Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Blog des Militants Communistes de l'Arrageois

Le Front de gauche affine son dispositif

29 Juillet 2011, 15:35pm

Publié par -BLOG-PCF-ARRAS

 liberation.gif

Le Front de gauche affine son dispositif

Désormais rangés sous la bannière Mélenchon, PCF, PG et autres organisent leur campagne pour 2012.

Par LILIAN ALEMAGNA

Un début de campagne «serein». Depuis son premier meeting, le 29 juin devant plus de 4 000 personnes entre la place Stalingrad et le métro Jaurès à Paris, Jean-Luc Mélenchon a réussi son décollage présidentiel : le candidat du Front de gauche pour 2012 a atteint le plancher des 7% d’intentions de vote et voit sa cote de popularité frémir (27% d’opinions positives, en hausse de 4 points en trois semaines, selon le dernier baromètre Viavoice pourLibération).

Costume noir, chemise blanche et cravate rouge : Mélenchon a revêtu l’uniforme de candidat depuis janvier et sa désignation par son Parti de gauche (PG). L’eurodéputé aurait aimé partir en campagne cet hiver. Mais il lui a fallu attendre juin et une primaire interne chez ses alliés communistes pour se lancer.

«Très fort».«C’est un animal politique, il a une grosse fringale d’y aller», observe Olivier Dartigolles, porte-parole du PCF. Plus de discrétion médiatique, le «je» se fait moins présent, l’ex-socialiste s’applique les consignes envoyées par le chef du PCF, Pierre Laurent, gardien du dogme «collectif» chez les communistes. «Mélenchon est dans les rails d’une posture collective. Il a appris à dire "nous"», dit Patrice Bessac, autre porte-parole du PCF. «Il est très, très fort !le félicite André Chassaigne, son concurrent communiste dans la primaire.Je retrouve chez lui des phrases que j’ai pu prononcer.» Le meeting de Stalingrad a mis la candidature Mélenchon sur orbite. «Le public nous a rappelé celui de 2005», année de la victoire du non à la Constitution européenne, insiste Eric Coquerel, au nom du PG. «Attention à ne pas verser dans la nostalgie !prévient Dartigolles.Mais on retrouve quelque chose de comparable : l’envie de politique, d’éducation populaire.» Malgré tout, 2012 n’est pas 2005. Un référendum est différent d’une présidentielle à deux tours et à fort potentiel «vote utile». «Le choix sera aussi binaire, rétorque Coquerel.La question sera : "La France doit-elle poursuivre dans la voie qui nous amène à la catastrophe ?"»

Tour de chauffe.Avant les vacances, les dirigeants du Front de gauche se sont mis d’accord sur le dispositif pour accompagner Mélenchon. François Delapierre, conseiller régional d’Ile-de-France et bras droit du chef du PG, sera directeur de campagne. Christian Picquet, porte-parole de la petite Gauche unitaire (GU), dirigera un «comité de coordination de campagne» qui réunira chaque semaine une quinzaine de leaders dont Marie-George Buffet, chargée d’un «front des luttes», la féministe Clémentine Autain, responsable de «fronts thématiques», ainsi que la coprésidente du PG, Martine Billard, pour mettre en place des «ateliers législatifs». Enfin, Pierre Laurent présidera un «conseil national de campagne», regroupant une centaine de personnes du monde politique, syndical ou intellectuel.

Reste à régler une bonne vingtaine d’investitures aux législatives où PG, PCF et GU ont du mal à partager. Quant à Mélenchon, il pourrait atterrir dans la 6e circonscription de Paris. Des discussions avec ses ex-camarades socialistes ont déjà eu lieu pour lui laisser un siège convoité par les écologistes. Mais l’ancien sénateur n’en est pas encore là… Après deux fêtes fédérales communistes, le candidat s’est affiché à Avignon puis dans plusieurs quartiers populaires de grandes villes. Tour de chauffe avant une rentrée dans les Alpes du 26 au 28 août. Cette année, PG et PCF se sont rapprochés pour leurs universités d’été (les premiers seront à Grenoble, les seconds en Savoie). Mi-septembre, à la Fête de l’Humanité, le Front de gauche compte livrer son «programme partagé» pour 2012 et le distribuer sur tout le site du parc départemental de La Courneuve (Seine-Saint-Denis). Quand les socialistes seront en pleine bataille pour la primaire, Jean-Luc Mélenchon et le Front de gauche auront, veulent-ils croire, trouvé leur rythme de croisière.

(Libération. 20 juillet 2011)

Voir les commentaires

Sarkozy, combien d'enfants as-tu tués cette nuit ?

29 Juillet 2011, 08:57am

Publié par -BLOG-PCF-ARRAS

Sarkozy, combien d'enfants as-tu tués

cette nuit ?

Non il n'existe pas de « guerre propre » !

Michel Collon nous envoie un reportage depuis la Libye.

Il nous montre ce que les bombes de l'OTAN peuvent faire loin des caméras de télévision.

Voir les commentaires

Libye : Michel Collon dénonce les mensonges de l'OTAN

28 Juillet 2011, 09:14am

Publié par -BLOG-PCF-ARRAS

Voir les commentaires

Provocation de Lionel Luca contre le droit de grève

21 Juillet 2011, 15:11pm

Publié par -BLOG-PCF-ARRAS

lionnel-lucaLionel Luca (UMP) veut interdire la grève pendant les vacances scolaires



Alors que le personnel navigant d’Air France a déposé un préavis de grève à partir du 29 juillet, le député UMP Lionnel Lucas a proposé d’interdire la grève pendant certaines vacances scolaires .

Le PCF dénonce la provocation de Lionel Luca contre le droit de grève

 Suite au préavis de grève dans le transport aérien, le député Luca, qui n'est pas à une provocation anti-syndicale près, exige l'interdiction des grèves en période de vacances. Mais s'attaquer au droit de grève, c'est remettre en cause un droit garantit par la Constitution française et c'est enlever aux salariés le moyen de défendre leur emploi.

Le « chantage » sous-entendu par Monsieur Luca est en réalité exercé par les directions et le gouvernement sur les salariés pour faire reculer les salaires, les conditions de travail et l'emploi.

Ce sont ces dérives insupportables qui enfoncent le pays et portent atteinte aux droits des salariés.

Ceux qui pourrissent la vie de nos concitoyens depuis bientôt 10 ans sont connus : Hausse du gaz, du chômage, fermeture d'écoles, de postes, baisse du pouvoir d'achat, cadeaux aux riches... à chaque fois, le forfait est signé UMP.  Alors que TOTAL a annoncé une augmentation de l'essence en plein départ de vacances, on n'a pas beaucoup entendu le député Luca protester sur ce qui s'apparente à du racket généralisé.

Le PCF apporte son soutien à tous les salariés et syndicalistes qui demandent l'ouverture des discussions sur des revendications sérieuses et légitimes.

Voir les commentaires

MOBILISATION CONTRE LE COUP DE FORCES ISRAÉLIEN À L’ENCONTRE DU « DIGNITÉ-AL KARAMA »

19 Juillet 2011, 14:30pm

Publié par -BLOG-PCF-ARRAS

DERNIÈRE MINUTE...


flotil1807.jpg

 

MOBILISATION CONTRE LE COUP DE FORCES ISRAÉLIEN À L’ENCONTRE DU « DIGNITÉ-AL KARAMA »

Communiqué de France Palestine du 19 juillet 2011

Toutes les communications avec le bateau « Dignité-Al Karama »ont été coupées ce matin à 9 heures par l’armée israélienne qui l’a encerclé dans les eaux internationales. Une fois de plus, le gouvernement israélien a commis un acte de piraterie en arraisonnant un bateau sur lequel se trouve 16 passagers de 6 nationalités différentes, non violents, représentant la Flotille internationale 2.

Leur seul tort était de se diriger vers Gaza pour apporter la solidarité internationale contre le blocus. Le déploiement de commandos militaires israéliens pour arraisonner ce petit bateau, véritable petit Poucet citoyen, montre clairement la logique militaire de la politique israélienne qui ne parle que le langage de la force ! Sans aucune nouvelle des passagers, nous sommes extrêmement inquiets sur leur devenir.

Le gouvernement français doit prendre ses responsabilités pour assurer la sécurité des passagers et leur intégrité physique. Une délégation de la Campagne française sera reçue en ce sens au Ministère des affaires étrangères cet après-midi. Face à ce coup de force, la Campagne française « Un bateau pour Gaza »appelle à se mobiliser dès aujourd’hui dans tout le pays, à interpeller tous les élus pour qu’ils interviennent auprès des pouvoirs publics et à protester auprès de l’Ambassade d’Israël.

- A Paris, un rassemblement est prévu ce soir à 18 h 30 au métro Franklin Roosevelt.

- Rassemblement au Mans 18H00 place de la république à l’appel du collectif local un bateau pour Gaza.

- Rassemblement à Lille 18H30 place de la république

- Rassemblement ce soir à Athènes place Syntagma à 19h pour protester contre la piraterie de l’état d’Israêl et contre l’odieuse attitude du gouvernement grec complice.

 

 

Voir les commentaires

Libye, Afghanistan : on tuera tous les affreux !

18 Juillet 2011, 16:41pm

Publié par -BLOG-PCF-ARRAS

11-07-15-sarkoguerre_72.jpg

Voir les commentaires

UN BATEAU FRANCAIS POUR GAZA : LAISSEZ LE PASSER !

18 Juillet 2011, 16:07pm

Publié par BLOG-PCF-ARRAS

La Flottille de la liberté n’est pas morte : le bateau français Dignité Al Karama est parti !


arton19077-0b6c5.jpgLa Flottille de la liberté n’est pas morte : le bateau français « Dignité Al Karama » est dans les eaux internationales. Il est parti, laissez le passer !


Samedi 16 juillet, le bateau français Dignité al-Karama a fini par l’emporter sur les milles obstacles et tracasseries dont il a été l’objet de la part des autorités grecques. Il a quitté le port de Kastellorizo, en Grèce, et a enfin atteint les eaux internationales. À son bord, en plus des militants français, une délégation qui représente toutes les campagnes internationales menées dans le cadre la Flottille de la liberté II « Restez humains ».

Parti à l’origine d’un port en Corse fin juin, et battant pavillon français, le Dignité Al Karama est le seul bateau qui a pu se défaire de l’interdiction de naviguer décrétée par les autorités grecques à la demande du gouvernement israélien. La campagne "Un bateau français pour Gaza" a alors décidé d’en faire le porte-parole de l’ensemble de la flottille, pour dénoncer le siège de Gaza, exiger sa levée, et porter aux Palestiniens un message de solidarité.

A son bord : Stéphane Corriveau (coordinateur du « Tahrir », bateau canadien pour Gaza), Ayyache Derraji (Journaliste-Al Jazeera), Dror Feiler (Campagne Ship to Gaza-Sweden et président des Juifs européens pour la Paix, musicien), Hilaire Folacci (Marin), Jérôme Gleizes (Membre du bureau exécutif d’Europe Ecologie Les Verts, professeur), Stéphane Guida (Cameraman-Al Jazeera), Amira Hass (Journaliste israélienne-Haaretz), Jacqueline Le Corre (Collectif 14 de soutien au peuple palestinien et Parti communiste français, médecin), Jean Claude Lefort (Député honoraire), Jo Leguen (Navigateur), Claude Léostic (Porte parole de la campagne Un bateau français pour Gaza et vice présidente de l’Association France Palestine Solidarité), Yamin Makri (Collectif 69 de soutien au peuple palestinien, éditeur), Oumayya Naoufel Seddik (Fédération des tunisiens pour une citoyenneté des deux rives, politologue), Vangelis Pissias (Campagne Ship to Gaza-Greece, professeur), Thomas Sommer –Houdeville (Porte parole de la campagne Un bateau français pour Gaza et membre de la Campagne Civile Internationale pour la Protection du Peuple Palestinien, chercheur associé à l’Institut français du Proche-Orient), et Yannick Voisin (Marin).

Le « Dignité Al Karama » porte les valeurs de la campagne Un bateau français pour Gaza et de la coalition internationale : l’exigence de justice et de droit pour mettre un terme au blocus illégal de Gaza, condamné à plusieurs reprises par la communauté internationale. Face aux menaces du gouvernement israélien, nous réaffirmons notre démarche non-violente en solidarité avec les Palestiniens.

Il est maintenant parti laissez le naviguer !!!

http://www.unbateaupourgaza.fr/

Voir les commentaires

Communistes et pacifistes, Israéliens et Palestiniens, dans les rues de Jérusalem pour un État palestinien indépendant

18 Juillet 2011, 09:53am

Publié par -BLOG-PCF-ARRAS

Plusieurs milliers de militants communistes et pacifistes, Israéliens et Palestiniens, manifestent dans les rues de Jérusalem pour exiger un État palestinien indépendant dans les frontières de 1967

manif-jerusalem-etat-pal.jpg

Traduction MA pour http://solidarite-internationale-pcf.over-blog.net/

Plusieurs milliers de militants de gauche ont défilé hier (vendredi après-midi) dans Jérusalem pour ce qui est une des plus grandes manifestations de soutien à un État Palestinien indépendant. Sous la bannière de l'« Indépendance pour la Palestine », la marche, qui était organisée par le Mouvement de solidarité avec Sheikh Jarrah, a attiré des milliers de participants, parmi eux des militants du Parti communiste d’Israël et du Hadash, venant de tout le pays.

La marche est partie de la porte de Jaffa et s'est achevée par la manifestation hebdomadaire à Sheikh Jarrah, une réplique directe à la « Marche du drapeau » lors de la Journée de Jérusalem, lorsque des tensions se sont exacerbées à Jérusalem-Est entre des manifestants de droite et des résidents Arabes. Les organisateurs de la marche ont déclaré que le parcours avait également été choisi en fonction de la frontière qui séparait Jérusalem-Est et Jérusalem-Ouest avant l'occupation en 1967.

Plusieurs députés ont participé au rassemblement, dont le communiste Dov Khenin (Hadash) et Zehava Galon (Meretz). D'autres personnalités publiques y ont également pris part, tel que l'ancien président de la Knesset Abraham Burg (Travailliste), l'ancienne députée communiste Tamar Gozansky (Hadash) et l'ancien procureur général Michael Ben Yair.

Des drapeaux Palestiniens, rouges et Israéliens flottaient au vent tandis que des militants, jeunes et vieux, portaient des pancartes où on pouvait lire « Seul un peuple libre peut négocier », et « 67 », signifiant un retour aux frontières de 67.

Le député communiste Khenin a déclaré « la lutte pour l'indépendance Palestinienne est déterminante pour l'avenir de ce pays. Le gouvernement d’Israël continue à prendre des mesures unilatérales, en établissant des colonies et en refusant de geler les constructions. Les Palestiniens ont réalisé qu'ils ne pouvaient rester les bras croisés pendant que cela se passe. Avancer vers un État palestinien basé sur les frontières de 67 est un pas dans la bonne direction, et est compatible avec les intérêts d’Israël ».

Le mouvement de solidarité avec Sheikh Jarrah a affirmé dans un communiqué que le message porté par la manifestation était de changer la perception du pays selon laquelle une déclaration de l'ONU pour un Etat palestinien serait une « catastrophe naturelle semblable à un tsunami politique » pour la faire apparaître comme « un acte d'un peuple épris de liberté ».

Voir les commentaires

PCF : l'industrie c'est notre région ! Sauvons la !

17 Juillet 2011, 08:54am

Publié par -BLOG-PCF-ARRAS

Tract_Manifestation-1.jpg

Voir les commentaires

Jean-Jacques Candelier répond à Marine Le Pen

15 Juillet 2011, 08:16am

Publié par -BLOG-PCF-ARRAS

7638778939_le-depute-pcf-du-nord-jean-jacques-candelier.jpgSuite à la lettre de Marine Le Pen du 30 mai 2011 sur les questions liées à la plurinationalité, Jean-Jacques Candelier écrit à la Présidente du Front National.

 Madame la Présidente,

 J’ai pris connaissance de votre courrier du 30 mai 2011 sur les questions liées à la plurinationalité.

Pour commencer, je vous informe que, jusqu’à présent, aucun citoyen ne m’a jamais saisi à ce sujet. Cela ne m’étonne pas, dans la mesure où il s’agit d’un dossier anecdotique. Notre pays, contrairement à ce que vous pensez, n’a rien à craindre des bi ou plurinationaux.

Le principe de la double nationalité peut néanmoins être discuté. Vous prétendez que nous assistons à une « explosion du chiffre des binationaux ». En réalité, nous ne savons pas combien de personnes sont concernées en France ; il n’existe aucun registre.

 La mission d’information sur le droit de la nationalité de l’Assemblée nationale vient de rendre ses conclusions, dans une cacophonie politique au sein de la majorité. Nul doute que vous y trouverez tous les éléments vous permettant d’alimenter vos fantasmes et vos fixations.

Il y a dans vos pensées, tout comme dans celles de l’UMP, l’idée archaïque, rétrograde et dangereuse que la nationalité se mérite et qu’on devrait en être fier. Ainsi, par exemple, les criminels naturalisés devraient être déchus de leur nationalité. Je ne vois pas quelle fierté il y a à naître Français plutôt que Malien ou Coréen. Pour ne prendre que cet aspect, notre pays a commis plus de crimes dans son histoire - et en commet encore beaucoup - que de nombreuses nations !

 Lutter contre les guerres impérialistes en Libye ou en Afghanistan, comme lutter contre la colonisation et l’occupant nazi, a, par contre, toujours fait la fierté des communistes, héritiers d’une longue et fructueuse tradition humaniste, révolutionnaire, républicaine et progressiste française.

Aujourd’hui, alors que des potentialités révolutionnaires et démocratiques se font jour dans le monde, il est particulièrement déplacé d’attiser la peur de l’autre et diviser artificiellement le peuple de France.

 Il faudrait, au contraire, l’unir pour empêcher que ne soient sabordés les progrès historiques qui ont pu être arrachés en 1936, 1945, 1968 et à l’occasion d’autres rapports de forces. Il faudrait défendre les libertés, la démocratie, le progrès, la souveraineté nationale, la solidarité internationale, œuvrer à la transformation progressiste de la société, faire le choix de l’anti-impérialisme, de l’anticolonialisme, de l’antimilitarisme, du pacifisme, de l’antiracisme et de l’antifascisme.

 Dans le système capitaliste, que je combats de toutes mes forces mais que vous soutenez pour votre part, la solidarité du monde du travail s’établit naturellement sans aucun égard aux nationalités et aux conceptions étroitement juridiques. Il existe une communauté d’intérêt pour les travailleurs du monde entier : briser les chaines de l’exploitation et de l’oppression.

 Ce que je défends à l’Assemblée nationale, outre des mesures aussi fondamentales que la sortie du Traité de Lisbonne, la sortie de l’OTAN, l’établissement de la démocratie sur les lieux de travail et la nationalisation des banques, c’est le rétablissement d’un code de la nationalité fondé sur le respect intégral et automatique du droit du sol dès la naissance et sur un droit à la naturalisation facilité, permettant à tous les étrangers qui le souhaitent d’acquérir la nationalité française au-delà de 5 ans de résidence sur le territoire.

 Enfin, je déplore de ne pouvoir combattre vos idées directement dans l’hémicycle. Soyez assurée que, si l’occasion venait à se présenter, je ne manquerai pas de le faire avec force.

Voir les commentaires

A Béthune : Solidarité avec Aurore Martin

13 Juillet 2011, 08:39am

Publié par -BLOG-PCF-ARRAS

Béthune solidaire d’Aurore Martin

Terre de luttes par excellence, le Nord s’indigne du sort réservé à Aurore Martin, la militante de la Cause basque, dans le cadre de l’inique Mandat d’arrêt européen.

Un mot d’ordre : SOLIDARITÉ !

Aurore-Martin-Bethune-2.jpg

Au pied du beffroi de Béthune

Des militants de la Jeunesse communiste, des syndicalistes des Unions locales CGT de Bruay-la-Buissière ou Béthune, Hervé Poly, le premier secrétaire de la Fédération du Pas-de-Calais du PCF plus que jamais fidèle aux traditions internationalistes du mouvement ouvrier, des citoyens inquiets des atteintes portées aux libertés dans le cadre de l’application du Mandat d’arrêt européen (MAE)…

Sous un soleil estival, la cité de Buridan rayonnait du sourire d’Aurore Martin militante de la Cause basque menacée d’extradition vers l’Espagne. Son crime ? Avoir sur papier couché les mots de la résistance dans un pays où l’on continue, comme sous Franco, de pratiquer la torture à l’encontre de ces combattants qui ont, à l’heure de la mortifère standardisation européenne à la sauce libérale, l’outrecuidance de revendiquer « l’indépendance et le socialisme ».

Pour son appartenance à l’organisation Batasuna, interdite de l’autre côté des Pyrénées, mais parfaitement légale dans l’Hexagone, Aurore Martin encoure une peine de douze années de prison !A l’appel du comité « Libérez-les ! » de soutien aux prisonniers et réfugiés politiques (59 – 62) et du Comité Solidarité basque de Lille, les manifestants ont exigé la « liberté pour Aurore!» et ont dit « non à l’extradition!», dans le cadre d’une campagne de sensibilisation déjà ponctuée par un rassemblement à Lille quatre jours plus tôt. Banderole déployée, drapeaux aux couleurs du Pays basque ou rouges floqués du marteau et de la faucille au vent, ils ont entrepris le tour du beffroi, incarnation de ces libertés jadis arrachées au régime féodal.

Tout un symbole !

JK

Voir les commentaires

Décroissance ou socialisme ?

11 Juillet 2011, 09:49am

Publié par -BLOG-PCF-ARRAS

vive-la-pauvrete.jpg  « Décroissance ou socialisme ? » : l'économiste marxiste italien Domenico Moro démonte les fondements de la théorie réactionnaire de la décroissance

« Décroissance ou socialisme ? » 

par Domenico Moro, économiste marxiste italien, membre du Parti des communistes italiens (PdCI) 

Traduction AC pour http://solidarite-internationale-pcf.over-blog.net/

Ces dernières années s'est installée en Italie, comme dans d'autres pays avancés, ce qu'on appelle la théorie de la décroissance. Cette théorie tire sa fortune de divers facteurs. En premier lieu, de l'affaiblissement d'une tradition créative marxiste adaptée à notre époque, en partie en raison de l'offensive idéologique continue et massive à laquelle elle a été soumise de la part de la pensée dominante. La substitution de la contradiction homme-nature à celle travail salarié-capital, a été un des axes de cette offensive, qui a accordé une place centrale dans le débat public à des questions comme la crise écologique, l'épuisement des ressources naturelles et le changement climatique. Tous ces aspects ont contribué au développement de l'écologie comme courant politique autonome. 

La décroissance, tout en appartenant à la tradition de l'écologie, en est une variante extrême. Selon la décroissance, il ne suffit pas d'éviter les gaspillages ou de miser sur un développement « durable » ou « éco-compatible » et sur les énergies renouvelables. Pour la décroissance, la seule planche de salut est de réduire drastiquement la consommation. Il ne suffit pas de stabiliser la croissance ou de réduire la stimulation compulsive de la croissance de la consommation, il faut revenir à des niveaux de consommation typiques d'une société pré-industrielle. La décroissance propose un modèle spécifique de société, « la société de la décroissance ». Celle-ci se caractériserait par une économie basée sur la petite propriété paysanne, locale et autarcique, dans laquelle les échanges entre divers territoires sont quasi inexistants, de fait une économie curieusement semblable à l'économie médiévale. 

Une idée de société de ce type rentre pleinement dans le cadre des projets utopiques, qui abondent dans l'histoire des idées. Le retour à une société essentiellement paysanne, locale et autarcique impliquerait une régression de la société. Une économie basée sur l'auto-consommation annulerait les échanges et par conséquent réduirait à des niveaux très simples la division du travail. Cela se traduirait par l'affaiblissement de la productivité du travail lui-même, le développement scientifique et son application pour mettre les forces de la nature au service de l'Homme. Une économie de ce type pourrait soutenir au niveau mondial une pression démographique de quelques centaines de millions d'individus à l'échelle mondiale, et on comprend mal quel sort serait réservé aux sept milliards d'êtres humains que compte actuellement la planète. 

Derrière la vision ingénue de la « société de la décroissance », plusieurs erreurs d'analyse, qui révèlent la faiblesse de ses fondements scientifiques, économiques et sociologiques. Une drastique réduction de la consommation et du développement est anti-historique, car cela ne s'est jamais produit dans l'historique que l'humanité régresse spontanément, et car il serait plus qu'improbable non seulement de ramener les centaines de millions d'européens et de nord-américains à la simple subsistance, mais surtout de nier à des milliards d'asiatiques, de latino-américains et d'africains la possibilité d'en sortir, comme en témoignent les soulèvements en Égypte et en Tunisie et les importants flux migratoires Sud-Nord actuels. Selon les théoriciens de la décroissance, ce serait la perspective millénariste et catastrophiste de la crise écologique et de l'épuisement des ressources naturelles qui se chargerait de convaincre des milliards d'individus de faire le grand bond en arrière. 

Nous ne voulons pas nier la crise écologique, mais la décroissance oublie que les sources d'énergie et les technologies qui les utilisent ne sont pas des facteurs fixes dans l'histoire humaine. Elles sont des variablesdépendantes du développement des forces productives(en particulier de la recherche scientifique) et surtout, du moment que la technique n'est pas socialement neutre, de la modification des rapports de production. Ce qu'il faut comprendre, donc, c'est la cause de la crise écologique. La théorie de la décroissance fait fausse route en l'identifiant, en l'imputant exclusivement à l'industrie et à la consommation. Au contraire, la cause de la crise écologique est la même que celle de la crise économique, le mode de production capitaliste, basé sur la rapports de production travail salarié-capital. La consommation n'est pas la finalité du capital. La finalité du capital est le profit. Cela semble paradoxal, mais la théorie de la décroissance s'établit dans une phase historique où la consommation de masse, dans les pays les plus avancés, diminue et la pauvreté augmente, phénomènes allant de pair avec la contraction du salaire réel. Une phase dans laquelle les sociétés les plus avancées ne « croissent » plus, ou plutôt elles décroissent, à la suite d'une des crises les plus profondes de l'histoire du capitalisme. Et tout cela alors que ne cessent de croître les profits absolus, l'opulence des riches et donc que croissent leur – mais seulement la leur – consommation de luxe. 

Pourtant, la décroissance nie que le problème soit celui des rapports de production basés sur le capital. Il nie également que la classe ouvrière puisse être la protagoniste de la transformation de la société et identifie socialisme et capitalisme comme des tendances nocives, développementalistes. La question devient ainsi éthique et morale, et la solution doit être recherchée dans un choix volontariste et individuel, dans la frugalité plutôt que dans la consommation équitable. La vraie question à poser, au contraire, avant même de savoir combien l'on produit, est pour quiet comment on produit. En effet, l'épuisement et le gaspillage des ressources humaines et naturelles dépendent non pas de l'industrie en soi, mais d'un système fondé sur la concurrence entre entreprises capitalistes et sur la recherche du profit maximal et le plus rapide possible. Cela dépend de l'anarchied'un système sans direction unitaire et sans coordination, source de gaspillages et de sur-production, dans lequel l'homme et la société n'ont pas le contrôle sur les forces productives, qui pourtant les ont créées, mais par lesquelles ils sont dominés, comme si elles étaient des forces aveugles de la nature. Crise économique et crise écologique apparaissent ainsi comme des manifestations, bien que diverses, de la révolte de l'économie et de la nature contre l’irrationalité même de ce mode de production. 

La décroissance ne peut pas être la solution, à savoir que sa théorie dissimule les causes et empêche de leur trouver une solution, dérivant vers des recettes utopiques et paradoxales. Ce qui est à affirmer, ce n'est pas un bond en arrière dans les degrés de civilisation, mais la nécessité de la production rationnelle et de la redistribution de la richesse sociale. Ce n'est pas la décroissance, mais la planification qui est la solution à l'anarchie du capital. En effet, seule la reprise en main des forces productives par les travailleurs librement associés selon un plan rationnel, le socialisme, peut permettre le dépassement des crises économiques et des crises écologiques. En ce sens, la critique de la décroissance n'est pas une excentricité découlant d'un purisme idéologique, mais une opération de clarification, nécessaire à la lutte qui attend ceux qui veulent changer réellement l'état des choses présent, et un jalon dans la reconstruction d'une pensée critique actuelle et fondée scientifiquement.

 

 

Voir les commentaires

L'AHNAC, l'A21,... les élus communistes à la Région mettent le doigt là où ça fait mal !

11 Juillet 2011, 09:28am

Publié par -BLOG-PCF-ARRAS

Au chevet de l'AHNAC... mais aussi de l'A21, les élus communistes à la Région mettent le doigt là où ça fait mal !

au-chevet-de-l-ahnac-mais-aussi-de-l-a-1217052.jpg
Beaucoup d'inquiétude du côté des syndicalistes de la DIR Nord affiliés à la CGT SNPTRI.

C'est désormais devenu une habitude... Deux fois par an, les élus communistes du Pas-de-Calais siégeant à la Région se retrouvent en table ronde avec dessyndicalistes représentant les grands secteurs d'activité du territoire pour évaluer le baromètre social. Mais aussi rendre compte du travail effectué en commissions. Hier matin, c'est à Rouvroy que ce tour d'horizon a été effectué autour de Jean Haja, Bertand Péricaut et Cathy Apourceau. 

Avec une foultitude de craintes exprimées...

> AHNAC. Les élus communistes pointent du doigt un terrible paradoxe. Alors que la région est à la pointe en matière de technologie médicale, ils dénoncent la volonté de l'Agence régionale de santé « de réduire le nombre de lits sur le territoire ». Un exemple en la matière que la perspective de voir le CH Lens passer de 1200 à 600 lits et de se voir assigner « par le seul choix de l'ARS » une spécialisation en obstétrique. Et Jean Haja d'évoquer « les difficultés de l'AHNAC qui pourraient se traduire par la vente d'un certain nombre de cliniques, en dehors de la polyclinique d'Hénin-Beaumont à la Générale de santé ».

Des problèmes dont Raymond Frackowiak, secrétaire général de la CGT des mineurs du Nord, rappelle qu'ils sont liés à la reprise par l'AHNAC « Il y a quelques années d'un certain nombre d'anciens hôpitaux. L'ARS s'était alors engagée à combler le déficit créé par cette opération mais ne l'a jamais fait! » Et le délégué CGT d'expliquer vivre avec beaucoup de crainte l'arrivée du nouvel administrateur remplaçant le président « qui nous a déjà fait savoir que s'il n'avait pas l'accord du CA, il prendrait autoritairement ses décisions. On l'a mis en garde que ça risquait d'avoir des conséquences ! »

Une situation tendue sur laquelle rebondit Jean Haja : « Dans les permanences en mairie, on a été amenés à recevoir des gens travaillant à l'AHNAC qui nous ont fait part de leur souffrance au travail. Ce qui est un comble quand on doit veiller à réduire celle des patients... »

> Moy Park. Du côté de ce gros employeur héninois (500 salariés titulaires), le recours aux CDD est assez hors normes comme l'explicite Nicole Leroy, déléguée CGT : « On dispose d'environ 250 intérimaires dont certains sont là depuis 2006 ! » La grosse actualité de l'entreprise tranformant la viande de poulet est la prochaine arrivée d'une ligne robotisée (prévue en août, elle n'entrerait en service que vers octobre-novembre). Sachant que 32 personnes travaillent habituellement sur une ligne, les syndicats espèrent que « ces personnes-là soient bien intégrées à d'autres lignes, sachant qu'il y aura certains départs volontaires de salariés de plus de 55 ans... »

DIR Nord. Au rayon récriminations, il y aussi ceux de syndicalistes cégétistes de la DIR Nord (ex-DDE) qui tempêtent contre la volonté du maire de Lens, Guy Delcourt, d'intégrer la rocade minière au réseau SANEF face à la faillite de l'Etat en matière d'entretien du réseau routier.

« Plutôt que de se tourner vers la gestion privée, nous demandons aux élus de se battre à nos côtés pour obtenir des financements publics à la hauteur », expliquent les syndicalistes, brandissant un chiffre éloquent, celui du budget annuel normalement dévolu à l'entretien de l'A21 et la partie de l'A1 allant de Carvin à Dourges : « Il est de 12 M E juste pour un entretien norm al ; or, notre budget tourne actuellement autour de 2,6 M E. Il ne manque finalement que 10 M ! Alors si M. Delcourt doit taper sur quelqu'un, que ce soit sur l'État ! » Illustration de cette misère : « On construit actuellement des murs anti-bruit sur l'A21 alors que le tapis correspondant est, lui, complètement pourri. Et ce depuis des années. On ne fait que colmater par des pièces, de vraies rustines ! »

L'occasion, pour les élus communiste, de rappeler l'inefficacité chronique du SYMAG censé veiller sur l'A21 et dont ils ont officiellement demandé la dissolution.  

P. W. 

Hervé Poly, secrétaire de la fédération du PCF était présent à cette réunion de travail avec les militants syndicaux aux côtés des élus communistes.

Voir les commentaires

La jeunesse crie : « Résistance ! »

10 Juillet 2011, 17:46pm

Publié par -BLOG-PCF-ARRAS

La jeunesse crie : « Résistance ! »

Suggéré par le Cercle du Progrès, association proche du PCF de Carvin, le Festival de la Résistance a offert à la jeunesse du Bassin minier de dire son espérance en des lendemains qui chantent enfin .« Permettre aux jeunes de concrétiser un projet dont ils sont les acteurs de A à Z ! » Tel est le sens, selon Manuel Tourbez, du Festival de la Résistance qui a connu sa 2eédition sous un soleil de plomb. Le secrétaire adjoint de la section PCF de Carvin tient aussi à démontrer, à l’heure où la municipalité socialiste a déboursé des milliers d’euros pour la venue de Raphaël, « que l’on peut faire des choses intéressantes au moindre coût » autour du thème mobilisateur de la résistance.

Résistance de jadis quand il s’agissait de s’élever contre la Bête immonde durant la Seconde Guerre mondiale et d’aujourd’hui lorsqu’ il est question de « s’indigner contre l’argent-roi, la casse du système des retraites ».

Carvin-1.jpg

La jeunesse envahit le siège du Parti !

Depuis trois mois, une dizaine de jeunes travaillent à la réussite de cet évènement qui se déroule, pour partie, dans la cour de la maison du Cercle du Progrès dont les murs ont été bien joliment peints à la bombe par un collectif de graffeurs baptisé RFK. « Nous nous sommes inspirés des images de la propagande soviétique », souligne Jérôme en provenance de Bruxelles, mais dont la famille réside à Carvin. Servi par une typographie en cyrillique, le résultat est stupéfiant de… réalisme. Une façon peut-être d’envisager encore « la voie qui mène au communisme » ? Une imagerie qui convient tout à fait à Odette Dauchet, l’ancien maire de la ville, puisqu’elle « correspond aux idéaux du PC». Et cette figure du communisme carvinois de s’enthousiasmer : «Il est essentiel que les jeunes puissent s’exprimer en toute liberté à travers leur art.Je n’en ai d’ailleurs jamais vu autant au siège de notre parti ! »

La musique au service de l’émancipation

Les organisateurs tablaient sur la venue de 400 visiteurs qui se sont aussi répandus dans la rue adjacente et dans une salle municipale à proximité où étaient proposés un marché artisanal, des concours de belote et de fléchettes ainsi que des baptêmes en moto ! Mathieu Allart, 21 ans, est l’un d’eux. Il souhaite faire passer un « message contre le capitalisme et ainsi l’idée d’une exigence de paix et d’amour pour tous les gens de la terre ». Nobles perspectives qu’Antoine Bayaert tente de répercuter sur scène à travers le slam.« J’ai composé un texte en rapport avec la mobilisation des indignés », sourit cet habitant de Sailly-Labourse de 17 ans dont le discours est émaillé de références au Front populaire « dont il faut préserver les conquêtes » ou à la guerre en Irak « faite pour le pétrole et non contre le terrorisme ». Celui qui envisage volontiers de prendre sa carte à la Jeunesse communiste, vient aussi « pour découvrir des styles musicaux ». Ici, il est servi. Ska, punk, rap, chansons françaises, hard-rock… Il y en a pour tous les goûts ! Ou « la culture populaire comme moyen d’émancipation », ose Stéphane Victor, 20 ans, de la JC départementale.

Carvin-2.jpg

« Laisser le temps de la réflexion »

« Les groupes sont venus bénévolement », insiste Manuel Tourbez. « C’est logique, on ne va pas se faire payer pour parler de la résistance », s’amuse Djé, 30 ans, des Murmures de la Rue. Egalement composée d’Antho, Hervé, Bozo et Calli, cette formation régionale prétend dire « tout haut ce que les autres pensent tout bas ». Elle chante les grèves réprimées, l’écologie, le délit de faciès, les sentiments amoureux aussi… « Toujours avec légèreté. Il ne s’agit pas d’agresser notre auditoire. Et encore moins de le faire déprimer», sourit la belle Calli, interprète de 31 ans de textes qu’elle a composés dans la langue de Molière. Pour se faire comprendre« tout simplement car l’heure est bien à la revendication »… Et le groupe de rêver désormais « de faire la Fête de l’Huma » ! Au stand de la JC, Simon Poudroux se félicite bien naturellement de ces échanges, sources de précieux contacts. Et le secrétaire fédéral du PCF de rappeler, un brin philosophe, que bon nombre de jeunes «craignent de se sentir enfermés dans une organisation. Il faut leur laisser le temps de la réflexion».L’adage ne prétend-t-il pas que «  tout vient à point à qui sait attendre » ?

Jacques KMIECIAK (Liberté62)


Voir les commentaires

Bonnes vacances pour les citoyens au pays de l’UMP !

10 Juillet 2011, 17:35pm

Publié par -BLOG-PCF-ARRAS

Bonnes vacances pour les citoyens

au pays de l’UMP !

PICT0724-2Chaque année, nous avons l'habitude d'attendre impatiemment les premiers jours d'été, avec la période nécessaire des congés payés, les moments festifs sur Arras et ses environs, la saison des barbecues sur les terrasses, des soirées chaleureuses entre camarades et amis... Enfin des moments de détente et de convivialité bien mérités après une dure année de travail et de militantisme !

Hé bien non ! Sarkozy et l'UMP arrivent même à gâcher cela, car aujourd'hui c'est le jour de l'annonce de la NON-REVALORISATION du SMIC, c'est le début des augmentations semestrielles (le prix de l'électricité monte d'environ 3 %, le prix du timbre passe de 58 à 60 centimes d'euro, les billets des trains Intercités et TER augmentent de 10 centimes d'euros), c'est la suppression dans notre département de 806 postes dans l'éducation nationale pour la rentrée de 2011 (336 dans le primaire et 470 dans le secondaire), c'est également 46 divisions professionnelles qui pourraient disparaître. C'est la fin du départ à la retraite à 60 ans.

Oui, à partir d'aujourd'hui, la réforme scélérate contre laquelle nous continuons à lutter entre en fonction : dès aujourd'hui, il faut rajouter 4 mois de cotisation pour avoir droit à la retraite !

C'est particulièrement indigne d'un pays comme le nôtre

La régression sociale continue !

Alors que l’INSEE annonce une hausse des prix de 1,9%, alors que le montant des loyers devient insoutenable, … le SMIC, les salaires, les pensions, les minimas sociaux stagnent !

C’est lamentable ! continuons à nous indigner et à signer la pétition contre la vie chère pour l'adresser au nouveau ministre de l’économie, Monsieur Baroin ! (Nous serons encore présents samedi 16 juillet sur la Braderie nocturne de Meaulens, ...)

Disons STOP à cette politique d'austérité et appelons à la mobilisation dès la rentrée de septembre. A quelques mois d'échéances électorales majeures, c'est plus que jamais essentiel.

Au nom de la section d’Arras, malgré cette situation, nous souhaitons de bonnes vacances à ceux qui peuvent en prendre et un repos estival bien mérité à tous, afin que chacun puisse "recharger ses batteries" en vue de la rentrée qui risque d'être houleuse, en particulier dans le domaine social et économique.

 

Bonne détente à toutes et à tous.

 

Rendez-vous le vendredi 9 septembre

à l'Assemblée de rentrée de la section PCF de l'Arrageois

 

René Chevalier,

Secrétaire de section

 

 

 

Voir les commentaires

Fête de l'Huma 2011 : inscrivez-vous dès maintenant !

8 Juillet 2011, 14:55pm

Publié par -BLOG-PCF-ARRAS

Fête de l'Huma 2011 : inscrivez-vous dès maintenant !

fete_huma_2011.jpg

Joan Baez, Yannick Noah, Nolwenn Leroy, Bernard Lavilliers, Sum 41, Gaëtan Roussel, No one is innocent, la Compagnie Pietragalla ou Christophe Alévêque, entre autres... Voici les premiers noms du programme musical de la Fête de l'Humanité 2011, qui aura lieu les 16, 17 et 18 septembre au Parc départemental Georges Valbon à La Courneuve. En attendant de nouvelles surprises...

La Section PCF de l'Arrageois organise un déplacement en autocar le samedi 17 septembre

départ d'Arras à 8 h - retour à Arras à 24 h - prix 40 € (20 € l'entrée + 20 € le bus) : il est possible de payer en 2 fois. 

N'attendez pas pour vous inscrire : 

PCF de l'Arrageois 14 avenue de l'hippodrome 62000 ARRAS pcfarras@yahoo.fr 

03 21 51 32 47 (André Detève)

 


Voir les commentaires

Pierre Laurent sur France Inter le 4 juillet 2011

6 Juillet 2011, 16:16pm

Publié par -BLOG-PCF-ARRAS

Pierre Laurent,

invité de Patrick Cohen sur France Inter

le 4 juillet 2011

Voir les commentaires

L’hommage du PCF 62 à Ernesto Rey Pino

6 Juillet 2011, 08:02am

Publié par -BLOG-PCF-ARRAS

Arras : L’hommage du PCF 62

à Ernesto Rey Pino…

Le café « Le Peter Pan » a été le théâtre d’une émouvante cérémonie d’adieu en présence de Laurent Baraffe de France Cuba. Dans ce café d’Arras, les partisans du socialisme cubain ont salué le départ programmé au 17 juillet d’Ernesto Rey Pino, conseiller de l’ambassade de Cuba à Paris. Plus qu’un simple fonctionnaire, c’est un « ami et camarade » qui a été mis à l’honneur par le PCF 62 représenté par Hervé Poly, le secrétaire fédéral, René Chevalier et Jean-Jacques Guillemant de la section de l’Arrageois, en présence d’une délégation de l’UL CGT d’Arras.

P6180028.JPG

Au cours de son intervention, Ernesto Rey Pino a signalé que le Nord-Pas-de-Calais était « la région qu’il avait le plus visitée depuis 2006 » qu’il fait, en France, fructifier « l’amitié entre nos deux peuples.Chez nous, on continue d’avancer. Nous réinventons le socialisme. Le Parti communiste cubain doit maintenant montrer à la population que la volonté est là et qu’on sera capable d’accomplir ce qui a été approuvé lors de notre dernier congrès ».

Et Ernesto d’affirmer qu’il sera à La Havane « le défenseur du PCF ». Un message reçu cinq sur cinq par Hervé Poly qui envisagerait volontiers un développement des relations bilatérales entre la Fédération du Pas-de-Calais et Cuba.

P6180032.JPG

« Nous aimerions y envoyer une délégation de notre parti, l’an prochain, pourquoi pas le 1ermai ? » a-t-il plaidé avant d’offrir à son hôte caribéen une série d’ouvrages.

Jacques Kmieciak


Voir les commentaires

Retraites : la double peine pour les natifs de 1955

5 Juillet 2011, 12:14pm

Publié par -BLOG-PCF-ARRAS

Retraites : la double peine pour les natifs de 1955

retraite60ansplaceauxjeunes.jpg

Tout le monde avait retenu 2012, mais le gouvernement de Sarkozy a modifié le 
calendrier pour rallonger la durée de cotisation à 166 trimestres dès cette année.

Alors que la « réforme » des retraites, reculant l’âge de départ en retraite de 60 à 62 ans, est entrée en vigueur vendredi, le gouvernement s’apprête à activer dans les plus brefs délais le deuxième mécanisme permettant d’allonger la durée de cotisation. Ce mercredi, le gouvernement consultera le Conseil d’orientation des retraites(COR), qui, depuis la réforme de 2010, doit chaque année, donner son aval sur l’augmentation du nombre de trimestres permettant de bénéficier d’une retraite à taux plein pour tous les assurés atteignant 56 ans. Avis qui doit être suivi d’un décret d’application. Cette mécanique découle de la réforme Fillon de 2003, et dont le principe consiste à allonger la durée de cotisation en fonction de la hausse de l’espérance de vie après 60 ans. Sauf que le gouvernement, sans en modifier le principe, a décidé d’accélérer le processus, initialement prévu pour 2012, selon un membre du cor. Cet empressement à faire passer ce décret durant les vacances montre une volonté de la part du gouvernement et de Nicolas Sarkozy de ne pas relancer le débat sur les retraites en pleine présidentielle. D’autant que l’opinion publique et les millions de personnes mobilisées durant les grandes manifestations de 2010 n’ont toujours pas digéré le passage en force du gouvernement.

Concrètement, dès cette année 2011, les personnes nées en 1955 devront ainsi cotiser 166 trimestres, soit 41,5 ans contre 165 trimestres (41 ans et 1 trimestre) pour ceux nés en 1954. Dans cette logique, en 2012, les personnes nées en 1956 seront contraintes de cotiser un trimestre de plus, etc. En limitant le débat à une simple équation comptable, et en ne laissant au COR qu’un avis technique, le gouvernement impose l’allongement de la durée de cotisation comme seule perspective de préservation du système de retraite. Éludant de fait les véritables enjeux du système, tels que la pénibilité, l’allongement de la durée d’étude, le chômage, les inégalités hommes-femmes ou encore la question d’un autre mode de financement. C’est aussi oublier que s’il y a de grandes différences d’espérances de vie entre les catégories socio-professionnelles, c’est que la pénibilité raccourcit la vie. Donc rallonger la durée de cotisation pour faire travailler plus longtemps ne peut que réduire à terme l’espérance de vie. Autant de questions qui, malgré les tours de passe-passe du gouvernement, ne manqueront pas de rythmer 2012, tant l’équilibre envisagé du régime général des retraites pour 2018 devient un vaste leurre, basé sur des hypothèses économiques aléatoires et aujourd’hui fantaisistes.

Clotilde Mathieu (L'Humanité)

Voir les commentaires

Un bateau français de la flottille en route pour Gaza

5 Juillet 2011, 12:09pm

Publié par -BLOG-PCF-ARRAS

Un bateau français de la flottille en route pour Gaza

3093276-4415123

Un bateau français, le "Dignité Al-Karama", appartenant à la flottille pour Gaza, a réussi à quitter les eaux territoriales grecques et fait route vers le territoire palestinien, ont annoncé les organisateurs du collectif "un bateau français pour Gaza".

Le navire de 19 mètres avec huit personnes à bord, dont l'ex-leader du Nouveau parti anticapitaliste (NPA) Olivier Besancenot, se trouve dans les eaux internationales, et il est jusqu'à présent le seul navire de la flottille à avoir pu quitter les eaux grecques. "Le bateau n'était pas répertorié. Il n'était pas au port du Pirée (où étaient les autres bateaux de la flottille), il était dans un autre endroit" et il a pu ainsi tromper la vigilance des garde-côtes grecs, a déclaré Jean-Claude Lefort, député communiste de la Seine-Maritime et porte-parole du collectif. Le "Dignité Al-Karama" est un bateau de plaisance qui n'avait pas à être répertorié auprès des autorités maritimes grecques, au contraire des autres bateaux de la flottille, dont le but est de briser le blocus exercé par Israël sur Gaza et d'y acheminer de l'aide. "Il a pu faire le plein de carburant et de nourriture. Il s'avance vers Gaza", a précisé le député. "Nous allons faire une délégation auprès du Quai d'Orsay pour demander une protection", a poursuivi Jean-Claude Lefort. En fonction de cette rencontre, les passagers du bateau "aviseront" de la suite de leur navigation, a-t-il ajouté.

Le "Dignité Al-Karama" n'emporte pas d'aide humanitaire. La Grèce a interdit depuis vendredi à tout bateau de partir vers Gaza, justifiant cette décision par la nécessité de "protéger les passagers" de la flottille pro-palestinienne comprenant une dizaine de bateaux. Israël a menacé à plusieurs reprises d'utiliser la force pour arrêter les bateaux de la flottille.

Voir les commentaires

1 2 > >>