Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Blog des Militants Communistes de l'Arrageois

Liberté Hebdo 1218 : L'édito de Franck

5 Mai 2016, 06:21am

Publié par BLOG-PCF-ARRAS

Liberté Hebdo 1218 : L'édito de Franck

SORTIR LA RÉPUBLIQUE DE L’IMPASSE

Jamais la République n’a été aussi attaquée. Libertés fondamentales, Code du travail, enseignement, institutions.... Tout les éléments constitutifs de l’équilibre de la société sont mis à mal par nos gouvernants. Les apprenti-sorciers du Parti socialiste sont sur tous les fronts.

Les dégâts sont déjà visibles mais il est à craindre des décennies de récession si personne ne stoppe la machine à perdre.

La lente construction, si imparfaite soit-elle, de notre République est le fruit de notre histoire, des Lumières et des révolutions. Les doctrines libérales prennent le pas sur la réflexion philosophique. La pensée unique devient l’étalon de la non réflexion, l’âne de la pensée. La réforme des collèges, mise en œuvre par Najat Vallaud-Belkacem, va déstructurer l’enseignement public, chaque établissement fera suivant ses moyens et la volonté de son responsable.

Autant le dire tout de suite, l’enseignement ne sera pas le même partout. L’égalité des élèves est remise en cause par ceux-là mêmes qui se devaient de la défendre.

Les réactionnaires, masqués sous des oripeaux de progressistes, mettent le pays en coupe réglée. L’interdiction des Nuits debout passé 22 heures ressemble à s’y méprendre à un couvre-feu. Un couvre-feu intellectuel. Mais aussi très violent si on en juge par le nombre de personnes blessées, y compris dans les forces de l'ordre, lors d’affrontements liés plus souvent à une répression policière voulue par le pouvoir en place pressé de faire taire les contestations, qu’à une garantie du maintien de l'ordre public.

Les débats qui s’ouvrent cette semaine sur le projet de loi El Khomri, porté devant l’Assemblée par le député Sirugue, doivent faire l’objet de la plus grande attention. Pas loin de 5000 amendements ont été déposés.

Le gouvernement n’est pas sûr d’avoir la majorité sur son propre projet. Et la menace de l’utilisation de l’article 49.3 de la constitution est toujours dans les têtes.

Les « frondeurs » sont-ils prêts à voter

contre ou abdiqueront-ils face à quelques mesurettes ?

Le patronat, Medef en tête, n’aurait plus autant à gagner dans cette affaire. Surtout, les artisans et les dirigeants de petites et moyennes entreprises craignent fort les pressions qu’ils devront subir de la part de leurs donneurs d’ordres une fois le texte adopté.

François Hollande serait avisé de désamorcer la machine infernale.

La première des difficultés pour l’ensemble de la population est liée à l’accès à l’emploi, en particulier pour la jeunesse. Une jeunesse à qui on ne parle, depuis plus de 20 ans, que de chômage.

Personne ne peut faire croire que le retour au plein emploi passe par la destruction des droits des salariés.

La construction d’un meilleur avenir pour tous passe plutôt par la recherche et le soutien d’initiatives réellement créatrices d’emplois sur le territoire national.

Commenter cet article