Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Blog des Militants Communistes de l'Arrageois

Publié depuis Overblog et Twitter et Facebook et LK

30 Mai 2016, 16:23pm

Publié par BLOG-PCF-ARRAS

LE RETRAIT EST LA SEULE SOLUTION DIGNE

Une offensive en règle contre la CGT est orchestrée par le gouvernement et reprise en boucle par les média dominants.

Les anciens se remémorent les heures sombres de 1948 durant lesquelles Jules Moch, ministre socialiste de l'Intérieur, fit donner la troupe et réprima sévèrement les grèves des mineurs.

Ce début de millénaire ressemble à une fin de siècle, un entre-deux nauséeux....

Malgré le désamorçage du mouvement des routiers, en reculant sur quelques points touchant particulièrement la profession, le gouvernement n’a pas montré plus de force.

Le blocage des raffineries et des dépôts marque les esprits au point que les brasseurs de vent se lancent dans la recherche des stations encore alimentées en carburant.

L’usager-otage fait place à l’automobiliste-otage sur nos écrans de téléviseurs aux heures de grande écoute... Des petits-patrons, par l’esprit, y parlent de porter plainte contre la CGT. Nicolas Sarkozy, en habit neuf de réformateur habile, donne à François Hollande des leçons d’autisme politique.

Mais il y a longtemps que l’élève n’a plus besoin de maître.

Il convient de saluer l’initiative de Philippe Martinez, premier secrétaire de la CGT, syndicat leader de la campagne menée pour le retrait de la loi El Kohmri. Une tribune a été envoyée à tous les grands quotidiens nationaux.

Seul l’Humanité a accepté de la publier. Dans le concert assourdissant des attaques auxquelles est soumis le syndicat, voilà encore un élément attestant du peu de place accordé par la presse nationale aux enjeux actuels.

La CGT du livre, en lutte aussi contre le gouvernement et en grève jeudi, a bloqué la sortie de tous les quotidiens nationaux, à l’exception du journal de Jaurès, le seul qui donnant la parole régulièrement aux syndicats et s’étant ouvertement déclaré, comme Liberté-Hebdo, contre le passage en force actuel sur le Code du travail.

A Fos-sur-Mer, ou ailleurs en France, la police a fait usage de la force pour lever les barrages. Mais sans faire fléchir la détermination des salariés, au contraire. Jamais gouvernement n’aura à ce point voulu imposer à ses propres électeurs une réforme impopulaire, inadaptée et dangereuse pour la vie sociale.

Serions-nous revenus en 2005 ?

Face à l’opposition au projet de traité européen, les médias dominants, poussés par le gouvernement, n’ont eu de cesse à l’époque de convaincre le peuple de son erreur.

La fracture est de nouveau visible. Le gouvernement peut encore faire machine arrière. La stratégie actuelle est dangereuse pour la population, pour la République. La meilleure solution est le retrait pur et simple du projet.

C’est une nécessité.

Commenter cet article