Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Blog des Militants Communistes de l'Arrageois

Au conseil général du Pas-de-Calais : La stratégie budgétaire en débat

21 Janvier 2012, 10:52am

Publié par -BLOG-PCF-ARRAS

Groupe-communiste-pendant-le-debat-Marital-Stienne--Rene-.jpgAu conseil général du Pas-de-Calais :

La stratégie budgétaire en débat

Les conseillers généraux du Pas-de-Calais ont débattu des orientations budgétaires dans un contexte de restrictions. Les communistes ont mis l’accent sur les incertitudes qui persistent quant à la situation financière du Département pour 2012 …

La mise en place d’une plate-forme téléphonique baptisée « GPS administration » et présentée comme une « structure d’explication de l’action administrative » susceptible de faciliter l’égalité d’accès aux droits. Une attention soutenue portée à la jeunesse  à travers l’opération « Talents citoyens 2012 » qui consistera à récompenser « les jeunes qui s’impliquent bénévolement dans des actions citoyennes remarquables »…

Dominique Dupilet, le président PS du conseil général du Pas-de-Calais, s’autoriserait volontiers des actions novatrices  dans un contexte financier forcément défavorable. La faute notamment à  « la réforme fiscale de 2009 » qui prive le Département des ressources des taxes d’habitation et professionnelles et ainsi « de notre liberté fiscale ». En cause aussi les transferts de compétences insuffisamment compensés par des dotations de l’Etat, qui « conduisent à notre asphyxie financière », poursuit le socialiste Laurent Duporge, rapporteur général du budget, à l’heure du Débat d’orientation budgétaire.

Majoritaires, les socialistes promettent cependant un budget « volontariste ». Le Département assurera ainsi « le financement des dépenses obligatoires (80 % du budget est consacré aux dépenses sociales et à la masse salariale des agents du conseil général !) », mais surtout préservera son « niveau d’investissement essentiel à la survie du tissu économique départemental ». Le recours à l’emprunt s’imposera alors ! Orientations qui n’ont pas totalement convaincu  le groupe communiste dans la mesure « où beaucoup trop d’incertitudes demeurent sur la situation financière de notre collectivité pour avoir un réel débat », s’inquiète Dominique Watrin d’autant plus que la crise du capitalisme entraîne un nombre croissant de familles dans la spirale de la pauvreté. Ils sont de plus en plus nombreux à basculer « dans les minima sociaux et à se retrouver ainsi à la charge du Conseil général ».

Les interrogations sont légions. Quels seront les effets réels de la réforme de la taxe professionnelle en 2012 ? Quelle sera l’attitude des banques susceptibles d’accorder « des crédits plus chers aux collectivités locales qu’elles ne considèrent pas comme des clients intéressants » ? Quid des 17 millions d’euros que l’Etat réclame au Département depuis « qu’il a revu ses calculs sur la compensation du RSA » ? Un comble alors que « la dette globale cumulée envers le département au titre des transferts de compétences non compensées a dépassé le milliard d’euros », s’insurge Dominique Watrin prêt néanmoins à travailler de concert avec le PS, « sur un certain nombre de priorités (jeunesse, personnes âgées, handicapés, logement) » à condition que le budget 2012 « ne pèse pas sur les ressources des ménages qui n’ont pas à payer cette crise organisée par le monde de la finance et les spéculateurs ». Désormais, les discussions se poursuivront en commissions avant l’examen du budget prévu le 20 février prochain…

 Jacques KMIECIAKLiberté-

 

Commenter cet article