Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Blog des Militants Communistes de l'Arrageois

Arras: ce que ni la presse ni les médias locaux n'osent dénoncer

13 Juin 2015, 12:57pm

Publié par BLOG-PCF-ARRAS

Arras: ce que ni la presse ni les médias locaux n'osent dénoncer

C’est une lutte exemplaire et spectaculaire que les salariés d’Artis ont engagée depuis plus d’un mois

 

Par sa durée, son ampleur et ses répercussions, la grève engagée le 11 mai dernier par les chauffeurs de bus d’ARTIS est exceptionnelle.

Conduit avec détermination par près de trois quarts des conducteurs, ce mouvement impacte la quasi totalité des localités de la Communauté urbaine d’Arras et les milliers d’usagers du réseau de transport urbain. A l’exception des LTP (notamment transports scolaires) toutes les lignes sont affectées par des suppressions programmées de dessertes, les lundis de 6 h 40 à 8 h 25, mercredi de 11 h 30 à 13 h et vendredi de16 h 30 à 18 h. Les voyageurs sont prévenus pas des affiches dans les bus.

 

Des revendications légitimes

C’est excédés par le refus de leur employeur de corriger un plan de carrière quasiment bouché, que les conducteurs d’Artis ont, à une très large majorité, décidé d’engager la lutte. On compte régulièrement 30 à 35 grévistes sur 48 par service.

Il faut savoir qu’un conducteur est embauché avec un salaire attribué au coefficient 200, pour finir sa carrière, avec 30 ans d’expérience, au coefficient de 208 soit à peine 54 € net de plus par mois. C'est inacceptable !

Avec le syndicat CGT d’Artis, les chauffeurs revendiquent très raisonnablement l’attribution de 5 points d’indice supplémentaires tous les cinq ans soit 100 € brut par an.

 

Pas de quoi ruiner ARTIS

A l’heure où on voudrait nous apitoyer sur le sort des malheureux employeurs écrasés par les charges, rappelons que dans le cas présent , ARTIS, a largement de quoi répondre aux revendications mesurées de ses conducteurs.

Artis n’est en effet que le « prête-nom » de KEOLIS ARRAS (au chiffre d’affaires annuel de 10 millions) et Kéolis Arras n’est lui-même qu’une « succursale » du Groupe international KEOLIS dont le chiffre d’affaires pour 2014 a été de 5, 6 milliards. En progression de 9,8 sur 2013.

Les salaires sont bloqués, les profits grimpent.

Kéolis possède 94 réseaux de bus, le métro de Lyon et les tramways de Lille et de Melbourne etc...Il est présent dans 15 pays.

C’est dans les coffres des milliardaires de Kéolis que se retrouvent en fin de course les profits réalisés sur le dos des chauffeurs de bus d’Artis

 

La CUA est partie prenante

Ayant confié son service de transports urbains à ARTIS, la Communauté Urbaine d’Arras ne peut pas faire mine de se désintéresser de ce conflit.

Outre les 10 000 000 € annuels qu’elle verse à Artis, elle met la disposition l’intégralité des locaux, le parc de véhicules et sa maintenance sont à la charge de celle-ci !

A peine plus de moitié du CA de Kéolis Arras (soit 5,5 millions d’€) va vers la masse salariale. 80 % des profits sont reversés à Kéolis et sans compter les nombreuses refacturation que KEOLIS facture à Artis.

En déléguant un service public à une entreprise privée, les dirigeants de la CUA ont le devoir de veiller à ce que la soif de profits ne soit pas sacrifiée aux conditions de travail et de rémunération des salariés dont dépend à la bonne marche du service rendu à la population.

 

Certains d'être les interprètes d'une large partie de l'opinion, les militants communistes d'Arras et environs apportent leur total soutien aux courageux grévistes d'ARTIS, et René Chevalier, secrétaire de la section communiste d'Arras est allé les rencontrer.

Les communistes de l'Arrageois ne cessent d’annoncer depuis de nombreuses années (le programme des municipales) que la gratuité des transports urbains d'Arras est possible, sans augmentation d’impôts locaux.

citation de Marx

 "Le capitalisme c'est la socialisation des pertes et la privatisation des profits".

 

Commenter cet article