Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Blog des Militants Communistes de l'Arrageois

Liberté Hebdo 1212 : L'édito de Franck

24 Mars 2016, 17:40pm

Publié par BLOG-PCF-ARRAS

Liberté Hebdo 1212 : L'édito de Franck

Toutes nos pensées vont vers les victimes des attentats. Pour eux, pour leur famille, leurs proches, nos gouvernants ont le devoir d’engager des actions renforçant la sécurité réelle mais aussi la solidarité, le

bien public.

Au même moment, des centaines de milliers d’étudiants, de chômeurs, de salariés ou de lycéens défilent dans les rues de nos villes pour s’affranchir de la pression patronale, repousser le spectre de la précarité, donner un sens à l’avenir. Ils montrent un grand courage à faire face dignement, rassemblés, solidaires et actifs pour changer le monde. Le changer pour le rendre meilleur.

Une minorité dévoyée, corrompue ou désaxée, touche au pire. Les poseurs de bombes qui ont commis leurs forfaits à Bruxelles le 22 mars ou les mitrailleurs de plage en Côte d’ivoire la semaine précédente sont-ils conscients de leur insanité ? Psychologues, sociologues, politologues et quantités d’experts n’ont de cesse de se pencher sur le sujet pour trouver des réponses.

Les victimes innocentes frappées dans leur chair ne sont pas près d’oublier l’horreur des attentats. Les familles, les proches des victimes sont bouleversés. Les vies fauchées ne seront pas remplacées. Elles sont irremplaçables. Il faut le dire, le répéter. Cette violence qui n’épargne personne rend d’autant plus difficile la vie quotidienne. Combien d’enfants assistent impuissants sur les écrans de télévisions au défilé incessants d’images toutes plus impressionnantes les unes les autres ? Quel monde ces criminels sont-ils en train de fabriquer ? Il nous revient de porter l’espoir. De faire en sorte, malgré l’horreur, que l’humanité reste solide.

Comment tout cela va-t-il finir ? La question revient en boucle. La solidarité doit jouer à plein pour donner une chance à la paix. Les réfugiés fuyant les guerres, de Syrie ou d’ailleurs, sont solidaires avec les victimes. Ils l’ont montré.

Combien sont effrayés de voir que dernière nos démocraties se dissimulent des monstres, aussi inhumains que ceux qu’ils ont

croisés dans leurs quartiers, devant leurs maisons. Ceux devant lesquels ils ont déjà dû fuir.

La peur ne doit pas nous rattraper. Tous les efforts doivent porter sur la résolution des conflits engagés à l’extérieur de notre pays, contre des civils aussi. Tous les efforts doivent être mis en œuvre pour protéger les citoyens, les civils, d’actes de guerre commis sans discernement frappant femmes, enfants, chrétiens, juifs, athées ou musulmans au pseudo prétexte de la religion.

Tous les efforts doivent être entrepris pour que les moyens soient donnés, humainement, afin que jamais de telles horreurs ne puissent plus à nouveau être perpétrées. Plus que jamais, au lieu de vouloir détruire l’héritage de deux siècles de luttes et de conquêtes sociales, le gouvernement doit s’atteler à la reconstruction du service public, à la mise en œuvre réelle de solidarité active, de partage et de construction d’un monde plus humain.

Commenter cet article