Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Blog des Militants Communistes de l'Arrageois

Liberté Hebdo 1213 : L'édito de Franck

2 Avril 2016, 06:58am

Publié par BLOG-PCF-ARRAS

Liberté Hebdo 1213 : L'édito de Franck

LA RELANCE PAR LE PAVÉ !

A plus de trente ans d’écart, la loi sur l’école libre et celle pour le mariage pour tous eurent l’une et l’autre pour effet de fédérer toutes les droites face à la gauche, enfin au gouvernement dit de gauche actuellement.

Les socialistes savent rassembler contre eux. Ils savent aussi faire voter « utile ». Pensent-ils.

Le comble pour François Hollande est d’avoir dans la rue ceux qui ont voté pour lui et les générations de futurs électeurs, unis comme un seul homme, comme lors de la réforme Devaquet, le plan Juppé sur les retraites et la sécurité sociale ou le CPE...

Sauf que c’était alors face à la droite, Chirac, Juppé ou Villepin. 1986,1995, 2006 ou 2016, chaque décennie porte le monde du travail et les étudiants à devoir s’affronter aux tentations réactionnaires.

Sauf que ce gouvernement est acharné à marquer contre son camp. Et malgré tout, le mouvement social ne se traduit pas par un changement profond conforme aux attentes populaires. Et les socialistes, hormis les frondeurs, restent persuader d’avancer dans la bonne direction.

L’annonce de l’abandon de la réforme constitutionnelle concernant la déchéance de nationalité tombe à point. Ce recul n’est pas, semble-t-il, le synonyme d’une prise de conscience. Et mobilise plus encore contre les attaques et pour la défense du Code du travail.

Un changement de politique est plus que jamais nécessaire. Nous ne pouvons pas admettre cet acharnement à vouloir broyer les efforts et les sacrifices de générations de militants et de travailleurs. Plus que jamais, les citoyens ont besoin de plus de solidarité, de fraternité, de sécurité.

Même aux Etats-Unis, la question du salaire minimum prend forme. En Finlande, l’évolution du système social est à observer de près. Il existe d’autres façons de voir la marche du monde que d’être collé aux chiffres et aux résultats financiers comme une vulgaire multinationale au service de quelques intérêts privés uniquement.

Le changement, maintenant, consisterait-il juste à modifier une ligne budgétaire ?

Les longues luttes d’émancipation et de conquêtes sociales sont aujourd’hui l’objet d’un déni total par un gouvernement minoritaire, en recul sur ses projets et reportant toujours la prise en compte des réels besoins de la population.

L’heure, pour beaucoup de salariés, d’étudiants, chômeurs ou de retraités, est de partir à l’assaut de nouveaux droits, d’envisager une autre manière de changer le monde et d’apporter un souffle nouveau dans le paysage politique.

A l’heure où personne n’oserait plus avoir une idée innovante de peur de la voir taxer d’utopie. Vilain mot pour les démagogues, frileux sans imagination et conservateurs de tous poils.

Joli nom, porteur d’espoir, d’avenir et d’amour pour toutes celles et ceux, nombreux dans les rues ce 31 mars, qui croient en l’Humain d’abord.

Commenter cet article