Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Blog des Militants Communistes de l'Arrageois

6 mars, journée nationale d'action pour les retraites

29 Février 2008, 19:27pm

Publié par Xavier

undefined 

Dans le cadre de la journée nationale d’action

Pour l’augmentation immédiate des retraites

 

 

Rassemblement des retraités, devant la préfecture d’Arras

 

 

LE JEUDI 6 MARS à 15 h.

 

à l’appel des syndicats :

CFDT, CFTC, CFE-CGEC, CGT, FO, FRG-FP, FSU, UNSA

 

Avec les HAUSSES DE PRIX

l’alimentation + 4,2%

l’énergie + 12,3 %

Les loyers et l’eau + 3,4%

et les franchises médicales et non-remboursements de médicaments

LES RETRAITES S’APPAUVRISSENT

 

Augmenter les retraites C’EST POSSIBLE

L’argent existe, la France s’enrichit,

les grandes entreprises font des profits records et les rémunérations de leurs dirigeants sont exorbitantes

 

Tous ensemble le 6 mars à 15 h. face à la préfecture

Voir les commentaires

Marie-George Buffet, invitée de France Inter

28 Février 2008, 20:33pm

Publié par Xavier

Voir les commentaires

Hommage de Jean Claude Lourdaux à notre camarade Marcel

28 Février 2008, 20:30pm

Publié par Xavier

Marcel, comme je regrette de n'avoir pas pu t'accompagner, de ne pas être à tes côtés.
 
J'ai côtoyé Marcel, dans le cadre de mon travail, des actions politiques menées ensembles et nous avons échangés très souvent nos réflexions sur la vie de notre parti.
 
Ami de Robespierre nous nous retrouvions également sur la valeur  et parlions souvent de Georges Hage mon Député de Douai porte parole de "l'incorruptible".
Marcel était pour moi un exemple de la façon de militer avec convictions, calme et volonté de convaincre avant tout par ses capacités d'analyse et d'écoute.
Il recherchait toujours se qui pouvait nous réunir pour gagner à créer une autre société.
Ce qui l'a amené  à Me faire visiter ARRAS et ses souterrains, sa mairie toujours avec des commentaires qui m'amenaient à lui dire qu'il avait épousé sa ville car il aimait ARRAS.
Intellectuel Marcel, oui, mais toujours dans  le sens d'apprendre aux autres, de les aimer.
A tel point qu'il nous avait trouvé des liens de famille à Féchain.
 
Marcel, mon travail m'a éloigné, de retour cette année, je voulais te rencontrer de nouveau, je ne le pourrai plus.
 
Au revoir,
Jean Claude Lourdaux
Secrétaire de Section d'Aniche.

Voir les commentaires

Sondage IFOP-L'Humanité : 81% des Français estiment que leur pouvoir d'achat a baissé

27 Février 2008, 19:26pm

Publié par Xavier

L'image “http://www.humanite.fr/local/cache-vignettes/L117xH140/arton849939-5a1aa.png” ne peut être affichée car elle contient des erreurs.
Ce sont les retraités qui expriment de manière la plus aiguë leur perception de la dégradation, les employés étant 74 %, les ouvriers 70 %, mais les professions intermédiaires, c’est-à-dire les couches moyennes, sont d’accord à 87 %.
Retrouvez tous nos commentaires et analyses sur ce sondage et le dossier complet "salaires au plus bas, prix au plus haut" dans l’édition du mercredi 27 février 2008 du quotidien L’Humanité.

Selon le sondage IFOP commandé par L’Humanité, quelque 81 % de la population ont désormais le sentiment que leur pouvoir d’achat a diminué. Un peu ? Beaucoup ?

« Beaucoup », répondent en janvier 50 % des sondés par l’IFOP pour l’Humanité. Ils ne sont que 7 % à percevoir « beaucoup d’augmentation » et 5 % « un peu ». Le comparatif avec de précédentes études donne une idée de la dynamique du mécontentement. En octobre 2007, ils étaient 65 % à exprimer le sentiment d’une diminution, quand on en comptait 59 % en janvier 2007. Soit 22 % en un an qui ont changé leur manière de voir. Ou de faire leurs comptes.

L’ampleur de l’évolution donne un contenu à ce que l’on peut entendre parmi les électeurs qui se préparent à un vote sanction contre Nicolas Sarkozy. S’ils sont 82 % à exprimer cette opinion parmi les électeurs de gauche (77 % pour l’extrême gauche et le PCF, 86 % pour ceux du PS, et 81 % pour les sympathisants des Verts), la droite n’est pas en reste, bien au contraire : 78 % pour les électeurs UMP, 84 % chez les centristes UDF, et jusqu’à 90 % parmi les soutiens du Modem.

Par catégories socioprofessionnelles, ce sont les retraités qui expriment de manière la plus aiguë leur perception de la dégradation, les employés étant 74 %, les ouvriers 70 %, mais les professions intermédiaires, c’est-à-dire les couches moyennes, sont d’accord à 87 %.

Voir les commentaires

LA VOIX DE SON MAÎTRE!

26 Février 2008, 19:59pm

Publié par Xavier

 

 

 

Les images de notre président au salon de l'agriculture se fendant d'un «casse toi, pauvre con! » ont fait le tour du monde. Un accident de parcours? Pas du tout! Cette vidéo montre le maire et candidat UMP de Nice s'adonnant au même exercice de manière bien plus percutante. Internet révèle ainsi toute la vulgarité de cette droite arrogante! Et en la matière Sarkozy a trouvé son maître...

Voir les commentaires

PROGRES DE LA GAUCHE EN ALLEMAGNE ? LA CHASSE AUX COMMUNISTES TOUJOURS OUVERTE !

26 Février 2008, 19:50pm

Publié par Xavier


http://medien.linksfraktion.net/fotos/7745526432.jpg

 

Pour la troisième fois en quelques semaines, le nouveau grand parti de Gauche "Die Linke" fait son entrée dans le Parlement d'un Land en Allemagne (Hambourg).

Le virage à gauche en Allemagne se confirme et cela nous réjouit d'autant plus que le DKP (Parti Communiste d'Allemagne) est une composante de "Die Linke".

C'est ainsi qu'il y a un mois, une communiste, Christel Wegner, avait été élue en Basse-Saxe.

L’offensive anticommuniste n’a hélas pas tardé : certains media accusent notre camarade d'être une nostalgique de la Stasi, alors qu'elle n'a fait que constater sur la chaîne de télévision ARD que dans tout pays, il y a des services secrets et que cela existait aussi dans les Etats socialistes.

Christel Wegner et la direction du DKP ont rappelé leurs positions sur le socialisme et la démocratie et ont protesté contre cette manipulation.

Pourtant, la direction de « Die Linke » a décidé d’exclure Christel Wegner de son groupe au parlement de Basse-Saxe.

Cette offensive s'attaque aux idées communistes mais essaie aussi de faire obstacle à une éventuelle orientation anti-capitaliste du nouveau parti de la Gauche allemande : rappelons que les luttes sociales se multiplient contre la politique de la coalition (droite-socio-démocrates) au pouvoir.

Alors que les idées communistes paraissent en déclin ou en stagnation dans plusieurs pays européens, on assiste à une remontée et même un succès de certains partis communistes qui s'assument entièrement, comme à Chypre où vient d'être élu le premier président communiste d'un pays de l'Union européenne.

MENTOR DE COOMAN

 

 

Voir les commentaires

John Maïna

24 Février 2008, 20:39pm

Publié par Xavier

Voir les commentaires

LES COMMUNISTES SUR LE MARCHE DE BAPAUME

22 Février 2008, 23:54pm

Publié par Xavier


 

 

march--Bapaume.jpg

 

Ce vendredi matin, les Communistes étaient sur le marché de Bapaume, en particulier nos camarades Marie-José Prévost et Jean Dobœuf, candidats aux Cantonales à Croisilles et à Bapaume.

Des tracts appelant à baisser les taxes et les prix ainsi que des exemplaires de "Liberté 62" ont été diffusés.

2 "Huma-Dimanche" ont été vendus.

L'accueil fut chaleureux. Nous reviendrons.

 

MDC

Voir les commentaires

« Venue de Nicolas Sarkozy à Noyelles-Godault :

21 Février 2008, 18:42pm

Publié par MDC

 

« Venue de Nicolas Sarkozy à Noyelles-Godault :

Saturation, Ras-le-bol et Colère ! » 

L'image “http://www.assemblee-nationale.fr/13/tribun/photos/267492.jpg” ne peut être affichée car elle contient des erreurs.

 

Jean-Jacques Candelier, Député communiste du Nord, déclare dans un communiqué daté du mercredi 20 février 2008 :

 

Le Président de la République vient parader à Noyelles-Godault sur le thème de l’emploi. Ce n’est pas un hasard : on sait que la Région Nord-Pas-de-Calais possède un taux de chômage plus élevé que la moyenne nationale, que les délocalisations s’y s’accélèrent et que les industries y ferment en pagaille. Dois-je rappeler les ravages économiques, environnementaux et sociaux des patrons voyous à METALEUROP ?

Dois-je rappeler les promesses de Nicolas Sarkozy, alors Ministre de l’Economie, quant au reclassement des salariés de l’Imprimerie nationale ?

Dois-je rappeler la fin annoncée de la Cristallerie d’Arques, de l’équipementier DELFI à Flers-en-Escrebieux, de SICOVER Industries à Aniche ou encore la liquidation de l’outil de production à l’usine STORA ENSO de Corbehem ?

Et ce ne sont là que quelques exemples.

Notre Région, qui a tant donné pour le développement industriel de notre pays, est plus que jamais la victime d’un système où les pleins pouvoirs sont accordés aux multinationales par le Gouvernement français, ainsi que par l’Europe au service de l’ultra capitalisme financier.

Je pense très sincèrement que les habitants de notre Région n’ont pas besoin d’un Président qui repart éternellement en campagne, ni d’un tapage médiatique présidentiel perpétuel. Nous n’attendons pas de lui qu’il nous donne des leçons de civilisation, de bonne conscience ou de religion, mais qu’au contraire il agisse concrètement pour résoudre les difficultés en matière de logement, de vie chère, de salaire, de précarité et de chômage.

Alors que la crise de confiance s’installe durablement entre Nicolas Sarkozy et les Français, ce voyage express à Noyelles-Godault est bien celui de l’impuissance du chef de l’Etat. Il est le voyage de toutes les provocations envers ceux qui sont menacés dans leur emploi, qui n’arrivent plus à joindre les deux bouts et qui sont trahis par les promesses non tenues.

Moins d’un an après l’élection du candidat Sarkozy, cette incapacité à résoudre les problèmes des Français et du pays ainsi que l’absence de réponses efficaces sont plus qu’une simple déception. L’impopularité grandissante du Président dans les sondages démontre que beaucoup de nos citoyens comprennent que ce soi-disant Gouvernement d’ « ouverture » est en fait un des plus réactionnaires depuis la Libération.

Pour les retraités, les privés d’emploi et le monde du travail, c’est le sentiment de saturation, de ras-le-bol et de colère qui prédomine. Dans ces conditions, il est impensable de laisser se poursuivre pendant encore 4 longues années cette politique calamiteuse et indécente.

 

Voir les commentaires

Où va le Pakistan ? Réunion publique, à Hellemmes, le 23 février

20 Février 2008, 19:17pm

Publié par Xavier

Où va le Pakistan ? Réunion publique, à Hellemmes, le 23 février

Le Pakistan est entré dans une phase d’énorme turbulence politique et sociale. Au lendemain de l’assassinat de Benazir Bhutto, la dirigeante du Parti du Peuple Pakistanais (PPP), des millions de Pakistanais sont descendus dans la rue pour crier leur colère. Et malgré des fraudes massives, les attentas et les assassinats visant l’opposition, les élections législatives du 18 février ont marqué la défaite de Musharraf.

Contrairement à ce que racontent les médias capitalistes, le Pakistan n’est pas un pays « fondamentaliste ». La classe ouvrière y est puissante et a de grandes traditions révolutionnaires, qui remontent à la révolution de 1968-69. Le mouvement communiste est en pleine ascension. Il est représenté par la tendance marxiste du PPP, organisée autour du journal La Lutte et la Campagne pour la Défense du Syndicalisme au Pakistan (PTUDC).

De grands événements révolutionnaires sont à l’ordre du jour, au Pakistan. La misère des masses et les injustices exigent une solution urgente. Or justement, aucune solution n’est possible sans briser le pouvoir des propriétaires terriens et des capitalistes. Comme l’expliquent les marxistes du PPP, la seule solution réside dans le renversement du capitalisme et la transformation socialiste du Pakistan.

Rana Sikander, membre du PPP et du PTUDC, et Greg Oxley, membre de La Riposte et du PCF, expliqueront quelle est la situation actuelle au Pakistan, et quelles sont les perspectives pour le mouvement communiste pakistanais.

 

Samedi 23 février - 14h
Espace Marx
6 bis rue Roger Salengro, à Hellemmes
Métro : Marbrerie

Voir les commentaires

Déclaration de la section communiste d'Arras (18 février 2008)

20 Février 2008, 13:38pm

Publié par Xavier


C'était le voeu de la population d'Arras qu'on perpétue le souvenir de Marcel ROGER qui, à plus d'un titre, a marqué l'histoire récente de la ville, et le choix de la municipalité de donner son nom en un lieu qu'il a fortement marqué de son empreinte est légitime.

Mais on ne peut que regretter que cette juste décision n'ait pas été reportée de quelques semaines, à une date où elle n'aurait pu être entachée de quelque arrière pensée que ce soit.

En deuil de leur camarade Marcel, ses nombreux amis et les communistes d'Arras ont été attristés d'apprendre que sa mémoire ait, comme il fallait s'y attendre, servi de prétexte à un débat déplacé en l'hôtel de ville..

Ils ont été profondément choqués de savoir que le seul des élus qui avait toutes les raisons de se taire, ait osé tenir un propos qui, compte tenu des circonstances particulières, devenait indécent.

La grande majorité des Arrageois qui rendront hommage à Marcel ROGER le jour venu, à l'Hospice St Eloi, ne partageait pas forcément ses convictions mais appréciait, entre autres qualités, sa fidélité indéfectible à l'idéal qu'il s'était donné.

Voir les commentaires

Cuba: Fidel Castro passe la main

19 Février 2008, 21:29pm

Publié par Xavier

 

Grand leader international, grand révolutionnaire communiste, Fidel Castro a décidé de se retirer de la tête de l'Etat

http://bellaciao.org/fr/IMG/jpg/che_and_fidel_castro.jpg
 

Eloigné du pouvoir par la maladie depuis un an et demi, aujourd’hui âgé de 81 ans, Fidel Castro a annoncé qu’il renonçait mardi 19 février à la présidence de Cuba. L’annonce de celui qui était le numéro un du régime depuis 1959 précède la convocation dimanche du parlement pour désigner les plus hautes instances exécutives du régime, dont le chef de l’Etat (président du Conseil d’Etat).

Dans un « message à ses compatriotes » diffusé dans le quotidien Gramna, Fidel Castro admet n’avoir pu surmonter les séquelles d’une grave hémorragie intestinale qui l’a conduit à céder en juillet 2006 les rênes à son frère Raul, 76 ans, donné favori pour une succession à laquelle peut aussi prétendre le vice-président Carlos Lage, un médecin de 56 ans incarnant la nouvelle génération.

Célèbre dans le monde entier pour ses enflammées et interminables discours devant les foules, Fidel Castro, avec son éternel uniforme vert olive, sa barbe et ses cigares, a symbolisé le guérillero victorieux durant la guerre froide, avant de s’aliéner nombre de sympathies internationales, dont celles de l’Europe, pour son refus d’assouplir son régime.

Durant près d’un demi-siècle, le dirigeant cubain qui s’est voulu, avec son compagnon Ernesto "Che" Guevara, le champion de l’exportation de la révolution et du socialisme en Amérique latine, mais aussi en Afrique et même en Asie, a tenu tête aux Etats-Unis.

Dix présidents à la Maison Blanche n’ont pu en venir à bout, malgré un embargo économique draconien, une tentative ratée de débarquement d’anti-castristes à la Baie des cochons en 1961 et maints complots pour l’assassiner.

Figure incontournable de la deuxième moitié du XXe siècle, Fidel Castro, dernier survivant de la génération des Nasser, Nehru, Tito, avait été élu symboliquement à la présidence du dernier sommet des Non-alignés à La Havane en septembre 2006.

De nombreux pays occidentaux, tels les Etats-Unis, l’Espagne, le Royaume-Uni et la France, ont souhaité une démocratisation de Cuba, d’autres comme le Vietnam ou la Chine saluant son parcours "révolutionnaire". La France a exprimé une nouvelle fois son amitié pour le peuple cubain et sa disponibilité à coopérer avec ce pays et à l’accompagner sur le chemin qui doit conduire vers la démocratie et les droits de l’Homme.

Voir les commentaires

Hommage de Christian Bulté à Marcel Roger

18 Février 2008, 12:25pm

Publié par Xavier

Animateur social chargé de la rénovation urbaine des quartiers Méaulens St Gery à Arras,j'ai eu la chance de travailler sous la direction de Marcel Roger " pendant plus de 12 ans puisqu'il était adjoint à l'urbanisme et à la culture.Ce n'était pas une opération facile car nous devions expropier 190 immeubles avant de reconstruire plus de 700 appartements HLM neufs et réhabiliter le secteur st Géry .C'était un plaisir d'avoir Marcel Roger comme "patron",il était trés à l'écoute des habitants au point d'associer le comité de défense des expropriés à la réunion mensuelle de coordination en mairie.Il assistait avec patience aux réunions publiques salle du Coclipas,sachant peu à peu transformer une assistance  houleuse en véritables soirées d'échange et d'information.Il commença l'opération par la création d'une ZAD(zone d'aménagements différés)pour lutter contre la spéculation immobiliére.En effet,une ZAD donnait à la commune le droit de préemtion,c'est à dire une priorité dans les acquisitions d'immeubles en vente par des particuliers pour mieux maitriser le foncier et aménager.Faire du logement social en centre ville est un acte politique FORT auquel j'étais heureux de participer.Marcel insista sur la qualité de l' architecture qu'il voulait differente des habituelles barres ou tours HLM .On compléta les logents par des commerces et des  équipements collectifs spacieux et fonctinnels,comme l'ancien hospice st Eloi et le foyer -soleil qui est aussi une réalisation HLM.
 Marcel veilla particulièrement au maintien sur place des anciens habitants en réalisant des opérations "tirroir".Une telle démarche consiste à ne pas démolir tout d'un seul coup mais à réaliser dés 1976 une premiére tranche de 77 logements neufs en veillant à ce que les habitants expropriés y soit relogés en priorité avant de poursuivre les autres tranches qui s'étalèrent sur 10 ans et dans lesquelles ils furent toujours prioritaires.c'etait une attention permanente aux plus mal logés,le plus souvent dans des conditions insalubres. Sur le plan culturel Marcel me donna pour objectif de maintenir et de développer la vie associative.On relança les fetes,y introduisant le théatre avec le poete patoisan André Laflutte ou Sylvain Vazéy et le théatre en cité.La trés ancienne société des Jouteurs fut soutenue et se développa sous l'impulsion de Fançois Hédin.   On créa L'AGAEM en 1978 (Association de gestion et d'animation des équipements de Méaulens)un bel acte de confiance de la municipalité qui pouvait trés bien les gérer en direct mais préféra confier l'animation à une fédération des associations du quartier.On s'inspira de cet acte de "cogestion" ailleurs,dans d'autres secteurs,avec L'ADAQUOA à l' ouest ou AQS à Arras sud.C'est en 1980 que l'on créa aussi le Centre  d'initiation à l'environnement urbain ,(le CIEU)tant les scolaires étaient nombreux à venir visiter Méaulens.Ce qui fait plaisir c'est de voir que plus de 25 ans aprés toutes ces structures fonctionnent encore meme si ceux qui en benéficient actuellement n'en connaissent pas toujours l'origine...
 L'image que je conserve de Marcel c'est sa grande humilité.Par exemple lors des fetes ou des animations , ils ne s'installait pas au premier rangà 21 h mais passait plutot vers minuit pour voir si tout allait bien et offrir un verre à ceux qui rangeaient les chaises ou le matériel sur les podiums.C'etait çà Marcel,une forte impression d'etre soutenu dans l'action,avec tact et discrétion.Les rénovations urbaines se poursuivirent,cité Jean Jaurés,ou sur Arras ouest et je suis vraiment trés heureux d'avoir vécu ces belles expériences de développement communautaire en étant dirigé et soutenu par un tel homme politique auquel Arras doit beaucoup.
                                                                                                                                                                                    Christain Bulté

Voir les commentaires

Kléber-michelin : le PCF porte plainte pour non assistance à usines en danger

17 Février 2008, 12:19pm

Publié par Xavier

http://www.fr.fullflow.com/images/casestudies/MICHELIN1.jpg

Les salariés de l’Usine Kléber du groupe Michelin occupent leur usine pour défendre les 826 emplois. Le PCF soutient leur lutte. Malgré des profits records en 2007 : 774 milliards d’euros (+35%), le grand patron de Michelin vient d’affirmer ce matin que la fermeture du site était « inéluctable » tout en versant des larmes de crocodiles sur le sort des salariés de l’usine de Toul.

Le cynisme patronal atteint décidément des sommets, au moment où il est désormais public qu’un investissement de 60 millions permettrait à l’activité du site de Kléber d’être rentable.

Après le scandale de Gandrange qui voit le patron d’ArcelorMital refuser d’investir dans l’aciérie lorraine malgré des profits gigantesques, cette chronique de l’irresponsabilité sociale doit cesser. Les pouvoirs publics doivent intervenir de toute urgence pour faire cesser ces scandales sous peine de non-assistance à usine en danger.

Voir les commentaires

Les VRP de la droite, la vidéo!

15 Février 2008, 23:20pm

Publié par Xavier

Voir les commentaires

1 2 3 > >>