Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Blog des Militants Communistes de l'Arrageois

LES JOLIES COLONIES DE LA FRANCE

30 Avril 2008, 07:08am

Publié par Xavier

L'image “http://www.leconcombre.com/bax/new/img33/banania-00-1920.jpg” ne peut être affichée car elle contient des erreurs.Ce ciné-concert est le fruit d'une résidence de création/ Alin Légarès, Juien Delmaire, Ricardo Montserrat, Mamia Sadio, Pierre Mordaque, Ziskakan et l'esprit Marron ont travaillé à redonner leur véritable ses aux fims d'archives sélectionnés par Plan-Séquence et Ricardo Montserrat dans la collection Lobster. Des images choisies et détournées pour rendre hommage aux peuples colonisés par la France.

Ciné-concert au Casino d'Arras 20h30

Voir les commentaires

JOURNEE DES DEPORTES A BEAURAINS

28 Avril 2008, 16:57pm

Publié par Xavier


 



 

Comme chaque année, à l'occasion de la journée des déportés, une cérémonie a eu lieu au cimetière de Beaurains, présidée par le maire socialiste. Notre camarade Jean-Jacques Guillemant, maire-adjoint, a notamment déclaré :

 

"La journée du souvenir consacrée à la mémoire des déportés, des résistants, des victimes du nazisme a toujours eu une très grande importance pour le Parti communiste français.

Je vous remercie d'être toujours aussi nombreux à participer à ce devoir de mémoire. Je remercie Pierre Ansart, le maire de la commune, qui m'autorise à prendre la parole lors de cette cérémonie, alors que dans une ville voisine la Fédération du PCF n'est même pas invitée en tant que telle à la cérémonie du mir des fusillés. Je remercie aussi tout particulièrement la famille de Hubert Crépin à laquelle j'associerai celle de Emile Duquesnoy, autre grand nom local de la Résistance. Je ne peux m'empêcher de penser aussi en ce moment à Abel Duquesnoy, Marcel Roger, Raymond Vigreux, et bien d'autres… Tous ces noms ont encore de l'écho dans nos têtes et dans nos cœurs.

L'association des Amis de la Résistance à laquelle j'appartiens, avec bien d'autres associations, œuvrent pour

rappeler aux jeunes générations le sacrifice de nos anciens. A une époque où à plusieurs reprises certains nient même l'existence des camps d'extermination, à une époque où l'on souille les tombes des soldats morts au champ d'honneur, il e st indispensable de prolonger, d'intensifier ce devoir de mémoire. Certes les communistes n'étaient pas seuls dans ce combat et je tiens à saluer tous les autres combattants, tous ceux qui n'ont pas plié face aux atrocités nazies.

Attention, amis et camarades, la "bête immonde" rôde encore. Plus que jamais, groupons nos efforts pour promouvoir la paix dans le monde. Unissons nos voix pour faire taire les canons."

Voir les commentaires

Scandale à la Cérémonie du mur des fusillés à Arras :

28 Avril 2008, 16:43pm

Publié par Xavier

 


 

DÉPORTÉS ET RÉSISTANTS : UN DÉTAIL DE L'HISTOIRE ???

COMMUNISTES : PAS FRANÇAIS ???

 

Dimanche 27 avril, comme tous les ans, à l'occasion de la Journée nationale des Déportés, se tenait dans les fossés de la citadelle une cérémonie-souvenir.

Cérémonie émouvante où des enfants des écoles ont lu des extraits de lettres de déportés avant d'entonner le chant des marais, chant qui fut celui des Allemands déportés par les nazis dès 1933.

Cérémonie émouvante où le souvenir des heures sombres fut évoqué par des représentants de déportés et de résistants, de l'Etat, de la mairie d'Arras et même du Commonwealth…

Alors, où est le scandale ?

L'absence du Préfet représentant la République qui se fait remplacer par un sous-préfet est un scandale,

L'Absence du Maire d'Arras, M.Vanlerenberghe qui se fait remplacer par une adjointe est un scandale;

Le manque d'information de la part de la Préfecture et surtout de la Mairie (pas une affiche en ville) est un scandale.

Le fait que le Parti Communiste Français n'ait pas été invité en tant que tel est un scandale.

Et pourtant, les communistes étaient là, représentant à eux seuls près de la moitié des assistants.

Car sur les murs des fossés de la citadelle on peut voir sur la majorité des plaques au dessus du nom d'un fusillé ces 3 lettres "PCF" rappelant à tous que notre Parti a payé un lourd tribut pour la paix et la liberté de notre pays.

Eh bien, y aura-t-il un scandale de plus ? On dit que ces plaques vont être restaurées et qu'on veut faire disparaître ces 3 lettres "PCF". Pourquoi ? Communiste pas français comme disaient certains ?

"Le ventre est encore fécond d'où est sortie la bête immonde" écrivait Bertolt Brecht et notre camarade Jean-Jacques Guillemant le rappelait dans son discours lors de la cérémonie au cimetière de Beaurains.

Alors que certains persistent à qualifier des camps d'extermination de "détail" de l'histoire, alors que le gouvernement actuel essaie de détruire l'œuvre du Conseil National de la Résistance, il est primordial de rappeler à tous et notamment aux plus jeunes ce que fut la Résistance et la part que les communistes ont prise dans le combat pour la paix et la liberté :

Mercredi 30 avril à 14 h 30 : Guy Môquet, le sens d'un combat à l'Office culturel d'Arras,

Samedi 3 mai, salle des fêtes d'Agny, à partir de 19 h : vernissage de l'exposition sur la Résistance et spectacle évoquant l'œuvre du Conseil National de la Résistance.

 

MDC

Voir les commentaires

« La vie est à nous » de Jean Renoir. Un chef d'oeuvre à (re) voir lundi 28 avril à 20h30 au Cinémovida

27 Avril 2008, 20:08pm

Publié par Xavier

L'image “http://www.autourdu1ermai.fr/images/photos/52_1.jpg” ne peut être affichée car elle contient des erreurs.Il semblerait que ce fut Aragon qui souffla au Parti Communiste, l’idée de demander à Jean Renoir de réaliser un film qui porterait bien haut les résolutions du récent congrès du parti communiste pour les élections législatives de 1936.

Le film s’ouvre sur un cours de géographie, dans une école primaire de banlieue. Devant une carte de France, les enfants s’interrogent sur le pourquoi de leur misère. La réponse est fournie par un choeur parlé « La France n’est pas aux français, car elle est aux 200 familles, la France n’est pas au français, car elle est à ceux qui la pillent. » . Le film articule des séquences documentaires « rejouées » par les principaux dirigeants du parti avec des saynètes fictionnelles, construites autour de 3 tableaux :

– une cellule communiste qui déclenche une grève contre les cadences infernales et le licenciement d’un vieux travailleurs

– des militants qui s’opposent à la saisie des biens d’un paysan

– l’accueil par un groupe de jeunes communistes d’un jeune chômeur affamé et diplomé, accueil rythmé par les chants de la Chorale populaire de Paris.

Au delà de ses objectifs électoraux, rallier la classe moyenne au vote Front populaire, et de sa rhétorique de parti, on reconnaît le style du réalisateur, notamment à travers l’humanisme des personnages, qui rappelle les grandes figures de ses autres œuvres : Toni, La Marseillaise, La Bête humaine.


Voir les commentaires

A propos de l'article de la Voix du Nord: "La section arrageoise a tourné la page Patris"

27 Avril 2008, 08:59am

Publié par Xavier

http://www.meeting-air-lens.com/images/La_Voix_du_Nord-2.pngParut dans l'édition du samedi 26 avril, un article de la Voix du Nord rend compte de nos  actions menées ces prochains jours.  Le journaliste, peut-être porté par le dynamisme retrouvé de notre section, a commis quelques imprécisions qu'il nous importe de rectifier.

-Le "bouillonnant" ou "remuant"   Xavier Schmidt, cité à plusieurs reprises,  est bien secrétaire de la cellule "Lanvin-Coquel" et non "secrétaire de section" comme indiqué. Notre secrétaire de section étant bien entendu Jean-Jacques Guillemant.

-Le 7ème salon du livre n'est pas ouvert aux partis politiques. Ce n'est donc pas la section PCF d'Arras qui tiendra un stand mais le Comité de Diffusion de l'Humanité.

Par ailleurs, la vente hebdomadaire de l'Humanité sur votre marché, n'est possible que grâce à un équipe de militants  motivés, solidaires et dévoués.

Au nom du pluralisme, on attend une  réponse de la municipalité en faveur d'un abonnement de la médiathèque à l'Humanité....

En attendant, rendez-vous la semains prochaine..
.

Voir les commentaires

Marche des sans-papiers à Arras.

26 Avril 2008, 17:37pm

Publié par Xavier

Il y avait du bruit dans les rues d'Arras samedi après-midi. Partis des Grandes prairies, les sans-papiers du  collectif  de Lille ont parcouru à Arras leur 7 ème étape vers Paris pour faire entendre leurs revendications.

Un collectif de soutien regroupant de nombreuses associations (Colères du Présent, Ligue des Droit de l'Homme, Réseau Education Sans Frontière...), des syndicats (FSU,CGT, Sud-Solidaires) et des partis politiques (Les Verts, PCF) ont rejoint le cortège pour soutenir leur lutte.

Nous exigeons qu'ils soient enfin considérés dans leur statut d'être humain et de travailleur.

C’est toute la société dans son ensemble qu’ils font avancer, jusqu’aux travailleurs français qu’un patronat sans scrupule cherche à mettre en concurrence avec eux parce que sous-payés, parce que taillables et corvéables à merci. Leur lutte est universelle. Elle est porteuse de sens pour demain. Elle doit être soutenue de toutes nos forces.

 

Voir les commentaires

TCHERNOBYL 22 ANS DE MENSONGE : Sarkozy était à l'époque Chargé de mission pour la lutte contre les risques chimiques et radiologiques

26 Avril 2008, 14:02pm

Publié par Xavier

En effet, en 1987, quelques mois à peine après la catastrophe de Tchernobyl et lahttp://smdwd.9online.fr/rat-img/rat.jpg contamination de la France par le nuage radioactif, M. Sarkozy était Chargé de mission pour la lutte contre les risques chimiques et radiologiques au ministère de l'Intérieur.

Est-il possible qu'il n'ait pas eu à travailler sur les conséquences du passage du nuage de Tchernobyl sur la France ? Détectable encore aujourd'hui, la contamination du territoire était importante en 1987

D'ailleurs, à cette époque, la France agissait au niveau européen pour empêcher que ne soient prises des décisions d'élimination des productions alimentaires contaminées  M. Sarkozy aurait-il participé à ces manœuvres ? Quelles étaient exactement ses missions à cette époque ?

M. Sarkozy, qui prétend dire toutes les vérités et briser tous les tabous, ne s'est-il pas de lui-même posé des questions ? N'a-t-il pas entendu parler du nuage de Tchernobyl ?

Plus tard, M. Sarkozy a occupé le poste de ministre de l'Intérieur de mai 2002 à mars 2004, puis de juin 2005 à mars 2007 : il a donc eu largement l'occasion de prendre connaissance des informations sur les conséquences du passage sur la France du nuage de Tchernobyl et de les rendre publiques. Il n'en a rien fait.

Une telle mise au point est d'autant plus nécessaire que M Sarkozy s'est révélé être un infatigable promoteur de l'industrie nucléaire, que ce soit lors de son passage au ministère de l'économie (de mars à novembre 2004) ou lors de différentes interventions en tant que Président de l'UMP.


Source: Réseau sortir du nucléaire.

Voir les commentaires

Salon de livre: Au hasard de futures dédicaces...

25 Avril 2008, 20:05pm

Publié par Xavier

http://accel6.mettre-put-idata.over-blog.com/0/16/14/19/remblai2.jpgBabouse: Humour noir et vie politique

Babouse François-Henry Monier de son vrai nom, est dessinateur de presse, illustrateur de BD. Il revendique un style de dessin à l'humour engagé tout en n'hésitant pas à le teinter d'humour noir et d'un certain sens de l'absurde ce qui se ressent également dans les scénarios de bandes-dessinées (Spirou, Psikopat...) ou dans les textes de Fluide Glacial dans les Babouse Blues). Les lecteurs de Liberté 62 ou de l'Humanité l'apprécient régulièrement...

source: Liberté 62

Voir les commentaires

1an / Sarkozy - Marie-George Buffet : « Nicolas Sarkozy n’est pas en échec : il est nuisible »

25 Avril 2008, 19:55pm

Publié par Xavier

Nicolas Sarkozy s’est exprimé dans une longue interview télévisée pour dresser le bilan de sa première année en tantL'image “http://rat.eliminator.free.fr/images/Images%20Animaux/RatNoir.JPG” ne peut être affichée car elle contient des erreurs. que Président de la République.

S’il était évident que 90 minutes ne suffiraient pas à effacer un année de calamité, les français ne pourront que ressentir colère et amertume. Il ne faudrait pas que Nicolas Sarkozy prenne son cas pour une généralité lorsqu’il affirme s’être « préparé aux déceptions ».

Un Président de la République qui confond naturalisation et carte de séjour ou ne fait pas de différences entre le Gaz et le fioul est non seulement extrêmement inquiétant, mais donne à voir d’un grave manque de sérieux et de compétences.

Puisque Nicolas Sarkozy avoue lui-même que le capitalisme « marche sur la tête », il ferait bien de regarder du côté des propositions du PCF pour rompre avec l’injustice et la brutalité de la politique du gouvernement. Nicolas Sarkozy n’est pas en échec, il est nuisible. Jeudi soir, il n’a rien annoncer, sinon qu’il continuera la même politique, que les français soient heureux ou pas. Et ils ne le sont pas.

Voir les commentaires

Le 7 ème salon du livre,c'est parti!

24 Avril 2008, 11:45am

Publié par Xavier

L'image “http://www.cineclubdecaen.com/cinepho/realisat/renoir/nana/nan020.jpg” ne peut être affichée car elle contient des erreurs.

du 24 avril au 26 mai - JEAN RENOIR - L'individuel et le collectif
Plan Séquence propose un cycle "Hommage au cinéaste français Jean Renoir"
1er RDV : jeudi 24 avril à 20h30
à l'Université d'Artois (Maison de l'étudiant, rue Raoul François à Arras)
NANA (1926) - ciné concert.
Un hommage à Zola présenté dans sa version restaurée par la cinémathèque de Bologne, accompagné au piano par Jacques Cambra.TN : 6 €-TR : 5 € De plus amples informations ainsi que les autres RDV de ce cycle dans le programme du Salon du Livre
25 avril - SLAM POUR TOUS
Vous pouvez télécharger le programme et la fiche d'inscription pour la rencontre du 25 avril en cliquant sur le pdf

29 avril- POLE LITTERATURE JEUNESSE - CONFERENCES
Hôtel de Guînes (salle de spectacle), rue des Jongleurs à Arras
de 9h30 à 12 h :
Conférence débat animée par Maryvette Balcou (enseignante-chercheuse à l'IUFM de Saint Denis de la Réunion) : Explorer les problématiques sociales dans la littérature pour la jeunesse
de 14hà 16h
: les EDITIONS THIERRY MAGNIER
Conférence débat animée par Soazig le Bail, directrice littéraire : Les Editions Thierry Magnier : la politique éditoriale des romans.
Merci de confirmer votre présence auprès de Colères du Présent au 03.21.15.35.87
-------------------------
DERNIERE MINUTE

LUNDI 28 AVRIL 2008 DE 19H A 22H
à la Médiathèque de LENS (rue de Béthune)

C3A2L – LOOS N’GOURMA – AFCAPE ET
COLERES DU PRESENT
VOUS INVITENT A UNE RENCONTRE LITTERAIRE
AVEC DES AUTEURS SENEGALAIS

Dans le cadre du 7ème Salon du Livre
d'expression populaire et de critique sociale du 1er mai à Arras

Une collation Africaine vous sera offerte en fin de soirée


Voir les commentaires

Marie-George Buffet, invitée de la matinale iTélé

22 Avril 2008, 20:28pm

Publié par Xavier

Voir les commentaires

Baisse des allocations familiales : les élus communistes ne laisseront pas faire

22 Avril 2008, 20:22pm

Publié par Xavier


Un décret jusqu’alors passé inaperçu modifie les règles de calcul des allocations familiales. Depuis hier, François FILLON, 1er Ministre et Nadine MORANO, secrétaire d’Etat à la famille, ont défendu le décret qui soulève la réprobation de l’Union des Familles en Europe et des nombreuses organisations syndicales.

Le nouveau dispositif, qui concerne plus de 4,5 millions des familles de 2 enfants et plus et qui  entrera en vigueur le 1er mai , entraînera automatiquement une baisse des allocations familiales insupportables pour des familles déjà confrontés aux difficultés quotidiennes à « joindre les deux bouts ».

Dès aujourd’hui, l’ensemble des élus communistes se mobilise avec les populations pour engager la riposte et exiger le retrait de ce décret qui porte atteinte au pouvoir d’achat des familles qui subissent une hausse constante des prix à la consommation.

Si le gouvernement persistait dans son choix, les élus communistes ne manqueraient de manifester leur refus de cette nouvelle injustice faite aux familles.

Les élus communistes rappellent qu’en 2007, les profits capitalistes ont rapporté plus de 100 milliards d’euro et que c’est de ce côté qu’il faut trouver l’argent plutôt que de ponctionner le pouvoir d’achat des familles.


       Le 17 Avril 2008

      Cathy APOURCEAU-POLY
      Conseillère Régionale
      Adjointe au Maire de la ville d’Avion

Voir les commentaires

Comment défendre les droits de l’homme tout en approuvant l’inverse ?

22 Avril 2008, 20:16pm

Publié par Xavier




La IIIème République de Jules Ferry et des radicaux triomphants de la fin du 19ème siècle a opèré par la violence la conquête du Tonkin et d’une grande partie de l’Afrique et en y établissant une exploitation féroce des indigènes soumis à des systèmes de « portage » bien proches de l’esclavage. Plus près de nous la IVème République socialiste et MRP a tenté de maintenir, toujours par la violence (cf. les massacres coloniaux de 1945 à 1958) un système colonial fondé sur un statut inférieur des indigènes (informel mais réel).

Ainsi on voit qu’en Europe on cloisonnait, on compartimentait les indignations.

Les grands principes d’égalité, de liberté, de dignité sont valables ici et le racisme soft de Montesquieu au devoir de civilisation de J. Ferry et de la SFIO pour là-bas. Aimé Césaire n’était pas encore en odeur de sainteté...

Les choses ont-elles vraiment changé ? N’assiste-t-on pas aujourd’hui à une exigence universelle des Droits de l’homme ? La solidarité internationale avec les Tibétains victimes de la tyrannie de Pékin n’en est-elle pas la plus éclatante manifestation ?

Si c ’est vrai, que deviennent dans l’apitoiement général les millions de prolétaires asiatiques (dont une majorité de Chinois) exploités comme du bétail dans les sweat shops de Dacca, de Manille, de Shangai ou d’ailleurs ?

Où sont leurs droits ?

Ou veut-on faire oublier que c’est aussi avec des capitaux occidentaux que s’effectue cette exploitation qui piétine allègrement les « droits de l’homme » ? Veut-on faire oublier que les firmes multinationales américaines et européennes partagent leurs bénéfices avec la bourgeoisie et les dirigeants chinois sur la sueur et le sang des millions de paysans chassés des campagnes par la misère ? Veut-on faire oublier que cette exploitation en Asie sert de raison et de prétexte à la destruction des droits et de la protection sociale des travailleurs en Europe ?

Alors, pourquoi le Tibet aujourd’hui ?

Un peuple qui en opprime un autre ne peut-être libre lui-même.

L’oppression du tibet (et d’autres minorités) par l’Etat chinois illustre parfaitement le caractère de classe de la société chinoise.

C’est parce que la classe dirigeante chinoise, soi disant « communiste » s’enrichit monstrueusement par l’exploitation des travailleurs chinois qu ’elle pratique une politique nationaliste impériale.

C’est parce que le grand capital occidental s’engraisse sur le travail des salariés de nos pays qu’il établit au niveau mondial une relation dominants/dominés avec le reste du monde.

UN MILLIARD D’ETRES HUMAINS souffrent de faim dans le monde et l’on apprend que l’augmentation vertigineuse des prix des produits agricoles doit beaucoup à la spéculation financière internationale .

Y aurait-il plus d’opprimés et de violence au Tibet qu’en Palestine ou en Afrique ?

Ou cetains se donnent-ils bonne conscience à bon marché en s’offrant un Vietnam à l’envers ?

Les mêmes libéraux qui saluent sans sourciller la régression sociale chez nous sont prêts à se battre pour la liberté des Tibétains.

Veulent-ils, en confondant (sciemment ou non) le capitalisme d’état chinois avec le communisme officiel de Pékin, condamner toute solution socialiste chez nous ?

Voir les commentaires

MARCHE* NATIONALE A PARIS DU CSP59

20 Avril 2008, 18:15pm

Publié par Xavier

 


SAMEDI 26 AVRIL A ARRAS

 

14H

ARRIVEE AUX GRANDES PRAIRIES

(Rue Notre-Dame de Lorette RN17,Parking Grandes Prairies)

 

15H30

MANIFESTATION

(départ des Grandes Prairies)

 

 

18H -19H30

DEBAT PUBLIC & TEMOIGNAGES

(Foyer Soleil- Place de l’Ancien Rivage)

 

 

25.000 NON aux expulsions, 25.000 OUI à la Régularisation,

Régularisez les grévistes de la faim de Lille,

Régularisez tous les sans papiers !

 

 

Les sans papiers du CSP59 ont décidé de marcher de Lille à Paris, du samedi 19 avril au samedi 10 mai 2008, à l'occasion du 12éme anniversaire de la sortie de l'ombre, le 18 mars 1996, des Saint Ambroise. 

Les sans papiers du CSP59 sont confrontés à un acharnement répressif du Préfet du Nord, ex-secrétaire général du Ministère de l'intérieur sous Sarkozy.

Depuis le 15 juin 2007 à aujourd'hui les arrestations, mauvais traitements, expulsions, blocages des dossiers, arrestations et mises en garde à vue des militants se succèdent à Lille.

Le Préfet du Nord a exclu le CSP59 de la nouvelle commission de réexamen des dossiers qu'il a installée par arrêté et une véritable pression judiciaire et policière est organisée contre les militants.

Le Préfet du Nord a annoncé la « clôture du réexamen avec bienveillance » en laissant sur le carreau 27 ex-grévistes, ce qui est inacceptable, engagement qu'il avait pris au mois d'août 2007 pour obtenir la suspension de la grève de la faim.

A LILLE, TOUT EST PERMIS, N'IMPORTE QUOI EST PERMIS CONTRE LES SANS PAPIERS ET MILITANTS !  

Tout est permis et n'importe quoi est permis pour criminaliser et faire disparaître le CSP59.

 

Mais la résistance, la mobilisation des sans papiers et soutiens ont permis la régularisation de 29 sur les 56 grévistes de la faim.

Devant ces forfaits préfectoraux contre l'état de droit, devant ces graves atteintes aux valeurs et principes de la République, aux droits élémentaires de l'humain et à la Constitution, les sans papiers ont décidé d'organiser la marche nationale de protestation de Lille à Paris, du 19 avril au 10 mai 2008.

Les sans papiers et soutiens marcheurs (une trentaine) demandent à être reçus à Paris à l'Elysée par le Président de la République ou par M. Hortefeux le Ministre chargé de l'immigration.

Les sans papiers et soutiens veulent expliquer la légitimité de la revendication de régularisation de tous les grévistes de la faim, y compris les expulsés, et la régularisation des sans papiers annoncés régularisés dont les dossiers sont bloqués par chantage contre le CSP59.

La politique de la chasse à l'homme, des chiffres et quotas d'expulsions est indigne du pays berceau des droits de l'homme. La France ne peut devenir un pays xénophobe dans lequel l'Etat obéit aux désirs et à la volonté des racistes et fascistes du Front national.

La marche revendique :

-   Régularisation de tous les sans papiers avec la carte de 10 ans

-   Arrêt de la chasse à l'homme, de la politique des chiffres et des quotas d'expulsions

-   Non à la discrimination ethnique dans l'application pour régulariser du critère travail

-   Fermeture des centres de rétention

-  Suppression du Ministère de l'identité raciste pour un Ministère de l'égalité des droits

Akozal, Attac Artois-Ternois, Colères du Présent, Comité Libérez-les, Confédération Paysanne,CSF, FSU 59/62, Ligue des Droits de l’Homme, PCF, RESF Arras/Lens, Solidaires Arras, SUD Education, SUD Etudiants, UL-CGT Arras, UNEF Artois, Verts Artois-Ternois…  

Voir les commentaires

En attendant le salon du livre... Zoom sur Alain Badiou

18 Avril 2008, 13:48pm

Publié par Xavier


Badiou : de quoi Sarkozy est-il le nom ?
envoyé par HumaWebTV

http://farm3.static.flickr.com/2142/1754769343_78ac720340.jpgEn attendant le salon du livre "d'expression populaire et de critique sociale" du 1 mai, nous vous proposons un petit avant-goût


Philosophe, professeur à l'ENS, Alain Badiou est une grande figure intellectuelle française. Auteur d'un pamphlet  à succès "De quoi Sarkozy est-il le nom?", Alain Badiou est un fervent militant de la perspective communiste.

A l'invitation des Amis de l'Humanité, Alain Badiou a donné une conférence débat dont nous proposons un  extrait. Les propos du philosophe, invité au salon du livre, nous ramènent à l'actualité brulante.

Voir les commentaires

Lycées à la rue, lycéens dans la rue !

18 Avril 2008, 13:41pm

Publié par Xavier

L'image “http://www.pcf.fr/local/cache-vignettes/L250xH333/arton2727-f664e.jpg” ne peut être affichée car elle contient des erreurs.

La mobilisation des lycéennes, des lycéens et des enseignants s’amplifie pour faire échec au plan de rigueur éducative de Darcos, cette véritable guerre à l’avenir engagée par le Président Sarkozy et le gouvernement.

L’objectif de la droite est une équation a zéro inconnu : toujours plus de fric pour la bourse, les profits du patronat, toujours moins de moyens pour les solidarités nationales (sécu, retraites), les services publics (l’hôpital, la justice, les transports publics et bien sûr l’école) et le pouvoir d’achat des ménages, des retraités, et bien sûr celui des jeunes et des étudiants.

Les communistes sont aux côtés de la jeunesse et combattent cette société du chacun pour soi, du seul contre tous, un monde de ségrégation sociale, d’autoritarisme et d’égoïsme froid.

Ce monde, livré aux puissances de l’argent, nous n’en voulons pas !

 Nous voulons des cours, pas ceux de la bourse

La jeunesse attend autre chose, notamment de son école et de la fac. Pour se construire comme citoyen, critique et responsable, pour accéder à des emplois épanouissants et rémunérateurs, et pour que cela ne soit pas réservé à une petite élite sociale, nous avons besoin d’un système éducatif qui permette d’amener tous les élèves au plus haut niveau de culture commune.

Permettre à chacun de prendre sa part pour relever les défis de ce siècle, progrès scientifiques, développement économique, environnement, démocratie culturelle, tout cela suppose d’accomplir un effort sans précédent dans l’éducation et la recherche.

 La droite et Sarkozy font tout le contraire

- En supprimant près de 80.000 postes dans l’éducation nationale depuis 2002, près de 12.000 cette année, plus encore les années suivantes, ils surchargent les classes, étouffent tout suivi pédagogique et accroît les inégalités scolaires ;

- En nivelant les programmes par le bas, ils s’apprêtent à former pour une part des exécutants de l’économie capitaliste, capables de « mémoriser » et d’être « dociles », et à développer des capacités de réflexion et des compétences pour les autres mais en les payant au rabais sans reconnaître leurs qualifications ;

- En s’attaquant à l’Université (Loi LRU), ils y accroîssent les mécanismes de sélection, renforcent un système à deux ou trois vitesses, et marchandisent l’accès au savoir, aux qualifications.

 Les jeunes sont dangereux ?

Non seulement cette droite ne considère pas la jeunesse de notre pays comme une chance, mais elle la montre du doigt, surtout lorsque jeunesse rime avec banlieue.

- Pendant que certains parlent d’encadrement militaire pour les jeunes, d’autres dialoguent à coup de flashball et de cars de CRS ;

- L’Internet est mis sous surveillance pour empêcher le téléchargement et garantir les profits des majors de l’industrie culturelle, pas les rémunérations des artistes ;

- On met au point des répulsifs anti-jeunes pour les faire abandonner à coup d’ultrasons les lieux où il ne sont pas les bienvenus. Etc...

La jeunesse leur fait peur, mais d’abord et surtout lorsqu’elle prend son avenir en main, qu’elle fait valoir ses droits et sort du gentil moule dans lequel on veut la faire rentrer : une formation au rabais, un boulot mal payé sous les ordres d’un petit chef et Secret Story pour se détendre le soir.L'image “http://www.humanite.fr/local/cache-vignettes/L150xH200/arton873221.jpg” ne peut être affichée car elle contient des erreurs.

Loin des idées reçues, les mobilisations en cours dans les lycées, toutes les manifestations de ces dernières semaines montrent beaucoup de rêve, d’esprit de responsabilité et de solidarité dans ce mouvement. Il faut continuer et se rassembler dans les luttes pour faire plier la droite et pour ouvrir des perspectives.

 Nous aussi, on peut changer les choses

Nous ne sommes pas en 68. Mais, les mobilisations d’hier comme d’aujourd’hui montrent leur portée et leur efficacité lorsqu’elles rassemblent la diversité des forces sociales prenant conscience de leurs intérêts et de leur avenir commun : élèves, enseignants, étudiants, ouvriers, employés, chercheurs, chômeurs, artistes, paysans, sans papiers,...

La France n’a jamais été aussi riche, capable de répondre aux besoins qui s’expriment dans tant de domaines (salaires, logements, services, santé, culture, mobilité, développement personnel, démocratie, coopération...). Mais pour cela, il faut que tous les citoyens et toutes les forces qui, à gauche, veulent résolument ce changement, se rassemblent et se mettent au travail pour construire un projet véritablement alternatif. Sans attendre, c’est à cela que veulent contribuer les femmes et les hommes du PCF.

Voir les commentaires

1er mai/SALON DU LIVRE D'ARRAS

17 Avril 2008, 08:18am

Publié par Xavier


Populaire, festif, militant

Le salon d'Arras, le 7è du nom, ne cache pas sa couleur puisqu'il s'intitule fièrement « le salon du livre d'expression populaire et de critique sociale » et se tient à la date symbolique du 1er mai. Ce rassemblement est piloté par l'association, Colères du Présent que coordonne Didier Andreau. Sa force est de faire converger les acteurs du livre (lecteurs, auteurs, éditeurs, bibliothécaires, libraires) et « les laboureurs du champ social » (associations, syndicats, comités d'entreprises, centres sociaux...). Ce salon rayonne sur tout le centre ville et donne lieu, durant vingt-quatre heures, à un véritable feu d'artifices d'initiatives: une fête du livre avec des dizaines d'auteurs d'ici et d'ailleurs, un rayon littérature jeunesse, un autre sur la BD, des débats, des conférences, des pièces de théâtre, des concerts rock, de l'animation de rue, des marionnettes, tout en accueillant une spectaculaire braderie. Il y sera beaucoup question cette année des 40 ans de 1968 et l'affiche de Margerin représente d'ailleurs une barricade de livres. Sans oublier l'attribution du prix Jean Amila-Meckert décerné, pour la quatrième fois, par un jury où se croisent de belles plumes comme Didier Daeninckx, Dominique Manotti, Jérôme Leroy, Frédéric F. Fajardie, avec le soutien fort du conseil général du Pas de Calais. Et sans oublier non plus une autre dimension du salon qui est la solidarité internationale, de la Palestine au Sénégal en passant par le peuple touareg qui compte ici des amis de longue date. Associée au salon, L'Humanité parraine un débat, le 30 avril à 14h30, à l'office culturel, sur la Grand'place d'Arras, intitulé « Guy Môquet, le sens d'un combat ».

Gérard Streiff

Voir les commentaires

Chasse aux jeunes avec « Beethoven »

16 Avril 2008, 11:02am

Publié par Xavier



La "dératisation" printanière dans les villes a tendance à dériver scandaleusement !


L'image “http://tbn0.google.com/images?q=tbn:tJaoM6HZpyAbXM:http://jbmarion.blog.parents.fr/files/2007/05/troll_gourdin.jpg” ne peut être affichée car elle contient des erreurs.Une pub passant ces derniers jours sur les ondes de Radio France faisait l'amalgame entre les locataires mauvais payeurs et les souris : de nombreuses protestations semblent l'avoir évacuée.


Mais après les produits répulsifs anti-SDF, apparaît maintenant un répulsif sonore anti- jeunes: "Beethoven" qui est la version française de "Mosquito", un nouveau petit boîtier électronique qui émet des ultrasons insoutenables pour les oreilles des adolescents.


Les ultrasons émis par cette monstruosité technologique et morale seraient audibles uniquement par les jeunes car avec l’âge, l’appareil auditif perd une partie de ses capacités dans les fréquences extrêmes.


Cela pose un grave problème de santé publique, car au-delà de 95 décibels, le son présente un danger pour l’audition mais aussi... pour les femmes enceintes.


Vendu en Grande-Bretagne et aux Pays-Bas depuis deux ans, ce boîtier anti- jeunes serait en cours de commercialisation en France à un prix de l’ordre de 850 euros. Ce "Mosquito" (moustique) a été rebaptisé "Beethoven" en France (parce que Beethoven était sourd ?). Une cinquantaine de bailleurs sociaux et de syndics auraient déjà fait l’acquisition de ce produit destiné à éloigner les adolescents de certains lieux de rassemblement comme les halls d’immeubles ou les cages d’escalier.


Le principe même de ce boîtier est intolérable et doit être condamné sans réserve. L’accepter c’est stigmatiser les jeunes des quartiers, c’est favoriser une société divisée où la peur de l’autre érigerait des barrières invisibles au sein de la collectivité.


Cependant se contenter de la seule indignation morale, comme le fait à juste titre Mme Amara ou Mme Boutin, est insuffisant. En effet, avec les moyens de médiation et de dialogue dont elle dispose au travers des élus, des associations, des MJC, des éducateurs et des forces de police de terrain, notre société peut résoudre avec des moyens humains les problèmes de simple voisinage ou de bruit, autrement que par des boîtiers à ultrasons.


"Mosquito" doit être ainsi interdit en France, en Europe et ailleurs. L’héritage musical de Beethoven ne doit pas devenir une barbarie technique, mais un outil citoyen de dialogue et d’éducation au civisme.

MDC


Voir les commentaires

La faim du monde

15 Avril 2008, 07:20am

Publié par Xavier

L'image “http://www.humanite.fr/local/cache-vignettes/L100xH140/08-04-14-e73dc.jpg” ne peut être affichée car elle contient des erreurs.


Le monde va-t-il manquer de nourriture en ce début de XXIe siècle ? À l’origine de la menace qui pèse sur des millions d’êtres humains : le risque de pénurie, qui nourrit une spéculation encouragée par les politiques libérales.
Aujourd’hui, dans l’Humanité, un dossier spécial "La faim du monde".

Le monde va-t-il manquer de nourriture en ce début de XXIe siècle, alors que les populations citadines largement majoritaires en arrivent à oublier ou à méconnaître le rôle de l’agriculture ? La situation de ce printemps 2008 est suffisamment grave pour que chacun s’interroge sur la place du monde paysan dans nos sociétés. En quelques semaines, le coût de la vie a parfois doublé pour les populations les plus pauvres des pays pauvres alors qu’ils consacraient déjà l’essentiel de leurs maigres revenus à l’alimentation.

Les consommateurs français s’émeuvent depuis quelques mois de la flambée des prix de denrées essentielles comme le pain, les pâtes, la volaille, les produits laitiers. Souvent spéculatives sur fond de stockage privé face à des réserves publiques quasi inexistantes dans la plupart des pays, les hausses de prix des produits alimentaires nous rappellent brutalement la faillite et l’irresponsabilité des décideurs politiques dans la plupart des pays. Ils ont oublié la signification profonde de la souveraineté alimentaire et des politiques publiques de régulation de l’offre pour s’en remettre au seul marché, à ces spéculateurs dont les plus actifs sont désormais les fonds qui se dégagent du secteur immobilier affecté par la crise des subprimes.

Blé : une situation tendue au niveau mondial

Selon le Comité international des céréales (CIC) la récolte mondiale de blé pourrrait atteindre 656 millions de tonnes en 2008. En France, l’Office national interprofessionnel des grandes cultures (ONIGC) tempère ce chiffre et estime qu’il est plus raisonnable de tabler sur une fourchette comprise entre 635 à 640 millions de tonnes. À condition que les récoltes ne soient pas perturbées par des aléas climatiques toujours possibles.

En face, les chiffres prévisionnels de la consommation de blé sont de 630 millions de tonnes. Il suffirait donc qu’une seule zone importante de production soit affectée par la sécheresse ou des pluies diluviennes, pour que la production de 2008 ne couvre pas les besoins. Or les stocks mondiaux de report seront de l’ordre de 128 millions de tonnes, soit entre 18 % et 20 % de la consommation annuelle. Même avec une bonne récolte 2008, il sera impossible de relever les stocks de sécurité au niveau mondial. Cette possibilité n’existera que pour les pays producteurs excédentaires en blé. Et cette donnée n’échappera pas aux spéculateurs.

Riz : la production peine à suivre la consommation

La tonne de riz thaïlandais se vendait 200 dollars en 2003 et environ 300 dollars en 2006 comme au début de 2007. Son prix est monté à 760 dollars au mois de mars 2008. Selon la FAO, la production mondiale de riz n’a augmenté que de 1 % en 2007 par rapport à 2006. Entre 1999 et 2005 elle n’avait progressé que de 3 % quand la population mondiale augmentait de 6,4 %. Or le riz demeure l’aliment de base pour plus de la moitié de la population mondiale.

Désormais, les rendements à l’hectare ne progressent que faiblement et l’urbanisation galopante dans des pays comme la Chine, l’Inde et quelques autres, réduisent dangereusement les surfaces agricoles adaptées à la production du riz. Le stock mondial n’est que de 100 millions de tonnes sur une production annuelle de 645 millions de tonnes pour 2008. Environ 40 % de ce stock est détenu par la Chine qui planifie chaque année une réserve de sécurité susceptible de couvrir six mois de consommation afin de contenir la spéculation et d’assurer sa souveraineté alimentaire.

La présidente des Philippines tentait récemment d’obtenir du Vietnam un accord d’approvisionnement exceptionnel en riz. Mais le Vietnam en arrive à taxer ses propres exportations pour contenir les prix sur son marché intérieur. Faute de stocks conséquents, le prix du riz risque donc d’augmenter à nouveau sur les marché internationaux. « Si nous essayons de maintenir des cours sous le niveau du marché, des pénuries émergeront en raison des réserves et des spéculations qui en résulteront », estime Ted James, principal économiste de la Banque de développement asiatique.

Protéines végétales et protéines animales

L’augmentation de la demande mondiale de céréales résulte moins de l’augmentation du nombre de bouches à nourrir dans le monde que de la nouvelle manière de s’alimenter. La croissance économique annuelle à deux chiffres de pays très peuplés comme la Chine, l’Inde et quelques autres se traduit par une augmentation du pouvoir d’achat de centaines de millions de consommateurs. Ces derniers modifient le contenu de leur assiette dans laquelle ils font entrer davantage de produits carnés et laitiers.

Une partie toujours plus importante des céréales produites dans le monde est désormais transformée en viande de porc et de volailles, en lait et en produits laitiers diversifiés. Or, il faut 3 à 7 kilos de graines pour produire un kilo de viande selon les élevages. La demande mondiale en céréales et en graines à huile comme le colza, le tournesol et surtout le soja va donc continuer d’augmenter.

Les agrocarburants, facteur aggravant

Dans un contexte de relative pénurie de matières premières agricoles, la production massive d’agrocarburants entre directement en concurrence avec la production alimentaire. La production d’éthanol à partir du maïs américain a considérablement renchéri le prix des tortillas, ces galettes de maïs qui sont l’aliment de base de millions de Mexicains. L’augmentation des superficies consacrées à la canne à sucre brésilienne pour produire de l’éthanol se fait souvent au détriment du soja dont les cours se mettent alors à flamber. Selon les propos tenus le 9 avril dernier par un dirigeant français de l’ONIGC lors de sa conférence de presse mensuelle, les fermiers américains n’avaient pas encore arrêté leurs choix de cultures de printemps 2008 entre le soja, le maïs et d’autres cultures de rente dans l’espoir de semer au dernier moment celle qui se vendra le plus cher dans quelques mois.

En Europe, l’objectif d’utilisation de 5,75 % d’agrocarburants dans les moteurs d’ici à 2010 est à la fois irréaliste et irresponsable. Irréaliste car la plupart des pays de l’Union ne disposent pas de superficies agricoles à la hauteur de cet objectif. Irresponsable parce que le commissaire au Commerce Peter Mandelson prône ouvertement l’importation de ces agrocarburants depuis les pays qui se lancent dans la production industrielle d’éthanol de canne et d’huile de palme au risque d’aggraver la pénurie alimentaire dans le monde.

L’irresponsabilité des décideurs politiques

En France comme dans les 27 pays de l’Union européenne, les décideurs politiques en charge des affaires n’ont pas vu arriver la crise alimentaire qui s’installe. Plus grave encore, ils ne semblent pas avoir la moindre idée des solutions à mettre en place pour la conjurer.

Depuis de très longues années, les membres de la Commission bénéficient du monopole de propositions pour les politiques agricoles communes à mettre en oeuvre. Cette situation a conduit les ministres en charge de l’agriculture à ne plus réfléchir aux politiques à mettre en oeuvre dans leurs propres pays. Ils se sont contentés de corriger à la marge les orientations proposées par la Commission. Cette démission politique s’est traduite par un affaiblissement de l’Europe agricole. Elle a débouché sur une fragilisation de pratiquement toutes ses filières.

Gérard le Puill
article paru dans l’Humanité du 14-04-08

Voir les commentaires

Contrôle des chômeurs : Le PCF dénonce l'offre lamentable d'emploi

14 Avril 2008, 10:02am

Publié par Xavier


L'image “http://www.pcf.fr/local/cache-vignettes/L250xH188/arton2721-34db0.jpg” ne peut être affichée car elle contient des erreurs.Dans le journal Les Echos, d’aujourd’hui, le gouvernement lance le ballon d’essai de la semaine, en annonçant une nouvelle mesure visant durcir le contrôle des chômeurs.

Ainsi, proposer à un chômeur un emploi à deux heures de son domicile, avec un salaire 30% inférieur à son précédent poste devient « une offre valable d’emploi ». En pleine crise du pouvoir d’achat, le gouvernement repousse une nouvelle fois les limites du cynisme.

En plus de s’attaquer aux plus fragiles, cette dangereuse disposition aura automatiquement pour effet de tirer les salaires vers le bas en mettant en concurrence directe les salariés avec les chômeurs. Il ne s’agit donc plus de s’attaquer au chômage, mais aux chômeurs et aux salariés. Le PCF dénonce cette offre lamentable d’emploi, et renouvelle sa proposition d’une véritable sécurité de l’emploi et de la formation pour tous les actifs.

Voir les commentaires

1 2 > >>