Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Blog des Militants Communistes de l'Arrageois

L"HUMAIN D'ABORD : MEETING LE 4 FEVRIER A LENS

30 Janvier 2010, 10:08am

Publié par MDC

meeting_Lens.jpg

Voir les commentaires

Décès de Howard Zinn

29 Janvier 2010, 11:04am

Publié par Xavier

http://www.ptb.be/typo3temp/pics/7937aa78cb.jpgHoward Zinn nous a quitté ce mercredi 27 janvier. La recherche historique internationale perd l’un de ses plus fidèles serviteurs, celui qui avait su, dans son /Histoire populaire des États-//Unis/, dépeindre avec rigueur et attachement ceux dont l’histoire n’est jamais écrite : la minorité noire américaine, les couches les plus pauvres de la société américaine ou encore la condition féminine dans un monde marqué par le patriarcat. Admiré ou contesté par plusieurs générations de lecteurs, il reste aujourd’hui le symbole d’une histoire alternative, d’un regard acéré sur la société américaine et ses exclus.

Au delà de l’intellectuel, nous retiendrons de lui son engagement pacifiste radical. Dans une période où les États Unis et une partie du monde occidental s’enfoncent dans une guerre injuste et meurtrière en Afghanistan, la voix de celui qui a jadis combattu l’engagement américain au Viet Nam nous manquera.

Voir les commentaires

Un scandale : Les pays de l'UE ne condamnent pas la réhabilitation du fascisme !

28 Janvier 2010, 11:39am

Publié par MDC

AntiBolchUn scandale : Les pays de l'UE ne condamnent pas la réhabilitation du fascisme !

Le 18 décembre 2009, à l'initiative de la Fédération Russe, a été présentée à l'Assemblée Générale de l'ONU une résolution qui condamne les tentatives en cours dans certains pays, en particulier dans les républiques baltiques, en Ukraine et en Géorgie, de réhabilitation et même de glorification du nazisme et de la collaboration, et les attaques contre les monuments qui rendent hommage à ceux qui sont tombés dans la lutte contre le fascisme pendant la Seconde Guerre Mondiale. La résolution a été présentée de manière significative quelques heures avant que le gouvernement géorgien ne procède à la démolition du mémorial dédié aux soldats de l'Armée Rouge et aux victimes de l'agression nazie et fasciste.

La résolution a obtenu les voix de l'écrasante majorité des pays (127) qui font partie de l'ONU. Le seul vote contre est venu des Etats-Unis. Les 27 pays européens, appartenant à l'Union Européenne, se sont abstenus. A ceux-ci se sont ajoutés l'Ukraine, la Géorgie et la Moldavie, gouvernés en ce moment par les représentants des soi-disant « révolutions colorées », inspirées et soutenues par l'Occident.

Le député européen du Parti Communiste de Grèce (KKE), Giorgos Toussas a dénoncé avec force le comportement des gouvernements, qu'ils soient de droite ou sociaux-démocrates, de l'UE :

« Le fait que l'UE se soit abstenue sur la résolution signifie peut-être qu'elle approuve et soutient la glorification et la réhabilitation des groupes fascsistes et de ceux qui ont collaboré avec les criminels de guerre nazis dans une série d'Etats-membres de l'Union Européenne et dans d'autres pays européens ? Le refus de condamner la glorification du fascisme fait peut-être partie de la tentative historiquement infondée de mettre sur le même plan Nazisme et Communisme? »

La délégation du KKE au Parlement Européen s'est saisi de l'occasion pour dénoncer également la violente campagne anti-communiste, qui connaît une escalade inquiétante ces derniers mois, à partir de la décision prise par les autorités polonaiseses d'interdire même les symboles qui se réclament des idéaux du communisme et de la demande exprimée au gouvernement, de la part de certains secteurs du parlement de République Tchèque, d'interdire le Parti Communiste de Bohême-Moravie.

(Note de la rédaction de l'Ernesto (extraits) d'après le communiqué du KKE - Traduit par MA pour http://solidarite-internationale-pcf.over-blog.net/ )

Site du Parti communiste de Grèce (KKE): http://inter.kke.gr/

Voir les commentaires

Une proposition communiste pour un autre mode de développement régional

25 Janvier 2010, 14:56pm

Publié par MDC

Une proposition communiste pour un autre mode de développement régional :

la création d'un fonds pour l’emploi et la formation

 

arton1198-06a64.jpg

L’utilité sociale et économique du crédit, c’est-à-dire de l’argent que les banques ont en dépôt et qu’elles utilisent, est un enjeu nodal de la construction d’un autre mode de développement.

 

Soyons clair ! D’où provient l’argent des banques sinon des salaires, des pensions et des retraites ? C’est donc votre argent, l’argent des salariés que les banques ont en dépôt et qu’elles utilisent aujourd’hui pour spéculer, alimenter la dérive financière de l’économie à la base de la crise que nous vivons. À ce titre, vous avez sans doute droit au chapitre, vous avez sans doute votre mot à dire l’utilisation que font les banques de voter argent.

Peut-être souhaiteriez-vous que cet argent soit utilisé pour développer l’activité économique et sociale de votre pays, de votre localité, de votre région. Bref que votre argent plutôt que d’engraisser les actionnaires participe à la création d’emploi, au développement de productions utiles et des services publics.

Les communistes avancent une proposition qui dès le niveau régional participerait à une réorientation de l’utilisation de l’argent dont disposent les banques. Il s’agit de la mise en place d’un Fonds régional pour l’emploi et la formation.

Ce fonds serait doté d’une partie des sommes affectées par les régions « au crédit d’action et de développement économique ». Il permettrait de prendre en charge tout ou partie des intérêts bancaires des emprunts consentis aux entreprises pour la sauvegarde et le développement de leur activité. Il serait un levier considérable pour réorienter l’action des banques vers le soutien à la production de richesses utiles et contre la logique de l’argent pour l’argent. Il serait placé sous le contrôle des salariés et des élus pour s’assurer de la finalité de l’aide accordée en fonction de sa traduction en termes d’emplois de qualité et de formation. Il serait le premier niveau d’un Fonds national pour l’emploi doté du montant des allégements de cotisations sociales accordées aux entreprises (30 Milliards €), lui-même partie prenante d’un pôle financier public chargé de développer ce nouveau crédit et constitué à partir de la Caisse des dépôts, de la banque Postale, d’Oséo, des banques coopératives et mutualistes et de banques nationalisées (BNP…).

Quelques chiffres pour remettre chaque chose à sa place :

- 100 millions d’argent public permettraient de mobiliser 2,5 millards de crédit bancaire à un taux de 4%.

- Charges sociales patronales : 145 Milliards € à comparer aux

- Charges financières des entreprises : 316 Milliards (taux d’intérêts et frais bancaires, rémunérations des actionnaires, opérations financières).

Jean-Marc DURAND, économiste.

article publié sur www.pcfmontreuil.org



 

 

Voir les commentaires

Réunion du comité de soutien de Salah Hamouri (L'Avenir de l'Artois)

23 Janvier 2010, 19:05pm

Publié par Xavier

Réunion du comité de soutien de Salah Hamouri

Des actions contre une « injustice »

 
Jean-François Larozière (à gauche), président régional du comité de soutien à Salah Hamouri.Jean-François Larozière (à gauche), président régional du comité de soutien à Salah Hamouri.

 

Salah Hamouri est un jeune Franco-Palestinien condamné à sept ans de prison par la justice israélienne pour « complot contre Israël ». Son comité de soutien tenait une réunion à Arras ce lundi 18 janvier

Come Florence Cassez, Mickaël Blanc ou encore Clotilde Reiss, Salah Hamouri fait partie de ces Français emprisonnés, à tort ou à raison, dans des pays étrangers.

Lundi 18 janvier, au matin, son comité national de soutien s'était réuni à la Maison des sociétés pour évoquer son cas et faire le point sur sa situation actuelle. C'est la première fois que ce comité venait à Arras.
Salah Hamouri est né le 25 avril 1985 à Jérusalem. Il a donc 24 ans. Son père Hassan Hamouri, restaurateur, est un Palestinien résidant à Jérusalem-Est.
Sa mère, professeur, née Denise Guidoux, est Française. Elle est originaire de Bourg-en-Bresse (Ain).
Salah Hamouri dispose d'un passeport français, et est dûment enregistré au Consulat général de France à Jérusalem. Salah est parfaitement francophone.
Militant, il a été arrêté à trois reprises. Une première fois le 30 septembre 2001. Il est resté deux mois en isolement à la Moskobieh, centre d'interrogatoire et de détention de Jérusalem, et ce malgré son jeune âge : 16 ans. Il a été jugé et condamné à cinq mois de détention pour avoir collé des affiches et fait de la « propagande anti-israélienne » dans le cadre scolaire.
Fin février 2004, il a été arrêté une seconde fois à Bethlehem alors qu'il passait la soirée chez des amis. Une des personnes présente à cette soirée était recherchée par l'armée israélienne. Il a dû passer quatre mois en détention administrative.
La troisième fois, Salah a été arrêté le 13 mars 2005 alors qu'il se rendait à Ramallah. Un mois après son arrestation, sa famille a appris par la presse qu'il était accusé d'avoir comploté avec deux autres jeunes contre le rabbin Ovadia Yossef, chef spirituel du parti religieux d'extrême droite SHAS, au motif qu'ils étaient passés en voiture devant le domicile de celui-ci.

Libérable en 2011
À cela s'ajoute la présomption de l'appartenance de Salah à un mouvement de jeunesse réputé proche du FPLP, dont il n'a jamais été membre. Un «  délit d'intention » a été ainsi constitué par le tribunal militaire.
Le 17 avril 2008, après trois ans d'emprisonnement au cours desquels une vingtaine d'audiences ont fait l'objet de reports successifs, Salah a été condamné par le tribunal militaire israélien d'Ofer (situé dans les Territoires palestiniens illégalement occupés) à sept ans de prison pour « complot et appartenance aux jeunesses du FPLP ». Depuis, Salah a fait l'objet d'un nouveau transfert, et se trouve à la prison de Gilboa au Nord d'Israël. Selon les termes du jugement, il sera libérable le 21 novembre 2011.

« Silence assourdissant »
Le comité de soutien de Salah Hamouri crie à « l'injustice ». Mais, à leur goût, elle n'est pas assez médiatisée : « Son cas fait l'objet d'un silence assourdissant », constate amèrement le président de la section régionale du comité de soutien, Jean-François Larosière.
Grâce à une intervention de l'acteur François Cluzet, au cours d'un débat au journal de 13h de France 2, avec Jean-François Copé, président du groupe UMP à l'Assemblée générale, le cas de Salah Hamouri a commencé à être évoqué plus souvent dans la presse télévisée ou écrite. Les reportages évoquant sa situation se sont multipliés. Un nouvel espoir pour la famille du jeune Franco-Palestinien et de tous ceux qui le soutiennent.
Du coup, les réunions et les actions de soutien se multiplient et Jean-François Larozière compte bien profiter de la venue possible de Nicolas Sarkozy à Notre-Dame de Lorette pour lui faire rappeler qu'un citoyen français est « l'otage » de la politique intérieure israélienne.

Vincent PIHEN

Voir les commentaires

REGIONALES : NOS CANDIDATS (ARRAS ET ENVIRONS)

21 Janvier 2010, 14:13pm

Publié par MDC

arras 1

A côté de JACKY HENIN, député communiste européen et tête de liste pour le Pas de Calais : (de gauche à droite)
Fabienne NATHAN PCF Arras - Jean-Jacques GUILLEMANT PCF Beaurains -
Joëlle MONCEL PG Arras - Annie BOULET PG Arras -
Sandra DUSAUTOIR PCF Izel

Voir les commentaires

REGIONALES : NOTRE LISTE (Pas de Calais)

21 Janvier 2010, 14:06pm

Publié par MDC

banniere

La liste de rassemblement  "L'humain d'abord" conduite par Alain BOCQUET est soutenue par le Parti Communiste, le Parti de Gauche, la Gauche Unitaire et ouverte aux acteurs du mouvement social, à des élus et des personnalités de différentes sensibilités. Elle est composée de 117 candidats dont 74 pour le Nord, 43 pour le Pas de Calais et a été présentée à la presse ce samedi 16 janvier à la Halle aux Sucres de Lille.

Pour le Pas de Calais, cette liste est conduite par Jacky HENIN, Député Européen :

1 Jacky HENIN PCF (Calais)

2 Cathy APOURCEAU PCF (Avion)

3 Jean HAJA PCF (Rouvroy)

4 Laurence SAUVAGE PG (Fruges)

5 Daniel DEWALLE PCF (Houdain)

6 Brigitte PASSEBOC PCF (St Etienne au Mont)

7 Bernard BAUDE PCF (Méricourt)

8 Carole DUBOIS PCF (Lillers)

9 Roland DELATTRE PG (Calais)

10 Evelyne LARGILLIERE Syndicaliste (Wardrecque)

11 Pascal THIEBAUX PCF (Etaples)

12 Catherine LEMOINE PCF (Divion)

13 Edmond BRUNEEL PCF (Montigny-en-Gohelle)

14 Laurence LOUCHAERT PCF (Grenay)

15 Manuel TOURBEZ PCF (Carvin)

16 Peggy FLAMENT PG (Estevelles)

17 Jean-Jacques GUILLEMANT PCF (Beaurains)

18 Michèle MOREN PCF (Annay-sous-Lens)

19 Jean CLARISSE PCF (Auchy-les-Mines)

20 Nathalie STANISLAWSKI PCF (Marles-les-Mines)

21 Bertrand PERICAUD PCF (Calais)

22 Laurence ZADERATZKI PCF (Lens)

23 Bernard BLONDEL PCF (Oblingem)

24 Véronique BUARD PCF (Evin-Malmaison)

25 Hervé JASPART PG (Lapugnoy)

26 Sandra DUSAUTOIR PCF (Izel)

27 David GOBE PCF (Outreau)

28 Sandrine LEROY PCF (Harnes)

29 Franck SAILLOT PCF (Delettes)

30 Joelle MONCEL PG (Arras)

31 Jean LECOMTE PCF (Beaurainville)

32 Sylvianne BEAUCOURT PCF (Courrières)

33 Marc BERNALICIS PG (Hénin-Beaumont)

34 Elisabeth DELALLEAU PCF (Labeuvrière)

35 René HOCQ PCFR (Burbure)

36 Dominique HENOT PCF (Fouquières-les-Lens)

37 Jean-Claude DANGLOT PCF (Loison-sous-Lens)

38 Fabienne NATHAN PCF (Arras)

39 Eric LEBAS PG (Longuenesse)

40 Micheline TREPAGNE PCF (Berck-sur-Mer)

41 Denis DUPORGE PCF (Auchel)

42 Annie BOULET PG (Arras)

43 Gilbert ROLOS PCF (Sallaumines)

 

Voir les commentaires

Le Vert, Michel Autès, rejoint de Front de Gauche

21 Janvier 2010, 11:02am

Publié par Xavier

Vice-président de la Région Nord, le Vert Michel Autès coupe les ponts (La Voix du Nord)


Blessé par l'attitude des Verts à son égard après 20 ans d'engagement, Michel Autès claque la porte.Blessé par l'attitude des Verts à son égard après 20 ans d'engagement, Michel Autès claque la porte.

| POLITIQUE |

Non retenu sur la liste des Verts pour les régionales alors qu'il avait participé à l'élaboration du programme du parti en 2004 avant d'assurer un mandat remarqué de vice-président de la Région chargé de la santé, Michel Autès, blessé par « une erreur stratégique » qu'il dit ne pas comprendre, a décidé de tourner la page. « Je n'ai plus ma place dans ce mouvement », tempête l'élu seclinois, qui repart au combat mais sur la liste du Front de gauche... et en bonne place.

 

> Vert historique, ex-candidat aux cantonales, ancien du cabinet de Marie-Christine Blandin, vice-président sortant de la Région, vous ne figurez pourtant pas sur la liste des Verts aux prochaines régionales. C'est une surprise...

« C'est une surprise, oui, et non... La liste a été élaborée sur la base d'un vote des militants, par secteur. Dans la métropole lilloise, sur environ 300 militants, il y en a 150 à Lille, le reste se partage en gros entre Roubaix et Villeneuve-d'Ascq. Il s'est ainsi dégagé une majorité arithmétique en faveur des candidats de ces localités. Je n'ai donc pas été retenu, malgré un bilan de vice-président que j'ai présenté et qui reflète un beau travail et des avancées qui ne sont pas contestées. Bref, j'ai fait le job, pendant six ans, sans esbroufe. Mais le message que j'ai reçu, c'est que ça n'intéressait pas les Verts... »

> Pour quelqu'un de très engagé comme vous l'êtes depuis 20 ans avec ce parti, c'est une blessure ?

« C'est d'abord, politiquement, une erreur stratégique. Il y avait là un capital à faire fructifier pour montrer que Les Verts peuvent aussi être pertinents sur d'autres sujets que l'environnement. Pendant ces six ans, des choses ont changé ; le plan cancer par exemple a changé la donne pour les habitants de la région dans les hôpitaux, sans oublier les espaces ressource cancer. Ce plan est une des plus belles réussites de ce mandat. Les projets de maisons de la santé ont été lancés. Et il y a eu un gros travail aussi avec les usagers de la santé. Après, sur le plan personnel, disons que j'ai l'âge de passer au-dessus de ça, même si c'est dur de s'entendre dire que tout ce travail ne sert à rien... »

> Vous avez du coup rallié la liste du Front de gauche pour les régionales. Qu'en est-il désormais de votre engagement avec Les Verts ?

« J'estime ne plus avoir ma place dans ce mouvement des Verts. Ce n'est pas la peine qu'ils m'excluent, c'est déjà fait en ce qui me concerne. Je regrette la manière dont on a procédé pour la constitution de cette liste, qui tient plus du casting ou du concours de beauté que de la préparation à une élection. Quant au Front de gauche, il n'est pas question pour moi demain de m'engager au Parti communiste ou ailleurs. Je suis indépendant désormais, et je le resterai. »

> Vous figurez néanmoins à une place de choix sur cette liste...

« C'est une affaire de circonstances. J'ai reçu beaucoup de témoignages de gens qui n'ont pas compris que je ne sois pas retenu. Et au cours d'une conversation, la proposition m'a été faite de rallier cette liste de rassemblement entre le PC, le Parti de gauche et des personnalités, où j'ai estimé pouvoir m'engager eu égard à mes convictions de gauche. J'ai rencontré Alain Bocquet, nous avons discuté et trouvé un accord. J'occuperai la cinquième place de cette liste, sans en être la caution écologique. Je défendrai toujours les mêmes idées, mais au sein d'un rassemblement de la gauche sociale qui me paraît nécessaire pour construire des réponses à des problèmes concrets, changer la société en étant au coeur des problèmes. Pour moi, c'est ça qui est intéressant dans la politique. »

> Vous y retrouvez deux autres élus seclinois...

« Éric Corbeaux y est en septième position, Bernard Debreu en quinzième. Nous y représenterons les classes populaires en offrant la possibilité de continuer à changer des choses dans cette région, avec de vraies valeurs de gauche. »

Source: La Voix du Nord

Voir les commentaires

HOMMAGE A JEAN CORBEAU, NOTRE AMI, NOTRE CAMARADE

20 Janvier 2010, 13:54pm

Publié par MDC

IMGP1422.JPG
Le 13 janvier dernier, notre camarade et ami Jean Corbeau nous a quittés. Le 19 janvier, nombreux furent ceux qui l'ont accompagné en sa dernière demeure, tant il était perçu par tous comme un homme d'une rare qualité.


Jean CorbeauAncien haut fonctionnaire des finances - il a en particulier travaillé au sein de Cours des Comptes Régionales - il a vécu sa retraite à Arras, retraite bien remplie par sa participation à la vie politique, culturelle et associative de la ville au sein du PCF, de l'ANACR dont il était le Président départemental, de l'Association France-Russie...

Il avait adhéré au PCF en 1949 et en 2009, il était toujours membre du Comité de section de l'Arrageois. Intellectuel rigoureux et modeste, il parlait peu mais chacune de ses interventions impressionnait son auditoire et faisait avancer le débat. Fidèle à ses engagements, il a toujours soutenu ceux qui en avaient besoin, a beaucoup travaillé au devoir de mémoire envers les Résistants ainsi que tous ceux qui ont souffert de la guerre, oeuvrant ainsi à la réconciliation des peuples et à la paix.

Nous pensons bien sûr à son épouse Dominique, et à toute sa famille : au delà des condoléances, nous voulons leur dire que nous sommes fiers d'avoir eu Jean comme camarade et ami et que son souvenir restera en nos mémoires.

 

Tant que des hommes comme toi existeront, il y aura toujours au bout du chagrin une fenêtre éclairée, il y aura toujours un rêve qui veille, un désir à combler, il y aura toujours une main tendue, une fenêtre ouverte, des yeux attentifs et un souvenir à s'approprier. 

Voir les commentaires

Le Parti Communiste Français regrette la prise de position de Martine Aubry sur l’âge légal du départ en retraite

19 Janvier 2010, 20:42pm

Publié par Xavier

t-Poing-et-rose.jpgLa Première secrétaire du Parti socialiste a déclaré dimanche sur RTL qu’il devait passer à 61 ou 62 ans. "Dans un contexte de casse de grande ampleur de notre protection sociale, la droite n’avait pas besoin d’un tel renfort", estime le PC. "En tenant de tels propos, Martine Aubry répond à l’appel au consensus de Nicolas Sarkozy", ajoute-t-il, proposant de "faire cotiser les entreprises en taxant les revenus financiers des entreprises en fonction de leur politique en matière d’emploi et d’investissement".

Evoquer l'âge de 61 ou 62 ans tout en prenant en compte la pénibilité et l'emploi des seniors comme l'a fait dimanche la patronne du PS, "c'est renoncer à gauche à une réforme juste et efficace" des retraites, déplore Olivier Dartigolles, porte-parole du PCF.

"Il faut se ressaisir!", lance-t-il à l'adresse de la numéro un socialiste, dénonçant "une sortie irresponsable" et "totalement désespérante pour l'électorat de gauche". Pour le PCF, "ce n'est pas la meilleure façon d'amorcer le débat à gauche que d'accompagner la droite et le Medef" sur cette question.

Les communistes proposent notamment de "faire cotiser les entreprises en taxant les revenus financiers des entreprises en fonction de leur politique en matière d'emploi et d'investissement".

Voir les commentaires

Suppression de la ligne TGV Nord-Pas-de-Calais : A. Bocquet écrit à D. Busserau

19 Janvier 2010, 20:25pm

Publié par Xavier



Courrier d’Alain BOCQUET à Dominique BUSSEREAU, Secrétaire d’Etat chargé des Transports, suite à l’annonce d’informations alarmantes qui font état de la suppression imminente par la SNCF de liaisons TGV concernant le Nord – Pas-de-Calais.

http://photoenligne3.free.fr/PasdeCalais/Arras/Gare/N1945.jpg"Des informations très alarmantes font état de la suppression imminente par la SNCF de liaisons TGV concernat le Nord - Pas-de-Calais.

L’offre ferroviaire sur Paris-Arras et celle sur Lille-Strasbourg seraient directement visées avec toutes les conséquences que l’on imagine pour les usagers, les salariés, nombreux qui travaillent en Ile-de-France, l’attractivité et le rayonnement de notre région.

Ce n’est pas la première fois que le Nord - Pas-de-Calais subit ce type d’attaques et se voit réduit au rôle de "variable d’ajustement" de la rentabilité de toute force recherchée par la direction de la SNCF et de l’Etat, au détriment des missions du services publics.

Bien évidemment ces nouvelles mesures, qui doivent être abandonnées, sont loin d’être des dispositions isolées.

Elles s’inscrivent dans l’objectif global de dépeçage de la SNCF dont témoignent :

- les coups portés au fret ferroviaire avec les menaces pesant sur le triage de Somain, ses 400 emplois, son rôle majeur au service de l’économie Nord - Pas-de-Calais et de nos entreprises ;
- les réductions d’effectifs cheminots au fil des ans ;
- l’attaque contre les dispositifs tran-auto avec le terminal Lille-Seclin, etc...

Enfin ces annonces de disparition de liaisons TGV prolongent des décisions semblables intervenues ces dernières années, ainsi que je l’avais dénoncé par exemple en 2009, à propos de la ligne Valenciennes - Paris ; ou des dessertes nationales ou internationales, comme en 2006 où j’interpellais déjà le gouvernement sur ce sujet et à propos de la réduction des arrêts d’Eurostar en gar e Calais-Frethun et de la nécessité d’une liaison TGV Calais-Bruxelles.

J’avais mis l’accent à l’époque et ça reste pleinement d’actualité, sur l’importance des efforts budgétaires engagés par les collectivités territoriales pour développer l’offre de service public SNCF, la qualité et le rythme de ces liaisons indispensables à la vitalité du Nord - Pas-de-Calais.

Force est de constater comme le font d’ailleurs les élus locaux, usagers, cheminots et responsables d’entreprises, que gouvernement et SNCF poursuivent de concert, cette même politique de casse.

C’est pourquoi, je vous demande d’intervenir auprès de la direction de la SNCF pour l’abandon des mesures de réduction de service, qui viennent d’être révélées publiquement."

Voir les commentaires

COMITE DE SOUTIEN A SALAH HAMOURI

19 Janvier 2010, 06:38am

Publié par Xavier

Luidi matin, de 10 h 30 à 12 h 00,  à la Maison des Sociétés d'Arras, une réunion du Comité de
soutien régional Nord-Pas-de-Calais à Salah Hamouri a rassemblé une
vingtaine de personnes autour de Jean François Larosière, président du
Comité. Etaient présents le président du groupe PCF au Conseil général,
le maire PCF de Grenay ainsi que des représentants de la section PCF de
l'Arrageois, du NPA d'Arras, de Colères du Présent, de l'UL CGT Arras et de l'USTM
CGT, du Comité Libérez-les !, du PG et d'Attac Artois. Pour la presse :
L'Avenir de l'Artois et Liberté 62.

Des initiatives sont engagées pour faire grandir dans le département la
mobilisation en faveur de la libération inconditionnelle et immédiate
de Salah Hamouri. Pour le Pas-de-Calais, une autre réunion-débat
organisée par le Comité sera bientôt programmée, dans le
bassin minier, au début du mois de février.

Toutes les personnes qui souhaitent se fédérer à l'action du Comité de soutien régional
N-P-d-C à Salah Hamouri dans le département peuvent prendre contact
avec le Comité pour toute informations complémentaires en envoyant un
message à l'adresse mail suivante :



jerome.skalski@hotmail.fr



Pour que le scandale de l'incarcération de Salah cesse au plus vite !
Rejoignez le Comité de soutien régional Nord-Pas-de-Calais à Salah
Hamouri !
J.S.

Voir les commentaires

"L'Humain d'abord": présentation de la liste

18 Janvier 2010, 20:04pm

Publié par Xavier

Voir les commentaires

L'HUMAIN D'ABORD : UNE GAUCHE COMBATIVE SOCIALE ECOLOGISTE ET CITOYENNE

18 Janvier 2010, 18:24pm

Publié par MDC

arton1656-0dae0Election régionale des 14 et 21 mars 2010 - région NORD PAS DE CALAIS

Présentation de la liste conduite par Alain BOCQUET :

« L’HUMAIN D’ABORD ! » Une gauche combative, sociale, écologiste et citoyenne (Communiqué de presse du 17 janvier 2010)

La liste de rassemblement conduite par Alain Bocquet est composée de 74 candidats du Nord et de 43 du Pas-de-Calais ayant à leur tête Jacky Hénin. C’est une liste de rassemblement du Front de Gauche élargi, soutenue par le Parti Communiste Français, le Parti de Gauche, la Gauche Unitaire, les Alternatifs et la Gauche Alternative. Elle comprend de nombreux acteurs du mouvement social, associatif et citoyen, des élu(e)s et des personnalités de différentes sensibilités.

« La conception de la liste reflète notre ambition pour la région : une région mobilisée pour ses habitants, une région qui dans les 10 ans à venir figurera parmi celles où il fera le meilleur vivre. Une région qui se fixe comme cap « l’humain d’abord ! » a précisé Alain BOCQUET lors de la présentation à la presse ce samedi 16 janvier à Lille. Pour Marc Dolez, député et co-fondateur du Parti de Gauche, présent sur cette liste, « c’est une grande satisfaction de voir la richesse et la diversité de cette liste où s’exprime une volonté partagée de redonner toutes ses couleurs à la gauche. Nous avons une opportunité formidable de changer la donne à gauche. »

Voilà pourquoi figurent sur cette liste des femmes et des hommes, engagés ou non dans une formation politique, mais tous impliqués et combatifs à leur niveau dans la vie de la cité. Ils sont militants syndicaux, élus, maires, députés ou militants associatifs. Ils revendiquent leur sensibilité progressiste, socialiste, écologiste, alter mondialiste, mais ils partagent un engagement reconnu dans l’action quotidienne pour la défense et la création d’emplois, pour plus d’équité sociale, de liberté et de dignité. Ils sont fiers de leur région, refusent le mépris, la loi de la domination de l’argent et le monde tel qu’il est.

Parmi eux, Valérie PRINGUEZ, déléguée syndical chez PIMKIE, en 2ème position sur cette liste, « décrit les ravages du capitalisme dans cette région fortement industrielle. L’humain d’abord, voilà ce qui devrait dominer en politique ! ».

D’Arc International, de Pimkie, de Sollac Dunkerque, de La Redoute, du papetier ARJO Wiggins ou du BTP Duquesne, MCA Maubeuge, ils sont issus d’entreprises de toutes tailles, parmi lesquelles les plus importantes de la région. Ils sont représentatifs du monde du travail qui lutte pour l’emploi, pour la défense de leurs industries et de leur activité.

Gaziers, électriciens, cheminots, facteurs, hospitaliers, enseignants, travailleurs sociaux, beaucoup sont des syndicalistes actifs qui luttent pour la défense et le développement des services publics de notre région. Ils sont étudiants, ouvriers médecins,- » employé(e)s, technicien(e)s, cadres, ingénieurs, privés d’emploi ou retraités, artistes et créateurs dans différents domaines.

Militants contre le racisme, pour les droits de la femme, militants pour la paix et l’amitié entre les peuples, militants humanitaires ou pour la défense des victimes de l'amiante, ils se battent pour que, chez nous comme ailleurs, l’humanité un jour triomphe. Ils ont toutes et tous le Nord-Pas-de-Calais au cœur et se battent pour que notre région reste debout et soit respectée !

Outre l’ouverture syndicale et associative, cette liste constituée à parité entre les femmes et les hommes se caractérise par :

> 60 % de personnes candidates pour la première fois aux élections régionales ; > 77 candidats avec un mandat électif, politique ou syndical ; > 94 villes représentées qui couvrent les différents arrondissements et circonscriptions ; > la présence de toutes les générations de la population du Nord-Pas-de-Calais, de la benjamine au plus âgé, qui témoigne de l’ambition collective de cette liste de regarder haut et loin pour mettre le Nord Pas de Calais dans le top 5 des régions françaises.

 

Voir les commentaires

EN L'HONNEUR DE NOTRE CAMARADE JEAN CORBEAU

18 Janvier 2010, 11:58am

Publié par MDC

EN L'HONNEUR DE NOTRE CAMARADE JEAN CORBEAU

Jean-Corbeau.JPG



Afin d'honorer la mémoire de notre regretté camarade, 
nous vous invitons à participer à la cérémonie qui se déroulera

mardi 19 janvier à 14 h 30 
au salon funéraire 2bis rue Clémenceau
(face au cimetière d'Arras)


Président départemental de l'ANACR, Jean Corbeau était depuis longtemps militant du Parti Communiste où il siégeait au Comité de Section de l'Arrageois.

Ancien fonctionnaire des Finances, il s'occupait encore dernièrement des dossiers de restitution des biens juifs spoliés pendant la guerre.

 

 

Voir les commentaires

1 2 3 > >>