Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Blog des Militants Communistes de l'Arrageois

Liberté Hebdo 1229: L'édito de Franck

22 Juillet 2016, 17:57pm

Publié par BLOG-PCF-ARRAS

Liberté Hebdo 1229: L'édito de Franck

L’EFFROI ET LA COLÈRE

En pleine fête nationale, la mort a pris le volant d’un camion pour faire un maximum de victimes innocentes au moment le plus inattendu.

Après Paris, Bruxelles, voilà Nice qui rejoint la triste liste des villes européennes touchées par le terrorisme issu de l’islamisme radical. Un terrorisme vil, sournois, corrompu, aux formes de plus en plus floues.

A chaque fois, les porteurs de morts sont de jeunes hommes déclassés, peu scrupuleux dans leur vie et sur lesquelles une conversion brutale, tombée du ciel, entraîne une issue fatale, redoutablement destructrice pour les autres. Comment connaître les motivations profondes qui poussent les auteurs de ces crimes au passage à l’acte ? La religion n’est qu’un prétexte, un exutoire.

Les croyants, toutes religions confondues, sont extrêmement choqués.

Dans le tonnerre de déclarations qui a suivi ces crimes atroces, on relèvera, car il est tombé bien bas, le cas Estrosi. L’actuel président du Conseil régional PACA a oublié ses déclarations de maire et s’est vautré le soir-même dans une tentative de récupération politique de la plus basse manière. Des centaines de caméras de surveillance équipent la ville de Nice. Après les meurtres de masse commis par les frères Kouachi en janvier 2015, l’édile niçois prétendait qu’avec ses caméras, un tel attentat ne pouvait avoir lieu dans sa ville.

On se demande encore pourquoi les habitants lui en ont donné les clés…

Dans le même temps, en Turquie, Le président Erdogan a engagé une répression effroyable envers tous ses opposants à la suite de l’échec du coup d’État mené par les militaires.

C’est un nouveau sujet d’inquiétudes pour l’ensemble des minorités, principalement kurdes, du pays, mais aussi pour l’ensemble des démocraties européennes.

Quand dans notre pays se dresse tout un arsenal illusoire de mesures sécuritaires au prétexte du dernier attentat, alors le gouvernement ne résiste pas à imposer la réforme du Code du Travail à grands coups de 49-3, les citoyens que nous sommes ont toutes les raisons d’être inquiets pour l’avenir.

En tout cas, les opposants à la Loi Travail ne désarment pas.

C’est un signal encourageant pour les semaines à venir.

Commenter cet article