Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Blog des Militants Communistes de l'Arrageois

Sahara occidental: le député PCF Jean-Paul Lecoq expulsé du Maroc

11 Novembre 2010, 10:06am

Publié par -BLOG-PCF-ARRAS

Le député communiste Jean-Paul Lecoq a assuré lundi avoir été expulsé le matin même par les autorités marocaines parce qu'il avait voulu se rendre au Sahara occidental et réclamé la réunion d'urgence de la commission des Affaires étrangères de l'Assemblée

Sahara occidental: le député PCF Jean-Paul Lecoq expulsé du Maroc
L'élu a raconté à la presse être arrivé dimanche en fin d'après-midi à Casablanca pour se rendre à Lâayoune, chef lieu du Sahara occidental sous contrôle marocain. Il a alors été interdit de quitter l'aéroport par les autorités marocaines et remis dans un avion à destination de Paris lundi matin.

Il a affirmé qu'un parlementaire européen, l'espagnol Willy Meyer (PCE) , n'a pas non plus été autorisé à quitter l'avion qui l'amenait des Canaries.

"Je trouve inadmissible que l'on nous empêche, nous, parlementaires européens, d'aller voir ce qui se passe à Lâayoune", a déclaré Jean-Paul Lecoq, également membre de la délégation française à l'Assemblée du Conseil de l'Europe.

Sahara occidental: le député PCF Jean-Paul Lecoq expulsé du Maroc
"Aucun observateur, aucun journaliste n'est en ce moment présent sur cette partie de territoire interdite", a-t-il dénoncé.

M. Lecoq a averti dimanche soir les autorités françaises de son expulsion, autant le ministère des Affaires Etrangères que les autorités consulaires, mais "le Quai d'Orsay n'a émis aucune protestation" et "personne, sur place, ne m'a même contacté", a-t-il déclaré.

Des heurts violents ont eu lieu lundi à Lâayoune entre les forces marocaines et la population sahraouie au Sahara occidental, qui auraient fait trois morts dans les rangs des forces de l'ordre, selon Rabat, et un tué parmi les civils selon le Front Polisario.

Un émissaire de l'ONU, Christopher Ross, a entrepris, fin octobre, une tournée au Maghreb qui l'a conduite à Alger, Tindouf (siège du Front Polisario dans le sud-ouest algérien), Nouakchott et Rabat pour préparer une session de négociations entre le Maroc et le Front Polisario sur l'avenir du Sahara occidental. Cette session devait débuter ce lundi sous l'égide des Nations unies, dans la banlieue de New York.

Le Polisario, soutenu notamment par l'Algérie, réclame l'indépendance de ce territoire à travers un referendum d'autodétermination dont la tenue a été décidée en 1991 par la communauté internationale, alors que le Maroc soutient l'option d'une autonomie sous sa souveraineté, refusant toute indépendance.

"Il est urgent que la représentation nationale puisse examiner, en toute clarté, ce qui se passe au Sahara occidental", affirment, dans un communiqué, les députés communistes. "Il est également urgent que la France intervienne pour que la protection des populations sahraouies soit assurée, les décisions de l'ONU mises en oeuvre et les droits des peuples respectés".

Sahara occidental: le député PCF Jean-Paul Lecoq expulsé du Maroc
Sahraouis: Le PCF demande à Paris de réagir
Le Parti communiste (PCF) a exhorté mardi la France et l'Union européenne à "faire respecter le droit international" face à l'assaut des forces marocaines contre le camp sahraoui de Lâayoune perpétré dimanche, qui a fait six morts, dont cinq policiers. "Cette attaque est d'autant plus condamnable qu'elle intervient au moment où des discussions commencent, sur le statut futur du Sahara, entre le Front Polisario et le Maroc, sous l'égide de l'ONU", écrit le PCF dans un communiqué où il est noté que "La France et l' Union européenne se doivent de prendre des initiatives urgentes pour permettre l'application des résolutions des Nations Unies qui exigent, depuis près de 20 ans, la tenue d'un référendum d'autodétermination. Il est consternant de voir cependant que la France et ses partenaires européens n'ont émis aucune protestation".

Commenter cet article