Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Blog des Militants Communistes de l'Arrageois

Un bateau français pour Gaza

29 Décembre 2010, 17:24pm

Publié par -BLOG-PCF-ARRAS

Briser le blocus criminel de Gaza : multiplier les initiatives pour un bateau français

IMGP4554-b7f09.jpg

Lundi 27 décembre à Lille, venues de toute la région, 200 personnes ont exigé pour Gaza, en se rassemblant place Rihour puis en manifestant, deux ans après le déclenchement de l’opération criminelle, que les criminels israéliens responsables de 1500 morts et de milliers de blessés et mutilés, cessent enfin de bénéficier de l’impunité. Ceci est d’autant plus nécessaire que leur guerre contre le peuple palestinien se poursuit à Gaza où ils multiplient actuellement les raids meurtriers. La levée du blocus a été exigée.

Ce haut degré de mobilisation, dans une période de fêtes et de rencontres familiales, avec la présence dans l’action de nombreux responsables associatif, syndicaux ou politiques régionaux indique que le soutien au peuple palestinien est solidement enraciné dans la région Nord-Pas de Calais. Il est porteur d’avenir pour le soutien au peuple palestinien.

C’est en effet du côté des citoyens, alors que les gouvernements occidentaux ont montré leur complicité avec Israël, que les initiatives sont appelées à se multiplier dans la période à venir. L’action pour «un bateau français pour Gaza», dans le cadre de la coalition internationale, est appelée à tenir une place toute particulière. Il n’est pas tolérable, comme le déclare Stéphane Hessel, ancien Ambassadeur de France, un des rédacteurs de la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme, de maintenir un million et demi de personnes dans une prison à ciel ouvert.

Les initiatives unitaires, politiques et financières sont appelées à se multiplier dans la région afin de briser un blocus criminel. Particulièrement engagée dans les actions de boycott/désinvestissement/sanctions contre Israël l’AFPS Nord-Pas de Calais mobilise son énergie pour que le «bateau français pour Gaza» engage la solidarité de lutte du Nord-Pas de Calais avec le peuple de Gaza. «Gaza, on n’oublie pas», Gaza vaincra, le peuple palestinien vaincra.

AFPS Nord-Pas de Calais, Lille le 28 décembre 2010

http://www.nord-palestine.org/

Voir les commentaires

Disparition de Marthe VERMEERSCH

28 Décembre 2010, 17:53pm

Publié par -BLOG-PCF-ARRAS

MartheVermeersch.jpg  Disparition de Marthe VERMEERSCH. :

 

  Communiqué de Fabien Thièmé, 


  Maire de Marly - Vice-Président du Conseil Général :

 


« C’est avec une profonde tristesse que j’ai appris la disparition de Marthe Vermeersch.

Marthe aura été de toutes les luttes pour la dignité et le bonheur des familles du Nord, pour la défense du charbon et du textile, et la place des femmes dans notre société, sans oublier bien sûr, au cœur de ses nombreux combats, le parti et son journal Liberté.

Très attachée aux idées de paix, elle a également pris toute sa part dans les luttes contre les guerres coloniales en Indochine, Algérie et Vietnam, et pour la libération d’Angela Davis et de Nelson Mandela.

Je me remémore également tous les moments de convivialité dans lesquels Marthe brillait par sa joie de vivre et son enthousiasme, les chansons de Jean Ferrat à la clôture de toutes ces fêtes de Liberté ou de l’Huma, ainsi que les rencontres avec tous les dirigeants de notre parti.

Avec Gustave Ansart, Hector Viron, Jean Colpin, Albert De Bosschère, Jacques Estager et Alain Bocquet, elle aura été une grande dirigeante dans notre région, connue et fortement appréciée.

Marthe formait avec son mari Georges un beau couple, une belle et grande famille. Elle aura su conjuguer de la plus belle des manières combat des idées et vie de famille, elle qui aimait tant ses enfants et l’ensemble de ses proches.

Il y a trois semaines, Marthe m’avait fait part de son souhait de revenir dans le Nord et m’avait sollicité en ce sens.

C’était chose faite mais malheureusement cette triste nouvelle pour quiconque est attaché aux idéaux de paix, de justice et de liberté que Marthe a défendu fièrement toute sa vie, est tombée.

En ces moments particulièrement douloureux, j’adresse mes condoléances les plus attristées et tout mon soutien à sa famille, à ses proches et nombreux amis. »

Fabien THIĖMĖ


Voir les commentaires

Le Parti communiste français censuré par Dailymotion ?

28 Décembre 2010, 17:46pm

Publié par -BLOG-PCF-ARRAS

Le Parti communiste français censuré par Dailymotion ? 

La vidéo produite par le PCF présentant les vœux de Nicolas Sarkozy pour 2011 (http://www.dailymotion.com/video/xg...) a été « retirée » de la publication par le diffuseur, Dailymotion, sans explication.

Cette vidéo qui pour l’instant peut être visible ici (http://www.youtube.com/watch?v=Btvs...) n’a-t-elle donc pas sa place sur la plate-forme française d’hébergement qu’elle doive s’exporter sur celle de Youtube, pour l’instant plus accueillante ? Doit-on voir un rapport entre cette censure et le fait que Dailymotion retransmettra les vœux présidentiels en direct le 31 décembre prochain ?

S’il est des vœux qu’il ne faut pas oublier de former pour 2011, ce sont bien ceux d’une liberté d’expression et de médias respectés dans ce pays.

Parti communiste français, Paris, le 28 décembre 2010.

Voir les commentaires

SARKOZY EN MODE RAYMOND DEVOS

27 Décembre 2010, 17:36pm

Publié par -BLOG-PCF-ARRAS

Voir les commentaires

LE PERE NOEL EXISTE-T-IL?

27 Décembre 2010, 17:29pm

Publié par -BLOG-PCF-ARRAS

NOEL_DIEU_EXISTE_PAS_2_-2-ca4ef.jpg

Voir les commentaires

Juppé en visite en Afghanistan

27 Décembre 2010, 17:09pm

Publié par -BLOG-PCF-ARRAS

placide_big.jpg

Voir les commentaires

PIERRE LAURENT À LILLE LE 20 DÉCEMBRE 2010

24 Décembre 2010, 18:33pm

Publié par -BLOG-PCF-ARRAS

Voir les commentaires

Mediator: Les liens entre Nicolas Sarkozy et les laboratoires Servier

24 Décembre 2010, 12:51pm

Publié par -BLOG-PCF-ARRAS

1443753_3_7403_le-mediator-a-ete-retire-du-marche-en-novemb.jpg Les liens entre Nicolas Sarkozy

et les laboratoires Servier

LEMONDE.FR | 23.12.10 | 

Si Nicolas Sarkozy souhaite la "transparence la plus totale" dans le traitement du dossier du Mediator, comme il l'a affirmé, mercredi 22 décembre, "[il] devra peut-être opérer quelques ruptures," avance Gérard Bapt, député PS de Haute-Garonne. Interrogé par Le Monde.fr, ce député, qui dénonce depuis plusieurs mois la dangerosité du médicament, évoque en effet les liens entre Jacques Servier, fondateur et PDG des laboratoires Servier, qui commercialisaient le Mediator avant son interdiction, et l'avocat d'affaires que fut le chef de l'Etat.

"Il faudra être vigilant, car on connaît les liens entre M. Sarkozy et M. Servier, à qui il a remis récemment la grand-croix de la Légion d'honneur," explique notamment M. Bapt. Le député poursuit :"Il [Nicolas Sarkozy] l'a fait rentrer [Jacques Servier] comme client dans le cabinet d'avocats dans lequel il travaillait."

SERVIER, "CLIENT HISTORIQUE" DE NICOLAS SARKOZY

Lorsqu'éclate l'affaire du Mediator, Jacques Servier déclare au Monde qu'il s'agit d'une "fabrication" contre le gouvernement. Il ne pense pas aux patients, mais au fait qu'à travers lui certains veulent nuire à Nicolas Sarkozy. Le fondateur et PDG des laboratoires connaît le président de la République depuis 1983. Le siège du laboratoire se trouve à Neuilly (Hauts-de-Seine), ville dont M. Sarkozy fut le maire.

Dans un article publié jeudi 23 décembre, Libération explique qu'en tant qu'avocat d'affaires, M. Sarkozy a travaillé "pour le compte de Servier, à l'époque un tout petit labo français". L'actuel président de la République devient ensuite "le conseil du laboratoire en matière de droit des sociétés et de droit de l'immobilier". Le quotidien cite un "proche du chef de l'Etat" qui qualifie Servier de"client historique" de Nicolas Sarkozy.

Des liens qui s'inscrivent dans la durée : selon Libération, à "la fin des années 90, début 2000, Jacques Servier vient consulter Sarkozy au sujet de son projet de fondation". Une fondation saluée neuf ans plus tard, lorsque Nicolas Sarkozy remet les insignes de la grand-croix de la Légion d'honneur à Jacques Servier. A cette occasion, il déclare : "Vous avez fait de votre groupe une fondation ; Raymond [Soubie, ancien conseiller de M. Sarkozy à l'Elysée] et moi, on y a joué un rôle."

Selon le porte-parole du gouvernement, l'inspection générale des affaires sociales doit rendre un rapport sur le dossier du Mediator "à la mi-janvier". Une mission parlementaire vient également d'être créée.


Voir les commentaires

Quand le FN propose de mettre des policiers dans les lycées !

24 Décembre 2010, 10:50am

Publié par -BLOG-PCF-ARRAS

Amendement-FN-police-des-lycees.JPGC'est la dernière invention du FN : mettre des policiers dans les lycées ! A l'occasion de la séance plénière du conseil régional qui s'est tenue du 15 au 18 décembre dernier, le groupe d'extrême droite a déposé un amendement pour la création de locaux pour une police des lycées au prétexte de "rétablir la paix dans certains lycées".

A croire que nos lycées connaissent un climat de guerre... Quel mépris pour les professeurs, pour les équipes éducatives et pour les lycéens eux-mêmes !

Après ses falsifications sur le thème "on n'apprend plus aux enfants Louis XIV et Napoléon pour leur faire apprendre l'histoire du Mali", Marine Le Pen et sa bande persistent et signent dans la bêtise.

Alors que la droite supprime des milliers de postes d'enseignants, qu'on supprime des postes de CoPsy (conseiller d'orientation-psychologue) que des collèges n'ont parfois pas de CPE, que beaucoup de lycées n'ont pas assez d'assistants d'éducation, pas assez d'auxiliaires de vie scolaire pour venir en aide aux élèves handicapés, le FN propose de créer des locaux pour la police  dans les lycées de la région pour un montant de 200 000 € !

Fort heureusement, cette proposition aussi stupide que démagogique a été rejetée.

La jeunesse de notre région appréciera d'être ainsi pointée du doigt comme une "classe dangereuse" par une extrême droite qui a peur des jeunes. C'est que, la plupart des jeunes sont ouverts et tolérants, ils refusent les injustices, ils rejettent les idées xénophobes et racistes du parti de Marine Le Pen.

Victor Hugo s'écriait : "Ouvrez des écoles, vous fermerez des prisons !". Avec l'extrême droite, c'est  construisons des prisons à l'intérieur des écoles !

Par David NOËL BLOG de la section PCF d'Henin-Beaumont 

Voir les commentaires

L'ONU condamne l'apologie du nazisme

23 Décembre 2010, 10:18am

Publié par -BLOG-PCF-ARRAS

L'Assemblé générale de l'ONU a adopté mardi une résolution condamnant la glorification du nazisme et la profanation des monuments dédiés aux combattants antifascistes

L'ONU condamne l'apologie du nazisme
"L'Assemblée générale se déclare profondément préoccupée par la glorification du mouvement nazi et des anciens membres de la Waffen-SS, en particulier par l’édification de monuments commémoratifs et par l’organisation de manifestations publiques à la gloire du passé nazi, du mouvement nazi et du néonazisme", lit-on dans le document adopté à l'initiative de la Russie. 

129 Etats membres de l'ONU ont soutenu cette résolution tandis que 52 délégations se sont abstenues. Les Etats-Unis, ainsi que l'archipel de Palau et les îles Marshall, ont voté contre. 

La résolution met notamment en garde contre l'utilisation d'Internet dans le but de la glorification du nazisme et de la propagande raciste et xénophobe. 

Des marches d'anciens combattants de la Waffen SS se déroulent chaque année en Lettonie. Le président letton, Valdis Zatlers, a déclaré à plusieurs reprises qu'il ne considérait pas les SS lettons comme des nazis, même si beaucoup d'entre eux ont massacré des Juifs et des représentants d'autres peuples durant la Seconde guerre mondiale.

Voir les commentaires

Vingt-neuf ans après sa liquidation... refondation du Parti communiste du Mexique

23 Décembre 2010, 09:47am

Publié par -BLOG-PCF-ARRAS

unnuevopaso.jpgVingt-neuf ans après sa liquidation... refondation du Parti communiste du Mexique sur une démarche rassembleuse mais en partant d'une auto-critique des illusions unitaires 

Article AC pour http://solidarite-internationale-pcf.over-blog.net/

En 1981, une décennie avant la vague de liquidations qui toucha notamment les pays d'Europe de l'Est ainsi que l'Italie, la direction du Parti communiste mexicain (PCM) liquidait son propre parti créant un précédent historique dans le mouvement communiste international.

Réduits à la désorganisation et à l'impuissance pendant près de treize ans, une poignée de militants communistes reprend le flambeau du PCM en 1996, en fondant le « Parti des communistes ». Le IVème congrès de ce parti de novembre 2010 fut en fait un congrès fondateur car il fut décidé de récupérer officiellement le nom historique ainsi que ce qu'il représente, et donc de renommer le parti recréé en 1994: « Parti communiste du Mexique ».

Le congrès fondateur de 2010 est avant tout l'occasion de préciser de définir les bases idéologiques et la tradition historique dans lesquelles se reconnaît le Parti communiste, quelle est la raison d'être d'un Parti communiste au Mexique et enfin de réaliser une auto-critique sérieuse de la ligne du Parti avant 1981 et même après 1996. Telle est la longue analyse développée dans leur document de congrès ici synthétisé:

Le double héritage du Parti communiste du Mexique: le marxisme-léninisme et la révolution zapatiste

En toute logique, le Parti communiste du Mexique reconnaît le marxisme-léninisme comme doctrine du Parti. L'éclatement de la crise capitaliste au Mexique ainsi que dans le monde prouvent la validité de la conception de l'histoire défendue par Marx et Engels et la vacuité des théories de la fin de l'histoire défendues après 1991 jusque dans le camp communiste.

Adhérant au matérialisme historique, pour les communistes mexicains, le moteur de l'histoire est bien la lutte de classes, qui oppose capital et travail dans le mode de production capitaliste.

Toutefois, si la classe ouvrière est bien la seule classe révolutionnaire, sa seule lutte économique ne la porte qu'au syndicalisme réformiste et seule une organisation politique apportant de l'extérieur la « conscience de classe » permet de transformer cette conscience trade-unioniste en conscience de classe révolutionnaire. Reprenant l'héritage de Lénine, les communistes mexicains justifient ainsi la raison d'être du Parti communiste comme parti de la classe ouvrière et parti révolutionnaire.

Dans l'héritage historique dont se revendique le Parti communiste du Mexique, les fondateurs du mouvement communiste international côtoient par ailleurs les révolutionnaires de 1910: Emiliano Zapata et Pancho Villa, même si les communistes mexicains critiquent de manière implacable la reprise en main par la bourgeoisie mexicaine des idéaux libérateurs et socialisants de la révolution de 1910.

La raison d'être d'un Parti communiste au Mexique contre la dissolution dans la « gauche » réformiste politique et syndicale

Car l'essentiel de l'analyse que fait le Parti de l'état du mouvement communiste aujourd'hui au Mexique, et au-delà de l'explication de l'impuissance du mouvement de classe et révolutionnaire au Mexique depuis plusieurs décennies, repose sur une auto-critique serrée des erreurs du Parti avant 1981 et même après sa refondation en 1996.

Pour les communistes mexicains, une des raisons de long-terme expliquant la liquidation de 1981 serait l'influence diffuse du « browderisme », condamné en paroles mais pénétrant dans la pratique, dans le parti.

Earl Browder, dirigeant du Parti communiste des Etats-unis (CPUSA) avant-guerre, avait professé après 1945 des idées réformistes et liquidatrices qui lui valurent l'exclusion du CPUSA en 1946. Sa dérive l'emmena par la suite à collaborer à la chasse aux sorcières McCarthyste avant de rechercher par la suite la convergence avec différents groupes trotskystes.

Pour les communistes mexicains, le « browderisme » aboutit à la progression dans le parti d'une ligne syndicale et politique erronée:

sur le plan de la ligne syndicale, une analyse erronée de l'État bourgeois surgi de la révolution de 1910 comme un État « au-dessus des classes » a conduit à une ligne syndicale et politique erronée substituant petit à petit la collaboration de classe à la lutte de classes. C'est ce qu'on appelle au Mexique, « le charrisme », c'est-à-dire la collusion entre dirigeants de l'Etat au service de la bourgeoisie et directions syndicales.

sur le plan de la ligne politique, le renoncement à toute action politique communiste autonome « pour l'exercer principalement à travers des fronts, partis-fronts, pluralistes ». Ce qui cantonna les communistes à un rôle de caution de gauche du régime issu de la Révolution: « les communistes ne remplissaient plus qu'un rôle de clubs d'idées, renonçant à disputer l'hégémonie dans le processus de lutte ».

Voilà les fondements historiques à la liquidation du PCM en 1981, au nom de la création d'un grand parti de la gauche, formant en fait l'aile-gauche du « petit » parti de gauche du Parti socialiste unifié du Mexique qui lui-même se fondra dans un insignifiant courant du social-démocrate Parti de la révolution démocratique en 1989.

En finir avec le chant des sirènes de la « gauche unie » pour une ligne de rassemblement populaire

Cet abandon du communisme qui a débouché logiquement sur la soumission à la social-démocratie a emmené en 1994, un certain nombre de militants ouvriers et révolutionnaires décide de « reposer la nécessité de l'existence du Parti communiste comme tâche principale. »

Avec esprit, les communistes décidèrent alors de répondre au dilemme d'Hamlet 'Être ou ne pas être' par: « les communistes du Mexique furent, sont et seront communistes, les constructeurs du parti communiste, organisateurs patients et persévérants du renversement du capitalisme et impulseurs de la révolution socialiste. »

Le choix courageux de la reconstruction n'a pas exempté le Parti d'erreurs dans sa ligne politique. Principale erreur, selon les dirigeants communistes,une conception erronée de l'unité, une obsession de l' « unité de la gauche socialiste », l'unité pour l'unité, qui a pu obnubiler les dirigeants communistes mexicains pendant les dernières années. Or, pour les dirigeants communistes, cette conception de l'unité oubliait que la base devait être la construction du parti de type nouveau et de son « unité idéologique, politique et organique ».

Toutefois, cette auto-critique de cette idée erronée de l'unité politicienne n'efface pas la nécessité d'avoir une politique de rassemblement populaire: « de lutter, faire converger dans un vaste mouvement anti-capitaliste, anti-impérialiste et anti-monopoliste ».

Le document de ce congrès fondateur du Parti communiste du Mexique finit sur une note combative justifiant la récupération du nom historique du Parti:

« Parti Communiste du Mexique, comme l'enseignait Lénine, pour nous débarrasser du vieux linge. Parti communiste du Mexique, nom qui comprend l'histoire et l'avenir.

Parti communiste du Mexique, parti du socialisme scientifique, parti de lutte du prolétariat,des damnés de la terre, de la légion des morts de faim.

Prolétaires de tous pays, unissez-vous! »

Voir les commentaires

Conseil Général du NORD: Le Groupe Communiste interpelle le Préfet sur la dette de l’Etat

22 Décembre 2010, 16:42pm

Publié par -BLOG-PCF-ARRAS

ChBeauchamp.jpgA l’occasion de la Séance plénière du 13 décembre dernier où le Préfet est venu présenter le rapport des Services de l’Etat aux Conseillers Généraux du NORD, le Groupe Communiste, par la voix de son Président Charles BEAUCHAMP, a interpellé le Préfet sur les difficultés financiéres des collectivités territoriales.

Monsieur le Préfet,

Nous lançons aujourd’hui, un appel solennel car la situation devant laquelle se trouve notre Département, comme l’ensemble des collectivités, est d’une extrême gravité.

Jamais nos actions et nos projets n’auront été autant ébranlés par les décisions d’un Etat chaque jour plus monarchique qui étrangle financièrement notre collectivité en asséchant ses recettes, la forçant ainsi a participer directement à la réduction du déficit public qu’il a lui même créé et qu’i continue de créer.

377 millions d’€, c’est la somme pillée, dans les caisses de notre collectivité, par l’Etat sur les transferts de charges pour 2010.

Depuis 2004, ce sont près de 2 milliards d’€ qui manquent à notre Département et à la population pour répondre à ses besoins dans un contexte économique et social générateur de précarité durable.

565 millions d’€, c’est pour notre collectivité, le cadeau royal donné par l’Etat aux grandes entreprises en supprimant la taxe professionnelle dans le Nord, un Département qui cumule la quasi-totalité des indicateurs de pauvreté, et de précarité. 250 000 personnes survivent avec le RSA soit 11% des Nordistes presque le double de la moyenne nationale qui est de 6%.

Quant aux petites entreprises et aux artisans, la facture des taxes remplaçant la Taxe Professionnelle est supérieure à l’ancienne Taxe Professionnelle…

Cette mesure était supposée créer de l’emploi, le chômage a progressé dans notre département, selon vos estimations Monsieur le Préfet, de 15,1% en un an pour atteindre 13,3%, bien au dessus de la moyenne nationale, 21% d’entre eux sont des jeunes de moins de 25 ans.

De qui se moque t-on ?

Avant la suppression de la taxe professionnelle imposée par ce gouvernement, le Conseil Général avait encore la possibilité en 2010 d’agir pour seulement 15% des recettes (contre 35% en 2009).

Pour 2011, le transfert de la Taxe d’Habitation vers les intercommunalités nous mettra en quasi totale dépendance des dotations décidées par l’Etat, qui je le rappelle seront gelées pour 3 ans.

Ces décisions totalement insupportables pour notre collectivité et sa population, sont un véritable coup de poignard contre la démocratie locale et les services publics dits territoriaux.

Elles sont la touche finale d’un transfert de l’impôt national sur les richesses vers l’impôt local particulièrement injuste qui pèse sur les familles mais ne remet surtout pas en cause le bouclier fiscal.

De justice, cet Etat, n’en a que faire puisqu’il n’hésite pas à bafouer la libre administration des collectivités, pourtant inscrite dans notre constitution, en les privant chaque année davantage de leur autonomie financière.

Ces choix sont idéologiques. Il s’agit pour la droite au pouvoir de faire payer la facture de la crise d’un système par les plus modestes, au seul motif qu’elle entend protéger toujours davantage l’infime minorité des possédants.

Dans le même temps, les entreprises du CAC 40 ont engrangé, au 1er semestre 2010, 41 milliards d’€ de profits, soit une hausse de 87% en un an.

Et on ose nous dire, qu’il n’y a pas d’argent dans ce pays !

Et, après la suppression de la taxe professionnelle, la Réforme des collectivités locales, décidée par le Président de la République, votée à l’arraché, sonne le glas de la démocratie locale.

Cette déconstruction institutionnelle met sur les rails un processus qui vise à supprimer l’essentiel des communes et, à terme des Départements, à dépecer le territoire national en quelques grandes féodalités, à donner à l’Etat central des pouvoirs qu’il n’avait plus, lui même sous la tutelle de la Commission Européenne, puisque désormais les budgets nationaux seront soumis aux instances européennes. Elle permettra de livrer, sans retenue, aux appétits du capitalisme financier, dans sa logique de rentabilité et de concurrence libre et non faussée, la plus grande partie des missions, aujourd’hui assurées par les services publics territoriaux, dont l’objectif est le traitement égalitaire des citoyens et la solidarité nationale.

1789 naissance des communes et des départements – 2015 programmation de la mort des communes et des départements.

La République est en danger !

Partout en France, l’indignation et la colère des élus de toutes sensibilités, montent devant la grave atteinte à leur liberté de pouvoir décider, avec la population, des projets qu’ils entendent mettre en œuvre.

Près de 60 Départements sont contraints d’ester en justice pour obliger l’Etat à honorer ses dettes.

Sur l’ensemble du territoire, des manifestation d’Elus s’organisent pour alerter la population sur les graves dangers qui menacent les valeurs fondatrices de notre République, à l’image de celle organisée par l’Association Départementale des Elus Communistes et Républicains le 22 Janvier prochain à LILLE.

Ce gouvernement feint de ne pas entendre le mécontentement qui grandit.

Devant cette attitude, vous comprendrez Monsieur le Préfet, même si nous respectons l’homme que vous êtes, qu’il nous est particulièrement difficile de débattre aujourd’hui, avec vous, d’un Etat qui traite avec mépris la population et les Elus de proximité que nous sommes.

En revanche, nous nous saisissons de ce moment pour travailler à rassembler la population, les élus, les associations, les organisations syndicales pour exiger de l’Etat qu’il respecte notre Département et les Nordistes.

Voir les commentaires

Crise européenne : signez l'appel de l'Humanité

22 Décembre 2010, 09:59am

Publié par -BLOG-PCF-ARRAS

MONDE -  le 29 Novembre 2010

 Crise européenne : signez l'appel de l'Humanité

 Après la Grèce, l’Irlande se voit prescrire une cure de super d’austérité,  qui va aggraver la pauvreté et augmenter le chômage. Le Portugal, l’Espagne,  puis l’Italie et la France sont menacés. Ce n’est pas aux salariés de payer les conséquences d’une crise provoquée par une politique ultralibérale qui a été présentée longtemps comme le seul modèle à appliquer. Signez notre pétition en ligne ! 


L’avenir de l’Europe est l’affaire des peuples européens


 

 L'Humanité lance cet Appel, que vous pouvez signer en vous rendant  

ici


 L’avenir de l’Europe doit devenir l’affaire des peuples européens et non des spéculateurs. L’Union européenne est aujourd’hui minée par les attaques des marchés financiers, de connivence avec le FMI et les institutions européennes. Après la Grèce, l’Irlande se voit prescrire une cure de super d’austérité,  qui va aggraver la pauvreté et augmenter le chômage. Le Portugal, l’Espagne,  puis l’Italie et la France sont menacés. Nul n’est à l’abri de  cette thérapie de choc qui, faute d’être stoppée, ruine l’idée européenne elle-même.


 Ce n’est pas aux salariés de payer les conséquences d’une crise provoquée par une politique ultralibérale qui a été présentée longtemps comme le seul modèle à appliquer dans  toute l’Union européenne. La solidarité entre les peuples européens à la merci des agences de notation doit s’exprimer avec force.


 Dans l’immédiat,


  -         Il est indispensable de créer un fonds de développement humain social et environnemental financé par la Banque centrale européenne qui impulsera  la création d’emplois, le développement des services publics, la réduction des inégalités de développement au sein de l’UE, l’éducation l’innovation environnementale. La Banque centrale européenne doit pouvoir aider les Etats en difficulté en leur permettant d’emprunter par création monétaire et par des refinancements à des taux quasi nuls pour lancer des projets utiles et créateurs d’emplois.


-         Une taxation des mouvements de  capitaux, réclamée régulièrement par le Parlement européen, permettrait de doubler le budget de l’Union européenne et commencerait à limiter la spéculation qui étouffe l’Europe.


L’Union européenne ne sortira de la crise que si elle s’affranchit de la pression des marchés financiers et si elle s’attèle à la construction d’une Europe sociale, solidaire et démocratique telle que le réclame la Confédération européenne des syndicats.


Pour signer cet appel,

cliquez ici 

 

Voir les commentaires

Code Rouge : Génération Palestine (clip)

22 Décembre 2010, 09:19am

Publié par -BLOG-PCF-ARRAS

Voir les commentaires

Les très bons comptes de l’immigration

22 Décembre 2010, 08:56am

Publié par -BLOG-PCF-ARRAS

Les immigrés sont une excellente affaire pour l’Etat français : ils rapportent une grosse douzaine de milliards d’euros par an et paient nos retraites.

02.12.2010 | Juan Pedro Quiñonero | Courrier international

Les immigrés sont une très bonne affaire pour l’économie française : ils reçoivent de l’Etat 47,9 milliards d’euros, mais ils reversent 60,3 milliards. Autant dire un solde positif de 12,4 milliards d’euros pour les finances publiques, qui ne représente pourtant que la part monétaire de transferts bien plus importants. Dans ce pays de 64,7 millions d’habitants, 6,5 millions de Français comptent au moins un immigré dans leur famille. Les chiffres de l’immigration légale sont très fluctuants. En France, on recense environ 5,3 millions de résidents étrangers avec leurs familles. 
Une équipe de chercheurs de l’université de Lille, sous la direction du Pr Xavier Chojnicki, a réalisé pour le compte du ministère des Affaires sociales une étude sur les coûts de l’immigration pour l’économie nationale. Travaillant sur des chiffres officiels, les chercheurs ont décortiqué tous les grands postes de transfert des immigrés. Il en ressort un solde très positif. Les chercheurs ont remis leur rapport en 2009, au terme de trois ans d’études. Les 47,9 milliards d’euros que coûte l’immigration au budget de l’Etat (2009) sont ventilés comme suit : retraites, 16,3 milliards d’euros ; aides au logement, 2,5 milliards ; RMI, 1,7 milliard ; allocations chômage, 5 milliards ; allocations familiales, 6,7 milliards ; prestations de santé, 11,5 milliards ; éducation, environ 4,2 milliards. 
De leur côté, les immigrés reversent au budget de l’Etat, par leur travail, des sommes beaucoup plus importantes : impôt sur le revenu, 3,4 milliards d’euros ; impôt sur le patrimoine, 3,3 milliards ; impôts et taxes à la consommation, 18,4 milliards ; impôts locaux et autres, 2,6 milliards ; contribution au remboursement de la dette sociale (CRDS) et contribution sociale généralisée (CSG), 6,2 milliards ; cotisations sociales, environ 26,4 milliards d’euros. 
UNIVERSITE Lille 2 - droit : Politique d'immigration et DIP: l'exemple de la polygamie (document pdf, 1 Mo)A ce solde positif de quelque 12,4 milliards d’euros il faut ajouter d’autres revenus pas toujours monétaires, mais d’une grande importance sociale et économique : les immigrés occupent l’immense majorité des emplois dont les Français ne veulent pas, et 90 % des autoroutes ont été et sont construites et entretenues avec de la main-d’œuvre étrangère. Sans immigrés, les prix à la consommation (produits agricoles et autres) seraient bien plus élevés, la main-d’œuvre étrangère étant bien moins payée.
La comptabilité réalisée par les chercheurs de l’université de Lille fait ressortir aussi de profonds changements sociaux. Majoritairement jeunes, les immigrés sont de grands consommateurs : comme nous venons de le voir, ils versent environ 18,4 milliards d’euros à l’Etat sur leurs dépenses personnelles, notamment en TVA. Les immigrés ont modifié en profondeur le sport et les arts populaires français : la grande majorité des footballeurs de haut niveau sont issus de l’immigration, et les artistes d’origine immigrée, noirs et maghrébins, peuplent le Top 50 de la chanson populaire.
Parallèlement, de nombreux métiers, en particulier dans les services, ne fonctionnent en France que grâce à l’immigration. Plus de la moitié des médecins hospitaliers dans les banlieues sont étrangers ou d’origine étrangère. Pas moins de 42 % des travailleurs des entreprises de nettoyage sont des immigrés. Plus de 60 % des ateliers de mécanique automobile de Paris et de la région parisienne appartiennent à des mécaniciens et petits entrepreneurs d’origine étrangère. 
Dans un domaine aussi crucial que l’avenir du système des retraites, les immigrés jouent un rôle des plus favorables. Le très officiel Comité d’orientation des retraites est parvenu à cette conclusion : “L’entrée de 50 000 nouveaux immigrés par an permettrait de réduire de 0,5 point de PIB le déficit des retraites.”
Xavier Chojnicki commente ces résultats en ces termes : “Il s’agit d’un processus historique lié à la structure de la population immigrée, majoritairement jeune. Comme ils sont peu qualifiés, les immigrés sont très souvent au chômage. Mais ils dépensent aussi beaucoup et sont très entreprenants. Les pensions que nous versons aux retraités sont plus que compensées par la consommation et les cotisations sociales que paient les plus jeunes, parmi lesquels on trouve des gens très dynamiques.”    lien

Voir les commentaires

MEETING DE PIERRE LAURENT LUNDI DERNIER À LILLE

21 Décembre 2010, 17:17pm

Publié par -BLOG-PCF-ARRAS

Après le combat pour les retraites, Pierre Laurent (PCF) poursuit la mobilisation à Lille

LA VOIX DU NORD - mardi 21.12.2010

 Pierre Laurent, secrétaire national du PCF depuis juin, à la rencontre des militants, hier soir. PHOTO PIB  Pierre Laurent, secrétaire national du PCF depuis juin, à la rencontre des militants, hier soir. PHOTO PIB

Mais quelle mouche a bien pu piquer le Parti communiste pour qu'il organise un meeting à quatre jours de Noël ? Cette question en forme de boutade, c'est Fabien Roussel qui la pose. Et le patron de la fédération du Nord d'apporter lui-même la réponse : « Appeler à l'action  », « continuer à tirer la sonnette d'alarme sans attendre le verdict des urnes de 2012 »... ...

 Plus de 200 personnes ont bravé le froid, hier soir à Lille, pour se réchauffer le coeur (militant) en présence d'un invité de marque : Pierre Laurent, le secrétaire national du PCF, qui multiplie les meetings à travers la France, depuis plusieurs semaines. Une apparition très applaudie... pour un leader trop discret ? « Nous, on est présents tous les jours, sur le terrain. Et nous sommes là ce soir. Rien ne nous arrête, pas même les conditions climatiques. »

Hausse des effectifs

 Les banderilles affûtées, il les réserve au gouvernement, à l'UMP, aux financiers, à Marine Le Pen. Entre autres... Tout en s'adressant à des citoyens qu'il estime « en colère » et pas du tout démobilisés après pourtant des mois passés à combattre la réforme des retraites. Il annonce même 6 000 adhésions de plus au PCF cette année (134 000 adhérents en France au total, dont 12 000 dans le Nord - Pas-de-Calais). « La page n'est pas tournée. Ces gens n'ont pas été battus. On a senti que leurs idées étaient partagées. » Objectif : discuter des « lignes de force d'un programme populaire ». « Il y a une grande exigence d'unité politique, poursuit Pierre Laurent. Il faut que la gauche soit à la hauteur. Et nous sommes prêts à discuter avec toutes les forces de gauche. À condition que le débat porte sur le contenu, pas sur des arrangements de personnes. » Même si, d'ores et déjà, les voix ne manquent pas de ce côté-ci de l'échiquier politique.

 

Voir les commentaires

Sale temps pour l’école publique rurale !

21 Décembre 2010, 12:25pm

Publié par -BLOG-PCF-ARRAS

bilan_ecole1.jpgSale temps pour l’école publique rurale !


 

Communiqué de l’Association des maires ruraux de France

"Au regard de trois votes récents du Parlement, l’Association des Maires Ruraux de France s’inquiète pour l’avenir de l’école publique rurale. Le 7 décembre, le Sénat adoptait un amendement au projet de loi de finance pour 2011, présenté par le sénateur Carle, transférant 4 millions d’euros du « soutien de la politique de l’Education Nationale » vers « l’enseignement privé du premier et second degré ». Selon son auteur, cet amendement « vise à alléger les suppressions de postes exigées de l’enseignement privé, sans pénaliser l’enseignement public. » Or, s’il est vrai que les suppressions de postes dans le privé augmenteront de 16%, elles resteront en 2011 bien plus faibles que dans le public qui se voit dès lors infliger une double peine.

Le 13 décembre, le Sénat rejetait un amendement présenté par Pierre-Yves Collombat, sénateur du Var et premier vice-président de l’AMRF, rectifiant l’injustice qui pesait sur les communes en regroupement pédagogique intercommunal (RPI) non adossé à un EPCI (1 sur 2). Si l’école dudit RPI n’est pas implantée sur leurs territoires, ces communes sont considérées comme ne disposant pas de la capacité d’accueil pour leurs élèves et sont dans l’obligation de financer la scolarisation d’enfants dans des écoles privées extérieures, alors qu’elles participent déjà au financement du RPI. Le décret d’application de la Loi Carle réduit considérablement la portée de cette loi qui, bien qu’insuffisante, mettait un terme au différend engendré par le très funeste « article 89 ».

Le 15 décembre, le Gouvernement s’opposait au vote des sénateurs en faveur de l’attribution de 25 millions d’euros pour l’équipement numérique des écoles rurales. Les sénateurs, sous l’impulsion de Jacques Legendre, souhaitaient marquer leur attachement à l’égalité des chances des élèves.

Il n’y aura donc pas de nouveau plan ENR dans la loi de finances 2011. Le Gouvernement se fonde sur la répartition habituelle des compétences en matière scolaire et juge que l’équipement numérique relève exclusivement des communes.

Pourtant, les Maires Ruraux considèrent pour leur part que cet équipement, au contraire des autres investissements, impacte par nature et foncièrement, la pédagogie qui demeure une compétence de l’Etat. Les maires ruraux saluent une fois encore, la réussite et l’engagement de l’Etat pour le premier plan Ecoles Numériques Rurales et estiment que celui-ci ne peut s’exonérer de ses responsabilités vis-à-vis des écoles non pourvues et dont les communes ont peu de moyens.

Ce « décembre noir » sur fond de restriction générale et continue, comme l’incertitude sur les conséquences d’une nouvelle réforme des rythmes scolaires et la comparaison des résultats scolaires en recul en France par rapport aux autres pays, ne peut que plonger les maires ruraux dans une très grande perplexité."

 

Voir les commentaires

SICKO n'a jamais été interdit à Cuba! par Michael Moore

21 Décembre 2010, 10:13am

Publié par -BLOG-PCF-ARRAS

sicko-cuba.jpg

Wikileaks a fait hier quelque-chose d'incroyable: un cable classifié par le Département d'Etat et qui concerne en partie mon film "Sicko" a été publié. C'est une vision impressionnante de la façon orwellienne selon laquelle les bureaucrates de l'Etat répandent leurs mensonges et tentent de recréer la réalité (je suppose que c'est pour complaire à leurs chefs et leur dire ce qu'ils ont envie d'entendre).

 

La date est du 30 Janvier 2008. Seulement quelques jours après que 'Sicko' ait été "nominé" pour l'Oscar du meilleur documentaire. Cela a du rendre fou quelqu'un du Département de l'Etat de Bush (son département du Trésor, qui m'a aussitôt signifié qu'ils étaient en train de chercher quelles lois auraient pu être enfreintes pour emmener trois des premiers sauveteurs du 11 Septembre à Cuba, pour qu'ils y reçoivent des soins qui leur auraient été refusés aux Etats-Unis)

 

L'ex-directeur d'assurances de santé Wendell Potter a révélé récemment que l'industrie de l'assurance - qui avait engagé des millions pour s'opposer à moi et, si nécessaire, "précipiter Michael Moore dans un ravin » - avait commencé à travailler avec les anticastristes cubains de Miami afin qu'ils calomnient mon film.

 

C'est ainsi que le 31 Janvier 2008, un fonctionnaire du Département d'Etat à La Havane a pris une histoire inventée et l'a envoyée en retour à son siège à Washington. Voici ce qu'ils suggéraient:

 

XXXXXXXXXXXX a déclaré que les autorités cubaines ont interdit le documentaire de Michael Moore 'Sicko' pour son caractère subversif. Bien que l'intention du film soit de discréditer le système de santé des Etats-Unis, mettant en relief l'excellence du système cubain, il dit que le régime sait que le film est mythique et qu’il ne souhaite pas prendre le risque d'une réaction populaire devant des installations cubaines dont la grande majorité d'entre les cubains ne dispose assurément pas.

 

Ca paraît convaincant, non? Seulement, il y a un problème:tout le peuple de Cuba a vu le film à la télévision le 25 Avril 2008! Le film a tellement plu aux Cubains qu'il a été un des rares films d'Amérique du Nord à être distribué dans les cinémas de Cuba.

 

Personnellement, je me suis chargé de faire parvenir une copie de 35mm à l'Institut du cinéma de La Havane. 'Sicko' a été projeté dans les villes de tout le pays, et à La Havane, 'Sicko' a été projeté au fameux cinéma Yara.

 

Mais le cable secret dit qu'il a été interdit aux Cubains de voir mon film. Hmmm.

 

Nous savons aussi par d'autres cables secrets des USA que "la désillusion (des masses Cubaines) s'est étendue à toutes les provinces" et que "toute la province orientale bout de haine" contre le régime de Castro. Il existe une grande révolte souterraine active, et "les travailleurs donnent facilement tout l'appui nécessaire" à tous ceux qui sont engagés dans une "sabotage en douce" du gouvernement. Le moral est en berne dans toutes les strates de l'armées, et en cas de guerre l'armée "ne combattra pas".

Enorme - ce cable est très chaud!

Evidemment, ce cable secret des USA est du 31 mars 1961, trois semaines avant que Cuba ne botte quelques postérieurs dans la Baie des Cochons.

 

Le gouvernement des USA a transmis à lui-même ces documents "secrets" durant ces cinquante dernières années, expliquant minutieusement et en détails à quel point la situation à Cuba est terrible et comment les Cubains souffrent en silence pour que nous puissions revenir et prendre le pouvoir. Je ne sais pas pourquoi nous avons écrit ces cables, je suppose qu'ils nous ont seulement fait nous sentir mieux avec nous-mêmes. (Toute personne curieuse peut trouver un musée entier des vœux exaucés des USA sur le site des Archives de la Sécurité Nationale).

 

Alors, que faire d'un cable "secret" quasiment faux, particulièrement quand il fait allusion à vous et au film? Bon, vous attendez qu'un journal responsable enquête et qu'il hurle aux quatre vents ses découvertes. Mais Wikileaks a fait connaître hier le cable de 'Sicko' à Cuba aux médias … et qu'en ont-ils fait? Ils l'ont fait circuler comme si c'était la verité!

 

Voici le titre du journal The Guardian:

 

Wikileaks: Cuba interdit 'Sicko' pour décrire un système de santé "mythique". Les autorités craignent que les images des hopîtaux reluisants du film de Michael Moore, nominé à un Oscar, ne provoquent une réaction populaire.

 

Pas l'ombre d'une enquête approfondie pour savoir si Cuba avait réellement interdit le film!

 

Tout le contraire, en fait. En se faisant l'écho d'un mensonge la presse de droite commençait à voir s'ouvrir un boulevard pour ses manoeuvres, (...). Elle a écrit à ce sujet sans réserves, y compris, malheureusement, BoingBoing et mes amis de The Nation. De cette façon, nous avons ici Wikileaks, qui a été mis en ligne pour trouver et rendre ces cables libres - et les journalistes traditionnels, une fois de plus trop paresseux pour lever un doigt, pointer et faire un clic avec la souris pour acceder à Nexis ou chercher avec Google pour voir si réellement Cuba a "interdit le film". Si un seul reporter l'avait fait, voilci ce qu'il aurait trouvé:

 

  • 16 de junio del 2007 Sábado 1:41 GMT [c'est-à-dire 7 mois avant le cable "faux"]

 

TITULAIRE: Le Ministre de la Santé Cubain dit que le film de Michael Moore 'Sicko' montre les "valeurs humaines" d'un système communiste.

 

Byline: Por ANDREA RODRIGUEZ, auteur à Associated Press

 

La Havane

Le Ministre de la Santé de Cuba, José Ramón Balaguer, a dit ce vendredi que le documentaire du cinéaste Américain Michael Moore 'Sicko' met en relief les valeurs humaines du gouvernement communiste de l'île... "Il ne peut y avoir aucun doute, ce documentaire émanant d'un personnalité comme celle de Michael Moore aide à promouvoir les principes profondément humains de l société cubaine."

 

'Sicko' inauguré à Cuba le 25.04.08.

Le documentaire 'Sicko', du cinéaste Américain Michael Moore, qui traite de l'état déplorable du système de santé aux Etats Unis sera inauguré aujourd'hui à 5 heures 50 à la Mesa Redonda de Cubavisión et sur le Canal Educatif.

 

*

 

OK, on sait que les medias sont paresseux et que la plupart ne servent à rien.

 

Mais le plus gros problème ici c'est comment notre gouvernement paraît être complice de l'industrie des assurances de santé pour détruire un film qui pourrait faire aller vers ce que les Cubains ont déjà dans un pays du tiers-monde ravagé par la pauvreté: la santé gratuite pour tout le monde. Vers la question du pourquoi il l'ont et nous pas. Cuba a un taux de mortalité infantile meilleur que le nôtre, l'espérance de vie y est seulement de 7 mois en dessous de la nôtre, et, selon l'OMS, ils sont seulement deux places derrière le pays le plus riche du monde en termes de qualité des soins médicaux.

 

Voilà l'histoire, afin qu'elle soit connue des principaux médias et des ennemis de la droite.

 

Maintenant que les faits ont été présentés, que va-t-on en faire? Va-t-on attaquer parce que mon film a été diffusé par la télévision d'état cubaine? Ou bien parce-qu'il n'a pas été diffusé par la télévision d'état cubaine? Il faut choisir, cela ne peut être les deux en même temps.

 

Maintenant que les faits démontrent que le film a été diffusé par la télévision d'état et dans les cinémas, je crois que le mieux est de m'attaquer pour avoir projeté mon film à Cuba.

 

Vive Wikileaks!

 

Michael Moore

 

Traduction Alma Cuba Si Lorraine

 

Source :http://www.cubadebate.cu/opinion/2010/12/19/viva-wikileaks-sicko-no-fue-prohibido-en-cuba/

 

 Verlo en el blog de Michael Moore

Voir les commentaires

L'APPEL DE LONDRES

21 Décembre 2010, 09:19am

Publié par -BLOG-PCF-ARRAS

PETIT MONTAGE TROUVÉ SUR LE NET


LE MONDE MARCHE SUR LA TÊTE

REMETTONS-LE SUR SES PIEDS...

SI VOUS RÊVEZ D'AUTRES LENDEMAINS

SANS ATTENDRE LE GRAND SOIR


ADHÉREZ AU

PARTI COMMUNISTE FRANCAIS

Voir les commentaires

ENERGIE : CE SONT LES CONSOMMATEURS QUI PAYENT LA FACTURE DE LA PRIVATISATION

21 Décembre 2010, 08:39am

Publié par -BLOG-PCF-ARRAS

4764573energie-jpg.jpgAugmentations des tarifs de l’électricité et du gaz

Par le groupe CRC-SPG /13 décembre 2010

La France a connu ces dernières semaines des vagues de froid avec des températures allant jusqu’à moins 20 degrés Celsius. Cette année, l’hiver est précoce et s’annonce encore plus rude que celui de l’an dernier. Alors que les effets de la facture énergétique de l’année écoulée pèsent sur leur pouvoir d’achat, les Français vont subir de plein fouet les augmentations des tarifs de l’électricité et du gaz. Pour les plus démunis la situation est dramatique. Le froid aggrave de manière insupportable les conditions de vie de près de 4 millions de personnes touchées par la précarité énergétique. Les « classes moyennes » sont également durement frappées.

La hausse des tarifs énergétiques n’est pas une fatalité mais le résultat mécanique des politiques menées par la droite ces dernières années.

Par la loi NOME, le gouvernement a fait le choix de financer les opérateurs privés au détriment d’EDF, ce qui ne manquera pas d’entraîner une forte hausse des tarifs de l’électricité. Après la hausse de 3 à 5% en août, une hausse de 3% en janvier a été confirmée par Bercy, augmentation à laquelle il faudra rajouter celle de la " contribution au service public de l’électricité" (CSPE).

Les tarifs du gaz ont connu par ailleurs une augmentation de 9,7% en avril, et de 4,7% en juillet dernier et de plus de 50% depuis la privatisation. Augmentations non justifiées si n’est pour satisfaire les appétits des actionnaires du groupe GDF-Suez. L’alourdissement de la facture énergétique est la conséquence directe de la privatisation de GDF. La déclaration de Luc Chatel le 11 décembre dernier qui renvoie à avril une répercussion de la baisse des prix du pétrole sur le prix du gaz est inacceptable, alors que l’Etat premier actionnaire pourrait jouer son rôle de régulateur au nom de l’intérêt général. Le Gouvernement n’empêche pas la hausse, il l’organise.

C’est pourquoi, les sénateurs du groupe CRC-SPG demandent à MM. Sarkozy et Fillon de prendre des mesures immédiates et d’ampleur : la baisse des tarifs du gaz, un moratoire sur les tarifs de l’électricité et l’interdiction pendant la trêve hivernale de l’ensemble des coupures de fourniture énergétique.

Voir les commentaires

1 2 3 > >>