Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Blog des Militants Communistes de l'Arrageois

Articles avec #elections

le vote des communistes a Paris et l'anticommunisme ambiant des grouillots du PG

25 Octobre 2013, 07:28am

Publié par BLOG-PCF-ARRAS

Explications  des enjeux politiques à Paris

par Nicolas Maury

Grouillot : (xix e siècle) Forme masculine de grouille, originellement « apprentie qui fait les courses ».
grouillot /ɡʁu.jo/ masculin
1- Homme à tout faire, coursier. Exemple : Dieu merci, il y a toujours un grouillot pour faire les basses œuvres.
2- (En particulier) (Finance) Jeune employé de la bourse chargé de porter rapidement les ordres d’achat et de vente.


Paris est devenu pour certains un champ de bataille politique ou l'affrontement avec le PS est le plus important. Mais Paris, capitale de la France, est aussi une municipalité ou des enjeux locaux entrent en jeu. Analysons ce qui se passe en ce moment même

 
 
Sur le vote des communistes à Paris et l'anticommunisme ambiant des grouillots du PG
 
Les communistes parisiens ont choisi à 57% de partir avec Anne Hidalgo en 2014. Pourquoi ce vote et cette situation ?

A titre personnel je n'aurais pas voté le soutien à Anne Hidalgo, 670 communistes ont choisi cette option 500 ont choisi l'option Front de Gauche. Pour le PG la déception légitime c'est mutée en anticommunisme féroce. Depuis plusieurs semaines des menaces tonnent, "vous allez tuer le Front de gauche", "vous êtes des chiens de garde du PS" etc. Les dirigeants parisiens et nationaux du Parti de Gauche, tous comme leurs adhérents, vocifèrent, vocifèrent et vocifèrent encore.

Je tiens juste a leurs dirent que les décisions, les choix électoraux du PCF appartiennent aux adhérents du PCF, pas aux dirigeants du PG !

Mais le malaise est plus profond sur Paris.

-En s’alliant avec le PS, le PCF obtiendrait 13 élus au CM de Paris et 32 élus d'arrondissements, le PCF obtiendrait une plus grande marge de maoeuvre politique : 30% de logements sociaux (à horizon 2030), plus de préemption sur les constructions, taxe sur les logements vacants (80.000 logements vacants), refus de toute restructuration de l’hôpital public, remunicipalisation de l’eau (obtention de la gratuité sur un minimum vital), "chèque eau" pour les familles les plus fragiles, briser le quasi-monopole du groupe Casino à Paris pour faire baisser les prix dans Paris (installation de halles alimentaires, qui mettront en relation directe les producteurs d’Ile-de-France et les consommateurs parisiens).

-En s'alliant avec le PG, le PCF auraient été relégué au second plan. Danielle Simonnet (vociféreuse parmi les vociféreuses) auraient été tête de liste et le PG avait déjà exigé 10 têtes de liste dans les 10 arrondissements ou le Front de Gauche fait ses meilleurs résultats. Le PCF se retrouverait dans une situation de soumission aux appétits du PG.
De plus il n'y a, de plus, aucune garantie que le Front de Gauche retrouve ses résultats de la Présidentielle et des législatives sur Paris (11,09% et 7,5%).

Les choix des communistes étaient mal engagés, d'un côté le PS fait la danse du ventre au PCF (et non l'inverse) et de l'autre le "partenaire" vocifère et insulte les dirigeants du PCF.

 

Sur le vote des communistes à Paris et l'anticommunisme ambiant des grouillots du PG
 
Une union libre selon Ian Brossat

"C’est une union libre, les communistes gardent leur liberté d’action. Rien ni personne ne m’a empêché de m’opposer à la privatisation de la collecte des déchets, par exemple ou à la mise en œuvre des nouveaux rythmes scolaires en cette rentrée."

"La politique menée à Paris depuis 2001 n’est pas une politique d’austérité. L’investissement public a considérablement augmenté, le service public a été développé. Nous avons mené à Paris une politique de gauche, qui n’a rien à voir avec celle menée aujourd’hui par le PS au niveau national. C’est pourquoi nous pouvons faire alliance avec le PS à Paris mais pas au niveau national. Contrairement à ce que dit le PG, ce ne sont pas des élections nationales mais municipales. D’ailleurs, quelque chose m’échappe dans le raisonnement du PG : comment peut-on dire qu’il est indigne de faire alliance avec le PS à Paris et proposer des alliances avec Europe Ecologie-Les Verts, qui est membre du gouvernement? Il y a là encore une contradiction que je ne m’explique pas."

 

Sur le vote des communistes à Paris et l'anticommunisme ambiant des grouillots du PG
Paris brûle t-il ?

Il faut tenir compte aussi de deux aspects : La sanction politique a donner au PS pour sa politique nationale et tenir compte des enjeux locaux (pour la vie quotidienne des parisiens et pour l'influence du PCF). Danielle Simonnet, Alexis Corbière, (ces deux individus m'inspirent un profond mépris) et leurs sbires (agissant sur les réseaux sociaux) ne vivent aujourd'hui que dans le déchaînement d'un sentiment d'anticommunisme primaire. Critiquer le PS est nécessaire, combattre sa politique un devoir, faire de Paris un enjeu national est une idiotie stratégique et politique.

La persécution des communistes, de leurs dirigeants aura eu, je n'en doute pas, un effet négatif pour le PG auprès des communistes de Paris. Beaucoup ont décidé de sanctionner l'attitude, les propos des partenaires du PG. De plus rappelons que ces mêmes agités du bocal sont tous issues du PS et qu'en 2008 ils ont volontiers participé à la réélection de Bertrand Delanoé.

Quelques résultats de sections :

PCF Paris : 670 pour Hidalgo - 500 pour le FdG
PCF Paris 13 : 30 voix pour Hidalgo - 119 pour le FdG
PCF Paris 15 (pas la section de Dang Tran qui a appelé à l'abstention) : 19 voix Hidalgo - 13 voix pour le FdG
PCF Paris 19 : 71 voix pour Hidalgo - 70 voix pour le FdG
PCF Paris 20 : 132 voix pour Hidalgo - 32 voix pour le FdG

Les communistes de Paris ont choisi (Pierre Laurent est aussi un adhérent dans cette fédération).

Aux 500 communistes qui ont voté pour une liste du Front de Gauche

Maintenant 500 communistes ont refusé cette alliance, ils sont aussi légitimes et expriment une position de défiance vis à vis du Parti socialiste (défiance que je partage).

A ces camarades, vous avez votre liberté de vote en 2014, ne sombrez pas dans les limbes de l'anticommunisme des dirigeants du PG, les communistes ont besoins de vous en Seine Saint Denis, c'est là que la défaite du PS doit être obtenue, les villes communistes doivent être défendues contre les appétits des barons locaux du PS (Saint Denis, La Courneuve, Saint Ouen, Villetaneuse, ...). Les enjeux réels du PCF et du Front de Gauche sont dans la reconquête d'Aubervilliers, de Montreuil, de Pantin, de Romainville, de Sevran...

L'enjeu national de ces élections est de renforcer l'implantation des communistes et de gagner des positions sur la droite et le PS. Les élus et maires du PG lâchent ce parti ! René Balme pour Grigny (69), Joseph Rossignol (94) pour Limeil-Brevannes, Marc Dollez le député du Nord co-fondateur du PG... Tous lâchent le PG et condamne sa stratégie.

 

Sur le vote des communistes à Paris et l'anticommunisme ambiant des grouillots du PG
 
Parlons de cohérence et de stratégie électorale, parlons de l'incohérence du PG pour les municipales

Premier point : Les gens n'ont rien à foutre de ce qui se passe à Paris quand ils ont des difficultés chez eux.

Second point : Parlons de cohérence, parlons juste. Le PG cherche l'alliance avec le parti de gouvernement EELV. Ou est la cohérence du discours ? Pourquoi le PS serait-il le seul ennemis à abattre alors que EELV participe pleinement (et en conscience) à la grande boucherie.

Troisième point : On a le sentiment que le PG ne veut pas se "mélanger" à des socialistes dans les listes, sous peine d'exclusion du parti, comme a menacé Jean Luc Mélenchon. Ceci masque une autre stratégie bien plus agressive mais cette fois elle ne vise pas le PS. En effet dans nombre de communes petites ou grandes quel que soit le cas de figure, le PG fait bande à part parfois avec le NPA et même parfois avec un autre parti de gouvernement comme Europe Ecologie Les Verts.

A Dieppe par exemple, ville de 31.000 habitants, que le PCF a gagné en 2008, le PS présente un candidat contre le sortant, Sébastien Jumel, et bien le PG s'allie avec EELV, pour faire une liste contre l'édile communiste de Dieppe. A Saint Laurent de la Salanque (Pyrénées Orientales) où le PS a accepté un tête de liste communiste, le PG quitte la liste. A Prades (Pyrénées Orientales) même configuration.

En fait quand le PS dirige une liste le PG refuse de s'y associer, quand le PS soutien le PCF, le PG refuse de s'y associer et quand le PCF conduit avec des socialistes en face, le PG renonce aussi. Une stratégie sans cohérence, et plutôt que de vociférer contre les communistes parisiens, le PG ferait mieux de mettre de l'ordre dans sa stratégie. D'autant plus que le PG aura besoin du renfort du PCF à Limeil-Brevannes pour conserver cette ville des appétits du PS.

Regardons l'incohérente stratégie du PG dans la ville de René Revol (Grabels, 6393 habitants), membre du Bureau national du Parti de Gauche

Dans "La Gazette de Montpellier" du 04/04/2013, René Revol annonce qu’il aura une liste renouvelée « à dominante de gauche mais pas seulement ». En 2008, René Revol s"était présenté à la tête du liste non étiquetée politiquement, où son second, futur premier adjoint, s’était déclarée publiquement en 2008 et en présence de René Revol, social démocrate et votant François Bayrou. Jean Luc Mélenchon autorise t-il la présence d'éléments de droite sur cette liste ?

Cela s'appelle de la géométrie variable.

 

Sur le vote des communistes à Paris et l'anticommunisme ambiant des grouillots du PG
 
On appelle ça un "coup de pute"

Le PCF Paris a annoncé, par la voix d'Igor Zamichei (secrétaire fédéral) qu'il utilisera logo Front de Gauche, cette info a déclanché une nouvelle vague hystérique des adhérents du PG (dont certains ne vivent que pour insulter les communistes) : Un
parfait exemple ici (le « responsable jeunesse » du Front de Gauche pour le Calvados, aujourd'hui à Paris pour le PG). Les adhérents du PG menacent. Mais pourquoi menacent-ils ?

Selon l’Institut national de la propriété industrielle (INPI), la marque « Front de Gauche », et son logo, auraient été déposés le 28 juillet 2009 par Gabriel AMARD, élu ex-PS actuellement secrétaire National du Parti de Gauche, et domicilié en cette qualité pour le dépôt au siège du Parti de Gauche.

Le PCF, la Gauche Unitaire et tous les partenaires et associés constituant le Front de gauche, eux, n’ont aucun droit sur le nom, la marque, et le logo officiel « FRONT DE GAUCHE ».

Une magouille prévue de longue date comme le rapport José Fort sur son blog.

 

Sur le vote des communistes à Paris et l'anticommunisme ambiant des grouillots du PG
Une petite leçon de théorie révolutionnaire au PG

"Les communistes allemands sont communistes parce qu'à travers les moyens termes et les compromis dus au développement historique et non pas à leur volonté, ils voient nettement et poursuivent constamment le but final : la suppression des classes et la fondation d'un régime social où il n'y aura plus de place pour la propriété privée du sol et des moyens de production. Les trente-trois blanquistes sont communistes parce qu'ils se figurent que du moment que leur désir est de sauter les moyens termes et les compromis, le tour est joué, et que si "cela commence" un de ces jours — ce dont ils ont la certitude — et s'ils prennent le pouvoir en main, "le communisme sera instauré" le surlendemain. Donc, si ce n'est pas possible instantanément, ils ne sont pas communistes.

Quelle naïveté puérile de présenter leur propre impatience comme argument théorique !"
- Friedrich Engels, Le programme des émigrés blanquistes de la Commune, Juin 1874

 

 
Conclusion :

1- Paris n'est pas la France, Paris n'est que sa capitale. Il y a 65 millions d'habitants en France, 2,1 millions à Paris. L'enjeu des municipales c'est de conserver nos 790 villes, de gagner de nouvelles villes, de reconquérir celles perdues.

2- Pour combattre le PS, il faut l'affaiblir sur ses territoires en province (pensez aux sénatoriales). Les élus communistes locaux sont un gage de renforcement du Parti communiste français. A Marseille le PCF a décidé de partir au combat contre l'UMP, contre le FN et contre la mafia socialiste.

3- La stratégie du PG est suicidaire pour ces municipales, le PG n'a rien a perdre, il ne dispose pas d'implantations locales, et le Parti communiste doit faire attention de ne pas se retrouver isolé et coupé des enjeux réels des municipales.

4- Lisez Lénine :
Je recommande cet ouvrage

5- Si le Front de Gauche explose, je ne le pleurerai pas ni ne le regretterai

6- Les communistes de Paris ont voté. Quelque soit mon avis c'est leur choix et leur campagne (point final)

Voir les commentaires

Elections TPE : Les salariés des TPE placent la CGT très largement en tête

24 Décembre 2012, 09:47am

Publié par BLOG-PCF-ARRAS

Élections TPE : la CGT largement en tête dans CFDT cgtpe

Avec un résultat de 29,54 %, la CGT arrive très largement en tête du premier scrutin de représentativité dans les très petites entreprises. Scrutin où 465 756 électeurs et électrices se sont exprimé-e-s malgré les innombrables obstacles.

La CGT remercie les salarié-e-s qui ont porté leur choix sur la CGT. Ce résultat vient après d’autres signes forts quand à la place majeure occupée par la CGT dans le paysage social. La deuxième organisation syndicale recueille quant à elle 19,26 % et la troisième organisation recueille 15,25 %.

Le résultat obtenu donne encore plus de poids à ceux qui n’acceptent pas une régression sociale majeure dans la négociation sur l’emploi en cours.

Dans les conventions collectives et au niveau national interprofessionnelle, ce résultat renforce la place de la CGT. Il donne du poids aux exigences portées par les salarié-e-s des TPE et renforce leur volonté d’obtenir à l’avenir de véritables lieux de négociations avec des élu-e-s pour les représenter.

Au cours de plusieurs mois de campagne, la CGT dans les territoires et avec ses organisations professionnelles a tissé de nombreux liens avec des milliers de salarié-e-s des TPE qui lui ont réservé un accueil très favorable.

La CGT entend poursuivre cet effort au-delà de l’élection et créer les conditions pour que le syndicalisme et la négociation collective prennent toute leur place auprès de ces salarié-e-s.

Forts de ce résultat, les salarié-e-s peuvent compter sur la présence de la CGT pour agir avec eux en faveur de nouvelles conquêtes sociales. Elle les appelle aussi à prendre toute leur place dans cette mobilisation en rejoignant massivement la CGT.


Montreuil, le 21 décembre 2012

Voir les commentaires

36ème congrès du PCF : les communistes veulent "rallumer les étoiles"

17 Décembre 2012, 16:52pm

Publié par BLOG-PCF-ARRAS

 Document-36eme-congres-PCF.pngLes adhérents du Parti Communiste Français étaient appelés aux urnes ce 14 et 15 décembre 2012 afin de déterminer leur base commune de discussion pour leur 36ème congrès, qui se tiendra du 7 au 10 février 2013 à Aubervilliers. Dans un processus de travail qui commence à prendre son essor, 54,19 % des inscrits se sont déplacés pour départager les quatre propositions qui étaient en débat.

Pour l'Arrageois, nous avions ouvert notre local vendredi soir et samedi matin jusque 11h00,  les adhérents sont venus voter en masse.

 

Le texte proposé par le Conseil national du PCF a obtenu: 7,40 % des voix, le texte alternatif numéro 1 : 85,2 % , le texte alternatif numéro 2: 0 %. Le texte alternatif numéro 3: 7.40%.

Dans le Pas-de-Calais, 43 % des adhérents ont choisi le texte du Conseil national du PCF, 45 % le texte alternatif numéro 1, qui était notamment soutenu par Hervé Poly, Jean-Claude Danglot et la Gauche Communiste de Jean-Jacques Karman, 7 % le texte alternatif numéro 2 de La Riposte et 3 % le texte alternatif numéro 3 des communistes de Paris XV. Majoritairement, les adhérents du Pas-de-Calais souhaitent donc que le programme et le discours de notre parti soient plus révolutionnaires.

Au niveau national le texte proposé par le Conseil national du PCF, « Il est grand temps de rallumer les étoiles - Humanifeste du Parti communiste à l'aube du siècle qui vient », a été adopté à 73,15 % des suffrages exprimés. Le texte alternatif numéro 1, « Unir les communistes pour un PCF de combat, marxiste, populaire et rassembleur » a obtenu 11,08 % ; le texte alternatif numéro 2, « Combattre l'austérité, en finir avec le capitalisme », a obtenu 9,95 % : et le texte alternatif numéro 3, « Un parti résolument communiste dans l'affrontement de classe ni abandon ni effacement », a obtenu 5,82 %.

Avec 25 % des voix contre environ 40 % au dernier congrès, les opposants marxistes et révolutionnaires à l'orientation de la direction nationale sont en recul. Ce recul était attendu : la campagne présidentielle du Front de Gauche a revigoré les communistes et la majorité des adhérents approuve les choix stratégiques de notre direction d'autant plus sincèrement que tout risque de liquidation-fusion du PCF dans un Die Linke à la française paraît écarté. Si le Front de Gauche a pu rassembler, c'est grâce à sa configuration de cartel d'organisations qui gardent leur indépendance. Jean-Luc Mélenchon lui-même ne croit pas à une fusion et à un modèle confédéral dans lequel il y aurait des adhérents directs du Front de Gauche.

Pour Pierre Dharréville, membre du Conseil national du PCF et responsable de la commission du texte, "ce résultat marque une forte volonté des communistes de poursuivre et amplifier la dynamique engagée depuis leur dernier congrès. Il témoigne également du souffle et de l'ambition par lesquels ils veulent nourrir leur combat face à la crise et au capitalisme, dans une Révolution citoyenne plus que jamais nécessaire. Le texte adopté est désormais le bien commun de l'ensemble des communistes. Mais ce vote est loin de clore les débats. Il ouvre une nouvelle phase de notre réflexion qui doit nous permettre d'approfondir et de préciser nos analyses comme nos orientations. Qui doit nous permettre également nous rassembler plus encore. Dans les semaines qui viennent, nous appelons les communistes à poursuivre le travail engagé afin d'enrichir cette base commune et de faire de notre congrès un évènement politique retentissant pour notre peuple".

Voir les commentaires

Marche l'Humain d'abord : Meeting de Jean-Luc Mélenchon et Bruno Troni à Billy-Montigny

4 Juin 2012, 09:48am

Publié par -BLOG-PCF-ARRAS

Voir les commentaires

PIERRE LAURENT sur FRANCE INFO

31 Mai 2012, 14:36pm

Publié par -BLOG-PCF-ARRAS

Pierre Laurent :  le Front de gauche

«indispensable» dans l’Assemblée

« pour réussir le changement »

Voir les commentaires

Hervé Poly appelle toute la gauche à se rassembler... (Journal La Terre)

18 Mai 2012, 09:37am

Publié par -BLOG-PCF-ARRAS

Hervé Poly appelle toute la gauche à se rassembler... (Journal La Terre)

henin-herve-poly-p5-3522-laterre-1.jpg

Voir les commentaires

Pierre Laurent : "Garder Hénin-Beaumont à gauche"

12 Mai 2012, 09:59am

Publié par -BLOG-PCF-ARRAS

Pierre Laurent : "Garder Hénin-Beaumont à gauche"

Le secrétaire national du Parti communiste, invité d'Europe 1 Soir, est revenu sur la candidature de Jean-Luc Mélenchon dans la circonscription de Hénin-Beaumont, dans le Pas-de-Calais, où se présente aussi Marine Le Pen. Il a également évoqué les accords avec le PS dans les circonscriptions où la gauche risque de ne pas avoir de candidat au 2e tour, ainsi que d'une hypothétique participation du Front de gauche au futur gouvernement. 

 Le comité fédéral du Pas-de-Calais du PCF a enterriné vendredi soir, à une très forte majorité, la candidature de Jean-Luc Mélenchon et Hervé Poly sur la 11ème circonscrption. 

 Hervé Poly, Bernard Czerwinski et Jean-Luc Mélenchon tiendront une conférence de presse demain, samedi 12 mais, à 13 heures, salle du Colisée. Ils seront à 15 heures, toujours dans cette même salle, à l'écoute des militants communistes et plus largement de tous ceux qui participent au Front de gauche ou qui le soutiennent. 

 RENDEZ-VOUS A 15 H SALLE DU COLISÉE A HENIN-BEAUMONT

Voir les commentaires

Le 6 mai VOTEZ et FAITES VOTER FRANCOIS HOLLANDE pour battre Nicolas Sarkozy

26 Avril 2012, 09:45am

Publié par -BLOG-PCF-ARRAS

herve_poly.jpg

Voir les commentaires

Intervention d'André Chassaigne devant le conseil national du PCF, le 25 avril 2012.

25 Avril 2012, 19:54pm

Publié par -BLOG-PCF-ARRAS

AndréChassaigneIntervention d'André Chassaigne

devant le conseil national du PCF,

le 25 avril 2012.

Je m’associe à l’essentiel de ce qui a été dit sur le résultat très prometteur de la présidentielle, à l’issue d’une campagne exaltante, et sur la nécessité d’appeler clairement à voter François Hollande pour battre à plate couture la droite de Nicolas Sarkozy, le 6 mai prochain. Au-delà d’un 6 mai décisif, mon intervention portera sur les élections législatives.

Au regard des événements que nous venons de traverser, deux questions majeures se posent aujourd’hui à chacune et chacun d’entre nous :

➢ Dans le cadre d’un président socialiste, sommes-nous capables d’établir un rapport de force favorable aux intérêts du peuple, c’est-à-dire influencer concrètement les choix qui seront faits par une majorité de gauche, et imposer de réels changements. Si oui, comment ? Ce qui me fait dire que l’important n’est pas de savoir ce que l’on ferait au gouvernement mais ce que l’on fera du gouvernement.

➢ La deuxième question : pour quels mobiles précis le peuple de France a-t-il intérêt à faire de nous ses représentants à l’Assemblée nationale ?

Ces deux questions et leurs réponses s’inscrivent dans un contexte où nous aurons plus particulièrement affaire à deux offres politiques concurrentes :

➢ D’un côté, Hollande et le Parti Socialiste. Ils demanderont aux électeurs de leur donner les moyens indispensables pour mettre en œuvre le changement annoncé, en offrant une majorité au nouveau président dans le contexte d’une extrême-droite menaçante.

➢ De l’autre côté, Marine Le Pen et l’extrême-droite. Forte d’un vote de contestation du système et des élites qui le dirigent, elle va poursuivre son entreprise démagogique en réclamant aux couches populaires de porter à l’Assemblée ses candidats pour inviter « la France à la table des élites ». Une formule qui nous choque dans la bouche de cette national-socialiste mais qui, nous le savons, fait mouche dans les couches populaires en souffrance. Comme ont fait mouche ses propos où elle déclare vouloir faire « imploser les deux partis de la banque, de la finance, des multinationales, du renoncement et de l’abandon ». Les études d’opinion font en effet apparaître que si seulement 48 % des suffrages du FN sont un vote d’adhésion, cela représente quand même plus de 3 millions de voix pour ses idées et propositions, voire bien davantage au regard du glissement quasi mécanique de la simple contestation au positionnement idéologique.

En ce qui nous concerne, si le vote d’adhésion est plus large (65 %), il concerne au final 500 000 électeurs de moins, sans pour autant occulter la reconquête politique et idéologique que nous avons initiée et dont le rayonnement dépasse le vote Front de gauche.

Voilà le contexte concurrentiel direct dans lequel nous nous trouvons. Comment, dans ces conditions, avec des arguments simples, des propositions simples mais fortes, nous allons amener les électeurs à nous désigner - nous - comme leurs nécessaires représentants à l’Assemblée nationale, comme les indispensables défenseurs de leurs intérêts ?

Dans le contexte de la crise que nous connaissons, nous sommes dans une élection à caractère historique. Elle exige de la part de notre parti, de notre organisation, et plus largement du Front de gauche, des réflexions et des mesures exceptionnelles. Si nous n’incarnions pas la possibilité d’un changement positif immédiat pour le peuple, si nous n’apparaissions pas comme immédiatement utiles au mieux-vivre, nous serions à juste titre balayés par l’histoire.

La simple fonction de contestation, même porteuse de mesures fortes de transformation sociale, ferait long feu auprès des couches populaires. En aucun cas, notre stratégie ne peut être dans le repli dans un nouveau pré-carré idéologique, nourri de déclamations, et d’attente du grand soir, même porté par l’aura d’une personnalité charismatique, et même musclé par un apparent soutien populaire.

L’argument d’avoir un groupe Front de gauche fort à l’Assemblée nationale, pour être utile à la mise en œuvre d’une politique vraiment à gauche, sera déterminant. Mais il ne suffira pas. Il faut donner à voir ce que sera une pratique politique complètement différente, hors du commun comme l’a été notre campagne des présidentielles, articulant la construction collective du travail législatif à l’indispensable mobilisation populaire pour porter les exigences citoyennes. Donnons à nos slogans de « révolution citoyenne » et de « pouvoir au peuple » une réalité palpable dès aujourd’hui.

Soyons donc très attentifs aux circonscriptions où nous devrons faire porter nos efforts organisationnels et rendre visible notre nouvelle pratique politique, là où une chance existe de l’emporter, là où des rendez-vous électoraux positifs se dessinent. Dans le même temps, et partout bien évidemment, il s’agira de faire valoir nos objectifs immédiats et à moyen terme pour créer des majorités d’idées et d’actions et en intensifiant notre campagne de recrutement au Parti Communiste Français.

L’avenir et la place même de notre parti, dans le cadre du Front de gauche, dépendront des semaines à venir. Notre force de proposition et d’action doit être décuplée. Je le dis solennellement : il en va de l’avenir de notre peuple.

Voir les commentaires

VIREZ SARKOZY

24 Avril 2012, 13:28pm

Publié par -BLOG-PCF-ARRAS

aff_a3_2e_tour_web-pdf-image.jpg

Voir les commentaires

Et maintenant, Sarkozy dehors ! par Pierre Laurent

23 Avril 2012, 09:39am

Publié par -BLOG-PCF-ARRAS

Et maintenant, Sarkozy dehors ! par Pierre Laurent

Pierre LaurentPour toutes celles et tous ceux qui aiment notre pays, qui, depuis cinq ans, ont durement souffert de la politique de Nicolas Sarkozy, souffert de la voir affaiblir, appauvrir, abîmer la France, les résultats (connus à cette heure) du premier tour de l'élection présidentielle résonnent comme un appel à tout mettre en œuvre pour battre le président sortant.

Comme on le redoutait, le score du Front national peut servir de réservoir au candidat Sarkozy. Le président sortant, en recul par rapport à 2007, peut être battu le 6 mai prochain.

Le second tour mettra aux prises, pour la droite, Nicolas Sarkozy, pour la gauche, François Hollande, le candidat socialiste que le suffrage universel a placé en tête. La droite doit maintenant subir une large défaite. C'est la nouvelle et prochaine étape indispensable de la révolution citoyenne que nous avons entamée.

À gauche, les près de 12 % et quelque 4 millions de voix crédités au candidat commun du Front de gauche, Jean-Luc Mélenchon représentent un score inédit et un événement de cette élection, comme l'a été notre campagne, une campagne dont se sont emparé des centaines de milliers de femmes et d'hommes, et de jeunes dans tout le pays. Le peuple combattant, la gauche du courage et de l'engagement sont de retour, et dans leur sillage, l'espoir de changer la vie, d'ouvrir un autre avenir à notre pays, la France, et du même coup à l'Europe.

Je veux saluer toutes les électrices et tous les électeurs qui ont porté leur choix sur le bulletin de Jean-Luc Mélenchon, et le programme du Front de gauche qu'il représentait.

Je veux remercier du fond du cœur toutes les militantes et tous les militants communistes et du Front de gauche, toutes celles et tous ceux, quelle que soit la forme de leur engagement, qui ont su donner corps à cette espérance et rendu possible ce résultat.

Au nom du Parti communiste français, j'appelle au plus large et au plus fort rassemblement possible de toute la gauche, de tout notre peuple, pour battre Nicolas Sarkozy, en votant pour le candidat socialiste François Hollande. La défaite du président sortant devra être ample, claire et nette, et nous y mettrons toutes nos forces.

Tout doit être fait pour empêcher la réélection du candidat de l'UMP et du Medef, qui n'a pas hésité sur bien des points à reprendre à son compte le programme du Front national. La droite et l'extrême droite ne passeront pas. La France ne mérite pas cinq années supplémentaires de ce cauchemar.

Combattre et mettre en échec les idées xénophobes et racistes de Marine Le Pen demeurent d'une brûlante actualité. Le Front de gauche est fier du travail qu'il a entamé, bien seul dans cette campagne, pour faire reculer les idées du FN. Nous allons l'amplifier dans les élections législatives à venir. Aucun député de ce parti ne doit être élu à l'Assemblée nationale.

Le PCF, le Front de gauche, vont continuer à rassembler autour des choix qu'ils ont portés dans cette campagne. Nos propositions pour mener une audacieuse politique de gauche sont disponibles ; elles sont de nature à sortir le pays de la crise en tournant le dos à l'austérité et en reprenant le pouvoir aux forces de l'argent.

C'est le cas de l'augmentation du SMIC et des salaires, du retour immédiat de la retraite à 60 ans à taux plein pour tous, de l'interdiction des licenciements boursiers. C'est le cas d'une réforme de la fiscalité, de la création d'un pôle public bancaire et financier. C'est le cas de l'exigence de soumettre à ratification du peuple français tout nouveau traité européen, renégocié ou non.

Le PCF, Le Front de gauche mobiliseront le pays dans les semaines à venir pour donner plus de poids encore à ces propositions, pour faire élire une majorité de gauche à l'Assemblée nationale, avec le maximum de députés du Front de gauche.

La France aura besoin de députés courageux pour abroger sans tergiverser les lois Sarkozy, pour en élaborer et en voter de nouvelles qui constituent de réelles conquêtes politiques, sociales et économiques en faveur des travailleurs. Les députés du Front de gauche seront porteurs à l'Assemblée du mouvement de mobilisation citoyenne qui a surgi au cours de cette campagne électorale.

Le 6 mai prochain, la victoire de la gauche est à portée de main. Elle sera complète à l'issue des élections législatives avec la confirmation de la place du Front de gauche dans la nouvelle vie politique française.

La campagne électorale et le résultat du Front de gauche et de son candidat commun, Jean-Luc Mélenchon, prouvent que le peuple de France et que les peuples européens ne sont pas condamnés à subir la loi des marchés capitalistes.

1er-mai-2012.jpgUn autre chemin est désormais ouvert.

J'appelle les millions de citoyens qui ont commencé à l'emprunter avec nous à poursuivre la route, à investir le Front de gauche, les assemblées citoyennes, les fronts de luttes, de propositions et d'action que nous avons créés. Faites-en votre affaire, pour réussir le changement auquel notre peuple aspire.

Déclaration de PierreLaurent,
secrétaire national du Parti communiste français,
président du Conseil national de campagne du Front de gauche.

Paris,le 22avril 2012

Voir les commentaires

1.000 chercheurs et artistes lancent un appel pour Mélenchon

20 Avril 2012, 10:02am

Publié par -BLOG-PCF-ARRAS

 

4108269-6234525.jpg1.000 chercheurs et artistes

lancent un appel pour Mélenchon 

Un appel intitulé "pour nous, c'est Mélenchon" a été lancé mercredi par plus de 1.000 universitaires, chercheurs, artistes et "travailleurs de la culture" en faveur du candidat du Front de gauche pour la présidentielle

Figurent notamment le généticien Albert Jacquard, le biologiste Jacques Testart, pionnier de la fécondation in vitro, le chanteur Bernard Lavilliers ou encore le psychanalyste et chroniqueur Gérard Miller. 

Alors que "les inégalités rongent la société", "aggravées au cours de la période récente" que ce soit en matière d'éducation, de santé ou de culture, "une vraie politique de gauche doit choisir le partage des richesses et des pouvoirs et la solidarité avec les plus faibles. C'est l'intérêt général", écrivent-ils dans cet "appel des 1.000". 

"Plus de 1.300 universitaires, chercheurs, enseignants, personnels de santé, artistes, travailleurs de la culture viennent de signer un appel pour soutenir le programme et la pratique politique du Front de gauche et de son candidat commun Jean-Luc Mélenchon", affirme le FG dans un communiqué. 

Parmi eux, plus de 400 enseignants-chercheurs, dont une centaine de professeurs d'université, des centaines d'artistes et de créateurs, précise-t-il.

Voir les commentaires

DISCOURS DE LA PORTE DE VERSAILLES A PARIS

20 Avril 2012, 09:53am

Publié par -BLOG-PCF-ARRAS

Jeudi 19 avril 2012, le dernier meeting de la campagne du premier tour du Front de Gauche s'est tenu au parc des expositions de la Porte de Versailles à Paris.

"Le peuple s'est levé et il s'est mis en mouvement !" a déclaré Jean-Luc Mélenchon dans un discours d'une heure et dix minutes prononcé devant les 60 000 personnes rassemblées dans la salle immense et retransmis partout en France dans des milliers d'écoutes collectives.

 

 


Voir les commentaires

Pierre Laurent - Europe 1 - 18/04/12

20 Avril 2012, 09:22am

Publié par -BLOG-PCF-ARRAS

Pierre Laurent : "rien ne nous fait peur"

 

Voir les commentaires

Jeudi 19 avril Meeting du Front de gauche à Paris

18 Avril 2012, 16:06pm

Publié par -BLOG-PCF-ARRAS

Jeudi 19 avril à 19h

Meeting du Front de gauche

Parc des expositions (Porte de Versailles)

revolution-citoyenne-dugudus-pcf-fdg_1.jpg

Voir les commentaires

DEFERLANTE POPULAIRE A MARSEILLE

15 Avril 2012, 09:21am

Publié par -BLOG-PCF-ARRAS

LES PLAGES DU PRADO A MARSEILLE :

DÉMONSTRATION POPULAIRE POUR LE

DERNIER MEETING DU FRONT DE GAUCHE

AVANT LE 1ER TOUR DE LA PRÉSIDENTIELLE

 

Voir les commentaires

EN DIRECT DU MEETING DE MARSEILLE

14 Avril 2012, 09:29am

Publié par -BLOG-PCF-ARRAS

EN DIRECT

Le meeting du Front de gauche

en direct des plages du Prado à Marseille

Suivez le meeting du Front de gauche en direct depuis les plages du Prado à Marseille sur place au peuple et pcf.fr.

Début des concerts, samedi 14 avril, à 15h00 puis prises de parole de Clémentine Autain, Pierre Laurent et Jean-Luc Mélenchon.

http://www.pcf.fr/

Voir les commentaires

"L'HUMAIN D'ABORD" LE PROGRAMME DU FRONT DE GAUCHE CHIFFRÉ

11 Avril 2012, 19:20pm

Publié par -BLOG-PCF-ARRAS

"L'HUMAIN D'ABORD"

LE PROGRAMME DU FRONT DE GAUCHE

EN CHIFFRES

Le programme du Front de Gauche n’est pas réaliste, pas chiffré, pas applicable…?

Sortez de la télé ! Voici le programme chiffré : 

securedownload.png

Voir sur le site de la campagne du Front de gauche :

http://www.placeaupeuple2012.fr/vous-voulez-des-chiffres-en-voila/

Voir les commentaires

VOTER EST UN DROIT... C'EST AUSSI UN DEVOIR

11 Avril 2012, 16:28pm

Publié par -BLOG-PCF-ARRAS

bandeau-procu-1000x150.gif

 

vote.jpg

Voir les commentaires

Mélenchon - Clip officiel

9 Avril 2012, 10:48am

Publié par -BLOG-PCF-ARRAS

Mélenchon - Clip officiel 

Version longue (3 minutes) du clip de campagne officiel de Jean-Luc Mélenchon, candidat du Front de Gauche à l'élection présidentielle de 2012.

Voir les commentaires

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 > >>