Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Blog des Militants Communistes de l'Arrageois

Liberté Hebdo 1280: L'édito de Robert

12 Juillet 2017, 16:33pm

Publié par BLOG-PCF-ARRAS

Liberté Hebdo 1280: L'édito de Robert

COMME UN LION DORE SUR UNE FONTAINE D'ARGENT

A quoi sert le parlement si tout est décidé à l'Élysée ou à Matignon ? » s'insurge Alain Bruneel. député PCF du Nord. Il n'en mêne pas moins bataille pour faire entendre la voix de ceux qui pour Emmanuel Macron ne sont « rien ». Ceux à qui ceux qui ont tout veulent prendre plus encore. Avec la complicité d'une majorité docile, sans état d'âme, qui prend ses indemnités sans vouloir jouer le rôle d'élu de la Nation, préférant déléguer au gouvernement la démolition en règle de deux siècles de conquêtes sociales chèrement acquises par les salariés, par le peuple. Depuis 1789, les puissants ont perdu tant. Pendant que le peuple fait ripaille, sans travailler ?

Le nouveau président de l'Assemblée nationale, croyant son micro fermé, s’est fendu d'une remarque acerbe à l'encontre du député Jean-faul Dufrègne, communiste. Un député qui ne lâche rien lui aussi, en lutte pour défendre le code du travail. Pire, interpellé par Sébastien Jumel, au nom du groupe GDR-Front de Gauche, pour un rappel au règlement. De Rugy s’est défendu par un mensonge, Pauvre France qui donne des postes prestigieux à des hommes irrespectueux des valeurs républicaines.

Fin 2012. il publiait chez LesPetits Matins un ouvrage au titre évocateur « A quoi peut bien servir un député écolo ». A l’heure où le groupe des écologistes a totalement disparu de l'Assemblée nationale, nous voyons surtout à quoi cela lui a servi, à lui Après la primaire socialiste, où il fit un score de 3.82 % comme candidat écologiste, il devait soutenir Benoît Hamon. Il s’est précipité dans les bras d'Emmanuel Macron. Fin récompense de sa déloyauté, le président de la République lui a offert le perchoir. Belle récompense pour quelqu'un qui ne tient jamais parole. Quel mépris de la République que de nommer un tel imposteur à une si glorieuse fonction !

L'homme n’en est pas à son premier reniement.

Chacun peine à comprendre quelle est sa véritable position sur le projet d’aéroport de Notre-Dame-des-landes. Un peu comme sa sœur en politique.

Barbara Pompili, nouvelle Marcheuse accomplie, qui dans sa circonscription de la Somme dit pis que pendre à propos de la ferme des mille vaches mais dont les expressions sont plus que mesurées auprès des nouveaux maîtres parisiens.

François Goullet de Rugy, c'est son nom complet, est un noble. Un noble au petit pied mais qui a son blason. « d'azur au lion d'or grimpant une fontaine d'argent ». Il continue le travail contre-révolutionnaire de sa classe, contre le tiers-état contre le peuple. Et s’en prend de façon méprisante aux représentants du peuple. Mais il n'est qu'un demi-solde pour la grande bourgeoisie. Un traître est toujours faillible. Ne soyons pas étonnés de son attitude, « Les institutions sont la garantie du gouvernement d'un peuple libre contre la corruption des mœurs, et la garantie du peuple et du citoyen contre la corruption du gouvernement ». disait Saint-Just

A vouloir briser sans cesse la force de la loi,  le gouvernement met en danger la République.

Commenter cet article