Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Blog des Militants Communistes de l'Arrageois

ANDRÉ CHASSAIGNE AU MEETING SALLE JAPPY LE 8/11/2010

12 Novembre 2010, 18:37pm

Publié par -BLOG-PCF-ARRAS

AndréChassaigne

Chers amis, mes chers camarades,
La France veut changer d’ère. Et ça s’entend. Elle le dit haut et fort depuis plus d’un mois. Depuis septembre, nous sommes des millions à refuser cette mauvaise réforme des retraites. Nous qui sommes rassemblés ce soir, nous sommes aussi les millions de nos concitoyens qui battent généreusement le pavé ou qui font grève. Les millions qui manifestent et arrêtent le travail non seulement en leur nom propre, mais aussi au nom d’une opinion publique majoritaire qui les soutient.


"LE PEUPLE VAUT PLUS QUE L'ÉLU"


Ces femmes et ces hommes sont celles et ceux qui font vivre nos villes et campagnes de France. Ces femmes et ces hommes sont les ouvrières, les techniciens ou les cadres qui font vivre nos usines. Ces femmes et ces hommes sont celles et ceux qui font vivre la recherche, la culture, notre système éducatif et l'ensemble de nos services publics. Ces femmes et ces hommes sont les forces les plus vives de notre nation. Les forces sans lesquelles notre pays ne serait rien. Ils sont la France que l'on aime, debout, fière, incorruptible. Celle qui ne rentre pas dans le rang. Celle qui désobéit. Celle qui dit non à ce misérable maître qu'est l'argent. Il faut que Sarkozy et les siens se le mettent dans le crâne : la légitimité c’est eux, les dockers, les ouvrières et les ouvriers de la chimie, les agriculteurs, les employés, les cadres, les chercheurs... et aussi ceux qui sont privés de travail ! Ces femmes et ces hommes - jeunes et moins jeunes - ce sont eux les vrais dépositaires de l’intérêt de la France. Ils sont la légitimité. "Le peuple vaut plus que l’élu" disait Voltaire en démontrant que sans ce principe la démocratie n’existe pas. Obama lui-même vient de le rappeler humblement à l’issue de sa défaite électorale. Seul Sarkozy, soutenu par un aréopage de financiers, feint d’ignorer ce devoir démocratique.

Je veux sur ce point adresser un message au gouvernement et à sa majorité parlementaire.

 

Lire la suite

 

Commenter cet article