l’accord national interprofessionnel du 11 janvier et le projet de loi débattu à l’Assemblée nationale seront ensemble, dans l’action."

Voir les commentaires

Quel Acte III de la Décentralisation pour les communes rurales ? Les Maires ruraux font entendre la

27 Mars 2013, 16:19pm

Publié par Section Arras Pcf

Voir les commentaires

Quel Acte III de la Décentralisation pour les communes rurales ? Les Maires ruraux font entendre la voix de la commune

27 Mars 2013, 16:15pm

Publié par BLOG-PCF-ARRAS

 

Communiqué de l’Association des maires ruraux de France (AMRF)


"Le gouvernement présentera dans quelques jours au Conseil des Ministres un projet de loi sur l’avenir de la décentralisation et de réforme de l’action publique.

Après les États généraux de la Démocratie territoriale à l’automne 2012 qui avaient laissé entrevoir l’espoir d’une nouvelle phase de relation entre État et Collectivités, une clarification des compétences et la construction d’un rapport de confiance, ce texte, dit Acte III de la décentralisation, interroge, inquiète et concerne l’ensemble des élus ruraux de notre pays.

Rédigé avec la même encre que la Loi de Réforme des Collectivités Territoriales du précédent gouvernement en 2010, le texte est une véritable usine à gaz qui fait l’impasse sur la paralysie des finances des collectivités territoriales - qui entrainera une chute de l’investissement public - , sur le caractère inégalitaire des systèmes de péréquation, sur le financement de la présence des services publics partout sur le territoire…

En un mot, l’absence d’une politique d’aménagement du territoire renforcée par l’absence de lien pourtant essentiel avec la réforme des modes de scrutin et la sous-représentation des territoires ruraux dans les conseils régionaux, demain dans les Conseils généraux, du fait des modes de scrutin, ou encore dans les Conférences territoriales de l’Action publique dont les communes rurales sont exclues.

Cet ensemble de dispositions disparates n’a rien à voir avec un projet de réforme cohérent de nos institutions territoriales et de l’action publique. En matière de clarification de compétences, l’accumulation de plans régionaux et territoriaux contient en elle, les germes d’un fiasco total, et au final, d’une complexité plus grande encore pour les citoyens.

Ce texte n’en constitue pas moins une nouvelle tentative de réduire, au nom de l’efficacité gestionnaire, la liberté d’administration des collectivités territoriales, des plus petites communes et des départements tout spécialement. Le tout enveloppé de concertation dont le caractère obligatoire et les effets financiers dissuasifs en cas de désaccord peinent à masquer qu’il s’agit d’installer une forme de tutelle des collectivités les plus puissantes sur les autres et un renforcement de la tutelle de l’État et des juridictions financières : chambres régionales des comptes, cours des comptes.

Si la clause de compétence générale est rétablie, c’est pour mieux la ligoter.

Plus grave encore, le texte actuellement au Conseil d’État, s’attaque aux communes avec un nouveau train de mesures pour les vider de leurs pouvoirs et de leur substance, notamment en rendant obligatoire le transfert de compétences vers les EPCI au mépris du principe fondateur de la réussite des projets intercommunaux comme le voulait la loi Joxe : le volontariat et le souci d’aider les communes.

Ainsi en est-il des transferts des pouvoirs de police au président de l’EPCI, de l’augmentation des compétences obligatoires des EPCI, de la réduction des possibilités de modulation des formes de mise en commun des services au sein d’un EPCI, ou encore de la création d’une part spéciale de la DGF "pour inciter les EPCI à la mutualisation".

Avec les statuts d’Euro-métropoles, il ouvre une brèche sans précédent dans le respect de la démocratie directe municipale et construit une série d’exceptions autour de territoires qui s’affranchiront de la nécessaire solidarité entre zones urbaines riches et zones rurales de plus en plus peuplées, sous équipées et laissées à l’abandon.

Le projet de loi organise la disparition de l’ingénierie publique. Il fait l’impasse sur la question des normes en introduisant une notion très floue de "proportionnalité des normes" sans s’attaquer au stock.

Autant de raisons pour que les Maires Ruraux participent activement au débat, dans les territoires et au Parlement pour demander que cette nouvelle étape de la Décentralisation :

- reconnaisse enfin le fait rural, facteur de richesse et de développement ;
- consolide le respect des trois niveaux de collectivités locales (communes, départements, régions) ;
- renforce la place de la commune dans son rôle de cellule de base de la démocratie et d’acteur de proximité en lui restituant ses capacités à assumer la clause générale de compétences ;
- favorise l’action des élus et des acteurs locaux autour de projets de territoires grâce à un système de péréquation financier à la hauteur des enjeux ;
- facilite le maintien et le retour des services publics par le biais de fonds de péréquation, sur le modèle de celui existant pour La Poste, assurant un financement du surcoût pour l’ensemble des services au public relevant de la sphère concurrentielle ;
- revienne sur l’intention de transférer obligatoirement les Plu vers l’intercommunalité, qui prive la commune du pouvoir de développer son territoire.

Les Maires Ruraux soutiennent l’idée d’une approche concertée en matière d’occupation de l’espace. Si la réflexion doit être la plus large possible, l’autorité signataire doit rester le maire au nom du conseil municipal."

 

Voir les commentaires

Envoi d'armes en Syrie : question d'actu de J.-J. Candelier

26 Mars 2013, 17:58pm

Publié par BLOG-PCF-ARRAS

Voir les commentaires

Dépossession de la compétence logement des communes - André Chassaigne

26 Mars 2013, 17:41pm

Publié par pcfarras

Voir les commentaires

Dépossession de la compétence logement des communes - André Chassaigne

26 Mars 2013, 17:36pm

Publié par BLOG-PCF-ARRAS

La vidéo d’André Chassaigne député communiste: Question à la ministre de l’égalité des territoires et du logement sur la dépossession de la compétence logement des communes, le 20 mars 2013

Voir les commentaires

1 2 3 4 > >>