Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Blog des Militants Communistes de l'Arrageois

Quand le Fn est au pouvoir, même dans nos Communes! Ou comment les "Verts de gris" font leurs lois!

2 Mai 2017, 17:04pm

Publié par BLOG-PCF-ARRAS

Quand le Fn est au pouvoir, même dans nos Communes! Ou comment les "Verts de gris" font leurs lois!
Quand le Fn est au pouvoir, même dans nos Communes! Ou comment les "Verts de gris" font leurs lois!

POLITIQUE - Le conseil municipal du Pontet, commune du Vaucluse conquise par le Front national aux élections de mars dernier, a décidé ce mercredi 25 juin la suppression de la gratuité totale de la cantine scolaire pour les enfants des familles les plus démunies. 

Décision qui indigne l'opposition dans cette ville de 17.000 habitants.

Interrogé par France Bleu, le maire Fn du Pontet, Joris Hébrard, justifie cette mesure au nom du rétablissements des finances de la ville. "C'est l'histoire des petits cours d'eau qui font des grandes rivières. On essaye de trouver des économies partout où on peut en faire", explique-t-il.

 

Estimant qu'il faut "responsabiliser les parents d'élèves", l'édile a néanmoins maintenu le principe du demi-tarif sur justificatif dans les cantines de la commune. La suppression de la gratuité totale, mise en place, il y a trente ans, permettrait une économie annuelle de 30.000 euros sur un budget communal de près de 50 millions d'euros, précise France Bleu.

Le directeur de cabinet du maire a expliqué que la ville était "ruinée par la municipalité précédente UMP, avec 50 millions d'euros de dettes". "Nous agissons en gestionnaire soucieux des deniers publics, obligés d'agir", assure-t-il.

Le maire s'est augmenté de 44%

Problème: ces arguments de rigueur budgétaire passent mal alors même que le maire a déclenché une polémique en s'octroyant une jolie augmentation. Moins d'un mois après son élection, Joris Hébrard a fait voter en conseil municipal une hausse de 44% de son propre salaire. Selon « La Provence » l'édile touchera désormais 3.281€ euros brut par mois.

Fin mai, l'opposition UMP s'était également indignée que l'enveloppe destinée aux adjoints au maire ait grimpé de 9%. L'élection d'un maire Front national avait entraîné une manifestation de colère dans cette commune du Vaucluse. Le frontiste, Joris Hébrard, avait obtenu 42,62 % des suffrages au second tour des municipales, devançant de 27 voix le conseiller général DVD Claude Toutain (42,53%). Une liste DVD s'était maintenue pour ce second tour, recueillant 14,85% des voix.

Dans la soirée, plusieurs associations-UEJF, Le Pontet Autrement, Comité de vigilance citoyen du Pontet, le Forum Républicain, comité d'action de Fréjus contre la municipalité Front National et SOS Racisme- ont dénoncé une "une mesure anti sociale, visant à défavoriser les personnes les plus faibles".

"Au delà d'être un parti structurellement raciste et antisémite, le Front national vient de prouver une fois de plus sa volonté de créer une société discriminante et contraire aux idéaux d'égalité et de vivre-ensemble", écrivent-elles dans un communiqué, précisant qu'une "journée de Coordination nationale des comités de vigilance citoyenne contre le Front national" sera organisée le 29 juin à Fréjus.

 

Robert Ménard supprime l'accueil du matin au primaire pour les enfants de chômeurs

POLITIQUE - Robert Ménard, le maire de Béziers soutenu par le Front national, enchaîne les propositions qui font parler d'elles. La dernière en date? Ne pas offrir d'accueil avant le début des cours aux élèves de primaire dont les parents sont au chômage.

Annoncée lors du dernier conseil municipal du 22 mai, la mesure est justifiée par son créateur par le besoin de faire des "économies" mais l'opposition dénonce une forme de discrimination, rapporte BFMTV. Aimé Couquet, conseiller municipal d'opposition estime en effet qu'une telle initiative n'est pas légale.

"Le service public doit être le même pour tous! Cette règle vise, encore et toujours, à pointer du doigt ceux qui ne travaillent pas", déplore ce dernier.

"Les entretiens avant 8h30, il n'y en a pas des tonnes"

Le maire a plus précisément demandé la suppression de l'étude surveillée entre 7h35 et 8h30 le matin pour la remplacer par un "accueil" des écoliers du primaire. "Actuellement, seuls 320 élèves sur 6500 assistent à l'étude surveillée. Voilà pourquoi je la supprime", a expliqué Robert Ménard auprès de BFMTV.

"Quant à réserver l'accueil aux enfants de parents qui ont un emploi, cela me semble être une évidence. Je ne crois pas qu'il y ait des tonnes de rendez-vous pour des entretiens d'embauche avant 8h30," se justifie le maire tout en précisant que "si le cas se présente, nous accorderons évidemment une dérogation ponctuelle pour accueillir l'enfant."

Côté mesures controversées, Robert Ménard n'en est pas à son coup d'essai. Fin avril, la mairie de Béziers avait déjà annoncé un couvre-feu entre 23H00 et 06H00 pour les mineurs de moins de 13 ans dans l'hyper centre et dans le quartier populaire de la Devèze et s'était également attaqué aux incivilités en instaurant une verbalisation de 35 euros à compter du 1er mai pour les déjections canines.

Plus récemment il a par ailleurs interdit aux habitants d’étendre leur linge à la fenêtre et proposé d'offrir des blouses à tous les enfants des écoles maternelles et de primaire, tant aux élèves des écoles publiques que des écoles privées.

 

Commenter cet article