Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Blog des Militants Communistes de l'Arrageois

Colère et indignation des Finimétal de Biache-Saint-Vaast

31 Mars 2010, 12:37pm

Publié par MDC

 

tn.jpeg

La colère et l'indignation dominaient les propos des syndicalistes présents lors de la conférence de presse organisée vendredi dernier par l'USTM-CGT au siège arrageois du syndicat.

Et pour cause, à cette date, avec un licencié pour faute grave, un avec 5 jours de mise à pied, et 10 nouvelles convocations envoyées pour entretien préalable de licenciement – portant à 19 en tout le nombre des salariés menacés de licenciement -, la note présentée par la direction «rancunière» de Rettig-Finimétal de Biache-Saint-Vaast après une grève qui s'était déroulée suite aux négociations annuelles obligatoires est pour le moins salée.

Une direction rancunière

Il y a un mois, après huit jours d'une grève victorieuse sur les salaires et les primes, les salariés de Rettig-Finimétal avaient obtenu une augmentation de 54 E, une prime de vacances de 75 E et 32 E de prime de pénibilité pour 26 salariés. «Après huit jours de grève, la direction a lâché mais, juste après, elle a commencé à envoyer des lettres de convocation pour entretien préalable à licenciement, pour la plupart à des grévistes, et ceci sur des motifs futiles» explique Serge Piedplat, secrétaire général de l'USTM CGT du Pas-de-Calais. «La répression de la direction a commencé à ce moment a-t-il continué : «De ce fait, un rassemblement à été organisé le 12 mars dans l'entreprise. Après avoir voulu rencontrer la direction qui s'est enfermée dans ses bureaux, celle-ci parle aujourd'hui de «séquestration» et, sur ce motif, menace de licenciement d'autres grévistes.» «Pour nous, il n'y a jamais eu «séquestration»» souligne le secrétaire général de l'USTM CGT du Pas-de-Calais : «Personne n'est entrée dans le bureau de la direction. La gendarmerie était présente dans l'usine, l'a constaté et déclaré, et pourra en témoigner (un témoignage qui peut être corroboré par les élus locaux ainsi que par le journaliste de Liberté 62 présents eux aussi au cours de l'action décrite ndlr).»

Un climat de terreur et d'humiliation

Le but de la manoeuvre de la direction selon les syndicalistes de la CGT : créer un climat de terreur destiné à faire pression sur les prochaines négociations salariales dans cette entreprise aux carnets de commande pleins et où les cadences sont sans cesse accrues. «On arrive au matin, tout le monde a peur à l'usine» témoigne Abel Rodrigues, délégué CGT du personnel chez Finimétal : «On ne peut même plus prendre de café !» «Depuis le début de cette semaine, la DRH a pris de nouvelles mesures précise Christian Orloviez, délégué syndical CGT chez Finimetal. Jusqu'à présent, on avait le droit de fumer une cigarette de temps en temps quand on en avait envie. Maintenant, on a le droit de fumer soit à la pause casse-croûte soit une fois 10 minutes dans le poste c'est-à-dire qu'on n'a pas le droit à plus de deux cigarettes. Pour le café, c'est pareil ! On n'a le droit d'aller boire du café qu'à la pause et pendant la pause cigarette. D'aller chercher un café et le boire sur le poste c'est interdit ! On n'a pas le droit non plus d'avoir une cafetière.»

«Même pour aller aux toilettes, il faut appeler le chef pour demander l'autorisation» témoigne pour sa part Yannick Lautement représentant CGT du personnel de Finimétal : «Il faut bientôt lever la main comme à l'école ! On ne se sent même pas dans une usine, on se sent en prison comme à Alcatraz.»

«Oui, et il faut savoir que la direction a fait venir près de 15 vigiles avec des chiens dans l'usine !» souligne Serge Piedplat : «Cela nous rappelle des temps qui ne sont pas si lointains où le patronat, sûr de ses pleins pouvoirs, se permettait tout ! C'est une situation infernale pour laquelle, d'ailleurs, la direction sait sortir de l'argent.»

Un rassemblement régional chez Finimétal

Après plusieurs rencontres infructueuses, en vue de médiation, avec la Direction Départementale du Travail, afin de dénoncer ces pratiques de répression menaçant le droit de grève, et exiger «l’arrêt immédiat des procédures de licenciements, des intimidations à l’encontre des salariés, des pressions illégales et de la répression antisyndicale», l'USTM-CGT a décidé d'organiser un rassemblement régional de soutien aux Finimétal devant les grilles de l'usine de Biache-Saint-Vaast, le vendredi 2 avril, à 9 heures.

Jérôme Skalski

 

Voir les commentaires

Continental : Marie-George Buffet dénonce un reclassement à 137 euros par mois

30 Mars 2010, 20:00pm

Publié par Xavier


http://www.pcf.fr/local/cache-vignettes/L201xH195/arton4692-410fd.jpgLe fabricant de pneumatiques Continental a proposé à ses salariés de l’Usine de Clairoix victime d’un plan social des reclassements au sein du groupe en Tunisie pour 137 euros par mois. Quelle générosité ! Un tel cynisme en dit long sur le mépris de la direction de Continental à l’égard de ses salariés. Pris en flagrant délit de provocation, la direction de Continental tente de se justifier en évoquant l’obligation légale de proposer toutes les offres d’emplois disponibles au sein du groupe. Je voudrais rappeler que le recours à la cruauté mentale ne figure pas dans la loi ! L’État qui a multiplié les fausses promesses et le laisser faire à l’égard de ce patronat-voyou se doit de réagir au plus vite dans cette affaire inadmissible. Les salariés de Continental ont le droit à un emploi qualifié, à des salaires corrects et surtout à un peu plus de respect.


Marie-George Buffet, Secrétaire nationale du PCF

Voir les commentaires

Valérie Pringuez, la syndicaliste de pimkie change de costume (20 minutes)

26 Mars 2010, 23:12pm

Publié par Xavier

http://cache.20minutes.fr/img/photos/20mn_indesign/2010-03/2010-03-26/article_2603-LIL03-PRINGUEZ.jpg

« C'est impressionnant. » Valérie Pringuez découvre pour la première fois l'hémicycle du conseil régional. Elle va y siéger pendant quatre ans au sein du Front de gauche.

 

« C'est impressionnant. » Valérie Pringuez découvre pour la première fois l'hémicycle du conseil régional. Elle va y siéger pendant quatre ans au sein du Front de gauche. Une ascension fulgurante pour cette syndicaliste CGT de Pimkie qui avait fait la une en décembre et janvier lors d'un mouvement social très dur de 17 jours.
C'est au cours de ce conflit qu'elle avait rencontré Alain Bocquet, député-maire (PC) de Saint-Amand et tête de liste du Front de gauche aux élections régionales.« Un colistier d'Alain Bocquet m'a proposé d'être symboliquement en deuxième position sur la liste. J'ai accepté », raconte-t-elle, consciente de sa nouvelle notoriété. Pourtant, au départ, pas question de siéger. « C'est à la veille du premier tour qu'on a eu une discussion pour savoir si je voulais être éligible. La campagne m'a donné envie de tenter l'aventure jusqu'au bout. » La syndicaliste a compris que le politique avait plus de poids que le syndicaliste pour faire avancer les choses. « Les deux combats sont complémentaires », nuance-t-elle toutefois. Elle n'a d'ailleurs pas l'intention de quitter son travail de vendeuse chez Pimkie. « Je dois négocier avec la direction des aménagements d'horaire. » Elle a bon espoir, le directeur des ressources humaines l'ayant félicité de son élection.
Après avoir mené les luttes, elle se retrouve donc aujourd'hui dans la peau de l'élève qui doit apprendre. « Je suis d'un naturel plutôt fonceur et instinctive, mais en ce moment, j'écoute beaucoup. »
Elle a commencé à arpenter les 4,7 km de l'hôtel de région, repéré les bureaux du groupe du Front de gauche, jeté un œil sur les dossiers préparatoires. Prête pour le baptême du feu. « C'est quoi le bouton huisser ? », demande-t-elle devant son pupitre. Réponse : « Pour appeler un huissier qui transmet les messages. » Sourire. « Bon, il ne reste plus qu'à affronter Marine Le Pen. ça nous refroidit, mais c'est un beau défi de siéger à côté de personnalités comme elle » G. D.

Voir les commentaires

Le député Bocquet fait la classe aux élèves

26 Mars 2010, 23:08pm

Publié par Xavier

http://medias.francetv.fr/cpbibl/url_images/2010/03/26/image_62151859.jpgAlain Bocquet a fait le professeur dans une classe pour protester contre le manque d'enseignants.

Une classe hors norme vendredi matin à Saint Amand les Eaux ... Alain Bocquet, le député maire de Saint-Amand était devant le tableau noir. Il entendait marquer les esprits aux côtés des parents et des enseignants. Tous dénoncent les suppressions de postes d'enseignants.

 

Voir la vidéo de France 3

 


 

Voir les commentaires

5 ELUS "L'HUMAIN D'ABORD" DANS LE PAS DE CALAIS

22 Mars 2010, 15:39pm

Publié par MDC

Les résultats du 2e tour des Régionales confirment la déroute des Sarkozistes et la victoire de la Gauche. La progression du Front National est cependant inquiétante et montre que le discours populiste peut séduire des électeurs qui ont été déçus par une "gestion de gauche" trop libérale, ce qui n'est pas démenti par une abstention très forte. 
Le succès électoral de la Gauche ne fera vraisemblablement pas dévier le gouvernement de sa politique de casse des services publics, de mise à mal des acquis de la Libération, de cadeaux aux nantis, etc.
Au-delà de la bataille électorale, il reste à mener la lutte directe au niveau des entreprises, des services, des quartiers : dès demain, faisons de la journée de grèves et de manifestations du 23 mars non seulement une amplification de l'avertissement lancé à tous les tenants de l'ultra-libéralisme ambiant mais aussi une proclamation que notre société doit retrouver la justice et l'égalité, en mettant en pratique ce principe fondamental : L'HUMAIN D'ABORD !
MDC

Parmi les 16 élus issus de la liste L'HUMAIN D'ABORD, voici les 5 du Pas de Calais :
les communistes Cathy Apourceau, Bertrand Péricaud, Brigitte Passeboc, Jean Haja, ainsi que Laurence Sauvage du Parti de Gauche.

04cathyapourceaupolyFDG62.jpg       11BertrandPericaudFDG62.jpg     16BrigittePasseboscFDG62     21JeanHajaFDG622.jpg     28LaurenceSauvageFDG62.jpg

Voir les commentaires

Est-ce que la Grèce deviendrait une marchandise ?

21 Mars 2010, 15:45pm

Publié par MDC

euro-greece
La Grèce comme marchandise ?

Après s'être emparé de l'énergie, de l'eau, des communications, etc, le capitalisme envisage de faire main basse sur le patrimoine culturel des peuples, voire de leur territoire : c'est ainsi que certains proposent qu'Athènes soit une ville à vendre !

" Deux députés du Parlement Allemand ont formulé la proposition que la Grèce puisse vendre une partie de son territoire et de son patrimoine culturel – notamment l'Acropole d'Athènes – pour affronter la situation précaire des comptes publics.

La « proposition » est de telle nature qu'il y a eu un vaste effort médiatique pour la minimiser. D'une part, parce que « ceux qui l'ont formulé étaient deux députés d'extrême-droite ». D'autre part, parce que le journal qui l'a publié, Bild, est un « tabloïd sensationnaliste ». Mais la question fondamentale, que l'on cherche ainsi à occulter, est toute autre.

C'est ce qui emmène deux politiciens allemands à adresser de telles propositions à un pays souverain, dans la situation actuelle. Et la situation actuelle, c'est celle d'une UE dans laquelle, avec l'entrée en vigueur du « Traité de Lisbonne », les dogmes monétaristes et néo-libéraux prennent force de loi, et dans laquelle les grandes puissances capitalistes ont pris les commandes et veulent le montrer.

Ce que les deux « députés d'extrême-droite » allemands ont fait, c'est exprimer de manière brutale ce que la bureaucratie européenne formule de manière plus prudente : la voie vers laquelle nous emmène « l'intégration européenne », c'est celle de la perte accélérée de souveraineté des Etats les plus dépendants.

Et si les Etats aliènent leur souveraineté, pourquoi n'aliéneraient-ils pas également leur territoire sur lequel ils l'exercent, ou un patrimoine national sur lequel repose une partie fondamentale de son identité nationale?

Cela fait partie de la nature du capitalisme de transformer tout en marchandise. En citant Marx et Engels, « L'argent seul est marchandise! Tel est maintenant le cri qui retentit sur le marché du monde ». Ainsi fonctionne l'actuelle Union Européenne.

Dans la Constitution d'Athènes, Aristote rappelle la situation antérieure à Solon: « La terre était tout entière entre les mains d'un petit nombre d'hommes, et si les cultivateurs ne payaient pas leur redevance, ils s'exposaient à être vendus, eux et leurs enfants: car les débiteurs étaient soumis à la contrainte par corps »

Ces mots nous viennent de la Grèce, et ont été écrits il y a vingt-six siècles. Et la lutte continue aujourd'hui contre ceux qui veulent tout transformer en marchandise, des réalisations artistiques millénaires jusqu'à la souveraineté des peuples et aux droits des travailleurs."

Extrait du N° 1893 du 11 mars d'Avante (hebdomadaire du PC Portugais)
Traduction MA pour http://solidarite-internationale-pcf.over-blog.net/

Voir les commentaires

APPEL D’ALAIN BOCQUET

17 Mars 2010, 11:46am

Publié par Xavier

Elections Régionales du 14 et 21 mars 2010 – Région Nord Pas de Calais

 

 

 

UN APPEL D’ALAIN BOCQUET

Député communiste du Nord

Tête de liste du FRONT DE GAUCHE

 

Au nom de la liste « L’HUMAIN D’ABORD ! », je remercie chaleureusement les 132 450 électrices et électeurs (10,78%) qui nous ont accordé leur confiance au 1er tour. dans une élection marquée par une abstention massive traduisant une profonde colère des électeurs.

 

Ce vote pour le Front de Gauche, dont l’ampleur est soulignée par beaucoup d’observateurs, exprime en toute clarté le rejet de la politique désastreuse du gouvernement de Nicolas SARKOZY mettant en œuvre à marche forcée le programme du MEDEF et de l’Europe ultralibérale.

 

Il est aussi l’expression d’une volonté populaire de construire une politique nouvelle, vraiment de gauche plaçant l’Humain au cœur de tous les choix. C’est l’expression de l’enracinement dans notre région d’une gauche authentique, sociale, écologiste et citoyenne.

 

L’enjeu immédiat c’est de nous mobiliser dimanche prochain pour battre la droite et l’extrême droite. C’est aussi d’élire des conseillers régionaux du Front de Gauche, libres et rassembleurs, déterminés à apporter leur soutien à toutes les politiques conformes aux besoins de la population sans pour autant participer à la direction de la Région.

 

Des élus qui seront fidèles aux engagements pris durant leur campagne du 1er tour, en particulier celui d’organiser la résistance face à l’agression du capital financier contre le monde du travail.

 

Ils auront à cœur d’agir pour l’emploi, la transparence dans l’utilisation des fonds publics, la santé, l’éducation, la jeunesse.

 

Ils auront à cœur de mobiliser immédiatement la Région pour la défense et l’avenir de notre industrie. L’enjeu est de construire un autre avenir à notre belle et grande région en s’appuyant résolument sur la force que représentent ses quatre millions d’habitants et ses élus.

 

Vous pouvez compter sur ces élu(e)s de la gauche authentique pour vous défendre et vous faire entendre.

 

Dimanche, mobilisons nous, pas une voix ne doit manquer à gauche.

Voir les commentaires

Résultats 1er tour : Déclaration de Pierre Laurent (PCF)

16 Mars 2010, 13:05pm

Publié par MDC






Voir les commentaires

Jean Ferrat est mort, aurevoir camarade...

13 Mars 2010, 17:27pm

Publié par Xavier

Jean Ferrat, artiste engagé à l'idéal communiste et auteur de quelque 200 chansons, est décédé samedi à l'âge de 79 ans, ont indiqué les autorités locales en Ardèche (sud de la France) où il résidait

"Il est décédé à l'hôpital d'Aubenas", où il avait été hospitalisé quelques jours auparavant, a précisé à l'AFP le sous-préfet de Tournon-sur-Rhône.

Aussi prolifique que discret, Jean Ferrat a composé et interprété environ 200 chansons, mêlant textes engagés, hommages au poète et romancier Louis Aragon et déclaration d'amour à l'Ardèche, sa région d'adoption où il résidait depuis de nombreuses années.

Né le 26 décembre 1930 à Vaucresson (banlieue parisienne), Jean Ferrat, né Jean Tenenbaum, avait perdu à l'âge de 11 ans son père, juif émigré de Russie et déporté à Auschwitz. Il fut sauvé grâce à des militants communistes, ce qu'il n'oubliera jamais.

Compagnon de route du parti communiste sans jamais en avoir été membre.

Voir les commentaires

LES CRIEURS DU METRO EN CAMPAGNE ELECTORALE

11 Mars 2010, 17:10pm

Publié par MDC




Grand Lille TV 02-03-10
 

Voir les commentaires

EN PRISON DEPUIS 1823 JOURS !

9 Mars 2010, 15:35pm

Publié par MDC

 

LIBERTÉ POUR SALAH HAMOURI
shamouri v
LE JEUNE FRANCO-PALESTINIEN EST EMPRISONNÉ EN ISRAEL DEPUIS 1823 JOURS 

 

Voir les commentaires

QUI GÊNONS-NOUS ?

9 Mars 2010, 09:45am

Publié par MDC

QUI GÊNONS-NOUS ?
PC-jpeg
Dans la nuit de dimanche à lundi les volets du siège de la Section d'Arras du PCF ont été tagués (voir photo).
C'est que les idées que nous défendons dérangent certains !
La campagne active que nous menons pour la liste L'HUMAIN D'ABORD conduite par Alain Bocquet et Jacky Hénin est en train de porter ses fruits : les électeurs se rendent compte que seules nos propositions sont un frein véritable à la politique néo-libérale du pouvoir au service des puissances financières. On voit bien avec les exemples de Total, de Continental, des aciéries Mittal, etc que l'UMP ne veut et ne peut défendre les intérêts des travailleurs : baisse du pouvoir d'achat, des retraites, développement du chômage, casse des services publics dont la santé et l'éducation... Il est temps qu'on relève la tête ! et comme les socialistes se contentent le plus souvent d'accompagner cette politique au lieu de la combattre, comme Cohn-Bendit et les Verts se contentent de vouloir faire payer les familles à la place des actionnaires, comme Besancenot et ses amis attendent le "grand soir" pour agir, comme les Le Pen font porter le chapeau aux immigrés au lieu des capitalistes, comme les Modem veulent simplement remplacer Sarkozy par Bayrou pour continuer la même politique économique, seuls les candidats de la liste L'HUMAIN D'ABORD sont porteurs de l'espérance des pauvres et des modestes en plus de justice sociale, en une économie au service du plus grand nombre et non des nantis!
Eh oui! nos propositions sont de mieux en mieux entendues et cela gêne certains qui, au lieu d'avoir le courage de venir débattre avec nous, se réfugient lâchement dans l'insulte ; depuis l'image du Bolchevik au couteau entre les dents, des milliers d'insultes nous ont été adressées et celle-ci finira comme les autres : au musée de la bêtise et de la haine.
Le secrétariat de la Section PCF de l'Arrageois vous invite à leur adresser la meilleure des réponses : voter en masse dimanche prochain pour la liste L'HUMAIN D'ABORD ! 

 

Voir les commentaires

Arrêt Dunkerque: réactions suite à l'annonce de Total de fermer une raffinerie

8 Mars 2010, 20:43pm

Publié par Xavier

Réaction du Parti Communiste Français et d'Alain Bocquet Député-Maire PCF de Saint-Amant-les-Eaux (Nord) et tête de liste du Front de Gauche Nord-Pas de Calais

Le Parti communiste français (PCF) "dénonce la fin de non recevoir de la direction de Total et soutient les salariés en lutte qui demandent le redémarrage industriel du site. La décision de fermer la raffinerie est un énorme gâchis. Plus de 160 millions d'euros ont été investis. C'est l'intérêt industriel du pays qui commande de revenir sur cette décision. Total parle aujourd'hui de maintenir 240 emplois sur les 370 mais sans réel projet industriel. Et rien n'est dit sur les emplois chez les sous-traitants. C'est inacceptable".

Alain Bocquet, député PCF du Nord, voit dans cette fermeture la "première étape" d'un "plan de casse de l'industrie nationale de raffinage". "Ces méthodes d'un autre âge en disent long sur la volonté conjuguée de la droite et du patronat du CAC 40 d'imposer, coûte que coûte, leurs choix au détriment de nos atouts économiques, de la vie de nos bassins d'emploi et du monde du travail".

Voir les commentaires

La lutte fait aboutir les revendications des Finimétal

4 Mars 2010, 10:40am

Publié par MDC

La lutte fait aboutir les revendications des Finimétal

FINIMETAL.JPG

Après une semaine de grève, les travailleurs de Finimétal Biache-Saint-Vaast mobilisés pour leurs salaires à l'appel de la CGT ont obtenu satisfaction. Une victoire des salariés qui témoigne de l'efficacité et de la nécessité de la lutte.


Notre journal s'en faisait l'écho la semaine dernière. Face aux revendications des travailleurs de Finimétal Biache-Saint-Vaast (groupe Rettig) qui réclamaient une augmentation de salaire de 60 euros, une prime de vacances de 75 euros et une prime de pénibilité au dépôt de 32 euros, la direction de l'entreprise faisait la sourde oreille. Elle leur opposait une augmentation de salaire de 36 euros, une prime de vacances de 45 euros et «pour la prime de pénibilité dans les dépôts» comme le soulignait Christian Orlowiez, responsable de la CGT à Finimétal Biache : «rien». 

 

Un peu plus d'une semaine de mobilisation avec bloquage des entrées et piquet de grève


Après un peu plus d'une semaine de mobilisation avec bloquage des entrées et piquet de grève, plusieurs réunions se sont déroulées à la fin de la semaine dernière, d'abord avec l'inspection du travail, ensuite entre représentants syndicaux et patronaux au siège de l'entreprise. Aux cours de ces réunions, la direction de Finimétal à été amenée à revoir ses propositions à la hausse. «Nous avons repris le travail lundi explique Christian Orlowiez : «Nous avons obtenu 54 euros d'augmentation de salaire, une prime vacances de 75 euros et une prime de pénibilité pour le dépôt de 32 euros mensuels.» «C'est une victoire pour nous souligne  le représentant de la CGT de Finimétal Biache-Saint-Vaast : «Les salariés sont satisfaits. Mais c'est toujours le rapport de force qui fait aboutir les revendications.» 


«C'est toujours le rapport de force qui fait aboutir les revendications»


Concernant les comptes de l'entreprise dont le «léger déficit» affiché officiellement servait d'argument à des propositions patronales de revalorisation a minima des salaires et qui heurtait les travailleurs de Finimétal Biache-Saint-Vaast faisant l'expérience de hausse des cadences et d'augmentation des flux pour l'année écoulée, la CGT avait obtenu en janvier la réalisation d'une expertise comptable pour 2008 et 2009. Résultats attendus pour la mi-juin.


Jérôme Skalski LIBERTÉ 62


Voir les commentaires

UNE DIVERGENCE DE TAILLE ENTRE LE PCF ET LE PS

3 Mars 2010, 15:07pm

Publié par MDC

RÉGION NORD-PAS DE CALAIS : 
UNE DIVERGENCE DE TAILLE ENTRE LE PCF ET LE PS
10-02-27_NE_pt.jpg 
 

Voir les commentaires