Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Blog des Militants Communistes d'Arras

Blog de la section du Parti Communiste d'Arras. 14 avenue de l'hippodrome 62000 mail: arraspcf@gmail.com

Une réforme tout bénef pour le privé

               

La réforme des rythmes scolaires ? Tout bénef pour le privé !
C’est ce que dénoncent depuis plus d'un an,les parents d’élèves, les syndicats d'enseignement et le parti communiste .

Le tout fort bien résumé dans cet article publié à la Une du Canard Enchaîné du 17 septembre 2014.

 

Une réforme tout bénef pour le privé

L’enseignement privé, en France, accueille chaque année 2 millions d’élèves, soit l’équivalent de 17% du total des enfants scolarisés.

Une réforme tout bénef pour le privé

Vous ne le savez peut-être pas, mais les profs du privé sont payés par l’Etat. L’établissement privé assume ses frais de fonctionnement et les salaires du personnel non enseignant. Un élève scolarisé dans le privé coûte donc moins cher à l’Etat qu’un élève scolarisé dans une école publique.
Et si le paradoxe dénoncé dans cet article du Canard était en fait une volonté dissimulée de la part du Ministère qui peine tant à gérer l’Education Nationale ?

  • Le privé est aussi une charge financière pour les communes :

Rétribué à la hauteur de 20% de son financement par l’état, l’enseignement privé s’est vu, au cours de ces dernières années, offrir des cadeaux non négligeables de la part du gouvernement : la  « loi Carle« , ou d’un financement de l’État d’un montant de 4 millions d’euros pour créer des postes supplémentaires, à l’heure même où l’enseignement public vit des heures sombres avec des réductions de postes historiques : depuis 2007, 66000 départs en retraite n’ont pas été suivis d’un remplacement.

La loi Carle impose aux maires de financer sous le couvert d’un « forfait communal » allant de 400 à 1500 euros les frais de scolarité des élèves se trouvant dans une autre commune de résidence.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article