Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Blog des Militants Communistes de l'Arrageois

Liberté Hebdo 1198: L'édito de Franck

17 Décembre 2015, 18:05pm

Publié par BLOG-PCF-ARRAS

Liberté Hebdo 1198: L'édito de Franck

A la sortie d’une séquence électorale comme celle que nous venons de vivre, l’heure est aux décisions, à l’action.

L’ensemble de la société est ébranlée par la progression des votes pour un parti qui cultive mensonges, idées simples et réponses nauséabondes aux problèmes du monde.

Chaque incident, petit ou grand, est exploi­té à plaisir par des parasites, des faiblesses et des peurs. Les héritiers torturés de la revanche atten­dent leur grand soir.

Nous le savons tous.

Ce combat est celui de la lumière face à l’ombre. Et les ravages du libéralis­me sur nos structures portent ce chaos naissant entre les dents.

Chaque atteinte aux droits ouvre de nouvelles brèches où pénètre ce poison de l’esprit.

Chaque recul des services publics pousse un peu plus les plus fragiles vers ce refuge mortel.

Depuis trente ans, le désespoir grandit. Les pério­des d’alternance politique réveillent un temps l’espoir, vite déçu par les promesses reniées et les programmes non appliqués.

Les citoyens de notre pays ont besoin de réponses. Et d’actes forts.

Vers la solidarité, la fraternité, la justice sociale. Car ce qui règne malgré tout dans l’esprit de l’électeur déçu et meurtri qui se tourne, trompé, vers le parti de la haine et du mensonge, c’est le désir, intact, d’améliorer son existence. Et l’impression grandis­sante qu’on lui ment.

Un changement de politique est nécessaire pour privilégier l’emploi, le loge­ment, la santé, l’éducation et la recherche plutôt que la quête mortifère du profit à court terme.

Les hommes et les femmes politiques de la Région, de la France, doivent cesser les querelles stériles. Elles ne sont que miroirs aux alouettes, éloignant des idées, des débats. Ecartant l’intelligence, fleu­rant la connivence. Et, surtout, comme l’on laissé entendre certains, enfin, il faut continuer de dénoncer, de combattre toutes les for­mes d’oppression, d’injustice qui font le lit des dangereux illusionnistes d’extrême-droite. Les masques et les impostures en sont le ferment.

Par tous moyens, il est nécessaire de (re)faire de la pédagogie, de l’histoire, de la philosophie. D’ouvrir les cœurs des hommes et des femmes à la culture, à la lecture du monde.

Jamais notre civilisation, celle des lumières, n’a été autant attaquée depuis 70 ans. Le front républicain n’est pas un ersatz de choix électoral. Il doit être l’engagement de tous. De ceux principalement qui, par leur vision de la société, ont envie de servir leurs concitoyens. Quel que soit leur couleur politique. Il ne peut y avoir d’autre choix que celui de la dignité et de l’engagement. Simple et clair pour tous. Elaboré et complexe aussi. Pour que personne ne reste au bord de la route, que chacun puisse suivre son chemin.

Restaurer le poids de l’Etat, au sens noble du terme, de la puissance publique destinée à servir l’intérêt collectif.

Les dix-huit mois à venir, avant la présidentielle de 2017, ne sont qu’une étape.

Commenter cet article