Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Blog des Militants Communistes de l'Arrageois

Les nouvelles du Canard: Une taupe du Medef à Bercy ou une taupe de Bercy au Medef ?

7 Juillet 2015, 04:55am

Publié par BLOG-PCF-ARRAS

Canard enchainé du 1er juillet 2015

Plusieurs fois par mois, un haut fonctionnaire de Bercy franchit les portes du siège du Medef, au 55 avenue Bosquet. Il se rend directement dans le bureau du directeur général, Michel Guilbaud, avant de converser avec d’autres dirigeants de l’organisation patronale.

Ce visiteur discret n’exerce, dans ces lieux, aucune fonction et ne représente pas même une fédération professionnelle.

Quentin Cornet, c’est son nom, change de casquette avec une stupéfiante agilité.

Enfin un cerveau

L’idée de recruter ce spécialiste des finances publiques remonte au début du printemps. Gattaz veut alors écrire une suite à son impérissable « Livre jaune », consacré au million d’emplois que le Medef ne manquerait pas de créer si on voulait bien l’écouter.

Changement de couleur: la nouvelle pensée gattazienne sera peinte en bleu.

Selon une sommité patronale, l’objectif assigné à ce « Livre bleu » sera de fournir « une plateforme doctrinale pour nourrir les partis politiques et autres candidats en vue de 2017 ». Rien que ça.

 

En principe, la prochaine bible doit sortir au printemps 2015, à partir des contributions des groupes de travail constitués pour alimenter la réflexion.

Mais le président du syndicat des patrons se sent vite un peu seul.

D’après lui, les « équipes internes » du Medef sont plutôt molles du cortex et manquent autant d’imagination que de motivation pour penser ce qui doit être, à ses yeux, « une vision de la France en 2020 ».

Michel Guilbaud lui suggère donc de faire appel à Quentin Cornet, l’homme idéal pour tenir la plume.

 

Fils d’un préfet de région proche de Dominique de Villepin, cet énarque a aussi fait l’Ecole supérieure de commerce de Paris. Mieux que le plus beau des CV, Cornet vient d’être nommé chef adjoint du Bureau de la synthèse budgétaire à Bercy.

Secret des dieux

Pas seulement un titre ronflant: installé à quelques mètres seulement de celui de Denis Morin, directeur général du Budget, ce bureau est le centre névralgique de Bercy. « Il s’agit du grand quartier général de la dépense publique », confie au « Canard » un haut fonctionnaire des Finances.

« Cornet est l’un des hommes les mieux informés de France sur la politique du gouvernement. Il a accès à tous les budgets, que ce soit celui de l’Etat, de la Sécurité sociale ou de chaque ministère. » Et d’enfoncer le clou : « Il voit même ce que Hollande et Valls sont en train de concocter. » Et il peut, toujours selon ses collègues, apporter de l’eau au moulin du Medef, lorsque Gattaz dénonce les dépenses del’Etat. Bigre !

Est-ce une taupe du Medef à Bercy ou une taupe de Bercy au Medef ?

Michel Guilbaud assure que le contrat de travail qui lie Cornet au Medef « sur son temps libre » n’interfère nullement avec le contrat qui le lie à la fonction publique. Le salaire versé au haut fonctionnaire est, selon lui, « modique », mais il refuse toutefois d’en communiquer le montant.

De même que M. Cornet refuse de communiquer au Medef la moindre information dont il aurait eu connaissance comme fonctionnaire.

Tout est en ordre.

Alain Guédé

 

Commenter cet article