Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Blog des Militants Communistes de l'Arrageois

Paroles, paroles, paroles : il nous paie de mots

30 Novembre 2007, 11:26am

Publié par Xavier

Pas une miette pour les salaires ni les pensions, et  les 35 heures à la poubelle ! 
Sarkozy a eu vite fait  hier soir de rassurer ses amis du MEDEF : il ne touchera pas à leur magot. 
"Les caisses sont vides" dit-il. 
Mais leurs  coffre-forts sont pleins et il serait bien étonnant que l'idée de les faire s'entrouvrir ne gagne pas rapidement l'opinion. 
 Assez de mesures de trompe l'oeil,  et de faux semblants " Il faut augmenter le SMIC, les salaires, les pensions , les minimums sociaux" disent les communistes

Voir les commentaires

Mme GENISSON, Mme MAQUET, M. VANLERENBERGHE? ACCEPTERIEZ VOUS ...?

29 Novembre 2007, 16:51pm

Publié par Xavier

Comme partout ailleurs, les communistes d'Arras  font signer autour d'eux la pétition nationale pour  exiger du Président de la République qu'il soumette son TRAITE EUROPEEN à un REFERENDUM .
Rappelons que les électrices et électeurs arrageois ont rejeté un traité similaire à celui-ci par une majorité de 58, 37 % , .et ceux du Pas-de Calais par 69,5 %.
Nous appelons donc  TOUS  les démocrates, à  signer cette pétition, quelle que soit  par ailleurs leur appréciation sur le Traité. 
Mais il en est  trois à qui nous nous  adressons particulièrement car ils sont , en qualité de parlementaires, plus encore concernés 
Mme GENISSON, députée d'Arras, Mme MAQUET, députée d'Arras, M. VANLENRENBERGHE sénateur, accepteriez-vous  de  VOTER UN TRAITE QUI ENGAGE DURABLEMENT LA FRANCE sans qu'ai été consulté votre électorat,   sachant qu'il s'est prononcé  très majoritairement par référendum contre un  même texte  ?
Accepteriez-vous que soit renouvelée  la  procédure qui en 2005  fit éclater le  flagrant divorce entre l'opinion du peuple et le choix des parlementaires nullement mandatés sur ce sujet capital. ?

Voir les commentaires

PAS DE QUOI NOUS REMONTER LE MORAL

29 Novembre 2007, 15:29pm

Publié par Xavier

Au moment  ou l'Insee nous apprend que le moral des ménages a encore baissé de 5 points en novembre, les infos les plus alarmantes nous parviennent des entreprises du secteur : 
 1°) STORA ENSO liquide à Corbehem sa filiale SIEX , et licencie les 32  derniers salariés qui restaient  sur un effectif de 72 l'an dernier.  
 2°) HAWKER ( filialed'ENERSYS) , en Zone Industrielle Arras-Est, propose un plan  de  90 suppressions d'emplois pour délocaliser en Bulgarie sa fabrication de petites batteries. 
 3°)  6 400 salariés  sur 14 000  en poste sur des EMPLOIS  AIDES attribués par le CONSEIL GENERAL DU PAS DE CALAIS vont   retourner au chômage   par décision du gouvernement. qui supprime les crédits.
 4°)  Aucun industriel ne s'est présenté pour reprendre l'usine NYLSTAR à St Laurent-Blangy.   On dit que, faute d'investissements l'outil de production n'est plus compétitif.   Seule une banque américaine, la Bearn Stearns)  veut bien y investir des Fonds de Pension. Mais ce type d'opération est souvent prélude à une LOB et   liquidation.
Les 320 salariés sont  très inquiets
 5°)  La Bear Stearns ne veut pas  des 62 salariés de LAMATO,  récupérés  sur le site NYLSTAR après la liquidation de RHODIA. Leur sort est plus que jamais  hypothéqué.
6°) On nous cache pour l'instant le nombre d'emplois supprimés sur Arras dans la fonction publique en vertu des engagements de Sarkozy

Et pendant ce temps les diririgeants de tous bords de la CUA, poussent  régulièrement des cocoricos  sur la bonne santé de l'économie arrageoise. Comme si les millions d'Euros offerts aux entreprises pour promener leurs usines d'une zone à l'autre pouvait compenser  la casse opérée chez nous et autour de nous
.

Voir les commentaires

Municipales J-104: On vous l’avait bien dit !

27 Novembre 2007, 18:05pm

Publié par Xavier

 

Il y a un mois, ici même, nous dénoncions la décision de la droite de " plafonner la taxe professionnelle à 3,5 % de la valeur ajoutée de chaque entreprise. ".

Pas plus tard qu’avant hier, les élus de la Communauté Urbaine d’Arras, discutant de leur budget, constataient que cette mesure qui avait fait perdre 400 000 euros en 2007, allait amputer le budget 2008 de 500 000 €.

Rappelons que la CUA est gérée main dans la main par des mandatés UMP/UDF/PS/VERTS. Et que la politique économique de la CUA (20 % du budget) est menée en étroite collaboration avec la CCI, dirigée par la MEDEF

Et après cela les tartuffe voudraient nous faire croire que les élections locales sont affaire de simple gestion qui n’a rien à voir avec les choix politiques.

La section communiste d’Arras a fait savoir qu’elle était prête à faire liste commune avec le P.S. sur la base de projets élaborés avec les populations. La question, d’une gestion démocratique et de justice sociale de la CUA, devra être posée clairement .

Il va donc falloir augmenter d’autant nos taxes d’habitation et foncière pour compenser cette perte.

Aucun des élus de droite n’a regretté publiquement appartenir à un parti qui a voté cette décision.

Voir les commentaires

Expression directe

23 Novembre 2007, 00:09am

Publié par Xavier

Voir les commentaires

Une baisse de 10 % des carburants c'est possible

22 Novembre 2007, 23:22pm

Publié par Xavier


 

http://argent.canoe.com/archives/lca/infos/quebec/media/2005/08/20050818-071629-g.jpgAvec les députés communistes, André Guérin a proposé à l'Assemblée nationale une baisse de 10 % des prix des carburants.

 

« C'est possible à l'exemple du paquet fiscal de 15 milliards en juillet » a-t-il dit, démonstration à l'appui.

 

« En 2006, ce sont 19 milliards d'euros de racket fiscal par l'État.

TOTAL réalise un milliard de bénéfices mensuels.

 

1) Réduisez les taxes de huit centimes,

2) Taxez les super profits pétroliers de cinq centimes,

 

C'est tout de suite une baisse du prix des carburants à la pompe de 10 %.

 

Voilà une mesure pour relever le pouvoir d'achat qui concerne tous les français, des marins-pêcheurs, aux routiers, aux ambulanciers, aux taxis.

 

Il est temps de prendre des mesures contre la vie chère. Vous le savez, la crise sociale peut déboucher sur une crise politique. N'oubliez pas le résultat du référendum du 29 mai 2005. Les Français en ont marre d'être des cochons-payants ».

Voir les commentaires

Une journée d'action très réussie

21 Novembre 2007, 14:46pm

Publié par Xavier

La journée de mobilisation du mardi 20 novembre est une grande réussite. Dans les rues d'Arras, le cortège comptait entre 2500 et 3000 manifestants remontés à bloc.

Aux fonctionnaires en grèves, se sont joints de nombreux cheminots et étudiants de l'université d'Artois, bloquée depuis vendredi. Les militants communistes sont venus en nombre soutenir le mouvement social.

  

Si les revendications sont multiples (pouvoir d'achat, défense des services publics et des régimes de retraites, refus de la Loi Pécresse sur les universités...), toutes convergent contre cette politique de casse sociale généralisée.


Face à une mobilisation d'une telle ampleur, le gouvernement ne peut rester sourd!

 


Voir les commentaires

Forte mobilisation à Arras!

20 Novembre 2007, 22:17pm

Publié par Xavier

Voir les commentaires

Comité de soutien à Xu Huacheng

20 Novembre 2007, 22:12pm

Publié par Xavier

L'image “http://www.truc.abri.org/IMG/rubon51.gif” ne peut être affichée car elle contient des erreurs.Bonne nouvelle!

Grâce à la mobilisation du Réseau Education Sans Frontières, la situation de  Xu Huacheng vient d'être régularisée. Il n'est donc plus menacé d'expulsion pour le moment.

Nous restons toutefois mobilisés.

Voir les commentaires

Mouvement social : Contre l’intérêt général, le gouvernement persiste à refuser l’évidence

19 Novembre 2007, 13:56pm

Publié par Xavier



Cinq jours que le mouvement social dure et le gouvernement continue, au risque d’aller à la catastrophe, de mettre en scène sa pseudo fermeté à l’égard des légitimes revendications des salariés en lutte.

Fidèle à sa méthode de gouvernernement qui consiste à jouer une partie de l’opinion contre l’autre, le gouvernement joue la montre et parie sur la crise en instrumentalisant de drôle de manifestation bien peu spontanée. En effet qui peut raisonnablement croire à la sincérité de slogan tel que « fillon tiens bon » entendu cet après midi dans une manifestation aux cortèges bien maigrelets malgré le soutien chiffré de la préfecture de Police (organisateur et préfecture donnant, chose rarissime, le même nombre de manifestants).

L’attitude gouvernementale devrait être tout autre. Il s’agit maintenant, au lieu de stigmatiser les titulaires de régimes de retraite liés la pénibilité de leur travail en les rendant responsable du déficit du régime général, de s’attaquer à une réforme du financement qui ferait que le capital cotise au même niveau que les salariés. Mais au mépris de l’intérêt général, le gouvernement refuse l’évidence et préfère continuer dans sa logique désastreuse de bouc émissaire.


.

Voir les commentaires

Luttes sociales et pouvoir des médias

18 Novembre 2007, 22:06pm

Publié par Xavier

L'image “http://www.local.attac.org/paris19/IMG/jpg/journal-manif.jpg” ne peut être affichée car elle contient des erreurs.
http://www.local.attac.org/paris19

Voir les commentaires

CHOISIR SON CAMP

18 Novembre 2007, 22:03pm

Publié par Xavier

libert---62.jpeg

 

Par Dominique Watrin

 

En critiquant beaucoup plus la méthode que le fond,

le Parti Socialiste laisse le terrain libre au rouleau

compresseur de la droite et sa politique anti-sociale.

Il obscurcit encore un peu plus la perspective d’un

changement progressiste dans notre pays.”


LA semaine qui s’annonce risque d’être particulièrement chaude. A l’image de Margaret Thatcher face aux mineurs anglais, Nicolas Sarkozy entend casser du syndicat pour mieux faire passer ensuite un recul généralisé de notre système de retraites : passage de 40 à 41 années de cotisations pour tous d’ici 2012, nouvelle baisse des pensions.

En critiquant beaucoup plus la méthode que le fond, le Parti Socialiste laisse le terrain libre au rouleau compresseur de la droite et sa politique anti-sociale. Il obscurcit encore un peu plus la perspective d’un changement progressiste dans notre pays. Il consolide les forces du renoncement au lieu de montrer l’alternative : une politique alternative de l’emploi (avec en premier lieu la lutte contre les délocalisations et les licenciements boursiers), l’augmentation du pouvoir d’achat (en commençant par les salaires), la mise à contribution des revenus financiers. Des accords de Barcelone signés par Jacques Chirac et Lionel Jospin (qui avalisaient la libéralisation du marché de l’énergie et le recul de l’âge ouvrant droit à la retraite) au mini-traité de Lisbonne, que les dirigeants du PS viennent de décider d’approuver – c’est la même politique destructrice qui s’affiche !

Ce traité européen dit simplifié n’est rien d’autre en effet que le format réduit du projet de Constitution Européenne rejeté par 16 millions de français dont de nombreux électeurs socialistes. Dès le 8 juillet, le parti communiste alertait sur les dangers de ce traité et réclamait un grand débat public débouchant sur un référendum. Car ce traité, comme le précédent, institutionnaliserait «une économie de marché ouverte où la concurrence est libre» ce qui va bien évidemment à l’encontre de la sauvegarde et du développement de l’emploi, des protections sociales, des services publics. Il consacre aussi, malgré les rodomontades de Sarkozy, les pouvoirs exorbitants de la Banque Centrale Européenne toute entière dévouée au service des marchés financiers, contre la croissance utile et le pouvoir d’achat.

Ce traité, c’est enfin l’alignement sur la dérive militariste et atlantiste de l’Union Européenne et l’obligation pour la défense d’être compatible avec l’OTAN et donc la stratégie impérialiste américaine. Ce déni de démocratie est un défi lancé au peuple français, plus particulièrement au peuple de gauche. Dans l’épreuve de force qui s’annonce, celui-ci peut compter sur l’engagement total du Parti Communiste Français pour aujourd’hui comme pour demain.

Voir les commentaires

L'actu de Babouse

18 Novembre 2007, 09:15am

Publié par Xavier

1995.jpg

Voir les commentaires

Igor Zamichiei (Union des Etudiants Commnistes)

16 Novembre 2007, 10:28am

Publié par Xavier

Voir les commentaires

Comité de soutien à Xu Huacheng

16 Novembre 2007, 10:22am

Publié par Xavier

L'image “http://www.truc.abri.org/IMG/rubon51.gif” ne peut être affichée car elle contient des erreurs.Xu  a eu 18 ans en janvier 2007. Il a reçu une obligation à quitter  le territoire français le 3 octobre 2007.

Xu est de nationalité chinoise. Il est arrivé en France à l'âge de 15 ans en juillet 2004. Il est seul et sans famille en France.

Il a été placé dans la maison de l'enfance (EPDF) de Beaurains. Il est en 2ème année de BEP "cuisine et collectivités" au lycée professionnel de Savary à Arras. Il désire sa formation parmi ses camarades, toute l'équipe éducative et le personnel du lycée ne conçoivent pas de préparer le BEP sans lui. Ses résultats scolaires sont satisfaisants et il anime le foyer socio-éducatif et est considéré comme "un élève modèle ". Par ailleurs, il participe activemen aux activités du CAJ de Beaurains.

Pour lui permettre de continuer à vivre dignement parmi nous ici, nous réclamons que lui soit délivé une carte de séjour portant la mention "vie privée et familiale".

REUNION DU COMITE DE SOUTIEN A XU HUACHENG LUNDI 19 NOVEMBRE A 18H 30,  A LA  MAIRIE DE BEAURAINS.

Voir les commentaires

Mobilisation à l'université d'Arras: témoignage d'un étudiant

16 Novembre 2007, 09:34am

Publié par Xavier

La mobilisation étudiante prend de l'ampleur. Nous publions ici le témoignage d'un étudiant arrageois, un bel exemple de convergence des luttes!

IMG-0004-copie-2.JPGAu niveau de la mobilisation à Arras; il y a eu un foisonnement d'idées à l'AG de mardi.

La majeure partie des étudiants étaient d'accord pour joindre le mouvement social des agents de la SNCF/RATP , ainsi que celui des gaziers, electriciens fonctionnaires bref ils étaient d'accord avec l'idée que mettre en commun nos forces pour se faire entendre et pour faire reculer la politique de démantèlement des acquis sociaux si durement gagnés au cours des luttes du siècle précédent  est indispensable et ne constitue pas une quelconque récupération.

Tout le monde était d'accord pour dire que cette politique doit cesser et que nous ne transigerons pas sur la loi pécresse et LRU dont on demande purement et simplement l'abrogation
.

Nous étudiants qui s'appretons à entrer plus tard sur un marché de travail dans lequel le privé aura un poids plus important que le public ou l'alignement des retraites vers le bas   l'allongement de la durée de cotisationsest le destin que nous offre ces ministres et députés qui ne cessent de s'augmenter (dans l'huma salaire de monsieur sarkozy 19000 euros !) et nous demandent à nous de nous serrer la ceinture , c'est intolérable .

De plus nous ne voulons pas d'une université à deux vitesses ou les étudiants ne seront plus qu'une main d'oeuvre docile et jetable à souhait pour satisfaire les besoins de flexibilité des grosses firmes multinationales (...)même si le problème est plus complexe et recouvre un ensemble plus larges d'idées c'est en substance ce qui est ressorti de l'AG. 

 

Voir les commentaires

VOUS ETES PAUVRE : PAYEZ !

16 Novembre 2007, 09:05am

Publié par Xavier


 

Après la franchise sur la santé

Une franchise sur l'aide juridictionnelle

jusctice.jpg

La garde des sceaux Rachida Dati n’exclut pas d'instaurer un « ticket modérateur justice » pour les personnes qui bénéficient de l'aide juridictionnelle. Rappelons que l'aide juridictionnelle, fournie par l'Etat, permet aux personnes ayant de faibles revenus de faire valoir leurs droits en justice.

 

C’est lors du débat sur le projet de budget de la justice, jeudi 15 novembre, que Mme Dati a évoqué un rapport réalisé par le sénateur UMP de la Sarthe Roland du Luart :

 

« Nous nous inspirons [de ce rapport] qui a fait des propositions en matière d'aide juridictionnelle notamment, peut-être, en instaurant une franchise sur l'aide juridictionnelle ou un ticket modérateur » a-t-elle déclaré.

 

Ce rapport précise : « En s'inspirant de la logique de l'assurance-maladie, il paraît souhaitable d'introduire un ticket modérateur [qui] laisserait à la charge du bénéficiaire de l'aide juridictionnelle une part de la dépense de justice liée à son affaire. »

 

Le rapport envisage plusieurs niveaux du ticket modérateur, de 5 à 40 euros, avec une préférence pour un montant proche du forfait hospitalier (16 euros).

 

Ainsi, après avoir instauré une franchise pour l'accès aux soins médicaux, le gouvernement envisage une autre franchise pour l'accès à la justice.

 

La Justice deviendrait encore plus chère pour les plus pauvres, d’autant plus que la disparition de nombreux tribunaux de proximité augmentera les dépenses et pertes de temps liées aux déplacements.

 

En réalité, le gouvernement veut récupérer les 23 milliards d’euros offerts aux plus riches dans la poche des plus pauvres.

 

MDC

Voir les commentaires

Elections municipales J-114: Le retour du clown

15 Novembre 2007, 20:16pm

Publié par Xavier

Jacques-Patris-copie-1.jpg

 

Conseiller municipal bien connu des Arrageois, Jacques Patris se plaît à passer pour le clown de service.

Pardon! Pour un « amuseur », écrit plus pudiquement une journaliste dans le dernier numéro de l'Avenir de l'Artois.

L'on y relate d'ailleurs ses dernières performances réalisées au cours du conseil municipal, « (il) s'est offert une longue tirade sur la nécessité de toilettes publiques dans Arras, pimentant évidemment son discours de nombreux jeux de mots »


Ses élucubrations, dont on se passera bien de commenter le mauvais goût, auraient pu nous faire sourire s'il n'essayait pas de nous faire passer des vessies pour des lanternes!


C'est une vielle lune que plus personne n'ignore: Jacques Patris se sent si bien au conseil municipal qu'il entend bien se présenter aux côtés de Jean-Marie Vanlerenberghe, sur la liste de droite.

Enfin plus personne... Sauf paraît-t-il l'interressé, qui tente vainement de nous faire croire qu'il est encore « indécis ». L'élu facétieux s'interroge d'ailleurs sur des questions existentielles: « Est-ce que j'aurai toujours mon micro, est-ce que je pourrais continuer à m'exprimer? ».

Le numéro a assez duré; les Arrageois méritent mieux que ce numéro de cirque!
X.S.

Voir les commentaires

Une prime européenne aux délocalisations

14 Novembre 2007, 21:54pm

Publié par Xavier

« Le patronyme de Mandelson va-t-il ravir la vedette à Bolkestein en matière de notoriété » ?

http://www.danas.co.yu/20070127/img/evropa1_1.jpg

 

 

 

Le 23 octobre dernier, le collège des Commissaires européens a débattu d'une proposition de M. Mandelson (commissaire au commerce) concernant les entreprises européennes ayant délocalisé leur production dans des pays tiers à bas coûts salariaux.

Cette proposition vise à exempter ces entreprises des droits antidumping applicables aux produits exportés vers l'Union à un prix sensiblement inférieur à leur « valeur normale »

Le député européen communiste Francis WURTZ, Président du groupe GUE/NGL, a interpelé sur ce sujet M. Barroso, Président de la Commission européenne.

Que répondez-vous à ceux qui voient dans une telle mesure une véritable prime aux délocalisations?

Pourquoi n'y a-t-il aucune mention, ni dans votre discours ni dans la communication de la Commission sur son programme législatif pour 2008, d'un projet qui renvoie pourtant à des enjeux politiques majeurs, tels que la promotion de l'emploi dans l'Union; la politique industrielle; et, plus généralement, la conception de l'"intérêt communautaire" à l'heure de la mondialisation?

Est-il vrai, enfin, que, prévoyant de fortes turbulences sur un tel sujet, en cas de vote, au Parlement, voire au Conseil, vous envisagez de court-circuiter le législateur en optant pour la forme de "lignes directrices"?

Je pense que mon groupe n'est pas seul ici à espérer obtenir de vous des réponses claires à ces questions. Sinon, chacun doit mesurer vers quelles réactions nous pourrions nous orienter : si vous avez aimé la mobilisation contre la directive Bolkestein vous pourriez adorer la levée de bouclier contre le règlement Mandelson !


Pour une Europe des travailleurs et non des actionnaires, pour une Europe de plein emploi et non des délocalisations, exigeons un referendum sur la « mini constitution »

MDC

Voir les commentaires

Grèves : égalité, équité, solidarité

13 Novembre 2007, 19:37pm

Publié par Xavier



 
Cheminots, agents d’EDF, de la RATP, fonctionnaires s’engagent dans une lutte de grande ampleur pour défendre les régimes de retraite auxquels ils sont légitimement attachés. Le pouvoir Sarkozyste mène une campagne de désinformation massive pour présenter ces régimes comme des privilèges insupportables. C’est une calomnie!

Les dispositions plus favorables des principaux régimes ont des contreparties : la pénibilité du travail, les horaires décalés et le travail le week-end ; un « taux de remplacement » de 10 % plus bas en moyenne que dans le secteur privé car les primes ne sont pas incluses dans le calcul de la retraite, etc. Pas la moindre trace de privilèges dans ces réalités. Le véritable scandale est que le patronat refuse de tenir compte de la pénibilité du travail dans le secteur privé où existent des situations comparables.

Le pouvoir dit vouloir rétablir l’équité. Il se moque du monde et méprise le monde du travail. Car l’équité dont il parle c’est l’alignement vers le bas ! On dégrade d’abord la situation des retraites du régime général, puis on s’attaque ensuite aux régimes spéciaux pour s’attaquer à nouveau à tous les salariés. En fait d’équité, c’est la régression pour tous !

Car l’offensive du gouvernement vise, en réalité, l’ensemble des retraites. François Fillon vient de réaffirmer que la durée de cotisation nécessaire pour une retraite à taux plein devrait passer à 41 annuités entre 2009 et 2012 .

Laurence Parisot, la présidente du Medef, réclamait récemment le passage à 42 annuités ! Les campagnes de division, d’opposition des salariés du public à ceux du privé ont pour but d’affaiblir tout le monde pour porter des coups à tous.

D’ailleurs qui peut penser qu’en attaquant aux régimes spéciaux, on réglerait le problème global. Les salariés relevant de ces régimes représentent aujourd’hui moins de 5 % de l’ensemble. A qui fera-t-on croire que les mesures les concernant régleront le problème pour les 95 % restants ?

Ils prétendent alors que la France n’a pas les moyens de financer son système social.

C’est un mensonge. Le pays est riche. L’argent coule à flot pour les dividendes des actionnaires, les stock options des grands patrons, la spéculation financière tous azimuts.

Mais le pouvoir met tout en œuvre pour protéger les profits et les grandes fortunes.

En matière de retraites, la véritable question est celle de la part des richesses que la collectivité nationale décide de consacrer aux nouveaux besoins nés de l’évolution démographique. Financer la retraite pour tous sur la base de 37,5 annuités de cotisations aussi bien dans le public que dans le privé est possible. Cela représente 4 points de PIB jusqu’en 2040. Ils seront largement assurés par le doublement des richesses créées dans le même temps. Mais il y a une condition. Il est indispensable de s’attaquer aux vrais privilèges, ceux des actionnaires du CAC 40 et des marchés financiers.

L’attaque massive contre les retraites s’inscrit dans une cohérence plus globale.de la politique Sarkozy- Medef. Il s’agit de tirer drastiquement vers le bas les garanties sociales et les acquis démocratiques au service de « l’attractivité des capitaux » pour les marchés financiers, de la recherche de la « profitabilité maximale » des entreprises de l’alignement sur la construction de l’Europe libérale.

Les mouvements sociaux qui se développent sont une chance pour le pays et pour le monde du travail dans son ensemble.


Accepter la régression sociale serait s’engager dans une spirale de déclin et d’apauvrissement dans tous les domaines.Car c’est le « social », c’est la réponse aux besoins qui tire l’économie et l’emploi. Sortir notre pays et notre peuple de l’ornière implique d’autres orientations progressistes. Les moyens existent pour celà à condition d’utiliser l’argent autrement, pour une croissance de progrès social, préservant les ressources naturelles de la planète.

Les salariés ont raison de se battre!

Voir les commentaires

1 2 3 > >>