Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Blog des Militants Communistes d'Arras

Blog de la section du Parti Communiste d'Arras. 14 avenue de l'hippodrome 62000 mail: arraspcf@gmail.com

DES PATRONS PRÊTS À TOUT CASSER : LA TOILE DE FOND DU DISCOURS DE MACRON ÉCONOMIE

Un chômage partiel au rabais, des accords boulot contre 13e mois, des Polonais pour remplacer des intérimaires mis au chômage : la toile de fond de l’intervention de Macron, dimanche.

Plusieurs centaines de salariés ont manifesté vendredi contre l’accord de Derichebourg qui troque un emploi contre des acquis sociaux, photo afp

Plusieurs centaines de salariés ont manifesté vendredi contre l’accord de Derichebourg qui troque un emploi contre des acquis sociaux, photo afp

Après que le ministre de l’Économie Bruno Le Maire a fait savoir qu’il considérait que l’heure était désormais au retour au travail, le chômage partiel sem­ble avoir de moins en moins les honneurs du gouvernement. Cette mesure protectrice pour éviter les licenciements en cas de ralentissement de l’activi­té coûte manifestement « trop cher ».

La secrétaire d’État à l’Éco­nomie Agnès Pannier-Runacher a en effet évoqué vendredi une baisse de la prise en charge du chômage partiel au VT juillet pour les entreprises et une baisse de l’indemnisation pour les salariés au micro de BFM TV Et là...

Branle-bas de com­bat. Pas question d’inquiéter les entreprises et le ministère du Travail est immédiatement intervenu pour « ne pas confir­mer du tout » cette hausse.

En re­vanche, pas un mot sur la baisse de l’indemnisation pour les sa­lariés qui se négocie en ce mo­ment au ministère du travail pour passer de 70 à 60% du sa­laire brut, sauf pour les sala­riés au Smic qui resteraient in­demnisés à 100%.

Seuls les syn­dicats de salariés y sont oppo­sés, et très fermement.

Boulot contre 13e mois

Autre crainte : que les pa­trons en profitent pour avan­cer leurs pions en matière de casse de l’emploi. Alors qu’un plan d’aide de 15 milliards d’eu­ros pour l’aéronautique a été annoncé cette semaine, Derichebourg aeronautics a annoncé vendredi la signature d’un accord de performance collective. 

 

Une jolie formule qui signifie la fin des indemni­tés transport ou repas ou la suppression du 13e mois pour les salaires supérieurs à 2,5 fois le smic. 

 

FO majoritaire sur le site a accepté de signer parce que la direction « prévoyait un PSE de 700 personnes sur les 1 600 salariés », explique Éric Fabre, le secrétaire géné­ral FO du CSE et qu’« à FO, on a choisi de sauver l ’emploi ».

 

Ouvriers nomades

Autre type de mesures qui laissent pantois : à PSA, le cons­tructeur automobile maintient 502 intérimaires en chômage partiel pour faire venir 531 sa­lariés de l’usine polonaise, évi­demment bien moins chers. 

La CGT a voté contre, refusant que « les travailleurs PSA devien­nent des nomades de l ’industrie automobile à travers l Europe »

A.S.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article