Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Blog des Militants Communistes de l'Arrageois

Premier Mai : 72 % des Français d'accord !

30 Avril 2009, 12:00pm

Publié par Xavier


Photo deckwal/phototheque.org
Mouvement social. Notre sondage exclusif CSA à paraître dans l’Humanité de jeudi montre que l’opinion soutient de plus en plus les initiatives de l’intersyndicale et sa plate-forme revendicative.

Avant même que ne s’ébranlent les 280 défilés revendicatifs du 1er Mai, l’intersyndicale pourra se targuer d’avoir gagné la sympathie de l’opinion pour ses initiatives. Le sondage CSA commandé par l’Humanité est sans appel. À 72 %, les Français soutiennent ou éprouvent de la sympathie à l’égard de la mobilisation du 1er Mai. Ils ne sont que 9 % à s’y déclarer hostiles ou opposés. Ils étaient 62 % à soutenir ou exprimer de la sympathie pour la journée du 19 mars, 69 % pour le 29 janvier. Pour retrouver un même niveau d’adhésion de l’opinion à un mouvement social, il faut remonter à l’année 2002. Le sondage montre que toutes les générations et toutes les catégories de la population éprouvent de la sympathie ou soutiennent cette journée de mobilisation.

Lire la suite

Voir les commentaires

DES MARTYRS ET DES HEROS : SOUVENONS-NOUS

27 Avril 2009, 19:24pm

Publié par MDC

 

Le week-end dernier à Beaurains,

Hommage aux héros de la Résistance,

Hommage aux martyrs de la Déportation.

 

Samedi, à la Résidence de la Roseraie, il a été procédé au baptème de deux rues en l'honneur de deux grandes Résistantes :

Berthe Warret, agent de liaison des FTP, qui sera abominablement torturée, puis décapitée à la hache à Berlin en 1944,


Simone Jagu
, qui fut agent de liaison et hébergea clandestinement de nombreux aviateurs anglais et canadiens.

 

Dimanche, un dépôt de gerbes a été effectué au Cimetière de Beaurains en l'honneur d'Hubert Crépin mort en déportation en 1944.






Voir les commentaires

L'INDEPENDANCE DE LA PRESSE AU SALON DU LIVRE A ARRAS

25 Avril 2009, 16:34pm

Publié par MDC


« L'indépendance de la presse aujourd'hui » :

Premier débat d'une série passionnante, le 1er mai,

dans le cadre du Salon du Livre d'expression populaire

(un article de BENOÎT FAUCONNIER paru dans La Voix du Nord du 25.04.2009)

 

Pas de Salon du livre d'expression populaire et de critique sociale sans débats. C'est une règle. Le 1er mai, au théâtre, il sera question de « L'indépendance de la presse aujourd'hui ».


Liberté de ton, censure, pressions, investigation... Qu'en est-il de la presse aujourd'hui, qualifiée de «  quatrième pouvoir » ? Quand les milieux politique et économique la considèrent trop dure à leur égard. Quand le public la trouve trop douce avec les pouvoirs politique et économique... Quand le climat de défiance à l'égard des journalistes se généralise, que l'exercice de la profession se complique et que des enjeux économiques s'en mêlent... La question de l'indépendance et du pluralisme de la presse fait débat. C'est pourquoi les organisateurs du salon ont décidé de se pencher sur son cas. Sans ménagement, en prenant soin aussi d'éviter les clichés, tellement le monde du journalisme et de l'information recèle de diversité, et de réalités différentes. « Il y a des signes inquiétants », résume Xavier Schmidt, secrétaire adjoint de la section du PCF d'Arras et porteur du projet de débat. Celui qui voulait être journaliste ou prof liste les dangers : « La concentration des médias aux mains de groupes industriels, les nouveaux types de médias, alors que la presse écrite reste le seul support qui permet d'avoir de la distance, le sens critique, et permet la confrontation des débats. » Et Xavier Schmidt de reprendre des « exemples » de menaces : « Le porte-parole de l'UMP, Frédéric Lefebvre, qui s'attaque à "Libération", un journaliste de "Libé" perquisitionné à son domicile. La question du pluralisme et de l'indépendance n'a rien perdu de son actualité. Surtout depuis l'élection de Sarkozy. » Il y a aussi les cas de Siné débarqué de Charlie Hebdo, Genestar viré de Paris Match... « On veut défendre l'idée du pluralisme. C'est le poumon de la démocratie », insiste Xavier Schmidt, qui épingle la profession. Sur les élections européennes : « Le débat est interdit au niveau national. On entend peu parler du scrutin. C'est pourtant la première élection d'ampleur depuis l'arrivée de Sarkozy. Le Parlement et les grands partis politiques ont intérêt à traîner les pieds. Les médias ne jouent pas le jeu », estime-t-il.

Reste Internet : bastion de l'impertinence, mais aussi d'informations non vérifiées. « C'est un contre-pouvoir, mais le pouvoir cherche à le contrôler. C'est un espace de liberté pour le moment, juge Xavier Schmidt. Cet outil ne remplace pas la presse.  » Il tire la sonnette d'alarme : « Le public ne prend pas la mesure de la gravité de la question. C'est lié à la démocratie. Si le pluralisme n'est pas préservé, une série d'idées ne seront plus débattues ni diffusées.»

Le 1er mai à 14 h au théâtre. En partenariat avec L'Humanité. Animé par François Ruffin, Pierre-Louis Basse et Patrick Appel-Muler, directeur de la rédaction de L'Huma.

 (article et photo : LA VOIX DU NORD) arras@lavoixdunord.fr

Voir les commentaires

SIMONE JAGU-VANSCHELLES ; UNE BEAURINOISE HEROÏQUE

24 Avril 2009, 21:05pm

Publié par Xavier

 

Après avoir passé son enfance à Beaurains où ses parents étaient boulangers, Simone Vanschelles s'installe à Arras en 1937 où elle se marie. En 1942, après l'évasion de son mari, elle s'engage avec lui dans la Résistance où elle devient agent de liaison :

Simone portait le courrier à des responsables de la Résistance à Paris, prévenait les Résistants des parachutages d'armes, etc. Sa mission était aussi de prendre en charge des soldats alliés, notamment des parachutistes ou des aviateurs anglais ou canadiens : elle était chargée de leur trouver un asile sût dans les fermes des environs d'Arras. C'est ainsi qu'avec son mari elle a hébergé un aviateur canadien pendant 6 mois au nez et à la barbe des Allemands dont le quartier général se trouvait en face de leur domicile. Après avoir travaillé de 1945 à 1979 à l'Hôpital St Jean à  Arras, Simone Jagu-Vanschelles est revenue vivre à Beaurains où elle est décédée en 2005.

Interviewé en 1994, Simone déclarait : "Si c'était à refaire, je recommencerais. A cette époque, nous étions tous unis, nous nous aimions bien, nous n'étions pas jaloux les uns des autres comme les gens le sont maintenant. Il y avait une vraie solidarité."

Samedi, la municipalité de Beaurains lui rend hommage en baptisant une rue de son nom.

MDC

Voir les commentaires

BERTHE WARRET-CARION, MARTYRE DE LA RESISTANCE

24 Avril 2009, 16:53pm

Publié par MDC


BERTHE WARRET-CARION,   MARTYRE DE LA RESISTANCE

Héroïne de la Résistance, BERTHE WARRET–CARION a péri atrocement décapitée à la prison de Charlottensburg, à Berlin, le 1er septembre 1944, le jour même où la ville d’Arras était libérée du joug nazi.

C’est au bout d’une année de souffrances indicibles que ses bourreaux ont décidé de l’achever, furieux de n’avoir pu lui arracher les secrets qu’elle détenait.

Du  jour où BERTHE   a été arrêtée,  le 27 août 1943,  dans le baraquement qu’elle habitait,  à Arras, jusqu’à  celui de sa mort tragique, la police française d’abord, la gestapo ensuite,  ont tout tenté en vain  pour la faire parler.

Ils ignorent  qu’elle est  agent de liaison des FTP et transporte pour eux des armes et de la dynamite, mais ils  recherchent son mari, JULES WARRET, militant communiste connu et entré en Résistance dès le début de l’occupation. Il est devenu le responsable FTP de tout le secteur Arras-Bapaume Hesdin et ils supposent qu’il vient de temps à autre clandestinement retrouver sa femme et ses deux filles.

Ses tortionnaires ont infligé à BERTHE  les pires atrocités dans l’espoir qu’elle  dénoncerait ses camarades résistants. Ils  s’acharnent d’autant plus sur elle qu’ils croient savoir qu’elle a aussi hébergé des communistes allemands déserteurs de la Whermacht.

Ayant arrêté également sa fille aînée, JEANNE, âgée de 20 ans, la Gestapo (dans son immeuble place de la Préfecture à Arras) va jusqu’à torturer BERTHE face à sa fille et JEANNE   face à sa mère.

Déportée ensuite sans jugement, JEANNE reviendra si affaiblie des camps de la mort, à la Libération,  qu’elle ne  survivra que quelques mois à son calvaire.

Enfermée à la prison St Nicaise  d’Arras, isolée et interdite de colis et de visite,  BERTHE, accusée de « complicité avec la révolution bolchevique » est transférée à la prison de Saint Gilles en Belgique puis  dans le bagne de Cottbus (dans le Brandebourg) le  12 juillet 1944.

Durant cent jours, les nazis la laissent croupir en cellule humide, enchaînée, affamée et à nouveau torturée,  sans parvenir à la faire céder.

C’est le 31 août 1944,  qu’elle est emmenée à la prison pour femmes de Berlin pour être exécutée  le lendemain.

Il n’existe aucun lieu  où l’on puisse honorer la dépouille de cette  jeune femme martyre, car ses bourreaux ont aussitôt livré son corps à l’institut d’anatomie de Berlin  pour être « utilisé à des recherches médicales ».

Rien ne prédestinait la jeune  BERTHE  CARION au sort tragique qui fut le sien. Elle était née, le 6 juin 1904, dans le paisible village de BARLY. Bonne élève,  elle aurait aimé poursuivre des études mais le foyer était trop modeste : son père,  ancien maçon, sans retraite, était devenu garde-champêtre à 65 ans.

A 19 ans BERTHE CARION   épousa Jules WARRET d’Arras, ouvrier mineur et ils élevaient leurs deux filles dans la cité des Jardins quand la guerre éclata. Le Parti communiste interdit dès 1939, Jules WARRET fut poursuivi pour avoir  dénoncé cette injustice et  dès l’Occupation il entra dans la clandestinité  pour  combattre l’occupant nazi..

C’est pour avoir rejoint son mari dans cette lutte et avoir protégé par son silence toute une organisation de la Résistance que  BERTHE est devenue la jeune femme héroïque qui sera honorée à Beaurains samedi prochain 25 avril.

                                                                                           Christian Lescureux

Voir les commentaires

Délit de solidarité : Besson ment !

24 Avril 2009, 10:03am

Publié par MDC


Délit de solidarité : Besson ment !

- article du Gisti (Groupe d'information et de soutien des immigrés) 21 avril 2009 -

Dans une lettre adressée à toutes les organisations signataires du communiqué de presse du 23 mars appelant à manifester contre le délit de solidarité, le ministre de l’Immigration Éric Besson écrit : « Toute personne, particulier, bénévole, association, qui s’est limitée à accueillir, accompagner, héberger des clandestins en situation de détresse, n’est donc pas concernée par ce délit. Et j’observe qu’en 65 années d’application de cette loi, personne en France n’a jamais été condamné pour avoir seulement accueilli, accompagné ou hébergé un étranger en situation irrégulière ».

Eric Besson est mal informé, ou il ment. Dans les deux cas, ses déclarations péremptoires et méprisantes n’en sont que plus graves.

Le Gisti a commencé à dresser et à publier sur son site (www.gisti.org) un inventaire des condamnations prononcées, depuis 1986, contre des personnes qui ont apporté une aide à des étrangers, la plupart du temps en les hébergeant. Cette liste ne tient compte que des poursuites ayant entraîné condamnation. Ne sont donc pas recensées ici les poursuites ayant abouti à un non lieu ou à une relaxe. Elles ont pourtant donné lieu, à chaque fois, à leur lot d’intimidations, de convocations au commissariat ou à la gendarmerie, de gardes à vue, de mises en examen, de perquisitions à domicile pendant plusieurs semaines, voire plusieurs mois. Ne sont pas mentionnées non plus les rappels à la loi, ni les poursuites en cours. Ce recensement des condamnations d’« aidants » est donc loin de refléter l’ampleur du harcèlement dont font l’objet ceux qui apportent un soutien aux sans-papiers. Car, condamnation ou pas, la criminalisation de l’aide au séjour a bien vocation dissuasive.

Telle qu’elle est, la liste est déjà édifiante et met en pièces la rhétorique d’Eric Besson qui voudrait faire croire que la loi ne vise pas les actes de solidarité. Mais elle est loin d’être exhaustive. Le Gisti continuera, avec l’aide de tous ceux qui refusent le délit de solidarité, à alimenter cette page au fur et à mesure que les informations lui parviendront. N’hésitez pas à lui signaler toutes les affaires dont vous auriez connaissance ( solidarite@gisti.org ).

Condamnations d’« aidants »

04/11/2008, TGI de LIMOGES hébergement d’un étranger en situation irrégulière (2 condamnés) 100€ d’amende avec sursis

17/06/2008, Cour d’appel de MONTPELLIER hébergement de membres de la famille en situation irrégulière 500 € d’amende

2007  18/09/2007, Cour d’appel d’ANGERS hébergement d’un étranger en situation irrégulière 1 mois avec sursis 18/06/2007, Cour d’appel d’ANGERS séjour irrégulier et hébergement d’un étranger en situation irrégulière 1 mois avec sursis

23/08/2005, Cour d’appel de NIMES hébergement d’une concubine 100€ d’amende

21/01/2004, Cour de cassation transport en taxi de clients connus pour être en situation irrégulière. Le chauffeur ne faisait partie d’aucun réseau et facturait le tarif normal 2 ans avec sursis + 2 ans d’interdiction d’exercice de la profession de taxi

09/04/2003, Cour d’appel de NANCY hébergement d’un étranger

17/05/2002, Cour d’appel de GRENOBLE hébergement d’un étranger

27/03/2000, Cour d’appel d’ORLEANS aide bénévole à un sans-papier dans le cadre de démarches administratives. deux mois de prison avec sursis

12/10/1998, Cour d’appel de FORT DE FRANCE hébergement de plusieurs étrangers 6 mois avec sursis + 20 000 F d’amende + interdiction du territoire 1 an

2/04/1998, Cour d’appel d’AIX EN PROVENCE hébergement d’un étranger 2 mois avec sursis + 20 000 F d’amende

etc.

Voir les commentaires

JACKY HENIN INTERPELLE LE GOUVERNEMENT A PROPOS DE CONTINENTAL

24 Avril 2009, 09:12am

Publié par MDC


Jacky HENIN, député au Parlement européen (Parti communiste français/ Front de Gauche) interpelle le gouvernement à propos de Continental :

Après la décision provocatrice du Tribunal de Sarreguemines, le gouvernement doit prendre ses responsabilités pour sauver le site Continental !

Le jugement du Tribunal autorisant la Direction de Continental à poursuivre ses projets de fermeture du site de Clairoix malgré la trahison des engagements pris auprès des salariés il y a deux ans, est une véritable provocation et un jugement de classe.

Je renouvelle mon soutien total aux salariés en lutte face aux décisions violentes des actionnaires qui sacrifient la vie des salariés et de leur famille sur l’autel de leurs bénéfices.

Nicolas Sarkozy, le gouvernement français et les parlementaires UMP qui le soutiennent sont désormais au pied du mur : il faut arrêter les discours et passer aux actes.

La question est simple : la France et son industrie automobile ont-elles besoin de la fabrication de pneus ? Réponse : OUI.

Dès lors, le gouvernement va-t-il laisser délocaliser cette production en Roumanie et laisser sacrifier 1120 emplois directs et d’autres milliers indirects, en permettant au groupe Continental un véritable « dumping social » pour accroitre toujours plus les profits des actionnaires au détriment des salaires ?

Le 9 avril dernier, devant l’Assemblée générale des salariés j’ai formulé des propositions concrètes et interpellé le gouvernement : « on vient d’apprendre aujourd’hui que l’Etat, par l’intermédiaire du Fonds Stratégique d’Investissement, était prêt à verser 10 millions d’euros à l’équipementier automobile Heuliez pour sauver les 1000 emplois qui sont menacés. Pourquoi l’Etat ne pourrait-il pas prendre la même décision concernant Continental qui fabrique une production stratégique et indispensable à notre pays ? ».

Et j’ajoutais : « L’Etat a accordé 6,5 milliards d’euros à Renault et PSA Peugeot Citroën en échange de la pérennité des sites d’assemblage automobile. Le gouvernement doit exiger qu’une part de cet argent public serve à reprendre le site Continental de Clairoix dont les productions sont indispensables pour notre industrie automobile. ».

Le gouvernement doit répondre aujourd’hui concrètement à l’exigence des salariés de conserver leur emploi et à toute notre région de conserver ce site industriel.

Il faut voter des lois qui protègent les salariés :

 de véritables pouvoirs aux représentants des salariés dans les Comités d’entreprise jusqu’aux Comités de groupe européen, avec notamment un droit de veto suspensif sur les suppressions d’emplois

 l’interdiction des licenciements dans les entreprises qui profitent ( la proposition de loi de Marie-George Buffet sera mise en discussion le 28 mai à l’Assemblée : faisons pression pour qu’elle soit votée !)

 une harmonisation européenne fiscale, sociale et écologique garantissant les meilleures conditions de vie pour les salariés et leur famille avec notamment un salaire minimum européen

 la taxation des produits venant de pays pratiquant le « dumping » social, fiscal et environnemental et le versement de cette taxe à un Fonds aidant à l’harmonisation sociale « vers le haut »

 le contrôle et la taxation de la circulation des capitaux

Ensemble, dans la rue et au Parlement,

nous pouvons faire reculer le pouvoir des actionnaires !

Voir les commentaires

Buffet: la colère des salariés "normale"

22 Avril 2009, 12:12pm

Publié par Xavier

http://www.lejdd.fr/photo-du-jour//societe//mardi-31-mars-2009/grand/continental-greve-clairoix-social.jpg

La secrétaire nationale du PCF, Marie-George Buffet, a qualifié aujourd'hui de "normale" la colère de salariés qui s'exprime de plus en plus souvent durement dans les conflits sociaux.
Cette colère est "normale" et "il y a besoin de créer un rapport dans ce pays au profit des salariés", a déclaré Mme Buffet sur Canal+.
"Ces salariés n'obtiennent pas de négociations et ils sont obligés d'utiliser des moyens qu'eux-mêmes d'ailleurs regrettent pour obtenir des négociations; il faut ça pour que les préfets se réveillent", a-t-elle estimé.
"Ils se battent pour obtenir des négociations, a-t-elle poursuivi, ce n'est pas de la violence". "Quand vous êtes devant un mur, il y a parfois des désespoirs qui s'expriment. Ecoutez-ces salariés de Continental, ils ont l'impression d'être devant un mur devant la multinationale qui les dirige".

Mme Buffet a par ailleurs qualifié de "voyous" la direction de l'équipementier automobile américain Molex, dont deux dirigeants de l'usine de Villemur-sur-Tarn (Haute-Garonne) ont été retenus par les salariés.
"Dans l'usine de Molex, les voyous c'est la direction de l'usine qui a prévu la fermeture du site et a fait la production ailleurs", a-t-elle dit.
Mme Buffet a estimé que cette situation n'était pas liée à la crise, mais que des entreprises "utilisent le prétexte de la crise", attribuant les causes de la crise "à la financiarisation à outrance".
Elle a également appelé à une grande manifestation populaire et intergénérationnelle le 1er mai, "pour créer un rapport de force qui fasse que l'on maintienne l'emploi et qu'on maintienne les salaires".

Voir les commentaires

PCF: le "sabotage de l'année universitaire par Valérie Pécresse doit cesser"

20 Avril 2009, 19:35pm

Publié par Xavier


http://www.google.com/hostednews/afp/media/ALeqM5htkQbSejpR9w4Zv77QhiFTIMYqhg?size=s2(AFP) — Le Parti communiste français (PCF) a demandé lundi que le "sabotage de l'année universitaire par Valérie Pécresse" cesse, jugeant que la ministre de l'Enseignement supérieur mettait "en péril les examens" des étudiants.

"Apparemment non contente d'avoir complètement désorganisé l'année universitaire 2009 en s'arcboutant sur des textes dont la grande majorité de la communauté scientifique et universitaire ne veut pas, Mme Pécresse joue maintenant avec l'avenir des étudiants qu'elle prend en otage de ses réformes", déclare Olivier Gebuhrer, responsable de la Commission nationale enseignement supérieur et recherche au PCF, dans un communiqué.

"En prétendant faire promulguer ses textes, malgré une situation de crise qui se poursuit, elle met en péril les examens de l'année universitaire", poursuit-il, estimant que le "sabotage de l'année universitaire par Valérie Pécresse doit cesser".

Les universités cherchent les meilleurs dispositifs possibles pour rattraper les heures de cours perdues depuis le début du conflit universitaire, qui a commencé début février, pour pouvoir organiser les examens de fin d'année et attribuer des diplômes non dévalués.

Voir les commentaires

Jeudi 30 avril: débat pour les élections européennes

19 Avril 2009, 20:35pm

Publié par Xavier

Jeudi 30 avril à 18h
à l'Atria

Débat entre les cadidats aux européennes.

http://vertentredeuxmers.files.wordpress.com/2008/01/verts.jpgHélène Flautre

http://blaaah.files.wordpress.com/2009/03/front-de-gauche.jpghttp://accel10.mettre-put-idata.over-blog.com/0/50/42/76/1pcf.jpg Jacky Hénin


http://www.christiandelom.fr/wp-content/uploads/2008/08/logo_modem.jpg Corinne Lepage


http://europeanelection2009.blog.lemonde.fr/files/2009/03/cpnt.1237641790.jpgFrédéric Nihous


http://morganeremy.blog.lemonde.fr/files/2008/11/ps.1227379816.gifGilles Pargneaux


http://souklaye.files.wordpress.com/2009/04/ump.jpgDominique Riquet

Voir les commentaires

Jean Catelas, Film documentaire au Cinémovida.

19 Avril 2009, 20:14pm

Publié par Xavier

Jean Catelas : qui était vraiment cet homme, député

d’Amiens en 1936, mort le 24 septembre 1941 guillotiné par le régime de Vichy ? On le commémore. On le cite. Les historiens continuent à se pencher sur son parcours. Que voulait-il ? Sa vie, ses pensées nous concernent-elles encore ? On découvre alors un homme admirable de simplicité, de fidélité...

Le film de Jean-Pierre Denne répond à une exigence de mémoire. Il était temps de dire quelques bribes de cet homme, de sa mémoire. Pour témoigner et rappeler l’horreur de la peine capitale, de la haine politique transformée en exécution.

Au long de ce film, entre documentaire et fiction, s’écoulent les paysages de cette terre picarde que Jean Catelas aimait tant. Passages et rues de brique humbles et mouillées plus souvent qu’à leur tour. Images rythmées par les locomotives qui passent la gare de triage, univers de cheminots et de métiers aujourd’hui disparus, échos des voix ouvrières qui manifestaient. Les gestes du travail et les convictions qui s’affirment et s’affichent. Les chants et accents de Trente six accueillent la Pasionaria espagnole. Restent les paroles de ses contemporains, cassées par l’émotion et les ans passés - presque en silence.

Un documentaire de Jean-Pierre Denne.
Lundi 27 avril, au Cinémovida,Grand'Place d'Arras.

Voir les commentaires

Les retraités manifestent devant la préfecture

19 Avril 2009, 18:51pm

Publié par Xavier


dimanche 19.04.2009, 04:47 - La Voix du Nord

 |  GROGNE |

Une bonne cinquantaine de retraités ont manifesté devant la préfecture.

 

Le mouvement est national, et les revendications aussi. L'intersyndicale des retraités demande le maintien de la revalorisation des retraites au 1er janvier, pas de pensions inférieures au SMIC, 200 E de rattrapage immédiatement, l'indexation des retraites sur les salaires et non sur les prix... Une délégation a été reçue, et une motion déposée. •


PHOTO SAMI BELLOUMI

Voir les commentaires

Le site de campagne de Jacky Hénin

18 Avril 2009, 13:03pm

Publié par Xavier

http://www.jackyhenin.fr/templates/rt_populus_j15/images/bannieres/banniere-front-de-gauche_droite.jpg

Jacky Hénin, notre candidat pour le Front de Gauche vient d'ouvrir son site de campagne:

http://www.jackyhenin.fr

Voir les commentaires

Le gouvernement doit prendre toutes ses responsabilités à Bruxelles : Non à un Gandrange de la pêche

15 Avril 2009, 13:21pm

Publié par Xavier



L’ouverture immédiate de quotas supplémentaires de pêches, à la sole et au cabillaud, pour les zones 4C et 7D, est vitale pour l’avenir de la pêche artisanale sur la côte Opale.
 

http://14.pcf.fr/local/cache-vignettes/L236xH286/arton47-ec551.jpgEn la matière, Il est du devoir du gouvernement de notre pays de prendre toutes ses responsabilités d’État souverain face à la Commission européenne. De même, tous les députés européens français de la circonscription Nord, doivent d’urgence mettre la pression sur les technocrates de Bruxelles. Pour ma part, je vais immédiatement interpeller le ministre Barnier et le Commissaire européen Borg.

On ne comprendrai pas que le gouvernement se dise impuissant à aider la pêche artisanale Française alors qu’il a été capable d’imposer à la Commission européenne, au mépris de la « concurrence libre et non faussée », des aides d’État de plusieurs dizaines de milliards d’Euros pour les banquiers spéculateurs responsables de la crise.

Certes la question de la ressource en poisson est un vrai problème. Mais, au-delà de cette contrainte réelle, on voit bien que ce qui est en cause, ceux sont les fondements de la politique économique et sociale de l’Union européenne : La concurrence sauvage et le refus de la démocratie au profit de la dictature des technocrates de Bruxelles.

Avec raisons, les pêcheurs en ont ras le bol d’être soupçonnés en permanence d’être des délinquants de la mer, par une Commission européenne qui se montre au contraire très complaisante pour les véritables forbans de la mer que sont les pavillons de complaisance. Contrairement aux préjugés de l’aréopage de technocrates de la Commission européenne, nul n’est plus attaché à la préservation des ressources halieutiques que les marins pêcheurs. C’est à la fois leur gagne-pain, leur patrimoine et l’avenir de leurs enfants.

Il y en a plus qu’assez, que des quotas relatifs aux quantités et aux jours de pêche, définis bien souvent sans véritable fondement scientifique et que les États se revendent entre eux, en dépit du bon sens, interviennent dans l’établissement des zones de pêche.

La Commission européenne ne doit plus jouer la division entre pêcheurs de différentes nationalités. Tout le monde doit être sur un pied d’égalité au sein de l’Union européenne. C’est pourquoi sur le système de quota, la Commission européenne devrait travailler démocratiquement avec les professionnels de la pêche, plutôt que d’imposer sa dictature de la gouvernance des « experts » et des « technocrates ».

Jacky Hénin,
- Député au Parlement européen (PCF - GUE/GNL),
- candidat du Front de Gauche.

Voir les commentaires

Rendez-vous militants

14 Avril 2009, 18:30pm

Publié par Xavier

http://image.evene.fr/img/fiche/g/18444.jpg

Dernier maquis

de Rabah Ameur-Zaïmeche

mercredi 15 avril 20h30 au CINEMOVIDA à Arras

Au fond d’une zone industrielle à l’agonie, Mao, un patron musulman, possède une entreprise de réparation de palettes et un garage de poids lourds. Il décide d’ouvrir une mosquée et désigne sans aucune concertation l’imam…







http://www.edf-gdf-loire-cgt.com/modules/icontent/inPages/accueil/images/edf-gdf-bomb.jpgL'énergie à votre service?
Débat sur les conséquences des privatisations de services publics de l'énergie.


Mercredi 22 avril à 18h, salle des fêtes de Grenay
Place Daniel Breton.

En présence d'Henri Tobo, Hervé Poly, Daniel Dewalle, de personnalités syndicalistes des services publics de l'énergie

Voir les commentaires

Un outil indispensable à l'ouverture du débat

14 Avril 2009, 11:24am

Publié par Xavier


84 pages de révélations, d’analyses, de points de vue : le nouveau hors-série de l’Humanité, spécial élections européennes, est disponible chez votre marchand de journaux dès aujourd’hui.



Il est aussi bientôt diponible à la section du PCF d'Arras et auprès de nos militants présents tous les samedis matin, sur le marché d'Arras.

Voir les commentaires

"Yahoo ! " censure le PCF!!

13 Avril 2009, 18:22pm

Publié par Xavier

http://l.yimg.com/i/i/fr/main/l/news.gif
L'opérateur Américain "Yahoo"  offre à ses millions d'usagers une page d'information, "Yahoo Actualités", nourrie de dépêches AFP. Différentes rubriques d'informations sont à la disposition des internautes, des "peoples"  à l'"économie", en passant par le "sport " ou encore la "politique"...

 Il ya quelques mois encore lorsque vous cliquiez sur "Politique" , le PCF figurait aux côtés des autres partis  . Surprise! Il a alors disparu, au profit d'une nouvelle rubrique "Extrême gauche".

Pour les plus têtus, il fallait alors cliquer sur "Dossier" pour avoir une information sur notre parti.
Depuis cette semaine, nouvelle surprise, cette rubrique a une nouvelle fois disparue!??
Par contre, vous trouverez "L'extrême gauche",  "NPA", et comme si on avait pas compris, "Olivier Besancenot"...


Bien sûr, il n'y a rien sur  la campagne du Front de Gauche aux élections européennes, rien non plus sur les propositions de lois déposées à l'Assemblée nationale par les députés communistes!!! Vous avez dit indépendance?

Je vous invite donc à adresser vos "remarques et suggestions" à l'hébergeur, en cliquant ici!!

Voir les commentaires

Européennes: un coup de pied au cul de Sarkozy!!

10 Avril 2009, 20:34pm

Publié par Xavier

Jacky Henin, député européen PCF et candidat tête de liste du Front de Gauche dans la circonscription du Nord-Ouest donne quelques conseils pour botter le cul de Sarkozy

Voir les commentaires

Rejet de la « loi création et internet » : une victoire qui redonne du souffle et de l’espoir

9 Avril 2009, 21:27pm

Publié par Xavier




Le texte de loi « protection de la création sur internet », a été rejeté par une majorité des députés présents.

Pour les communistes, le scandale allait bien plus loin que la « double peine » infligée aux internautes suspectés de piratage (coupure de l’abonnement avec obligation de le payer aux fournisseurs d’accès) : HADOPI était censée agir sur dénonciation d’acteurs privés travaillant pour les industries du divertissement. Ainsi, l’internaute aurait eu affaire à une justice privée, où l’autorité aurait été à la fois juge et partie.

Pour les communistes, le rejet de cette loi est donc une grande victoire. Elle est le résultat d’une grande campagne de conviction menée conjointement par des citoyennes et citoyens, des internautes et par les parlementaires de l’opposition, communistes en tête. Bataille si efficace qu’elle aura ébranlé des députés de la majorité eux-même, pour qui la double peine aura été le coup de grâce. C’est une victoire qui redonne du souffle et de l’espoir dans le travail de l’opposition parlementaire.

Marie-George Buffet

Voir les commentaires

JACKY HENIN A ARRAS : POUR UNE EUROPE DES CITOYENS

8 Avril 2009, 15:24pm

Publié par Xavier


Le 6 avril, notre Camarade Jacky Hénin, député communiste européen sortant, était dans l'Arrageois pour dialoguer avec des travailleurs et rappeler les enjeux des prochaines élections européennes : Tête de la liste du Front de Gauche, il était accompagné de Laurence Sauvage, 4e sur la liste et membre du Parti de Gauche.


A Beaurains, la salle du Centre Chico Mendès était pleine pour la rencontre organisée par la Section communiste de l'Arrageois. Jean-Jacques Guillemant, Secrétaire de section, a introduit la réunion en rappelant le succès de la mobilisation du 29 janvier, dépassé encore par celui du 19 mars. Se félicitant de l'unité syndicale annoncée pour le prochain 1er mai, il a expliqué que le 7 juin (vote des Européennes) sera une manifestation importante de la colère populaire contre la politique néolibérale de l'Europe et du gouvernement français.


LES TRAVAILLEURS NE VEULENT PAS PAYER LA CRISE


Les interventions venues de la salle se sont ensuite multipliées, montrant que la crise qui frappe en priorité les plus démunis est utilisée par le patronat et le gouvernement pour faire payer par les citoyens les profits des patrons et des actionnaires. "Le dépôt de bilan est bien souvent pour un patron une manœuvre pour éviter de payer les sommes ordonnées par le tribunal", "Lesdélocalisations ? à cause du salaire de base différent dans les pays d'Europe",

"On a l'impression d'être pressés comme des citrons puis jetés comme des kleenex", "C'est une jungle au profit de quelques uns, seule la lutte les fera bouger"


LE POUVOIR D'ACHAT AU CENTRE DU DEBAT


Jacky Hénin, quant à lui, a mis l'accent sur la question du pouvoir d'achat : la relance économique et donc le plein emploi passe forcément par une augmentation des salaires et des retraites. "L'Europe doit faire cesser la pratique du dumping social, fiscal et environnemental."


IL FAUT CONSTRUIRE L'EUROPE DES TRAVAILLEURS


"Il faut passer d'une Europe centrée sur les droits des Entreprises à une Europe centrée sur les droits des citoyens""Le 7 juin les citoyens doivent montrer qu'ils veulent être des acteurs de l'Europe et pas seulement des consommateurs." a déclaré Jacky Hénin : le Traité de Lisbonne, simple copie du texte refusé au referendum, doit être remplacé par un traité négocié par les peuples.


UNE EUROPE DE PAIX NE PASSE PAS PAR L'OTAN


La réintégration de la France dans le commandement militaire de l'OTAN fut ensuite évoquée. "La France n'aura plus la marge de manœuvre qu'elle avait jusqu'ici" a précisé Laurence Sauvage, et Jacky Hénin a ajouté qu'il s'agissait pour les USA de faire résoudre par l'OTAN les problèmes ( en particulier l'approvisionnement en moyens d'énergie) qu'il ne peuvent ou ne veulent résoudre eux-mêmes.


UNE EUROPE AU SERVICE DU PUBLIC ET NON DES MARCHANDS


Aux étudiants de l'Université d'Artois (bloquée depuis le 2 fevrier) qui ont rappelé leur lutte contre la LRU et le projet de mastérisation des métiers d'enseignants, les candidats ont apporté leur soutien et ils ont réaffirmé l'opposition du Front de Gauche aux directives européennes imposant la marchandisation des services publics dont l'enseignement : "L'école doit rester un dû!"


CE SONT LES ELECTEURS QUI IMPOSERONT UNE AUTRE EUROPE


Jacky Hénin a conclu la rencontre en rappelant que ce sont les dirigeants qui font la politique de l'Europe et non les fonctionnaires européens puisque les commissaires sont nommés par les gouvernements. Cependant les Parlementaires peuvent faire reculer des projets comme cela a déjà été le cas : plus les députés progressistes seront nombreux, plus leur résistance sera efficace. N'oublions pas, a-t-il ajouté, que le droit européen prime sur le droit français : ce qui se décide sur le plan européen a une influence directe sur notre vie quotidienne.

Dans le cadre d'une crise économique capitaliste sans précédent, il faut accentuer la mobilisation des forces progressistes pour faire des élections du 7 juin un signal fort au gouvernement sarkoziste et aux responsables européens réaffirmant la volonté populaire de ne pas laisser les mains libres aux capitalistes : "Il faut élire des députés européens porteurs de la colère populaire, actifs en résistance et capables de propositions progressistes."

MDC

Voir les commentaires

1 2 > >>