Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Blog des Militants Communistes d'Arras

Blog de la section du Parti Communiste d'Arras. 14 avenue de l'hippodrome 62000 mail: arraspcf@gmail.com

Intervention de Cathy Apourceau-Poly , sénatrice communiste : État des lieux des fichiers dans notre pays

Intervention de  Cathy Apourceau-Poly , sénatrice communiste : État des lieux des fichiers dans notre pays

Des syndicalistes sont fichés comme s’ils étaient de dangereux délinquants

Je souhaite revenir sur les dangers d’un fichage massif des syndicalistes et des militants, d’un fichage politique de nos concitoyens. Rappelons-nous la place essentielle des syndicats et du mouvement social, dans une démocratie digne de ce nom, alors que la France est considérée comme une démocratie défaillante car il y est de plus en plus difficile de manifester.

Pourtant la mission des syndicats est de défendre collectivement les salariés, de combattre des plans qui n’ont de sociaux que le nom, de lutter contre les licenciements indus et de sauvegarder notre système de protection sociale.

Pourtant, plusieurs syndicalistes ont été condamnés à des amendes et à des peines de prison pour leur activité syndicale. Ils sont fichés comme s’ils étaient de dangereux délinquants. Comment justifier que le fait d’adhérer à un syndicat puisse porter atteinte à la sécurité intérieure, à l’intégrité du territoire ou aux institutions de la République ? Comment justifier que le droit à revendiquer puisse être considéré comme criminel ?

Les données de santé de nos concitoyens, qui suscitent les convoitises, sont un enjeu particulièrement sensible car elles peuvent révéler bien des choses sur la personne.

Elles pourraient ainsi être utilisées à des fins de refus de prêt bancaire ou de couverture complémentaire en cas de maladie.

Or Ma Santé 2022 propose une centralisation des données de santé. Cela sort du cadre strict du cabinet du médecin. L’hébergement par Microsoft des données de 67 millions de personnes sur douze ans nous interpelle, même si finalement le délai ne serait que de deux ans. Pourquoi s’adresser à Microsoft, alors que le Conseil d’État estimait qu’il ne pouvait être totalement exclu que les autorités américaines demandent l’accès à ces données ?

L’anonymat des patients n’est en outre pas toujours garanti : employeurs, assureurs et banquiers pourraient demander l’accès à ces données. L’accord national interprofessionnel de 2013 sur les complémentaires santé a ouvert aux assureurs l’accès privé aux fichiers santé des salariés, d’où un risque pour le respect de la vie privée.

Émile Combes dû démissionner en 1905 après l’affaire des fiches sur les opinions politiques, syndicales et religieuses des officiers. La généralisation des fichiers dans la société impose transparence et démocratie !

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article