Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Blog des Militants Communistes de l'Arrageois

Dès janvier, du parking payant à l’hôpital d’Arras

10 Juillet 2017, 21:09pm

Publié par BLOG-PCF-ARRAS

Le dossier du stationnement au sein du centre hospitalier a déjà fait couler beaucoup d’encre. Nouvelle étape : un marché pour créer des places payantes a été lancé

 

Jeudi 15 juin, le centre hospitalier publiait un marché pour 188 nouvelles places de stationnement, dans son enceinte. Ces places s’inscrivent dans une politique globale. « Aujourd’hui, les différents espaces pour se stationner et circuler ne sont pas lisibles, les sens interdits ne se voient pas. On veut mettre en cohérence les espaces », explique Pierre Bertrand, directeur du CHA. Pour se garer, il faut être à même de repérer les différents espaces dédiés, ce qui n’est pas forcément simple au premier abord. 

 

Une heure pour 1,20 euro

Pour aider les usagers à se guider au mieux, une nouvelle signalétique apparaîtra en janvier 2018, en même temps que les nouvelles places payantes. « Mais ce n’est pas avec cela que l’on va gagner de l’argent. On va même en perdre, avec les aménagements, le barriérage et la gestion des flux », reconnaît le directeur. Le coût : une heure de stationnement pour 1 euro et 20 centimes, tout juste 10 centimes de plus qu’une heure en centre-ville. 

Ce nouvel espace « réservé aux plus pressés, à ceux qui ne veulent pas chercher une place ou qui veulent se garer au plus près de l’entrée de l’hôpital », prendra place juste en face du parvis menant à l’accueil. « Cela garantit de trouver une place rapidement, et cela garantit aussi que des gens ne profitent pas du CHA pour se garer. Car le problème des voitures ventouses est réel au centre hospitalier. » L’idée est aussi de rendre un service de qualité, avec notamment, la création d’une navette gratuite, entre le nouveau parking et l’entrée du CHA, pour aider à traverser le long parvis, « qu’on soit au parking gratuit ou payant, on pourra l’emprunter. » On est loin de l’hospitadine, l’ancienne navette entre le parking du gouverneur et l’hôpital. « Ce sera une golfette, conduite par des jeunes de l’École de la deuxième chance, qui travaillent déjà avec nous comme stewards », note Delphine Dussol, la directrice adjointe.

L’un des nouveaux parkings créés récemment, celui le long du centre Hopale rééducation, sera réservé aux taxis et ambulanciers qui attendent leurs clients. Le dépose-minute devant l’hôpital sera plus réglementé, avec une barrière, et ne permettra pas de stationner plus de dix minutes. 

Les transports en commun, qui desservent déjà le site, devraient être renforcés d’une ligne, la 1. « La ligne 6 entre et sort dans l’hôpital avec un seul arrêt, sans visibilité. On veut rendre plus accessible l’hôpital aux transports en commun », note Pierre Bertrand. Le travail est en cours avec la communauté urbaine d’Arras et Artis pour que la ligne 1 puisse, elle aussi, venir jusque dans l’hôpital.

L’estimation du budget nécessaire pour les aménagements et la création du parking payant est d’environ 400 000 euros. 

AURELIE DELFORGE ()

Commenter cet article