Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Blog des Militants Communistes d'Arras

Blog de la section du Parti Communiste d'Arras. 14 avenue de l'hippodrome 62000 mail: arraspcf@gmail.com

LE BILLET DU DR CHRISTOPHE PRUDHOMME MÉDECIN AU SAMU 93 : CONTRÔLE

LE BILLET DU DR CHRISTOPHE PRUDHOMME MÉDECIN AU SAMU 93 : CONTRÔLE

Contrôle

 

Jeudi matin, en sortant de garde de l'hôpital, je prends le tram à Bobigny, qui, du fait de sa faible capacité, est bondé. 

Tout le monde porte un masque, mais comme chaque jour de l’année nous sommes collés les uns contre les autres. 

 

Arrivés à la station de métro Quatre-Routes de La Courneuve, les travailleurs qui se rendent au travail sont freinés par une escouade d’agents de sécurité de la RATP contrôlant les attestations des employeurs autorisant à prendre le métro aux heures de pointe. 

Surpris par ce déploiement de force, je m’étonne auprès des agents de leur filtrage, qui ne m’apparaît pas approprié en termes de santé publique, car il y a moins de monde dans le métro que dans le tramway. 

Par ailleurs, la procédure me paraît très discriminatoire pour la population de la Seine-Saint-Denis.

 

En effet, comme cela a été souligné dans les médias, ce département a fourni les fameux « premiers de corvée» pour assurer le bon fonctionnement des services pendant le confinement et en a payé le prix en termes de mortalité. 

Aujourd'hui, l’activité reprend. Or, une autre particularité des habitants de la Seine-Saint-Denis est que plus de la moitié de la population ne possède pas de véhicule personnel et est donc obligée d’utiliser les transports en commun, qui sont par ailleurs de piètre qualité, comme la fameuse ligne 13, par exemple. 

 

De plus, de nombreux travailleurs ont malheureusement des emplois informels et ne disposent pas forcément d'une attestation en bonne et due forme. 

Alors oui, il s’agir bien d'une nouvelle discrimination, car empêcher ces derniers de prendre le métro pour aller gagner de quoi vivre est scandaleux. Il ne peut pas y avoir, d'un côté, une injonction du gouvernement à reprendre l’activité économique et, de l'autre, des mesures qui freinent le déplacement de ceux qui justement veulent se rendre sur le lieu de travail

 

Quand, en plus, ces derniers ne disposent ni de l’alternative du télétravail ni de celle d’autres moyens de transport, ces contrôles sont inappropriés.

 

C’est ce que j'ai dit avec une certaine mauvaise humeur aux agents en poste car, en plus, j’étais fatigué après 24 heures de travail. •

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article