Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Blog des Militants Communistes de l'Arrageois

La lettre au père Noël de René Hocq est partie à l'Élysée

3 Janvier 2012, 10:37am

Publié par -BLOG-PCF-ARRAS

la-lettre-au-pere-noel-de-rene-hocq-pr-1505474.jpgLa lettre au père Noël de René Hocq, président du Saziral, est partie à l'Élysée

Malgré le plan de revitalisation signé en 2010, aucun emploi n'a été créé sur la zone industrielle des Portes de l'Artois.

En période de Noël, à quelques mois des élections présidentielles, en pleine campagne de revitalisation industrielle dans le Béthunois, René Hocq, conseiller général et président du Saziral a jugé opportun de solliciter le Président de la République.

Il y rappelle la situation économique et industrielle difficile que rencontre le secteur en appuyant son argumentaire sur le cas particulier de Faurecia à Auchel.

Nous avions déjà traité le sujet à l'époque où nous avions fait le bilan de la première année de revitalisation industrielle pour les usines de Faurecia (219 emplois perdus), Filartois et Française de Mécanique. Une convention a été signée entre l'État et les entreprises pour créer 454 emplois industriels dans le bassin d'emploi de Béthune-Bruay. Un an après cette signature, René Hocq est inquiet. Rien n'a été créé, comme le prévoit aussi la convention de réindustrialisation, sur le site de Faurecia ou dans la zone d'activité des Portes de l'Artois. Il préside le Saziral, organisme de gestion de cette zone industrielle.

Il en appelle donc à la bienveillance du Président. « Faurecia Auchel, ce fut à une époque pas si lointaine un millier d'emplois directs et quelques centaines d'emplois de sous-traitance. » À côté de ça, « l'usine textile Auchelaine avait fermé ses portes en 2006 pour cause de délocalisation en Bulgarie, laissant au total 600 salariés sur le carreau. Cette double vague de licenciements est insupportable pour une ville de 12 000 habitants... » L'élu regrette que malgré les premiers résultats du plan de revitalisation (113 emplois validés et 149 en cours de validation) « aucun emploi n'a été recréé sur place. »

PSA directement visé

Dans la deuxième partie de sa lettre, l'élu communiste attaque : « Vous avez déclaré en 2008 que les constructeurs qui "délocalisent n'auraient pas un centime de l'État". Mais en 2009, vous avez fait bénéficier ce même PSA de 3 milliards de fonds publics. Et ce même PSA vient d'annoncer un plan de départ de 4 000 salariés en France ! » René Hocq n'est pas sans savoir que le Président va entamer une longue tournée de voeux dans les régions et espèrent secrètement une sorte de grâce économique, un geste : « Monsieur le président, c'est tout un territoire qui vous demande : place aux actes, il est encore temps ! » 

MATTHIEU BOTTE (La Voix du Nord)

Commenter cet article