Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Blog des Militants Communistes de l'Arrageois

Articles avec #elections

La Revue du Projet, n° 10, septembre 2011

30 Septembre 2011, 12:13pm

Publié par -BLOG-PCF-ARRAS

Voir les commentaires

LE SENAT PASSE A GAUCHE : LA "DYNAMIQUE" FRONT DE GAUCHE ?

28 Septembre 2011, 11:18am

Publié par -BLOG-PCF-ARRAS

LE SENAT PASSE A GAUCHE : 

C'EST UN SUCCÈS HISTORIQUE...

MAIS OU EST LA "DYNAMIQUE" FRONT DE GAUCHE ?

senatoriales-2011_0.png

2001.png

2001

Voir les commentaires

COULEURS POLITIQUES DU PAS DE CALAIS EN 2011

28 Mars 2011, 12:22pm

Publié par -BLOG-PCF-ARRAS

image.jpg

Voir les commentaires

Cantonales : la gauche confirme son avance

28 Mars 2011, 11:11am

Publié par -BLOG-PCF-ARRAS

  le 28 Mars 2011

cantonales_gauche.jpgCantonales :

la gauche confirme son avance



 

 

La gauche sort vainqueur de ces élections cantonales 2011. Mais en vue des élections présidentielles et législatives de 2012, le Parti socialiste devra compter avec le Front de gauche conforté dans sa place de deuxième partie de gauche, devant les écologistes. La majorité présidentielle elle sort affaiblie de ces élections et divisée sur la stratégie à adopter vis-à-vis du Front national. L’autre fait notable est l’abstention, qui n’a pas fléchi lors de ce second tour des élections cantonales.

  • La gauche conforte ses positions

 

La gauche a pris a remporté le Jura, les Pyrénées-Atlantiques et peut-être la Loire, la Savoie, la Réunion et Mayotte, où, grosse surprise, l'UMP a perdu la majorité. Elle a gardé la Seine-et-Marne ainsi que la Corrèze, fief de François Hollande. Seul mauvais point de la soirée: la perte du Val d'Oise. Des résultats salués par Martine Aubry. La première secrétaire du Parti socialiste (autour de 36% des intentions de vote) a affirmé que les Français "ont ouvert la porte du changement et nous allons nous y engouffrer ».Le Front de gauche sort lui-aussi renforcé de ces élections. La deuxième force de gauche, devant Europe Ecologie Les Verts, a "pris une part décisive dans la victoire de la gauche", selon Pierre Laurent. Le secrétaire national du PCF a expliqué que ce deuxième tour montrait "une amplification de la victoire de la gauche, qui va largement battre la droite et l'extrême droite.Il est maintenant acquis qu'on finira au-dessus de 100 conseillers généraux, peut-être bien au-dessus". Jean-Luc Mélenchon (Parti de gauche) chiffrait lui le nombre  total d'élus Front de gauche à "peut-être jusqu'à 130".Les duels de deuxième tour sont "très favorables" au FG, selon le numéro un communiste, saluant les sept élus dans le Nord "alors qu'on en avait cinq", le siège gagné en Haute-Garonne, et peut-être un autre dans les Hautes-Pyrénées. De plus, un canton de Nîmes face au FN devrait être remporté. "Cela indique que même dans un rapport de force gauche-droite pas simple, il y a eu une forte mobilisation pour battre le Front national", s'est-il félicité. Concernant les deux départements de l'Allier et du Val-de-Marne, Pierre Laurent s'est dit confiant pour que la présidence reste au PCF. "Le Front de gauche a pris une part décisive dans la victoire de la gauche, ce soir, il est confirmé comme deuxième force à gauche", s'est-il réjoui, y voyantun "encouragement à poursuivre la démarche" du FG qui est un "espoir" pour "construire une alternative crédible à gauche" dans la perspective de 2012.De son côté, avec a priori plus d'une cinquantaine de conseillers généraux au soir du scrutin, Europe écologie les Verts (EELV) pense lui "plus que doubler" ses élus départementaux (24), selon Cécile Duflot. Dans une dynamique de succès depuis les européennes de juin 2009 (16,3%) et les régionales de mars 2010 (12,5%), des victoires ont déjà été enregistrées dans le Gard, à Tours, en Savoie, dans le Vaucluse, le Rhône, l'Isère ou la Loire-Atlantique. "Une immense satisfaction" qui salue "l'affirmation de l'écologie politique", a souligné Mme Duflot, pour qui l'alternative à Nicolas Sarkozy "ne pourra se faire autour de slogans ou de photographies, mais en travaillant ensemble à une unité dans la diversité" à gauche.

  • L'union à gauche met en échec l'extrême droite

 

Moins d’élus que prévu pour l’extrême-droite, voilà l'autre enseignement de ce second tour. Qualifié dans 400 cantons, le Front national misait sur une dizaine d’élus après avoir réalisé 15% au premier tour, aidé en cela par la stratégie du « ni FN, ni Front républicain » de l’UMP. Mais l’union de la gauche face au FN semble avoir amplement joué son rôle pour faire barrage à l’extrême-droite.Le FN a revendiqué dimanche soir deux premiers élus au second tour des cantonales, dans le Vaucluse, à Carpentras, et à Brignoles, dans le Var. "Notre candidat à Carpentras, Patrick Bassot, a obtenu près de 54% des voix", a déclaré Emile Cavasino, secrétaire départemental du FN. Dans le Var, à Brignoles, le FN Jean-Paul Dispard l'a emporté avec 50,03% face au communiste Claude Gilardo (49,9%), soit cinq voix d'écart. En revanche, Louis Aliot, vice-président du Front national et compagnon de Marine Le Pen, a été battu dans le canton de Perpignan-9 par une candidate socialiste, Toussainte Calabrèse, alors qu'il représentait un des meilleurs espoirs d'élection de son parti. Dans le Vaucluse, également, la candidate de la Ligue du Sud, formation d'extrême droite distincte du FN, Marie-Claude Bompard, a été réélue dans le canton d'Orange-Est. Maire de Bollène, elle l'a emporté avec 55,91% des voix face à la candidate socialiste Marlène Thibault. En revanche, Steeve Briois, le secrétaire général du FN, a indiqué à Reuters qu'il n'était pas parvenu à battre son adversaire socialiste dans son canton du Pas-de-Calais, à Montigny-en-Gohelle. Ce dernier a toutefois augmenté son score de plus de neuf points. Le scénario est identique dans plusieurs cantons du département comme à Lens-Nord Est où le candidat du FN atteint 43,4%.

Voir les commentaires

Cantonales : déclaration de Pierre Laurent, secrétaire national du PCF

28 Mars 2011, 09:56am

Publié par -BLOG-PCF-ARRAS

pierre-laurent_1.jpg2nd tour des élections cantonales :

déclaration de Pierre Laurent,

secrétaire national du PCF

Les résultats du scrutin, connus à cette heure, garantissent la victoire des forces de gauche contre la droite et l'extrême droite. Les électeurs ont clairement sanctionné la politique de Nicolas Sarkozy à l'occasion de cette élection. Le Front de gauche a largement contribué à cette victoire. Il est confirmé ce soir comme la deuxième force à gauche. Plus de 100 conseillers généraux qui représentaient notre rassemblement dans cette élection seront élu-es ou réélu-es. Parmi eux, la quasi totalité des sortants communistes. Les deux conseils généraux qu'un communiste présidait le seront demain avec des majorités confortées. J'adresse à tous ces élu-es mes sincères et chaleureuses félicitations. C'est une très bonne nouvelle pour les populations qui disposeront, dès demain, de conseillères et conseillers généraux de gauche combatifs et déterminés à mettre en œuvre des politiques départementales conformes à leurs intérêts. Je veux féliciter tous les militants communistes dont l'engagement a été décisif pour obtenir ce résultat. Ces résultats du Front de gauche nous encouragent à amplifier la démarche de transformation sociale et de rassemblement déjà engagée. Les leçons de ce scrutin ne doivent pas être oubliées. Alors que la droite est aujourd'hui rejetée et que la défiance à l'égard de la vie politique est grandissante, la priorité des forces sociales et démocratiques doit désormais être à la construction d'une alternative crédible à gauche. Le Front de gauche consacrera toute son énergie à mobiliser les salarié-es qui n'en peuvent plus de la politique gouvernementale et à contrer les opérations démagogiques du Front national qui visent à détourner l'aspiration au changement des Français-es. J'appelle les communistes, dans tout le pays, à l'appui des résultats de ce scrutin, à multiplier les initiatives dans les semaines et les mois qui viennent pour créer la dynamique politique et populaire qui permettra de sortir la France de la crise et de réussir le changement.

Voir les commentaires

Cantonales: Pierre Laurent regrette l’attitude des Verts

26 Mars 2011, 10:48am

Publié par -BLOG-PCF-ARRAS

Voir les commentaires

LDH62 : UN SEUL MOT D’ORDRE : BARRER LA ROUTE AU F.N. !

24 Mars 2011, 10:12am

Publié par BLOG-PCF-ARRAS

Logo_LDH.jpg  Communiqué de la Fédération du Pas-de-Calais de la Ligue des Droits de l’Homme :

Pour le second tour des Cantonales 2011,

UN SEUL MOT D’ORDRE : BARRER LA ROUTE AU F.N. !


Au lendemain du premier tour des élections cantonales, les résultats font apparaître la déroute du parti présidentiel, partout en recul, souvent en dessous de 10% dans notre département et, corrélativement, la « percée » du FN à plus de 22%. Sur 35 cantons en lice pour le second tour, 20 duels devraient opposer un candidat républicain au FN.

Faire barrage au Front national est donc, à l’évidence, un impérieux devoir pour tous les démocrates, au nom même des valeurs républicaines qui sont les nôtres.

Or, trop souvent, c’est parce qu’on s’est détourné de ces valeurs que des électeurs ont boudé les urnes : un électeur sur deux ne s’est pas déplacé. Il faut pourtant rappeler tous les enjeux d’un tel scrutin : les compétences du Conseil Général sont essentielles (financement des collèges, attribution de subventions aux associations, aide aux personnes en difficulté, APA…) et concernent donc directement la vie quotidienne de chacun.

Dès lors, la Ligue des droits de l’Homme ne peut qu’inciter les électeurs et les électrices à se mobiliser pour le second tour, d’autant plus qu’il y a danger !

En tournant le dos aux valeurs fondatrices de la République, en s’alignant sur les thèses du FN, le président Sarkozy et son parti l’UMP ont joué un jeu dangereux que la LDH n’a cessé de dénoncer. La stratégie présidentielle montre aujourd’hui à quoi elle aboutit : nombre d’électeurs ont préféré l’original à la copie, les thèses extrémistes ayant été en quelque sorte légitimées par le président aux yeux d’une droite radicale désormais décomplexée qui rêve d’une alliance avec le FN pour battre la gauche à n’importe quel prix.

Tout a été fait par ailleurs pour mettre le FN au cœur du débat politique, Marine le Pen bénéficiant d’un battage médiatique parfaitement scandaleux. Présenter les étrangers comme des criminels, montrer la jeunesse des banlieues comme une classe dangereuse… sont autant de propos discriminatoires, racistes, particulièrement nauséeux, qui sont véhiculés par ces mouvements d’extrême droite et envahissent le Net : ils circulent partout et contribuent ainsi à alimenter le vote FN. La LDH rappelle que de tels propos sont contraires aux principes mêmes de la constitution de notre République.

Enfin, il faut, encore et toujours, démonter l’imposture du F.N.. C’est en le démasquant qu’on le fera reculer, en le faisant apparaître pour ce qu’il est réellement, à savoir un parti nationaliste, populiste et xénophobe qui sème la haine et la division et qui ment effrontément aux électeurs :

Le FN champion de la laïcité ? C’est totalement faux : il a toujours été acoquiné avec les milieux catholiques les plus réactionnaires et s’oppose par exemple au droit à l’avortement.

Le FN défenseur des ouvriers ? C’est grotesque quand on connaît les liens de ce parti avec certains milieux financiers et le vrai visage du programme économique ultralibéral de ce parti extrémiste.

Le FN défenseur de la morale publique ? Plusieurs de ses membres ont eu maille à partir avec la justice, tant dans notre région que dans le Sud.

Le FN un parti respectable ? Non ! Un exemple parmi d’autres : c’est lui qui, à Hénin-Beaumont, qualifiait de pitrerie le concours régional de poésie « pour la Fraternité » organisé à l’intention des enfants par la LDH, association la plus ancienne au monde de défense des droits de l’Homme que ce même parti a osé traiter de « ligue des cloportes » !

Il importe désormais de mettre un terme aux divisions fratricides et irresponsables qui désespèrent tous ceux qui souffrent de la crise alors qu’ils rêvent d’une unité retrouvée et d’une politique économique et sociale qui réponde aux besoins criants de la société.

Alors que l’électorat de gauche avait massivement voté pour Jacques Chirac afin de contrer Jean-Marie Le Pen en 2002, les réticences de l’UMP à appeler au front républicain sont difficilement admissibles et font, de fait, le jeu du FN.

Rien ne saurait justifier aujourd’hui le refus d’appeler à voter pour le candidat républicain le mieux placé afin de barrer la route au FN.


Le 22 mars 2011


Alain PRUVOT,
Président de la Fédération LDH du Pas-de-Calais

Voir les commentaires

Pierre Laurent entre les deux tours des cantonales

24 Mars 2011, 10:03am

Publié par -BLOG-PCF-ARRAS

Voir les commentaires

CANTONALES 2011 : Déclaration commune du PS, du PCF, d’EE-les Verts, du PRG et du MRC

22 Mars 2011, 15:58pm

Publié par -BLOG-PCF-ARRAS

ELECTIONS CANTONALES 2011

arton17562-4ddb6.jpgDéclaration commune du Parti socialiste, du Parti communiste français, d’Europe-Ecologie-les Verts, du Parti radical de gauche et du Mouvement républicain et citoyen

Le 21 mars 2011

Les Français ont placé les candidats de gauche et les écologistes largement en tête des élections cantonales.

Ils ont voulu, par leur vote, signifi er une fois de plus leur rejet des choix politiques de Nicolas Sarkozy et sanctionner l’échec du gouvernement.

Notre économie ne sort pas de la crise, notre environnement continue de se dégrader, le chômage ne diminue pas, le pouvoir d’achat régresse, les inégalités progressent et notre République est abimée.

L’abstention de millions d’électeurs sanctionne le décalage croissant entre les urgences sociales et les réponses apportées par le gouvernement.

Les Français ont également montré leur soutien aux politiques locales menées par la gauche et les écologistes qui, jour après jour, soutiennent l’emploi dans les territoires avec des politiques innovantes socialement et respectueuses de l’environnement, et défendent les services publics locaux.

Aujourd’hui, plus que jamais, la gauche et les écologistes ont une grande responsabilité. Toutes nos forces doivent être utilisées pour amplifier dimanche prochain le vote du premier tour.

Le 27 mars, il faut un maximum d’élu-e-s de gauche et écologistes.

Nous appelons toutes les forces de gauche, les écologistes, les démocrates et les républicains à se rassembler dans tous les départements, à se mobiliser et à s’unir pour battre la droite et l’extrême droite au deuxième tour des élections cantonales, derrière les candidats de gauche et écologistes arrivés en tête au premier tour.

Au-delà, nous savons que notre responsabilité est de construire une politique alternative globale et cohérente à la politique de la droite pour porter l’espoir d’une alternance politique en 2012.

Voir les commentaires

Canton d'Arras-Sud : Fabienne Nathan veut faire résister les électeurs aux « sirènes lepénistes » (La Voix du Nord)

17 Mars 2011, 21:02pm

Publié par BLOG-PCF-ARRAS

 

jeudi 17.03.2011, 05:03 - La Voix du Nord

 Fabienne Nathan milite en particulier sur les marchés au côté de son suppléant, Claude Pierzchalski. Fabienne Nathan milite en particulier sur les marchés au côté de son suppléant, Claude Pierzchalski.

  •  
    •  
      •  

        | CANTON D'ARRAS SUD |

    •  
      •  

        Pour une gauche « plus rouge que rose tendre »

  • « C'est un vrai engagement pour faire entendre une voix communiste face au gouvernement Sarkozy - Fillon et tout ce qu'il met à mal. »

    Professeur de lettres au collège Diderot, mère de trois (grands) enfants, âgée de 54 ans, Fabienne Nathan représente le Parti communiste et le Front de gauche (avec le Parti de gauche et la Gauche unitaire) dans le canton d'Arras Sud. Une deuxième candidature après sa présence sur la liste des régionales l'an dernier. Son suppléant est Claude Pierzchalski, Achicourien de 50 ans, cheminot et représentant syndical CGT.

    Les deux militants actifs font du porte à porte et du « tractage sur les marchés » pour inciter les électeurs à voter pour la « gauche communiste ». Pour Fabienne Nathan, « la politique actuelle de l'UMP démolit la France. J'espère que ce parti se cassera la figure et il ne faut pas que les électeurs écoutent les sirènes lepénistes. La montée du Front national interpelle et doit faire réfléchir. »

    Reste le Front de gauche. « Le Parti communiste a souffert électoralement, mais il est encore gestionnaire de nombreuses communes et compte onze conseillers généraux qui font du bon boulot. » Pour Fabienne Nathan, « ces élections sont les dernières avant la présidentielle de 2012, les dernières où les électeurs peuvent choisir à qui vont leurs suffrages sans prendre aucun risque. Il faut éviter que s'impose le bipartisme, il faut que la gauche soit plus rouge que rose tendre. » Concernant le canton d'Arras Sud, la candidate communiste évoque « l'inquiétude sur le petit collège Marie-Curie, en perte d'effectif ». Et juge « inadmissible la mise en concurrence » des établissements scolaires, « au détriment des moins nantis ».

    Fabienne Nathan aimerait que son engagement « se concrétise par des voix », même si l'audience du PCF a baissé elle espère en particulier dépasser 5 % des suffrages, seuil de remboursement des frais de campagne. « Notre parti n'est pas riche, dit-elle, et on n'a pas de micro-parti comme Éric Woerth avec l'appui de Liliane Bettencourt... » Elle ne dit pas si elle appellera à voter pour le candidat socialiste, Jean-Louis Cottigny, s'il reste seul en lice à gauche au deuxième tour, mais c'est tout comme. « Je suis de gauche, point. Il faut voter à gauche, une gauche bien combative qui ne panse pas seulement les plaies et monte au créneau de manière un peu plus rugueuse. Dans les manifestations pour les retraites, le CPE, la défense des services publics et de La Poste, nous sommes à la pointe du combat, même si nous ne sommes plus aussi nombreux qu'avant. » •

    LAURENT BOUCHER

Voir les commentaires

Canton Arras-Ouest: André Rabouille dans la Voix du Nord

17 Mars 2011, 14:19pm

Publié par BLOG-PCF-ARRAS

Canton d'Arras-Ouest : André Rabouille veut contrer les « politiques libérales »

jeudi 17.03.2011, 05:02  - La Voix du Nord

 André Rabouille, candidat à Arras Ouest: le rouge lui va bien. André Rabouille, candidat à Arras Ouest: le rouge lui va bien.

| ARRAS OUEST |

« Ouvrier, fils d'ouvrier, combattant de la classe ouvrière, et en plus des quartiers populaires. » Dans le canton d'Arras Ouest où il est né, André Rabouille se présente pour la première fois à une élection dans le but de « servir la justice sociale, être derrière ceux qui font les frais des politiques libérales, défendre les services publics, combattre les inégalités ». ...

 

André Rabouille, 49 ans, facteur depuis vingt-quatre ans et syndicaliste CGT, est investi par le Parti communiste et le Front de gauche. Sa suppléante, Maryse Massart, auxiliaire de vie de 51 ans, est aussi native du quartier ouest. Le candidat vise la politique du gouvernement Sarkozy : « L'État doit un milliard d'euros au conseil général, plainte a été déposée en premier par les communistes. On pourrait faire beaucoup avec ces sous. Il faut donner une bonne gauche à cette droite une vraie gauche, anticapitaliste, pas comme le PS qui accompagne... »

« Déçu » par l'élu socialiste sortant

En 2004, André Rabouille, « passé par le PS », a soutenu Alain Fauquet, qui a pris le canton à la droite. « Je croyais à une grande gauche, j'ai fait sa campagne... » Sept ans plus tard, il déchante : « J'ai été déçu. Très peu de choses ont été faites. » L'ancien entraîneur à l'USAO Football, club disparu en 1997, espérait que le conseiller général « recrée quelque chose pour le sport de proximité ». Mais non. « Ça aurait occupé les jeunes. » Le constat d'André Rabouille est dur, mais réaliste : « Il y a beaucoup de misère dans nos quartiers. Les centres sociaux sont centralisés sur le centre ville, rien n'est fait pour les personnes handicapées ni pour le logement. Il faut reconstruire des HLM, les infrastructures sont trop vieilles et trop petites. » André Rabouille regrette les attaques, dans un tract, de la candidate du Parti ouvrier indépendant : « Pendant la mobilisation pour les retraites, ils sont venus puis repartis. Ils devraient viser d'abord la politique ultralibérale. » Et de souligner que « Denise Bocquillet ne s'affiche pas du tout sous son étiquette de droite », alors que « le gouvernement a abrogé des lois sociales ». Au-delà des cantonales, où André Rabouille espère obtenir « au moins 5 % » des suffrages, l'objectif pour lui sera de « bâtir une liste Front de gauche pour les municipales » afin « qu'Arras redevienne une ville de gauche ». •

L. B.

Voir les commentaires

Canton Arras Nord: René Chevalier et Carole Pezron dans la Voix du Nord

17 Mars 2011, 14:16pm

Publié par BLOG-PCF-ARRAS

Canton d'Arras-Nord : le Parti communiste reprend la main en privilégiant la politique de proximité

jeudi 17.03.2011, 05:02  - La Voix du Nord

 René Chevalier et Carole Pezron, candidats du PC, canton Arras Nord: «Les gens, surtout les jeunes, reviennent nous parler.» René Chevalier et Carole Pezron, candidats du PC, canton Arras Nord: «Les gens, surtout les jeunes, reviennent nous parler.»

| ARRAS NORD |

Sans faire de bruit, René Chevalier et Carole Pezron font de la politique au quotidien auprès de leurs concitoyens les moins gâtés par l'emploi, les salaires, les prêts bancaires, les logements indécents... ...

 

Ils sont, l'un candidat, l'autre suppléante, au poste de conseiller général pour le canton d'Arras Nord. Ce qui leur tient à coeur, « Ce n'est pas de monter les catégories sociales les unes contre les autres, mais d'apporter du mieux-être à tout le monde, ceux qui sont mal surtout », plaide avec fougue Carole Pezron, qui côtoie chaque jour des gens qui ont du mal à joindre les deux bouts et que « la droite continue de pressurer ». Les injustices, les inégalités, le manque d'équité, les expulsions, le Parti communiste ne les supportera jamais : « Que l'argent manque aux ménages d'ici parce que l'État ne paie pas sa dette aux départements auxquels il a transféré beaucoup de charges, c'est inadmissible », peste René Chevalier. Pour verser les revenus de solidarité active, de compensation du handicap ou l'aide aux personnes âgées, le département doit rogner sur les subventions aux associations, culturelles et sportives. Les assos, c'est le coeur de la démocratie ! » La réforme territoriale qui s'annonce ? « Elle va sabrer le pays.

Ce seront les intercommunalités qui seront les décideurs. Quel rôle restera-t-il aux maires ?, s'interroge le candidat. Une chose est sûre : le PC ne lâchera rien sur la dette de l'État », s'enflamme-t-il. Les fermetures d'usines, la privatisation de La Poste, la diminution des postes d'enseignants à la rentrée, la réforme des retraites imposée par un gouvernement sourd aux manifestations de masse sont autant de sujets qui hérissent le poil du PC.

« Être communiste, c'est aider les gens »

Alors, en contrepartie, René Chevalier a des intentions généreuses pour le conseil général : « Augmenter les subventions aux associations, continuer à réhabiliter les collèges, valoriser les actions d'insertion des populations défavorisées. Offrir la gratuité des transports interurbains, de l'accès des moins de seize ans et des collégiens au futur bassin aqualudique d'Arras. » Le Front national a repris beaucoup de nos thèmes, enchaîne la suppléante, « Mais il ne fait rien pour éviter les expulsions, rien pour empêcher les coupures d'eau et d'électricité, les fermetures d'entreprises. Le PC ne médiatise pas : il fait plus qu'il ne dit et pas seulement à la veille des élections. Ce sont toujours les pauvres qui trinquent, même quand ils travaillent. •

D. B.

 

René Chevalier, 52 ans, adjoint technique territorial au collège Curie d'Arras. Adhésion au PC en 1987, à la CGT depuis 36 ans. Candidat aux cantonales de 1998 pour Avesnes-le-Comte. Candidat deux fois aux municipales à Saint-Laurent-Blangy pour la coalition PS + PC, puis sur la liste PC. Et aux municipales à Arras sur la liste Fauquet. Jamais élu.

Carole Pezron, suppléante, 40 ans, secrétaire dans le social. Au PC depuis plus de dix ans. Arrageoise depuis 2008. Première sollicitation de mandat.

Voir les commentaires

CANTONALES 2011 : S'ABSTENIR NUIT GRAVEMENT À VOS IDÉES

16 Mars 2011, 17:40pm

Publié par -BLOG-PCF-ARRAS

affiches_cantonales_isere-pdf-image.jpg

Voir les commentaires

Cantonales : Le Front de Gauche donné à 10%

15 Mars 2011, 12:56pm

Publié par -BLOG-PCF-ARRAS

Cantonales :

Le Front de Gauche donné à 10%

pcf2.jpg                                Sondage Harris Interactive


pour la chaîne


LCP-Assemblée nationale/Public Sénat/Le Parisien

Près d'un Français sur trois (32%) appelé à voter pour les cantonales a l'intention de choisir un candidat de gauche, socialiste ou radical, selon un sondage Harris Interactive pour la chaîne LCP-Assemblée nationale/Public Sénat/Le Parisien.

Au total, 28% des sondés annoncent leur intention de voter pour un candidat de la majorité (UMP, Nouveau centre ou divers droite) et 15% pour un candidat du Front National.

Plus d'un quart des personnes interrogées (29%) déclarent toutefois qu'elle pourraient encore changer d'avis avant les scrutins des 20 et 27 mars.

Le Front de Gauche, composé en particulier du Parti de Gauche et du Parti Communiste, recueille 10% des intentions de vote, les écologistes 9%, le MoDem 2%, l'extrême gauche 1% et 3% des sondés pourraient voter pour "un autre candidat".

Le sondage a été réalisé en ligne les 12 et 13 mars auprès d'un échantillon de 1.240 personnes inscrites sur les listes électorales dans les cantons renouvelables.

Il nous reste moins d'une semaine pour augmenter ce chiffre pour que la vraie gauche combative et anticapitaliste pèse de façon plus significative dans les décisions départementales.

Voir les commentaires

CANTONALES : « Le danger,c'est l'abstention »

13 Mars 2011, 11:41am

Publié par -BLOG-PCF-ARRAS

Alain Bocquet : « L'ennemi, c'est la droite, mais le danger, c'est l'abstention. »

arton1656-0dae0

Mercredi soir à Marly, Alain Bocquet était venu soutenir la candidature de Fabien Thiémé dans le canton de Valenciennes-Est.

Il a déclaré notamment : « L'ennemi, c'est la droite, mais le danger, c'est l'abstention. »

Il a rappelé que cette année, les cantonales ne sont pas « couplées » avec un autre scrutin, et a évoqué des sondages qui annoncent seulement 35% de participation !


Or, selon lui, les cantonales de 2011 seront aussi le premier tour des présidentielles de 2012.

Alain Bocquet a dénoncé « l'utilisation scandaleuse de Marine Le Pen pour diviser le pays..., pour peut-être sauver le pouvoir en place ».

A ce propos, il a rétabli quelques vérités : « l'immigration en France liée aux événements en Méditerranée, ce sont 231 Tunisiens et 2 Lybiens ». 
Pas un de plus.

D'ailleurs, « l'immigration n'est pas une charge, mais ça rapporte ! » (63,3 milliards d'euros de taxes et de charges reversées par les 5,3 millions de familles immigrées françaises, contre les 47,3 milliards d'allocations et autres pensions qu'elles perçoivent).

A une semaine du 1er tour des Cantonales, fixons-nous un objectif : convaincre, chacun, dix électeurs de voter pour le candidat communiste du Front de gauche afin de faire progresser dans l'opinion ce principe fondamental : « L'humain, d'abord ».



Voir les commentaires

<< < 10 11 > >>