Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Blog des Militants Communistes d'Arras

Blog de la section du Parti Communiste d'Arras. 14 avenue de l'hippodrome 62000 mail: arraspcf@gmail.com

Marianne et moi, la suite de notre collaboration…

Marianne et moi, la suite de notre collaboration…

par Danielle Bleitrach

Nous venons d’avoir une longue discussion avec Marianne, comme d’habitude nous sommes d’accord. Il nous est difficile dans la situation actuelle de nous préoccuper du plan politique dont le moins que l’on puisse dire est que nous sommes devant une absence de perspectives immédiates.  Ce qui ne manque pas d’exaspérer les tensions individuelles. Que ceux qui ont la force d’œuvrer dans un tel marécage le fassent, nous les en remercions sincèrement.

Aujourd’hui, à titre d’exemple, il y a eu la conférence de presse de françois Hollande où il a comparé le FN au discours des communistes des années soixante et dix et c’était pour lui visiblement une stigmatisation de l’extrême-droite qu’une telle référence. La direction du PCF s’indigne, mais ce qui ‘est extraordinaire, c’est que les mêmes, la direction nationale du PCF, celle du Rhône approuve un Nicolas Maury quand il insulte les dirigeants des années soixante et dix et quatre vingt, quand il monte la jeunesse communiste contre eux. la direction du parti communiste ne récolte que ce qu’elle a semé. et ce qu’elle continue à semer, le mépris du passé… Dans le même temps, Marion Maréchal minimise la part des juifs morts dans la shoah, là dessus aussi elle a bénéficié de quelques complicités dans la jeunesse faute de respecter le passé. Comment voulez-vous que François hollande et le PS et même l’extrême-droite respectent des communistes qui ne se respectent pas eux mêmes, comment lutter contre la prégnance du négationnisme qui revient à faire un signe d’égalité entre communiste et nazisme?  Nous ne pouvons pas remonter à nous seules un tel courant…
 
 
 

En revanche, nous sommes d’accord pour plus nous investir sur la question qui nous préoccupe et qui est celle de l’espace post-soviétique et euroasiatique. Notre réflexion reste d’abord théorique bien qu’avec des implications politiques. Il s’agit de contribuer à une meilleure appréhension de l’histoire du communisme et il s’agit de mieux faire connaître par nos voyages, traductions, compte-rendus de lecture, conférences ce qui est en train de naître dans ces espaces profondément marqués par la première expérience socialiste.

Si nous avons à ce titre de temps en temps un article ou un récit d’expérience qui nous paraît intéressant, nous le publierons, mais pour le reste ce blog demeurera en sommeil. Nous allons nous préoccuper toutes les deux de la diffusion et des débats autour de notre livre « Urss vingt ans après, retour de l’Ukraine en guerre » et sans doute de notre voyage à Novossibirsk et en Asie centrale. Peut-être cet été mais sûrement cet hiver. Comme je l’ai indiqué par ailleurs, en outre, nous pensons lors de la rentrée universitaire prochaine, suivre le séminaire de Jean Salem à la Sorbonne. Et à ce moment-là nous diffuserons les travaux et réflexions, comme d’ailleurs les compte-rendus des livres des éditions Delga qui font un gros travail sur notre champ de réflexion. .

Mais il n’est plus question, si faire ce peut, de mêler nos activités ou non activités politiques à la situation au demeurant navrante du champ politique français. Nous restons ce que nous sommes, moi une communiste sans parti, Marianne une communiste du Pas de Calais, c’est tout.

Donc pas question de réouvrir le blog tant qu’il n’y aura pas un texte qui nous paraîtra utile à la réflexion théorique qui est la nôtre et celle de bien des lecteurs et lectrices de ce blog. Si vous souhaitez poursuivre le débat, lisez notre livre, faites nous part de vos remarques, avant le mois d’octobre et la fréquentation du séminaire de jean Salem où ce blog retrouvera une utilité.

Voici mon numéro de courriel où vous pourrez me transmettre vos analyses et commentaires:

bleitrach.danielle@wanadoo.fr

A la fête de l’humanité nous sommes en train de réfléchir à notre présence et à celle de notre livre. Comme nous sommes en train de mettre en place quelques débats, Marianne à la fête d’Avion au stand d’Arras et nous deux à Beziers, puis à Aix en Provence à la librairie de Provence, peut-être à paris 20 e pour Marianne le 28 mai. Il est peut-être aussi question de l’Algérie en septembre…

Voilà et merci de vos encouragements et de votre véritable amitié, mais j’aimerais que vous fassiez l’effort de réfléchir à tout ça pour préparer ce travail collectif de rentrée. Puisque le rassemblement en faveur de quelques fondamentaux, la paix, la justice sociale, est impossible sur le plan politique, que les concurrences mesquines s’y exaspèrent, sans parler parfois de l’acceptation plus ou moins ouvertes de proximités nauséabondes faute de l’affirmation actuelle de la dimension de classe, espérons en un lieu d’échange intellectuel ouvert à tous; où, rêvons un peu, tels les copistes du Moyen Age, anonymes, nous transmettrons notre expérience à la génération qui saura en faire quelque chose.  Après la barbarie….

Danielle Bleitrach

Et comme il disait: « Les choses ne sont pas si douloureuses, ni difficiles d’elles-mêmes ; mais notre faiblesse et lâcheté les fait telles. Pour juger des choses grandes et hautes, il faut une âme de même, autrement nous leur attribuons le vice qui est le nôtre. Un aviron droit semble courbe en l’eau. Il n’importe pas seulement qu’on voie la chose, mais comment on la voit. »
( Montaigne Essais 1.14, p.123, Folio n°289)

 

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article