Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Blog des Militants Communistes d'Arras

Blog de la section du Parti Communiste d'Arras. 14 avenue de l'hippodrome 62000 mail: arraspcf@gmail.com

Humour (sic).A partager

L'avocat pénaliste a été nommé garde des Sceaux du gouvernement de Jean Castex.

Archives. Ne jamais dire jamais.

Lundi soir, le gouvernement de Jean Castex a été dévoilé depuis le perron de l'Elysée et parmi les nouveaux ministres phare de cette nouvelle équipe gouvernementale, Eric Dupond-Moretti.

Le célèbre avocat pénaliste a remplacé Nicole Belloubet au poste de ministre de la Justice. Une annonce qui a surpris le monde politique et médiatique, d'autant plus qu'il devait être chroniqueur de la matinale d'Europe 1 à la rentrée de septembre.

Mais visiblement, celui que l'on surnomme "Acquittator" n'a pas toujours été si enthousiaste à l'idée de devenir garde des Sceaux au sein d'un gouvernement présidé par Emmanuel Macron.

Invité le 15 avril 2018 dans "L'entretien d'Audrey" d'Audrey Crespo-Mara sur LCI, l'avocat avait fait part de son refus catégorique de devenir ministre de la Justice si le Premier ministre le lui demandait.

"Je n'en ai pas les compétences"

"Si on vous proposait un poste de ministre de la Justice, vous l'accepteriez ?", a demandé la journaliste de LCI. "Non ! C'est sûr ! Vous voulez que je vous le signe ?", avait répondu Eric Dupond-Moretti. "Ouais !", avait lâché Audrey Crespo-Mara, le sourire aux lèvres.

L'invité avait alors expliqué : "D'abord, personne ne me le proposera ! Ce serait un bordel ! Personne n'aurait jamais l'idée sotte, totalement saugrenue, incongrue, invraisemblable de me proposer ça. Et moi, je n'accepterai jamais un truc pareil !"

Eric Dupond-Moretti avait poursuivi : "Ce n'est pas mon métier ! Il faut en avaler des couleuvres pour faire de la politique. Puis, il faut être d'accord avec tous les copains du gouvernement auquel on appartient soi-même. Il faut manger son chapeau de temps en temps". "C'est une discipline. C'est un exercice. Je n'en ai pas les compétences. Puis, non, je n'aimerais pas faire ça...", avait-il conclu. 


"Le cauchemar"

Le nouveau ministre de la Justice n'est pas le seul nouveau membre du gouvernement rattrapé par une archive. Réhabilitée par la crise sanitaire récente, Roselyne Bachelot a fait son retour dans le monde politique lundi en intégrant le gouvernement de Jean Castex en tant que ministre de la Culture.

Pourtant, en mai dernier, présente au sein de la bande des "Grosses têtes" de Laurent Ruquier sur RTL, l'ex-ministre de la Santé avait confié que ce serait un "cauchemar" de retourner en politique et de rejoindre de nouveau un gouvernement.


 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
G
Quand la soupe est bonne et consistante...
Répondre