Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Blog des Militants Communistes de l'Arrageois

Malgré un prix Nobel,Shimon Peres est un authentique fauteur de guerre

28 Septembre 2016, 15:50pm

Publié par BLOG-PCF-ARRAS

Ils ne feront pas pleurer Canaille le Rouge

 

Malgré un prix Nobel comme tenue de camouflage c'est un authentique fauteur de guerre, organisateur et caution de massacres qui vient de casser sa pipe

 

 

En ce jour, Marouane Barghouti estle choix de Canaille le Rouge 

En 1947, Shimon Peres arrivé de Pologne en Palestine en 1934 s'enrôle A 24 ans dans la Haganah, prédécesseur de l'armée israelienne (Tsahal) , dont il devient un dirigeant.

 

Dès cette date, David Ben Gourion, président de l’Agence juive et donc chef politique de la Haganah, ordonne à celle-ci de se préparer à une guerre contre les États arabes. Des armes commencent à être achetés à travers l’Europe ou l’Amérique du Nord, y compris des armes lourdes.

 

À partir de la fin mars 1948 jusqu’au 15 mai, la Haganah lance une série d’offensives dans la bande côtière et autour de Jérusalem. Les forces irrégulières palestiniennes sont vaincues, et les zones juives sont sécurisées. Les populations arabes de la zone commencent à être expulsées.

 

En 1953, Peres devient directeur général du ministère de la Défense.

 

Dès cette date, il sera en permanence au centre du dispositif de militarisation de la société israélienne.

 

En 1954, il rencontre Maurice Bourgès-Maunoury ministre du commerce et de l'industrie du gouvernement Mendes France puis ministre des armées du gouvernement Mendes France suivant. Ensemble, ils mettent en place une coopération entre les services de renseignements dans la lutte contre l'ennemi commun égyptien, accusé par la France de soutenir les indépendantistes algériens.

 

En 1956, Bourgès-Maunoury reste ministre de la Défense, mais dans le gouvernement Guy Mollet. Une étroite coopération franco-israélienne s'amorce. Peres va ainsi pouvoir à acquérir auprès de la France le premier réacteur nucléaire de Dimona qui ouvrira la porte à une arme nucléaire toujours niée par Israël et, auprès Dassault qui fournira à Israël le Mirage III.

 

Ministre du gouvernement Rabbin de 74 à 77, c'est une période où les annexions, expulsions de Palestiniens redoublent d'intensité.

 

À la suite des accords d'Oslo qui imposent la légitimité palestinienne, mais Péres ne reconnaît pas l'occupation israélienne comme telle., il reçoit avec y Affarat le prix Nobel de la paix, a peine le prix reçu, il lance l'opération militaire "Raisins de la colère" dans le Sud du Liban. Le bombardement de Cana, où 106 civils qui s'étaient abrités auprès de la FINUL moururent sous les bombardements israéliens, Le gouvernement Péres est pris en flagrant délit de mensonge par l'ONU sur cette opération.

 

Il soutiendra l'édification du mur qui institutionnalise la spoliation des Palestiniens au mépris du droit international, Il soutient l'invasion de l'Irak par la coalition impérialiste en 2003, il déclarera que la guerre en Irak « serait une très bonne chose pour la reprise de l'économie mondiale ».

 

Peres était membre de la direction de l'internationale socialiste (en septembre 2003, celle-ci se réunira à Tel Aviv) en 1985, il participera en Italie à une réunion de son bureau juste après avoir ordonné le bombardement du quartier général de l'OLP à Tunis.

 

Voici à gros trait les états de service du disparu.

 

 

Et vous voudriez que Canaille le Rouge ait une seconde d'émotion ou de recueillement ?

 

Malgré un prix Nobel,Shimon Peres est un authentique  fauteur de guerre

Commenter cet article