Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Blog des Militants Communistes de l'Arrageois

Pour une gestion publique de l’eau ! Des élus communistes montent au créneau.

17 Octobre 2011, 17:28pm

Publié par -BLOG-PCF-ARRAS

Pour une gestion publique de l’eau ! 

Des élus communistes montent au créneau. 

Daniel-Dewalle.jpgLe retour en régie de la gestion de l’eau potable ? Conseiller général communiste, Daniel Dewalle y croit ! Récemment, lors d’une réunion publique, l’élu d’Houdain a rassemblé une soixantaine de partisans de la recollectivisation du service de l’eau du SABALFA aujourd’hui délégué à Veolia.

Cette revendication n’est pas nouvelle ?

Effectivement. Quand j’ai été réélu maire d’Houdain en 2008, j’ai donné mandat au délégué houdinois au syndicat intercommunal de négocier une sortie du contrat qui nous lie à Veolia. Paris, Lyon, des communes pourtant à majorité socialiste, sont revenus au service public. Pourquoi pas nous ? Ici, comme élu, j’ai toujours connu la gestion privée. Le tournant a dû s’opérer, il y a une quarantaine d’années lors de la création du syndicat. Le service avait été confié à la Compagnie générale des Eaux, l’ancêtre de Veolia. Pourquoi les élus ont-ils fait ce choix à l’époque ? Je l’ignore mais on n’aurait pas dû céder.

Pourquoi remonter au créneau aujourd’hui ?

Parce que rien n’a bougé jusqu’à maintenant et qu’on part vers un renouvellement de contrat avec Veolia. L’actuel prend fin le 31 décembre. C’est le temps de la renégociation. Nous voulons peser pour qu’il ne soit pas renouvelé. Malheureusement, sur les dix communes qui composent le SABALFA, deux seules sont à majorité communiste (Divion et Houdain). Aussi est-il important d’élargir au-delà de nos propres rangs. Au sein de l’association départementale Eau… Secours 62 se retrouvent des communistes, des écologistes et aussi des militants d’extrême-gauche, plus rarement des socialistes…

Vous doutez du professionnalisme de Veolia ?

Certains de leurs ingénieurs le prétendent, mais c’est faux. Nous ne remettons pas en cause la capacité de leurs agents. On dénonce le fait que les bénéfices de Veolia aillent aux actionnaires et ne soient pas correctement réinvestis. Ils pourraient l’être pour améliorer le système de canalisations, par exemple. Actuellement, un tiers de l’eau transportée repart dans la nature parce que les canalisations sont de mauvaises qualités. Mais on paye quand même ! Nous pourrions aussi envisager des tarifs à la baisse.

D’aucuns disent qu’il est trop tard !

Une rupture du contrat pour la fin décembre n’est plus envisageable. Aussi proposons-nous de le prolonger pour un an seulement. La loi le permet. Nous aurons alors douze mois pour organiser la sortie. Quant aux personnels de Veolia, ils pourraient être repris dans nos services. A l’approche des législatives et de la Présidentielle, nous sommes sur un créneau porteur. Être de gauche en parole, c’est bien, l’être en actes, c’est mieux. Contrairement à ce que j’ai pu entendre, je pense que 95 % des élus sont honnêtes. Ce n’est pas l’argent de Veolia qui les corrompt, mais bien les idées libérales. Et la gauche en sort discréditée…

Propos recueillis par Jacques KMIECIAK

Commenter cet article