Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Blog des Militants Communistes de l'Arrageois

Le gouvernement persiste : le PCF dénonce la suppression de 10 000 postes dans l’éducation nationale

30 Juin 2007, 18:28pm

Publié par Xavier



 

Le gouvernement persiste, après l’annonce du projet de réforme de l’université, l’aménagement de la carte scolaire, le Ministre annonce la réduction de 10 000 postes dans le budget 2008 de l’Education Nationale. Tout cela participe d’une politique de démantèlement du service public de l’enseignement dont l’objectif est la mise en place d’une école à plusieurs vitesses adaptée aux besoins de l’économie capitaliste mondialisée. L’Education Nationale a déjà perdu plus de 60 000 postes depuis 2002, si le budget 2008 se construisait dans le sens de ces annonces nous irions vers une dégradation du service public qui se traduirait par davantage d’inégalités. Le Parti Communiste dénonce de tels choix. L’école a besoin de moyens conséquents, d’enseignants et de personnels en plus grand nombre et mieux formés, c’est la condition pour s’attaquer aux inégalités et permettre l’égalité de droits pour la réussite de tous.

Parti communiste français
Paris, le 29 juin 2007.

Voir les commentaires

Sarkomensonge sur TF1

26 Juin 2007, 19:53pm

Publié par Xavier

Voir les commentaires

Mini traité européen : surtout moins social, surement plus libéral

22 Juin 2007, 14:33pm

Publié par Xavier



 
Les dirigeants de l’Union se réunissent aujourd’hui et demain à Bruxelles pour adopter les grandes lignes du « traité simplifié ». Nicolas Sarkozy en avait fait un de ses arguments de campagne : le retour de la France dans la construction européenne après les « non » français et néerlandais au projet de constitution européenne.
La droite européenne forte, de sa majorité dans les institutions et des politiques très libérale pronée par la « locomotive franco-allemande », tentée d’aller vers plus de libéralisation par la simplification du traité, se heurte encore à quelques résistances nationales qui n’ont rien à voir avec la contestation du libéralisme...

Les bases de négociations du nouveau traité sont les suivantes :

Maintenir les nouvelles règles de fonctionnements de l’Union vers plus d’efficacité dans la mise en place des politiques décidées.
Sont concernées :
- la présidence stable du Conseil européen (nommé à la majorité qualifiée par le Conseil des chefs d’états pour un mandat de deux et demi renouvelable une fois),
- le ré-équilibrage législatif en faveur du parlement européen aux côté du Conseil des ministres (la majorité qualifiée devenant la norme),
- la démimitation des compétences entre L’Union et les Etats membres (« exclusives » dépendant exclusivement des politiques supranationale, et « partagées » pour lesquelles les Etats membres tranche in-fine) et
- la personnalité juridique de l’Europe devrait être maintenue (décidée en coopération et à l’unanimité).

Tous les aspects symboliques et sociaux - source d’échec peut être lors des refendums français et néerlandais - sont effacés.
Sont concernés :
- La symbolique supra-nationale : exit la constitution, vers un nouveau traité « ordinaire ». Exit la « supériorité » du droit européen sur les droits nationaux (voir « délimitation des compétences »...), exit le ministre des affaires étrangères jugé trop supra-national pour les britaniques (en contradiction peut être avec une politique atlantiste ?..).
- La charte des droits fondamentaux, ex-parti II du traité, sera réduite à un article du traité dont la valeur juridique sera plus que relative.

Là où ça bloque :

Pour le dire sans détour, même si l’Espagne et la Pologne sont déterminantes dans les négociations, car défavorisées par le nouveau système de décision à la majorité qualifiée (une décision est adoptée lorsque 55% des Etats présents y sont favorables et 65% de la population), le plus gros problème reste l’Angleterre.

Et là, si l’idée même d’une entité européenne en tant que telle, représentée au niveau mondial, en prend un coup, l’aspect social d’un tel texte relève du rêve qu’ont pu faire les révolutionnaires du 19ème siècle.

L’Angleterre ne veut pas de politique extérieure cohérente et reste sur un fonctionnement inter-gouvernemental. Elle ne veut pas non plus d’un article social contraignant législativement (ex Charte des droits fondamentaux) qui pourrait aboutir à la reconnaissance du droit de grève en Angleterre !

L’idée générale est donc de garder tout ce qui marche pour l’économie européenne et d’avancer légèrement dans la construction politque, en évitant un maximum la casse entre Etats membres, en évitant également de soulever tout débat idéologique ou controverse d’ampleur dans l’Union.

L’Europe qu’on annonçait bloquée et au bord du gouffre financier et instutionnel ne s’en porte pas si mal que cela : quelques ajustements de fonctionnement, on ne change rien sur le fond et les affaires continuent.

Au Figaro de se demander même aujourd’hui, si cet entêtement idéologique est bien utile(*), tant les risques de voir ressurgir les spectres de 2005 pourraient obscurcir un bilan économique plus qu’honorable.

A croire que la solidification du socle idéologique de la droite et le bon déroulement des affaires pourraient prendre le pas sur une envie de revanche sur 2005 ?

Pas sûr...

(*) : en cour de rédaction de cet article, l’article signé Denis MacShane a été enlevé du site du figaro.fr .
Intitulé « La machine européenne tourne bien : pourquoi vouloir la réparer ? » Voici en florilège sa conclusion : « L’ambition des 27 chefs d’État et de gouvernement au prochain sommet de Bruxelles devrait être d’afficher leur modestie. L’Europe n’est plus paralysée. Elle s’est remise au travail. Il faut soutenir la croissance, reprendre place au plus haut niveau sur la scène internationale aux côtés des États-Unis, de la Russie, de l’Asie plutôt que de s’épuiser dans ce débat sur un nouveau traité constitutionnel. »
L’article était peut être trop clair...

Voir les commentaires

Pétition pour le maintien d'"Arrêt sur images" sur France 5

20 Juin 2007, 06:42am

Publié par Xavier



A l'attention de : France Télévisions
arret-sur-image.jpg

Arrêt sur images (ASI) est la seule émission télé de service public critique des médias. La télévision, la radio, la presse écrite et internet doivent informer, organiser le débat et guider l’opinion sans la faire. Mais l’histoire et certains documentaires d’ASI l’ont bien montré : il n’y a qu’un pas de l’information à la propagande.

Il est du devoir de France Télévisions d’offrir aux citoyens un espace de liberté, où l’autocritique est vive et sans concession. Quand des liens unissent certaines puissances financières, politiques et médiatiques, quand des actes de censure ou de lobbying ont lieu, et quand la pensée communiquée devient toujours plus uniforme, c’est même une obligation morale.

Il faut que des voix s’élèvent, dissonantes, éventuellement dérangeantes voire agaçantes, mais qui ont le mérite de la différence et la force du courage. ASI a su mener cette tâche pendant 12 ans. Mais France Télévisions n’exclut pas sa disparition de la grille des programmes à la rentrée prochaine. L’émission de débats Ripostes, probablement la meilleure en son genre, est également menacée.

Le maintien d’ASI est une exigence républicaine. En demandant quelle était la valeur de l’information, cette émission a entretenu un débat sain et nécessaire à toute démocratie. Non exempte de tout reproche, elle reste un trop rare contre-pouvoir à la force d’images brutes, dont les coulisses, les auteurs, les tenants et les aboutissants sont de prime abord occultés.

Nous appelons plus généralement à un renouveau du champ médiatique, de sorte que les propriétaires de grands organes d’informations ne dépendent plus des commandes publiques de l’État. Nous souhaitons plus encore que soient cassés le conformisme et l’uniformité de pensée qui le caractérisent trop souvent, pour offrir à tous les citoyens une information libre et diversifiée.

Signez et diffusez cette pétition pour le maintien d’Arrêt sur images à la rentrée prochaine. Exigeons le retour de Daniel Schneidermann et de ses collaborateurs à France Télévisions !

Pour signer la pétition: lien

Voir les commentaires

Gouvernement Fillon 2 : Une nouvelle opération d’anesthésie de l’opinion publique

19 Juin 2007, 19:31pm

Publié par Xavier



 
Avec de nouveaux débauchages et quelques effets très médiatiques, c’est une nouvelle opération d’anesthésie de l’opinion publique qui vise à faire passer les politiques douloureuses que le gouvernement s’apprête à mettre en oeuvre, et à faire oublier la demi-victoire de la droite aux élections législatives.

Le recul de la parité et l’élargissement d’un gouvernement qui dépasse désormais les trente membres confirment les limites de la cosmétique que la droite s’acharne à organiser pour masquer la réalité de ses projets.

Par-delà tous les artifices que la droite mettra en oeuvre, le Parti communiste reste totalement déterminé à résister et construire une alternative à gauche.

Parti communiste français

Voir les commentaires

Alain Juppé battu

19 Juin 2007, 18:02pm

Publié par Xavier

juppe1.jpg

Voir les commentaires

Le vent se lève…

18 Juin 2007, 19:26pm

Publié par Xavier

 

Ce devait être un triomphe pour l’UMP. Ce ne fût qu’une victoire en demi-teinte.

La belle résistance de la gauche au deuxième tour des législatives a fait grincer cette machine de guerre bien huilée… Il sera bien difficile  de minimiser la défaite de M. Juppé.

Il n’y a pas trois jours, instituts de sondages et  presse bien pensante jubilaient à l’idée d’une mort annoncée du PCF. Il n’en fût rien, 18 communistes siègeront à l’assemblée (19 avec le sortant Maxime Gremetz), pour porter la voix du monde du travail. Certains faisant de très beau score. Dans le Nord, Alain Bocquet  enregistre 69,2% des voix, Jean-Jacques Candelier 66,2%.

L’heure n’est pourtant pas au triomphalisme mais au combat. Les mesures à venir du gouvernement Fillon risquent de rencontrer un nouveau vent de révolte.

Voir les commentaires

La « TVA Sociale » en questions.

14 Juin 2007, 13:17pm

Publié par Xavier

 

Alors que la moitié des recettes de l’Etat proviennent de l’impôt le plus injuste, la TVA, le gouvernement Fillon s’apprête à l’augmenter de 5% pour financer de nouvelles exonérations patronales.

consommateur.jpg

 

 


D’abord, la « TVA sociale » qu’est-ce que c’est ?
 

La TVA  prétendue « sociale » est un nouvel impôt direct utilisé pour financer la sécurité sociale par les consommateurs et ainsi exonérer les entreprises.

En augmentant la TVA de 5% d’ici 2009, le gouvernement entend réduire les cotisations patronales.

C’est une vieille idée défendue par la droite, d’ailleurs reprise en 2005 par le PS au Congrès du Mans

 

Pourquoi intéresse-t-elle la droite ?

Pour l’UMP et le MEDEF, la TVA sociale présente un double intérêt.

Alors que les exonérations patronales s’élèvent déjà à 23,5 milliards pour 2006, le patronat bénéficiera d’un nouveau cadeau fiscal.

En taxant tous les produits, qu’ils soient produits sur le territoire ou importés, le gouvernement prétend lutter contre les délocalisations.

En supposant que les coûts de production soient moins élevés en France, les produits français seraient plus « compétitifs »

 

Cette mesure peut-elle être efficace pour lutter contre les délocalisations ?

Non, d’abord parce que rien ne garantit que les entreprises répercutent la baisse des coût de production sur  les prix de vente et leur stratégie de délocalisation.

Enfin, cette mesure serait de toute façon inefficace pour faire face aux pays émergents à très bas prix de main d’œuvre ( Chine, Inde…)

 

Pourquoi ce un mode de prélèvement est-il injuste ?tva-sociale.jpg

 A la différence des impôts progressifs, la TVA touche tous les consommateurs quelques soient leurs revenus.

  Autrement dit, avec une augmentation de la TVA de 5%, le pouvoir d’achat des revenus modestes va continuer à prendre du plomb dans l’aile.

En clair, les consommateurs devront payer les exonérations patronales.

 

Peut-on envisager d'autres modes de prélèvements ?

 En matière de fiscalité, les communistes  font des propositions qui vont dans le sens de la justice sociale.

En clair, pour financer la solidarité nationale, il faut chercher l’argent à la source :  du côté des profits financiers (100 milliards d’euros l’an dernier pour les seuls entreprises du CAC 40), mettre à contribution les entreprises et les revenus les plus élevés.

 

Et pour lutter contre les délocalisations ?

Lutter contre les délocalisations ne signifie pas céder au chantage sur les salaires ou le temps de travail.

Les entreprises qui délocalisent doivent rembourser toutes les aides publiques reçues. Une taxe pénalisante doit être appliquée sur la réimportation des produits de ces entreprises.

Enfin, cette mobilisation doit s’accompagner d’une politique d’harmonisation sociale et fiscale à l’échelle européenne.

 

X.S.  http://pcfarras.over-blog.com

 

 

 

 

Voir les commentaires

Communiqué des candidats présentés par le PCF au 1 er Tour dans la 1 ere circonscription.

13 Juin 2007, 15:13pm

Publié par Xavier




Nous remercions les électrices et les électeurs qui nous ont fait confiance le 10 juin dernier.

Nous constatons que, malgré  une abstention importante, nous redressons, dans cette dirconscription, notre influence par rapport à 2002, particulièrement dans l'Arrageois.


Par rapport à cette même  période, au niveau du Pas-de-Calais, le Parti Communiste  perd 1 point, mais dans le contexte actuel, l'expression communiste reprend ses couleurs notamment dans les municipalités  communistes où nos candidats  bien implantés ont contribué à réduire l'effet "vote utile".


Malgré les scores enregistrées par la gauche, la droite est présente dans 12 circonscriptions sur 14.


En ce qui concerne le second tour, aucun candidat communiste ne peut se maintenir. Le parti socialiste sera le seul "représentant" de la population du Pas-de-Calais à l'Assemblée Nationale.

Cette situation est regrettable pour le pluralisme: un mode de scrutin à la proportionnelle serait le bienvenu face à cette droite hégémonique, face à ce Président dont l'acte prioritaire consiste à faire adopter au Parlement le projet de Constitution Européen, qui fut, rappelons-le, rejeté à 70% par notre population.

Nous appelons nos électeurs à voter massivement pour Mme Jaqueline MACQUET, la candidate de la gauche la mieux placée pour ce deuxième tour.

Nous resterons vigilants quant à l'attitude des futurs députés socialistes; nous souhaitons très vivement qu'ils tiennent compte du refus du libéralisme qui s'exprime massivement pour lutter contre les délocalisations, la déréglementation du travail et la casse des services publics.

Jean -Jaques Guillemant

Voir les commentaires

Résultats législatives

11 Juin 2007, 10:06am

Publié par Xavier

fiers-d---tre----gauche.jpg


Les militants communistes de l’arrageois, réunis hier soir, tiennent à remercier l’ensemble des électeurs qui ont fait confiance en leurs candidats.

 

Contrairement à ce que prétend le matraquage médiatique, le Parti Communiste Français a fait bonne figure.

En effet, alors que nos députés sortants enregistrent de très bons scores, dans le Nord Pas-de-Calais beaucoup de nos candidats franchissent (ou approchent) la barre des  10%.

 

 

Dans le Nord :

-Bernard  Debreu (5ème):  8,2%

- Jean-Jacques Candelier (16éme) : 33%

-Jacque s Michon (17 ème) : 9,9%

-Patrick Leroy (19ème) : 21, 3%

-Alain Bocquet (candidat sortant, 20ème) : 46, 5%

-Fabien Thieme (21 ème): 19, 4%

-Bernard Baudoux (22ème) : 13, 9%

-Annick Mattighello (23ème): 9,9%

-Alain Berteaux (24ème): 8,9%

 

Dans le Pas-de-Calais:

-Lucien Andries (9 ème) : 9,2%

-Daniel Dewalle (10 ème) : 12,5%

-Jean Clarisse (11ème) : 8,8%

-Cathy Poly-Apourceau (12ème): 9,5%

-Bruno Troni (13 ème): 13,2%

-Dominique Watrin (14 ème) : 11,5%


Ces  résultats démontrent   l'ancrage populaire du  PCF  dans notre région. Il  est porteur d'espoir  pour les luttes à venir contre la droite dure  au pouvoir.

Voir les commentaires

Nuit d'ivresse!

10 Juin 2007, 10:14am

Publié par Xavier

Incroyables images diffusées actuellement sur le site Dailymotion. Notre Grand petit chef, se présentant devant la presse internationale, complètement bourré.

Les images auraient été filmées après la rencontre entre Sarkozy et Poutine. Notre chef, nous avait prévenu qu’il aurait une discussion franche avec le maitre de la Russie, mais delà à imaginer qu’elle s’était déroulée autour d’une bouteille de vodka...

En tout cas, on peut dire que la France sort grandie du sommet du G8. Notre Président a réussi sa première cuite.

 

Voir les commentaires

Et pendant ce temps, au G8...

8 Juin 2007, 19:25pm

Publié par Xavier

G8.gif

Voir les commentaires

Le 10 juin, faites vous entendre, votez communiste!

7 Juin 2007, 21:23pm

Publié par Xavier

Voir les commentaires

Une réunion publique réussie

7 Juin 2007, 21:00pm

Publié par Xavier

Mercredi soir se tenait la réunion publique organisée à Beaurains avec Jean-Jacques Guillemant, candidat PCF de la 1 ere circonscription. Une quarantaine de personnes avaient fait le déplacement pour l’occasion. Ses soutiens ont répondu à l’appel
.IMAG0367.JPG

 

Parmi eux, Yves Coquelle, ancien sénateur et grande figure du PCF dans notre région est venu témoigner de son amitié de longue date à l’égard de Jean-Jacques. Il a ainsi souligné ses qualités humaines, son dévouement au service des autres et la fidélité de son combat  communiste au quotidien.

Roger Decobert, défenseur syndical devant le Conseil des Prud’hommes nous a livré un précieux témoignage sur la dégradation des conditions de travail en entreprise et sur les

attaques portées sur le Code du Travail. Ami de toujours de Jean-Jacques, il est venu témoigner de sa confiance.

 

Enfin, Xavier Schmidt, jeune professeur d’Histoire Géographie et militant depuis peu, a souligné l’importance d’un vote pour une gauche de combat. Parmi les nombreux défis à venir, il a souligné les risques de libéralisation progressive du système éducatif.

 

Durant son intervention, Jean-Jacques Guillemant s’est entretenu sur les préoccupations prioritaires du monde du travail et des quartiers populaires.

 

 

Devant la politique dévastatrice de l’ « Union pour une Minorité de Privilégiés », il a montré toute l’importance d’un vote pour une gauche courageuse qui combat le libéralisme et défend des propositions concrètes.

 IMAG0364.JPGL’accent a été mis sur la défense de l’emploi, en particulier en luttant contre les délocalisations dont est victime notre région. Une rémunération plus juste du travail, le droit à un logement décent, un développement respectueux de l’environnement et la défense des services publics font partis de ses axes prioritaires.

Ces questions, comme celles touchant à l’avenir de notre parti ont été abordées sans tabou. Il a réaffirmé sa volonté de reconquérir la confiance de la classe ouvrière et des milieux populaires tout en donnant la parole à la jeunesse.

 IMAG0365.JPG


 Les grands médias à la solde de la droite n’ont lésinés sur aucun moyens pour discréditer notre combat. Pourtant, notre détermination à changer les choses n’est pas atteinte.L’idéal communiste, porteur de  justice sociale et d’émancipation humaine, est résolument moderne.

Voir les commentaires

Questions à Jean-Claude Danglot

4 Juin 2007, 20:58pm

Publié par Xavier

Jean-Claude Danglot est le premier secrétaire de la Fédération du Pas-de-Calais. Les syndicalistes de notre département le connaissent bien: il n'y a pas un conflit où il ne soit intervenu aux côtés des salariés, auprès de la Région Nord/Pas-de-Calais et, depuis quelques mois, au Sénat.


Que penses-tu du premier gouvernement Sarkozy?


JC Danglot: Le nouveau président de la République est un bon politicien. Il sait faire prendre aux gens des vessies pour de s lanternes. Il a bien réuissi à faire croire aux français qu'il incarnait le changement, la "rupture", comme il disait. Et bien! le gouvernement Fillon, on fait mieux en matière de rupture! Un véritable haras de chevaux de retour aux postes de commande.
Alain Juppé! l'ancien premier ministre de Chirac , que les Français ont chassé en descendant dans la rue en 1995. François Fillon, l'homme qui a liquidé la retraite à 60 ans, en 2003. Michèle Alliot-MArie: ex-ministre de la Défense de Chirac. Roselyne Bachelot... J'en passe et des meilleures.


Mais l'ouverture à gauche...


JC Danglot: Tu veux parler de Kouchner ? Kouchner est cohérent avec lui-même. il devient ministre des Affaires étrangères pour accompagner l'alignement de la France sur les USA. Le "French Doctor", de la Somalie à l'Irak en passant par la Yougoslavie, a toujours kouchner.JPGpréconisé "l'ingérence humanitaire", c'est à dire l'intervention militaire, en se planquant derrière les sacs de riz. Il fait partie de ces gens , à l'intérieur du PS, qui préconisait , avant le premier tour de la présidentielle , une alliance avec Bayrou , la droite UDF. Il a poussé sa logique jusqu'au bout en ralliant Sarkozy. Comnien d'autres le suivront?


Quelle confiance peut-on accorder au PS pour défendre les intérêts des salariés demain à l'Assemblée nationale?

J.C. Danglot: Aucune conscience aveugle et, dans certains cas aucune confiance du tout! C'est bien pourquoi les salariésont intérêt à envoyer le plus de députés communistes possible au Parlement. Eux, au moins, on ne risque pas de les retrouver aux côtés de Sarkozy ou, à défaut, de Bayrou. Et puis, dans le Pas-de-Calais, les électeurs peuvent corriger unecharcutage---lectoral.jpg injustice flagrante: sur les 14 députés qui représentent notre département, 12 sont socialistes et 2 de droite. Au scrutin proportionnel , il y aurait au moins deux députés communistes. Deux députés pour faire entendre efficacement , à Paris, la voix des salariés dont on ferme les usines, de ceux qui se battent contre les docalisations industrielles, pour des projets alternatifs. La voix des enseignants dont on supprime massivement les postes, des salariés des services publics victimes de la décentralisation Raffarin, de nos jeunes, sans emploi, obligés de s'expatrier! Mais aussi pour faire respecter le NON au projet de Constitution européenne!


Penses-tu que Sarkozy va améliorer la situation des salariés?

aulnay-manif.jpg
J.-C. Danglot
: Bien sûr que non! Dès l'été, les mauvais oups vont tomber. Il va falloir se battre. Dans le Pas-de-Calais, je suis très inquiet pour les entreprises d'équipementier automobile. Quand Peugeot annonce la suppression de 400 emplois, on sait que ça va suivre chez Faurecia et bien d'autres équipementiers. L'horizon n'est pas rose non plus pour l'industrie papétière. On n'est pas au bout des mauvaises surprises à Arc International. Alors, il va falloir des forces pour continuer à se battre... et pour gagner.



Voir les commentaires

Réunion publique

2 Juin 2007, 19:55pm

Publié par Xavier

Les communistes de l'Arrageois vous donnent rendez vous

Mercredi 6 juin à 19H à la salle des fêtes de Beaurains
pour une réunion publique avec
Jean-Jacques Guillemant
JJG-1-circonscription.jpg 
 

Voir les commentaires

Pour Adultes

2 Juin 2007, 19:44pm

Publié par Xavier

BOUTON.jpg

Voir les commentaires