Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Blog des Militants Communistes de l'Arrageois

1er MAI : LA PAROLE AUX TRAVAILLEURS

30 Avril 2012, 16:09pm

Publié par -BLOG-PCF-ARRAS

1er mai à Arras : 

MANIFESTATION

à l'appel des syndicats

10 h Place de la Gare

1er-mai-2012


Voir les commentaires

1er mai : une déclaration de Georges Séguy

30 Avril 2012, 15:55pm

Publié par -BLOG-PCF-ARRAS

G.Seguy.jpgGeorges Séguy :

"Une situation qui rappelle de tristes souvenirs"

Georges Séguy, ancien secrétaire général de la CGT, résistant, déporté

Entretien paru dans l’Humanité du 26 avril 2012

 

"Nicolas Sarkozy devrait approfondir ses connaissances sur l’histoire du 1er Mai. En France, cette journée de lutte existe depuis qu’on a inauguré la tour Eiffel. Depuis que les ouvriers ont décidé de manifester chaque année à cette date, en dépit des interdictions et de la répression, le 1er Mai à l’échelle internationale est un symbole de l’unité de tous les travailleurs du monde pour le progrès social et la liberté.

Vouloir faire une cérémonie spéciale sur «  le vrai travail  », c’est une ignorance totale de l’histoire du 1er Mai. Les propos tenus par Henri Guaino sur France Inter, évoquant à propos du défilé populaire «  un 1er Mai des permanents syndicaux  », sont particulièrement choquants et n’ont rien à voir avec la réalité. Les permanents syndicaux sont évidemment dans les manifestations du 1er Mai, mais leur caractéristique, c’est la participation la plus massive possible des salariés et de leurs familles sur la base de la solidarité et de leurs revendications sociales. Henri Guaino, comme Nicolas Sarkozy, a tout à apprendre de l’histoire du mouvement ouvrier.

La prétention d’organiser un autre rassemblement, d’une autre nature, sur le thème du «  vrai travail  » me rappelle les périodes durant lesquelles les dictatures fascistes ont interdit les manifestations du 1er Mai correspondant à son histoire pour en faire des manifestations de collaboration de classes niant la défense des revendications et la solidarité. Nous sommes dans une situation qui rappelle de tristes souvenirs. Sous l’occupation nazie, nous n’avions pas le droit de manifester et pourtant nous l’avons pris.

Nous nous sommes heurtés à la répression de l’État français sous la direction de Pétain et de Laval. Jamais les travailleurs ne se sont résignés à accepter que l’on change la nature de classe du 1er Mai. Il y a dans cette décision de Nicolas Sarkozy quelque chose qui va dans le sens de ce qui a toujours été condamné par le monde du travail et par tous les démocrates. Je rappelle qu’à l’origine le 1er Mai a été organisé pour obtenir la journée de huit heures de travail. S’attaquer aux «  corps intermédiaires  », donc aux syndicats, qu’on oppose aux «  vrais travailleurs  » rappelle l’époque pétainiste, où l’on vantait le corporatisme et la collaboration de classe. Cela nous rattache aux vieilles traditions de l’extrême droite. Pour m’opposer à ces conceptions réactionnaires en France et dans d’autres pays d’Europe, j’ai écrit un livre sur le centenaire du 1er Mai qui explique la signification de cette journée, qui demeure un moment important de la solidarité internationale des travailleurs et de leur volonté de progrès sociaux.

Les organisations syndicales ont pris la décision de faire un grand 1er Mai. J’ai beaucoup apprécié en tant que syndicaliste que Jean-Luc Mélenchon ait appelé les travailleurs et tous ceux qui sont proches du Front de gauche à participer massivement aux manifestations. Ce sera une nouvelle journée de combat pour le progrès, la liberté, et contre les restrictions sociales préconisées par ceux qui veulent modifier la nature de la Journée internationale de lutte et de solidarité des travailleurs."

Propos recueillis par Jean-Paul Piérot

Voir les commentaires

Salah Hamouri sera à Grenay le 9 Mai

26 Avril 2012, 21:34pm

Publié par -BLOG-PCF-ARRAS

Salah Hamouri sera à Grenay le 9 Mai

arton739-1-.jpg

Citoyen d'Honneur de la ville depuis le 7 Mars 2010,

Salah Hamouri sera présent à :

Grenay le 9 Mai

à partir de 20h.

à l' Espace Ronny Coutteure.

Salah est la symbole de la lutte pour une Palestine libre et pour la libération des prisonniers politiques à travers le monde. Les jeunes communistes seront naturellement présents pour accueillir celui qui, par son combat et sa détermination, représente l'espoir.

Voir les commentaires

Le 6 mai VOTEZ et FAITES VOTER FRANCOIS HOLLANDE pour battre Nicolas Sarkozy

26 Avril 2012, 09:45am

Publié par -BLOG-PCF-ARRAS

herve_poly.jpg

Voir les commentaires

Intervention d'André Chassaigne devant le conseil national du PCF, le 25 avril 2012.

25 Avril 2012, 19:54pm

Publié par -BLOG-PCF-ARRAS

AndréChassaigneIntervention d'André Chassaigne

devant le conseil national du PCF,

le 25 avril 2012.

Je m’associe à l’essentiel de ce qui a été dit sur le résultat très prometteur de la présidentielle, à l’issue d’une campagne exaltante, et sur la nécessité d’appeler clairement à voter François Hollande pour battre à plate couture la droite de Nicolas Sarkozy, le 6 mai prochain. Au-delà d’un 6 mai décisif, mon intervention portera sur les élections législatives.

Au regard des événements que nous venons de traverser, deux questions majeures se posent aujourd’hui à chacune et chacun d’entre nous :

➢ Dans le cadre d’un président socialiste, sommes-nous capables d’établir un rapport de force favorable aux intérêts du peuple, c’est-à-dire influencer concrètement les choix qui seront faits par une majorité de gauche, et imposer de réels changements. Si oui, comment ? Ce qui me fait dire que l’important n’est pas de savoir ce que l’on ferait au gouvernement mais ce que l’on fera du gouvernement.

➢ La deuxième question : pour quels mobiles précis le peuple de France a-t-il intérêt à faire de nous ses représentants à l’Assemblée nationale ?

Ces deux questions et leurs réponses s’inscrivent dans un contexte où nous aurons plus particulièrement affaire à deux offres politiques concurrentes :

➢ D’un côté, Hollande et le Parti Socialiste. Ils demanderont aux électeurs de leur donner les moyens indispensables pour mettre en œuvre le changement annoncé, en offrant une majorité au nouveau président dans le contexte d’une extrême-droite menaçante.

➢ De l’autre côté, Marine Le Pen et l’extrême-droite. Forte d’un vote de contestation du système et des élites qui le dirigent, elle va poursuivre son entreprise démagogique en réclamant aux couches populaires de porter à l’Assemblée ses candidats pour inviter « la France à la table des élites ». Une formule qui nous choque dans la bouche de cette national-socialiste mais qui, nous le savons, fait mouche dans les couches populaires en souffrance. Comme ont fait mouche ses propos où elle déclare vouloir faire « imploser les deux partis de la banque, de la finance, des multinationales, du renoncement et de l’abandon ». Les études d’opinion font en effet apparaître que si seulement 48 % des suffrages du FN sont un vote d’adhésion, cela représente quand même plus de 3 millions de voix pour ses idées et propositions, voire bien davantage au regard du glissement quasi mécanique de la simple contestation au positionnement idéologique.

En ce qui nous concerne, si le vote d’adhésion est plus large (65 %), il concerne au final 500 000 électeurs de moins, sans pour autant occulter la reconquête politique et idéologique que nous avons initiée et dont le rayonnement dépasse le vote Front de gauche.

Voilà le contexte concurrentiel direct dans lequel nous nous trouvons. Comment, dans ces conditions, avec des arguments simples, des propositions simples mais fortes, nous allons amener les électeurs à nous désigner - nous - comme leurs nécessaires représentants à l’Assemblée nationale, comme les indispensables défenseurs de leurs intérêts ?

Dans le contexte de la crise que nous connaissons, nous sommes dans une élection à caractère historique. Elle exige de la part de notre parti, de notre organisation, et plus largement du Front de gauche, des réflexions et des mesures exceptionnelles. Si nous n’incarnions pas la possibilité d’un changement positif immédiat pour le peuple, si nous n’apparaissions pas comme immédiatement utiles au mieux-vivre, nous serions à juste titre balayés par l’histoire.

La simple fonction de contestation, même porteuse de mesures fortes de transformation sociale, ferait long feu auprès des couches populaires. En aucun cas, notre stratégie ne peut être dans le repli dans un nouveau pré-carré idéologique, nourri de déclamations, et d’attente du grand soir, même porté par l’aura d’une personnalité charismatique, et même musclé par un apparent soutien populaire.

L’argument d’avoir un groupe Front de gauche fort à l’Assemblée nationale, pour être utile à la mise en œuvre d’une politique vraiment à gauche, sera déterminant. Mais il ne suffira pas. Il faut donner à voir ce que sera une pratique politique complètement différente, hors du commun comme l’a été notre campagne des présidentielles, articulant la construction collective du travail législatif à l’indispensable mobilisation populaire pour porter les exigences citoyennes. Donnons à nos slogans de « révolution citoyenne » et de « pouvoir au peuple » une réalité palpable dès aujourd’hui.

Soyons donc très attentifs aux circonscriptions où nous devrons faire porter nos efforts organisationnels et rendre visible notre nouvelle pratique politique, là où une chance existe de l’emporter, là où des rendez-vous électoraux positifs se dessinent. Dans le même temps, et partout bien évidemment, il s’agira de faire valoir nos objectifs immédiats et à moyen terme pour créer des majorités d’idées et d’actions et en intensifiant notre campagne de recrutement au Parti Communiste Français.

L’avenir et la place même de notre parti, dans le cadre du Front de gauche, dépendront des semaines à venir. Notre force de proposition et d’action doit être décuplée. Je le dis solennellement : il en va de l’avenir de notre peuple.

Voir les commentaires

VIREZ SARKOZY

24 Avril 2012, 13:28pm

Publié par -BLOG-PCF-ARRAS

aff_a3_2e_tour_web-pdf-image.jpg

Voir les commentaires

1er MAI : MANIFESTONS ! ON NE LÂCHE RIEN...

24 Avril 2012, 09:38am

Publié par -BLOG-PCF-ARRAS

1er-mai-2012

Voir les commentaires

L'extreme droite (FN) en recul par rapport à 2002

23 Avril 2012, 17:44pm

Publié par -BLOG-PCF-ARRAS

 

L'extreme droite (FN) en recul par rapport à 2002 :

17.9% en 2012 et

16.68% avec Jean Marie Le pen et 2.34% avec Bruno Megret soit un total de 19,02% en 2002

Certes le score de Marine Lepen (17,9%) en France est inquiétant.

Mais force est de constater que contrairement à ce que l'on distille ici et là, l'extrême droite avec ce score enregistre un pourcentage en dessous de celui de 2002 : Jean Marie Lepen avait obtenu 16,68% mais Bruno Megret avait réalisé 2,34% soit pour les deux candidats de l'extrême droite 19,02%.

Comme on dit chez nous ça va mieux en le disant !

Bien sûr on doit aussi regarder le nombre de voix mais en 2002 le taux de participation était au plus bas. Ne nous laissons donc pas impressionner, soyons vigilant et offensif pour combattre l'extrême droite.

anti-fn-5c692 0 0

 

Voir les commentaires

Et maintenant, Sarkozy dehors ! par Pierre Laurent

23 Avril 2012, 09:39am

Publié par -BLOG-PCF-ARRAS

Et maintenant, Sarkozy dehors ! par Pierre Laurent

Pierre LaurentPour toutes celles et tous ceux qui aiment notre pays, qui, depuis cinq ans, ont durement souffert de la politique de Nicolas Sarkozy, souffert de la voir affaiblir, appauvrir, abîmer la France, les résultats (connus à cette heure) du premier tour de l'élection présidentielle résonnent comme un appel à tout mettre en œuvre pour battre le président sortant.

Comme on le redoutait, le score du Front national peut servir de réservoir au candidat Sarkozy. Le président sortant, en recul par rapport à 2007, peut être battu le 6 mai prochain.

Le second tour mettra aux prises, pour la droite, Nicolas Sarkozy, pour la gauche, François Hollande, le candidat socialiste que le suffrage universel a placé en tête. La droite doit maintenant subir une large défaite. C'est la nouvelle et prochaine étape indispensable de la révolution citoyenne que nous avons entamée.

À gauche, les près de 12 % et quelque 4 millions de voix crédités au candidat commun du Front de gauche, Jean-Luc Mélenchon représentent un score inédit et un événement de cette élection, comme l'a été notre campagne, une campagne dont se sont emparé des centaines de milliers de femmes et d'hommes, et de jeunes dans tout le pays. Le peuple combattant, la gauche du courage et de l'engagement sont de retour, et dans leur sillage, l'espoir de changer la vie, d'ouvrir un autre avenir à notre pays, la France, et du même coup à l'Europe.

Je veux saluer toutes les électrices et tous les électeurs qui ont porté leur choix sur le bulletin de Jean-Luc Mélenchon, et le programme du Front de gauche qu'il représentait.

Je veux remercier du fond du cœur toutes les militantes et tous les militants communistes et du Front de gauche, toutes celles et tous ceux, quelle que soit la forme de leur engagement, qui ont su donner corps à cette espérance et rendu possible ce résultat.

Au nom du Parti communiste français, j'appelle au plus large et au plus fort rassemblement possible de toute la gauche, de tout notre peuple, pour battre Nicolas Sarkozy, en votant pour le candidat socialiste François Hollande. La défaite du président sortant devra être ample, claire et nette, et nous y mettrons toutes nos forces.

Tout doit être fait pour empêcher la réélection du candidat de l'UMP et du Medef, qui n'a pas hésité sur bien des points à reprendre à son compte le programme du Front national. La droite et l'extrême droite ne passeront pas. La France ne mérite pas cinq années supplémentaires de ce cauchemar.

Combattre et mettre en échec les idées xénophobes et racistes de Marine Le Pen demeurent d'une brûlante actualité. Le Front de gauche est fier du travail qu'il a entamé, bien seul dans cette campagne, pour faire reculer les idées du FN. Nous allons l'amplifier dans les élections législatives à venir. Aucun député de ce parti ne doit être élu à l'Assemblée nationale.

Le PCF, le Front de gauche, vont continuer à rassembler autour des choix qu'ils ont portés dans cette campagne. Nos propositions pour mener une audacieuse politique de gauche sont disponibles ; elles sont de nature à sortir le pays de la crise en tournant le dos à l'austérité et en reprenant le pouvoir aux forces de l'argent.

C'est le cas de l'augmentation du SMIC et des salaires, du retour immédiat de la retraite à 60 ans à taux plein pour tous, de l'interdiction des licenciements boursiers. C'est le cas d'une réforme de la fiscalité, de la création d'un pôle public bancaire et financier. C'est le cas de l'exigence de soumettre à ratification du peuple français tout nouveau traité européen, renégocié ou non.

Le PCF, Le Front de gauche mobiliseront le pays dans les semaines à venir pour donner plus de poids encore à ces propositions, pour faire élire une majorité de gauche à l'Assemblée nationale, avec le maximum de députés du Front de gauche.

La France aura besoin de députés courageux pour abroger sans tergiverser les lois Sarkozy, pour en élaborer et en voter de nouvelles qui constituent de réelles conquêtes politiques, sociales et économiques en faveur des travailleurs. Les députés du Front de gauche seront porteurs à l'Assemblée du mouvement de mobilisation citoyenne qui a surgi au cours de cette campagne électorale.

Le 6 mai prochain, la victoire de la gauche est à portée de main. Elle sera complète à l'issue des élections législatives avec la confirmation de la place du Front de gauche dans la nouvelle vie politique française.

La campagne électorale et le résultat du Front de gauche et de son candidat commun, Jean-Luc Mélenchon, prouvent que le peuple de France et que les peuples européens ne sont pas condamnés à subir la loi des marchés capitalistes.

1er-mai-2012.jpgUn autre chemin est désormais ouvert.

J'appelle les millions de citoyens qui ont commencé à l'emprunter avec nous à poursuivre la route, à investir le Front de gauche, les assemblées citoyennes, les fronts de luttes, de propositions et d'action que nous avons créés. Faites-en votre affaire, pour réussir le changement auquel notre peuple aspire.

Déclaration de PierreLaurent,
secrétaire national du Parti communiste français,
président du Conseil national de campagne du Front de gauche.

Paris,le 22avril 2012

Voir les commentaires

A Hénin-Beaumont : Le PCF sur le chemin de la reconquête…

21 Avril 2012, 10:05am

Publié par -BLOG-PCF-ARRAS

A Hénin-Beaumont : Le PCF sur le chemin de la reconquête…

Pierre Laurent a inauguré le nouveau siège héninois du PCF dans une ambiance aussi festive que combative. Le secrétaire national du PCF a appelé à « poursuivre le combat de classe au-delà du 22 avril » !

Pierre-Laurent-a-la-tribune-a-gauche-Herve-POLY-et-Bernar.jpgMardi 17 avril. 11h. Le vent est glacial. Une pluie fine s’abat sur la place Jean-Jaurès, la «bien-nommée ». Au micro, Hervé Poly, candidat du Front de Gauche à la Législative de juin, prévient d’emblée : «  Je n’ai pas beaucoup de voix. » « Il nous en faudra pourtant pour aller au 2tour », reprend aussitôt, hilare, Bernard Czerwinski, son suppléant. Le ton est à la badinerie. Il se fait plus sérieux à l’instant où Hervé Poly, se revendiquant de l’héritage du député de Carmaux, exige « le retrait des troupes françaises d’Afghanistan » et rappelle, actualité oblige, son « refus de toute intervention impérialiste en Syrie ». A l’heure de l’inauguration du siège local du Parti, le dirigeant de la Fédération du Pas-de-Calais surfe sur les fondamentaux qui ont forgé son identité : internationalisme, anti-impérialisme et bien entendu anticapitalisme quand il s’agit de stigmatiser « le patronat et les banquiers responsables de la crise ». Convoquant Maurice Thorez, Edward Gierek, Joseph Legrand ou Vasil Porik, autant de figures locales au destin national, il rappelle volontiers que ce sont « les valeurs de solidarité et de résistance qui animent cette 11e circonscription que la classe ouvrière a marquée de son empreinte indélébile. Non, nous ne sommes pas dans le fief de Marine Le Pen qui fait du chômage de masse et du délétère climat d’affaires qui éclabousse le PS, son terreau ».

Ne pas banaliser le Front national !

Pierre Laurent est l’invitée-vedette de cette cérémonie. Le secrétaire national du PCF se félicite que « ce soit le Front de Gauche qui a engagé la bataille contre la banalisation dans les médias du Front national au discours antisocial et plein de haines. On va continuer  car nous incarnons la Gauche de combat qui ne met pas son drapeau dans la poche». Les applaudissements fusent… Près de 200 élus et militants ont fait le déplacement. Du PCF bien sûr à l’instar du parlementaire Dominique Watrin ou Michèle Demessine et de nombreux élus locaux, mais pas seulement puisqu’on se surprend à reconnaître le chevènementiste Jean-Marie Alexandre venu en voisin ou même Eugène Binaisse le premier magistrat d’Hénin « en visite de courtoisie républicaine », selon l’appréciation de David Noël, le secrétaire du PCF d’Hénin. Moins surprenante, mais tout autant réjouissante, la présence de responsables lillois de la Coordination communiste ou de dirigeants de la CGT ayant appelé à voter pour le Front de Gauche. « Cette initiative est une belle réussite. On reconnaît des têtes qu’on avait plus l’habitude de voir », se réjouit le syndicaliste Alain Labarre.

« On ne compte plus pour du beurre ! »

Il est presque midi. Il fait toujours aussi froid quand Pierre Laurent procède au dévoilement de la plaque commémorative imaginée à la mémoire de Marie-Serge Opigez, une figure du communisme héninois récemment disparue. L’émotion est perceptible sur le visage de David Noël. « Le PC installé au cœur de la ville, c’est tout un symbole ! Notre présence n’a rien d’un feu de paille», s’enthousiasme Pierre Laurent avant d’évoquer ses espoirs de « reconquête dans la durée » d’une commune jadis administrée par le syndicaliste-mineur Nestor Calonne. C’était à la Libération. Une éternité ! « Il y a bien trente ans que nous n’avons plus de siège, ici. A l’époque, on le partageait avec La Prolétarienne, la fanfare du Parti », prétend Yves Mascarte. Ce sexagénaire héninois éprouve « non de la fierté, mais bien du plaisir de recevoir un dirigeant national du Parti ». D’autant plus qu’ « après l’accession de Robert Hue à sa tête, on avait l’impression qu’il y en avait plus que pour les Parisiens. Nous, on comptait pour du beurre ». A ses côtés, bonnet phrygien sur la tête, Chantal est aux anges. Elle a fait le déplacement de Dechy affublée d’un costume de Marianne républicaine. « Je suis la mascotte du Front de Gauche. Je m’habille ainsi car je suis une révolutionnaire prête à tout, même à tuer ! » ose cette fille de résistant dans un large… sourire. Ouf ! Michel, son ami arrageois du Parti de Gauche, est là en supporter. Pour dire qu’il « faut virer d’ici Marine Le Pen, qu’elle prenne sa valise et se casse… ».

A la rencontre des salariés

Le temps de répondre à la presse locale et d’avaler une tartiflette à la bonne franquette, Pierre Laurent est sur le départ. Direction : le centre hospitalier de Lens où il rencontre les syndicalistes de la CGT et le personnel. « Beaucoup m’ont exprimé leurs souffrances devant la dégradation de leurs conditions de travail et aussi leurs craintes par rapport aux menaces qui pèsent sur cet outil de service public compte-tenu des logiques de rentabilité, ici, en œuvre », commente Pierre Laurent. Dans la foulée, il se rend aux portes de l’usine Durisotti puis en mairie de Sallaumines pour y rencontrer les salariés, en présence de Christian Pedowski. Le maire lui expose la situation d’une entreprise en redressement judiciaire. Les salariés sont inquiets pour l’emploi. Aux syndicalistes, Pierre Laurent détaille le programme du Front de Gauche pour en finir avec les licenciements boursiers, exercer davantage de contrôle sur l’utilisation des fonds publics, lutter contre le dumping social ou accorder plus de droits aux salariés dans l’entreprise ! Des propositions qui s’imposeront d’elles-mêmes si elles sont accompagnées de« luttes sur le terrain. « Il faut redonner de la force à tous ces gens qui ont perdu confiance dans toute forme d’action collective », assure le dirigeant du PCF. Comme en 1936 ! Il est 17h. C’est l’heure de gagner Sin-le-Noble et de saluer des hôtes « extrêmement chaleureux et mobilisés », retient l’ancien directeur de L’Humanité. Le Pas-de-Calais rouge de colère et de détermination n’a, semble-t-il, pas failli à sa réputation.

 Jacques KMIECIAK Liberté-

Voir les commentaires

1.000 chercheurs et artistes lancent un appel pour Mélenchon

20 Avril 2012, 10:02am

Publié par -BLOG-PCF-ARRAS

 

4108269-6234525.jpg1.000 chercheurs et artistes

lancent un appel pour Mélenchon 

Un appel intitulé "pour nous, c'est Mélenchon" a été lancé mercredi par plus de 1.000 universitaires, chercheurs, artistes et "travailleurs de la culture" en faveur du candidat du Front de gauche pour la présidentielle

Figurent notamment le généticien Albert Jacquard, le biologiste Jacques Testart, pionnier de la fécondation in vitro, le chanteur Bernard Lavilliers ou encore le psychanalyste et chroniqueur Gérard Miller. 

Alors que "les inégalités rongent la société", "aggravées au cours de la période récente" que ce soit en matière d'éducation, de santé ou de culture, "une vraie politique de gauche doit choisir le partage des richesses et des pouvoirs et la solidarité avec les plus faibles. C'est l'intérêt général", écrivent-ils dans cet "appel des 1.000". 

"Plus de 1.300 universitaires, chercheurs, enseignants, personnels de santé, artistes, travailleurs de la culture viennent de signer un appel pour soutenir le programme et la pratique politique du Front de gauche et de son candidat commun Jean-Luc Mélenchon", affirme le FG dans un communiqué. 

Parmi eux, plus de 400 enseignants-chercheurs, dont une centaine de professeurs d'université, des centaines d'artistes et de créateurs, précise-t-il.

Voir les commentaires

DISCOURS DE LA PORTE DE VERSAILLES A PARIS

20 Avril 2012, 09:53am

Publié par -BLOG-PCF-ARRAS

Jeudi 19 avril 2012, le dernier meeting de la campagne du premier tour du Front de Gauche s'est tenu au parc des expositions de la Porte de Versailles à Paris.

"Le peuple s'est levé et il s'est mis en mouvement !" a déclaré Jean-Luc Mélenchon dans un discours d'une heure et dix minutes prononcé devant les 60 000 personnes rassemblées dans la salle immense et retransmis partout en France dans des milliers d'écoutes collectives.

 

 


Voir les commentaires

Pierre Laurent - Europe 1 - 18/04/12

20 Avril 2012, 09:22am

Publié par -BLOG-PCF-ARRAS

Pierre Laurent : "rien ne nous fait peur"

 

Voir les commentaires

11e SALON DU LIVRE LE 1er MAI A ARRAS

19 Avril 2012, 09:53am

Publié par -BLOG-PCF-ARRAS

11e SALON DU LIVRE

D'EXPRESSION POPULAIRE

ET DE CRITIQUE SOCIALE

C'est un événement devenu incontournable dans la ville d'Arras

et qui attire un public dépassant largement notre région.

Il est organisé par l'Association Colères du présent.

N'oubliez pas de réserver votre journée : cela en vaut la peine !

Pour plus de précisions : http://www.coleresdupresent.com/salons-du-livre/2012

Affiche-2012.jpg

Voir les commentaires

Jeudi 19 avril Meeting du Front de gauche à Paris

18 Avril 2012, 16:06pm

Publié par -BLOG-PCF-ARRAS

Jeudi 19 avril à 19h

Meeting du Front de gauche

Parc des expositions (Porte de Versailles)

revolution-citoyenne-dugudus-pcf-fdg_1.jpg

Voir les commentaires

Quand Nicolas Sarkozy craint pour ... sa montre

16 Avril 2012, 17:42pm

Publié par -BLOG-PCF-ARRAS

Quand Nicolas Sarkozy craint pour... sa montre ! 

Sarkozy a furtivement retiré sa montre, dimanche, alors qu'il était au milieu de ses partisans et qu'il serrait des mains place de la Concorde. Y aurait-il des voleurs chez les Sarkozistes ? Selon Le Nouvel Observateur, cette montre est une Patek Philippe en or blanc. Valeur à l'achat : 55 000 euros !

La scène, très brève, a été filmée par un cameraman d'i>Télé :

Voir les commentaires

DEFERLANTE POPULAIRE A MARSEILLE

15 Avril 2012, 09:21am

Publié par -BLOG-PCF-ARRAS

LES PLAGES DU PRADO A MARSEILLE :

DÉMONSTRATION POPULAIRE POUR LE

DERNIER MEETING DU FRONT DE GAUCHE

AVANT LE 1ER TOUR DE LA PRÉSIDENTIELLE

 

Voir les commentaires

EN DIRECT DU MEETING DE MARSEILLE

14 Avril 2012, 09:29am

Publié par -BLOG-PCF-ARRAS

EN DIRECT

Le meeting du Front de gauche

en direct des plages du Prado à Marseille

Suivez le meeting du Front de gauche en direct depuis les plages du Prado à Marseille sur place au peuple et pcf.fr.

Début des concerts, samedi 14 avril, à 15h00 puis prises de parole de Clémentine Autain, Pierre Laurent et Jean-Luc Mélenchon.

http://www.pcf.fr/

Voir les commentaires

Happening de Jean-Luc Mélenchon devant l'AMF pour dénoncer la finance

13 Avril 2012, 15:36pm

Publié par -BLOG-PCF-ARRAS

huma.PNGHappening de Jean-Luc Mélenchon devant l'AMF pour dénoncer la finance

Devant le siège de l'Autorité des marchés financiers (AMF), le candidat du Front de gauche à la présidentielle et plusieurs dizaines de militants, ont dénoncé lors d'une opération "Vendredi 13, pas de chance pour la finance", les ravages de la finance et le lancement d'un nouveau contrat à terme sur la dette française.

"En organisant un marché à terme sur la dette française, la Bourse allemande a organisé un moyen de prendre à la gorge le peuple français sitôt qu'elle en aura l'intention", a dénoncé Jean-Luc Mélenchon. "La finance s'apprête à sauter à la gorge de notre pays, dès que l'élection aura lieu, et peut-être même avant!", a poursuivi le candidat. La société Eurex, spécialiste des produits dérivés et filiale du groupe boursier allemand Deutsche Börse, doit lancer lundi un contrat à terme sur les obligations d'Etat françaises de long terme "une nouvelle qui va offrir des moyens considérables aux spéculateurs pour attaquer notre pays", a précisé, hier, le candidat de Front de gauche dans un communiqué.

S'adressant au président de l'AMF, Jean-Pierre Jouyet, ex-ministre de Nicolas Sarkozy, et par ailleurs camarade de promotion du candidat PS François Hollande à l'ENA, il a déclaré: "J'ai bien noté que lui partageait notre analyse en disant que c'était le plus mauvais signal qui est donné par cette Bourse". "Je le mets en garde, il ne faudra pas que son passé d'ancien ministre de monsieur Nicolas Sarkozy le conduise à quelque douceur ou tendresse que ce soit à l'égard des conspirateurs financiers, car il nous en rendra compte personnellement! A bon entendeur salut!", a-t-il conclu.

Jean-Pierre Jouyet avait estimé jeudi que le lancement d'un contrat à terme sur la dette française n'est pas un bon signal dans le contexte actuel, et qu'il risquait d'être considéré comme spéculatif.

Voir les commentaires

Le PCF rend hommage à Ahmed Ben Bella

13 Avril 2012, 15:03pm

Publié par -BLOG-PCF-ARRAS

ben_bella.jpgLe PCF rend hommage à Ahmed Ben Bella

La disparition d'Ahmed Ben Bella, en cette année du cinquantième anniversaire de l'indépendance de l'Algérie, suscite une légitime émotion et rappelle ce que furent 130 ans de domination et 8 ans de guerre coloniale dans l'histoire du peuple algérien et de l'Algérie.

Ahmed Ben Bella symbolise et incarne les combats étroitement liés du peuple algérien pour sa liberté et sa souveraineté et celui du PCF et de toutes celles et ceux qui, en France, ont fait de l'anti-colonialisme une exigence essentielle de leur engagement politique, intellectuel et humain.

Le Parti communiste français rend hommage à Ahmed Ben Bella.

Voir les commentaires

1 2 > >>