Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Blog des Militants Communistes de l'Arrageois

Communistes 62 de Décembre 2014 n° 39

24 Décembre 2014, 07:12am

Publié par BLOG-PCF-ARRAS

Communistes 62 de Décembre 2014 n° 39

EDITO

UN CHOIX DE VIE ?

Ce matin, j'entendais sur une radio le patron des patrons, Pierre Gattaz, tenir des propos renversant sur le compte pénibilité.

Tenez-vous bien, « il a osé déclarer le travail posté n’est pas une contraintemais un choix de vie ».

Quel culot, quel cynisme! Quand j'entends ça, je me dois de vous dire que je n'ai pas seulement
envie de claquer le poste. Car ils savent bien, ces privilégiés de patrons, les ravages de la pénibilité au travail, mais seule compte pour cette caste, la rentabilité de leur rente.

N’est-il pas temps de mettre au centre des débats cette dure réalité subie par des millions de travailleurs ?

Oui, disons-le haut et fort, la pénibilité résulte de sollicitations physiques et psychiques qui se traduit par une morbidité plus élevée, une atteinte à l'intégrité physique et psychique aux conséquences durables et irréversibles sur la santé et l’espérance de vie.

Cette réalité, dont souffrent des millions de salariés, est parfaitement connue et pourtant toujours niée avec arrogance et mépris par le patronat.

Ils connaissent pourtant les efforts physiques lourds, de contraintes articulaires, de positions pénibles, de manutention, de vibrations, de port de charge.

Oui ils savent, ce qu’endurent ces livreurs porteurs de charbon, de viande, de colis, usés, croqués, à 50 ans, qui portent chaque jour jusqu a 4 tonnes.

Mais, chez ces gens là, il n’y a que le mot profit qui compte.

Et ils n’ont que faire des produits toxiques, des environnements agressifs, des incivilités morales et physiques, ou encore de la chaleur, du froid, des intempéries que subissent les travailleurs

du bâtiment, des travaux publics ou l’agent postal.

Il y a dans ce concert d'usure au travail, les rythmes contraignants de celles ou ceux qui travaillent en usines, en déplacements.

Et aussi dans ce florilège d’exploitation, le travail de nuit, les horaires décalés, alternés, de ces infirmières ou techniciens de production ou ceux des OS contraints au travail à la chaîne, rythmé par des cadences imposées et infernales.

Non et non messieurs les patrons, le travail laborieux, pénible, fatigant menant au burn out, n’est pas un choix de vie ! Les travailleurs, dans leur grande masse, aspirent à de meilleures

conditions de travail dignes de notre époque.

Alors, agissons contre la pénibilité au travail, avec l’espoir que ce beau combat pour la justice sociale, grandisse et redevienne l’étendard d’une majorité de salariés.

HERVE POLY

Communistes 62 de Décembre 2014 n° 39
Communistes 62 de Décembre 2014 n° 39
Communistes 62 de Décembre 2014 n° 39
Communistes 62 de Décembre 2014 n° 39
Communistes 62 de Décembre 2014 n° 39
Communistes 62 de Décembre 2014 n° 39

Commenter cet article