Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Blog des Militants Communistes de l'Arrageois

Liberté Hebdo 1265: L'édito de Robert (DE VILLE)

30 Mars 2017, 17:47pm

Publié par BLOG-PCF-ARRAS

Liberté Hebdo 1265: L'édito de Robert (DE VILLE)

FIN DE PARTIE POUR LA PRIMAIRE SOCIALISTE

 

Le rideau est tombe sur la comédie de la primaire du PS. Valls a mis le temps. Mais son choix est fait.

Tout cela est-il vraiment sérieux ? Assurément NON.

 

Les premières préoccupations des français sont l'emploi, la santé, le logement, la sécurité... Au lieu de repondre a ces questions,  de se confronter en débat, nous voilà noyés dans des discussions de basse-cour, avec des relents de mauvaise cuisine. Comment ces hommes politiques, reniant leurs votes et leurs engagements, peuvent-ils croire qu'ils accéderont encore au pouvoir?

 

Les primaires ont fait long feu. Inadaptées a la cinquième République, plus conforme a un « rêve > américain, les primaires ont fait du tort au débat en France.

 

La droite en a profite pour écarter Nicolas Sarkozy. Tous les participants s'étaient rangés sagement derrière François Fillon, avant les affaires.

 

La gauche, enfin une petite partie, a cru se faire la peau de Manuel Valls. Raté, c'est Valls qui rit désormais du bon tour qu'il joue a son « vainqueur ». N'est-ce pas 1e même rire qu'eurent ceux qui bafouèrent le résultat du referendum, et donc 1e choix du peuple, contre le projet de constitution européenne en 2005 ?

 

Benoît Hamon ne sauvera pas le PS a lui tout seul. Il est bien obligé de composer aujourd'hui. Et tout le monde s'attend a ce qu’il se rapproche, enfin, de Jean-Luc Mélenchon.

 

Ce dernier a un boulevard qui s'ouvre devant lui. A la condition de savoir tendre la main et écouter le cœur des militants socialiste,  meurtris, dont le vote a été bafoué par leurs propres dirigeants, Pierre Laurent, secrétaire national du PCF! a lancé cette semaine un nouvel appel pour une rencontre et la construction d'une union de combat.

 

Une large frange de politiques, réformistes ou centristes, donnent a croire dans leur ralliement a Emmanuel Macron qu'il est le seul candidat capable d’être présent au deuxième tour face a la droite, ou l'extrême droite.

 

Mais ils le font surtout apparaitre comme le candidat de l'establishment, avec lui tout change pour que rien ne change.

 

L'union est plus que jamais nécessaire pour vaincre les démons que la droite et son pendant extrême souhaitent lâcher  sur nous une fois les élections consommées.

Il y a bien des fauves aux aguets, a l'abri derrière les isoloirs. Il n'y a qu'une solution pour évita les migraine de lendemain de premier tour.

Travaillons le rassemblement partout où c'est possible.

 Pour la République et pour un avenir meilleur

Commenter cet article