Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Blog des Militants Communistes de l'Arrageois

Hommage aux communistes déportés, fusillés, assassinés

1 Novembre 2016, 17:55pm

Publié par BLOG-PCF-ARRAS

En cette période du 1er novembre, le PCF de l’Arrageois rend hommage chaque année aux quarante camarades martyrs de la Résistance, fusillés ou déportés.

Notre camarade Christian Lescureux, ne pouvant être présent pour cause de santé, nous a laissés un texte, saluant le courage de tous nos martyrs qu’il a bien connus durant toute sa vie de militant communiste.

Évoquant particulièrement les 6 camarades fusillés dans les fossés de la citadelle à Arras entre 1942 et 1943.

 Lire ce texte ci-dessous
 


En ce 1er novembre, comme chaque année depuis 70 ans, les communistes d’Arras rendent hommage aux 36 héroïques camarades de leur section qui ont sacrifié leur vie dans la lutte contre le nazisme.

Après avoir l'an dernier évoqué la mémoire de notre trente camarades résistants disparus en déportation, rappelons cette année celle de nos six camarades fusillés dans les fossés de la Citadelle en 1942 et 1943

François LAMBERT
Ouvrier menuisier à la ville d'Arras, délégué CGT. Secrétaire de cellule
Repéré par la police française et allemande, il vit dans la clandestinité et participe à la Résistance dès août 1941.
Repéré alors qu'il cherchait à voir sa petite fille malade, il est repéré et arrêté le 13 juin 1942 à Haisnes la Bassée.
Emprisonné et torturé il est exécuté le 12 septembre 1942. Il avait 34 ans.

Maurice CAMPHIN
Cheminot
Il dirige le secteur des F.T.P. d'Arras et de Lens.
Repéré au cours d'une opération à Biache-St-Vaast et poursuivi à travers champs, il est blessé et capturé à Thélus par la gendarmerie française.
Emprisonné et torturé il est exécuté le 14 mai. Il avait 32 ans.

Robert CLIPET
Architecte.
Ancien combattant de la Grande Guerre.
Organisateur du Front National à Arras
Blessé et capturé au cours d'une opération de transport d'armes le 2 août 1943.
Torturé, il se pend dans sa cellule.
Déclaré fusillé le 3 août 1943. Il avait 49 ans

Georges LOUCHET
Cheminot .Révoqué pour ses activités communistes et syndicales, puis couvreur.
Délégué CGT. Secrétaire de cellule
Sa famille hébergeait deux enfants espagnols réfugiés de guerre.
Dénoncé pour cacher des résistants, il est arrêté le 17 août 1943.
Sa femme et son fils sont déportés.
Emprisonné et torturé il est fusillé le 1er novembre 1943. Il avait 47 ans.

Paul CAMPHIN
Cheminot
Secrétaire des Jeunesses communistes du Pas-de-Calais.
Engagé volontaire en 1939. Engagé aux FTP en 1942. Sous-lieutenant responsable d'un important détachement
Cerné par la police française et les Allemands à Hellemmes, le 24 octobre 1942 il est grièvement blessé en tentant de s'enfuir.
Emprisonné et torturé à Lille puis à Arras.
Condamné à mort le 6 octobre 1943.
Il est fusillé le 1er novembre 1943 (6 mois après son frère). Il avait 21 ans.
René Camphin, colonel FTP dirigeant national de la Résistance qui participa à la Libération de Paris, député communiste du Pas-de-Calais, décédé en 1954, repose ici à côté de ses deux jeunes frères.

Georges SANTERNE
Ouvrier manoeuvre.
Aux jeunesses communistes dès ses 17 ans.
Entré très tôt en clandestinité il participe avec les FTP à 18 attentats et sabotages
Arrêté le 18 septembre 1942 relâché faute de preuves, il est repris, porteur d'armes en septembre 1943 à la cité des cheminots d''Arras
Emprisonné et torturé à Arras.
Il est fusillé le 1er novembre 1943. Il avait 19 ans.

Malgré les années qui passent, nous n'avons pas le droit d'oublier les noms de ces résistants communistes de notre section qui ont péri après d'atroces souffrances dans les camps de la mort ou devant les pelotons d'exécution.

Plus que jamais au contraire, alors que dans notre pays et dans toute l'Europe on voir resurgir et s'organiser les partis d'extrême droite qui ont enfanté le fascisme et le nazisme nous avons le devoir de rappeler le combat héroïque qu'ont mené nos camarades. Ils s'y engagés volontairement en sachant qu'ils risquaient leur vie.

Etre fidèle à leur mémoire aujourd'hui, c'est poursuivre la lutte qu'ils ont menée contre la montée des nationalismes et contre la xénophobie.
Les discours de haine et les actes hostiles à l'encontre des réfugiés, menés chez nous et dans toute l'Europe, par la droite et l'extrême droite, rappellent trop les violences et les massacres qu'ont connu l'Europe, au nom de la pureté de la race ou de l'identité nationale.

Ils visent à détourner contre l'étranger le juste combat du peuple contre ses exploiteurs.

Ne laissons pas se répéter l'histoire et rendre vain le sacrifice de nos camarades.






Le caveau des fusillés et des déportés.
Le caveau des fusillés et des déportés.
Le caveau des fusillés et des déportés.
Le caveau des fusillés et des déportés.

Le caveau des fusillés et des déportés.

Puis hommage à Marc lanvin, cela  fait 48 ans en juin, que Marc est décédé sous les balles des nervis de la droite (ex UDR, nommé LR aujourd'hui)

Il fut lâchement assassiné la veille du second tour des élections législatives, lors d’une tournée de surveillance de l’affichage en faveur du candidat d’union de la gauche Guy MOLLET.

Il avait que 18 ans, il était communiste.

Marc Lanvin quelques jours avant son assassinat

Marc Lanvin quelques jours avant son assassinat

Commenter cet article