Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Blog des Militants Communistes de l'Arrageois

Liberté Hebdo 1269: L'édito de Robert

26 Avril 2017, 19:23pm

Publié par BLOG-PCF-ARRAS

Liberté Hebdo 1269: L'édito de Robert

BARRONS LA ROUTE À L’EXTRÊME-DROITE

 

Le score de Jean-Luc Mélenchon au soir du 1er tour est spectaculaire. Malgré une hostilité de plus en plus grande de la part des médias dominants, le candidat insoumis, soutenus par le PCF et le Front de Gauche, a manqué d’un cheveu l’accès au second tour.

Nous devons prendre en compte l’évolution de la situation. Il y a dans ce pays une volonté de changement populaire, non écoutée, voire méprisée, qui enfin à la chance de pouvoir se rassembler.

Le calendrier électoral ouvre des perspectives de victoires dans au moins 212 circonscriptions en France selon les estimations relayées par Pierre Laurent, secrétaire national du PCF.

Devant l’effondrement du PS et du parti Les Républicains, le second tour de l’élection présidentielle ne sera pas à la hauteur des vrais enjeux et des attentes de la population. Il faut pourtant maintenir la pression pour ce second tour.

 

Parce que le danger est réel, bien présent.

 

En 2002, toute la France était sous le choc. Voir un parti d’extrême- droite accéder au second tour de l’élection présidentielle  nous semblait insensé. Et la mobilisation était à la hauteur du choc.

 

Aujourd’hui, la faiblesse des réactions a de quoi réellement nous inquiéter.

Les mauvais coups portés à la République et à la population ont contribué à affaiblir la conscience politique. L’extrême-droite s’est nourrie des insatisfactions, mensonges et trahisons.

 

C’est son terreau.

 

Elle y fait croître la haine de l’étranger, pour mieux diviser et corrompre les âmes. De la dédiabolisation, nous serions arrivés à la banalisation ?

 

Non, personne dans notre région ne peut faire semblant d’ignorer les dangers humains, sociaux, économiques et écologiques que représentent le FN.

 

Non, mais le découragement grandit et la bête immonde tapie dans les replis de l’histoire attend son heure. Nous ne devons pas céder et notre devoir républicain est de faire en sorte que le poids du FN dans ce scrutin soit le plus faible possible.

L’abstention prônée par certains est le poisson de notre démocratie. Le scrutin, tel que prévu par la constitution de la Ve République, est ainsi fait qu’il ne reste que deux adversaires au second tour.

 

L’un est républicain, l’autre non.

 

Dimanche 7 mars, nous devons d’abord battre Marine Le Pen en votant massivement avec le seul bulletin disponible, celui d’Emmanuel Macron.

Le programme d’Emmanuel Macron n’est pas celui que nous avons soutenu dans cette campagne. Mais nous devons d’abord préserver notre bien commun, la République.

 

Pour pouvoir continuer de lutter, comme jamais, pour nos droits et le progrès de la société. Et tous ceux qui portent l’envie de changer profondément la société doivent impérativement se rassembler pour que l’Assemblée Nationale compte un maximum de représentants du peuple après les élections législatives.

 

L’histoire prend un tournant dangereux pour la France et la démocratie.

Sachons construire une nouvelle perspective pour l’avenir.

Commenter cet article